Archives par étiquette : expression

LIBRE EXPRESSION : Le con s’éveille

BLOC DU BÉTON DÉSARMÉ…!!
A l’heure où le médecin est en cabinet fermé…. où le barman de fin de soirée arrosée est aux 35 heures….
La parole semble prisonnière….
Allez voir le curé…? Oui.. Mais il y a si longtemps que vous n’avez pas vu un confessionnal que vous avez peur de vous tromper de porte …!
Alors … « Entrez sans frapper » …. est fait pour vous ….
Soufflez, sur les braises si vous le voulez…
Ainsi jaillira la lumière..!
L
a parole est à vous….. Soyez les rédacteurs d’un jour pour vous exprimer ….
Pour nous parler…!
ALLEZ Y ON VOUS ÉCOUTE….
La Chouette est sur votre épaule pour mieux vous entendre..!

LIBRE EXPRESSION – ENTREZ SANS FRAPPER

Plus je me documente et plus j’ai l’impression qu’on m’a pris pour un con … et ça continue..!!!
Libre expression vous laisse vous faire une opinion avec cet écrit de Panchana Annie Girard


– Je sens que je vais encore…. Broyer du noir…  !

Beaucoup de gens s’imaginent, à tort que parce qu’il avance tout et son contraire, le gouvernement est incompétent.
Mais, tout a sciemment été fait pour brouiller les cartes et la compréhension des Français, qui ont été soumis à de nombreuses “injonctions paradoxales”, également appelées “doubles contraintes” incompatibles.
Une notion théorisée dans les années 50 au sein de l’école de “Palo Alto” par l’anthropologue Gregory Bateson, à l’origine de troubles mentaux comme la schizophrénie. Il s’agit d’une situation dans laquelle une personne est soumise à deux contraintes ou pressions contradictoires ou incompatibles. Si la personne est ou se sent prisonnière de la situation, surtout si elle est dans l’incapacité de communiquer à son sujet, cela rend le problème insoluble et engendre à la fois troubles et souffrances mentales.

Les exemples sont innombrables dans la gestion de cette pandémie :

Confinez-vous, mais allez travailler ;
ne vous rencontrez pas, mais soyez solidaires ;
restez chez vous, mais faites du sport ;
le masque est inutile, mais il est pourtant obligatoire ;
pour protéger nos enfants, acceptons de les maltraiter ;
Pour sauver nos aînés, laissons-les mourir de solitude ;
Pour éviter les attroupements, fermons les petits magasins ;
Pour préserver notre santé, fermons les salles de sport ;
Pour sauver nos hôpitaux, détruisons notre économie…

En réalité il s’agit donc d’une technique de manipulation parfaitement maîtrisée et d’un des grands ressorts insidieux du totalitarisme, qui fait disjoncter la masse des cerveaux lassés par tant de paradoxes afin de mieux les soumettre et les dominer.
Et force est de constater que cette stratégie est redoutablement efficace, puisque la plupart des gens perdent tout esprit critique et sont comme hébétés, incapables de la moindre réaction.

C’est donc bien une insidieuse guerre psychologique qui nous est livrée, un petit jeu bien malsain et hautement pervers.
L’acceptation généralisée aux règles les plus absurdes ne peut fonctionner que grâce au conformisme et à l’instinct grégaire de la plupart des individus.
Un facteur très puissant, qui chez la plupart entrave toute forme de discernement et de jugement personnel et qui peut expliquer beaucoup de choses concernant la passivité de la présente situation.

Ce que nous avons traversé collectivement ces derniers mois, ressemble donc à une gigantesque entreprise de contrôle social et de soumission de la population, à l’instar de la fameuse “Expérience de Milgram”.
L’expérience de Milgram est une expérience de psychologie visant à étudier la soumission à l’autorité. Jusqu’où pouvons-nous aller par obéissance ?

Ce que nous avons traversé collectivement ces derniers mois, ressemble donc à une gigantesque entreprise de contrôle social et de soumission de la population, à l’instar de la fameuse “Expérience de Milgram”.
Ainsi, on doit obéir aveuglément aux décisions les plus aberrantes, au nom du respect de l’autorité supérieure, car c’est elle qui serait détentrice de l’expertise scientifique, des compétences et du savoir, malgré des conflits d’intérêts patents qui sautent aux yeux.
Une soumission qui a culminé jusqu’à l’absurde, avec la nécessité ubuesque et profondément humiliante de se faire signer à soi-même une dérogation d’autorisation de sortie, lors des phases de confinements.
Attestations de déplacement dérogatoires officielles, qui n’avaient en réalité aucun caractère obligatoire, comme cela a été ultérieurement avoué par le Conseil d’État.
Nous nous sommes ainsi transformé en gardiens de notre propre prison.
Quelle idée tordue et quelle perversion !
Une brillante initiative que l’on doit au cabinet-conseil “McKinsey & Company”, spécialisé dans le “Nudging”, à savoir dans des techniques de marketing incitatif, basées sur l’ingénierie sociale et l’économie comportementale, de façon à induire certaines actions dans la population en la manipulant de manière infra-consciente !

Magistrale analyse – Tout est dit.
Combien de millions de personnes se trouvent en grande détresse morales avec ce degré de maltraitance.
Espérons que les 20 % de récalcitrants pourront inverser cet ordre des choses avec l’aide de Dieu évidemment.
Aide toi et le ciel t’aidera.

– Crévindiou … Elle mérite qu’on lui mette de la musique noire « 

SOURCE :
Réseau Telegram publication de Silvano Trotta AUTEUR : Panchana Annie Girard
Téléchargez l’application Telegram depuis l’App Store (iOS), Google Play (Android) ou depuis le site officiel Telegram. Ouvrez l’application, puis sélectionnez « Continuer en français ». Renseignez votre numéro de téléphone mobile et touchez le bouton en forme de flèche. Un code vous sera envoyé par SMS  – SUIVEZ SILVANO TROTTA

AVIS AUX LECTEURS CONTRIBUTEURS

Si vous avez un texte à nous soumettre voici nos coordonnées
SI vous devez encore l’écrire ….
Alors laissez les plumes de la chouette tranquilles, Prenez plutôt une alouette elle a l’habitude d’être plumée … En chantant..!

choublanc@mafeuilledechou.fr

AVERTISSEMENT CAMARADES :
– j’en suis le modérateur.. Aussi pour que la Chouette ne se fasse pas voler dans les plumes et que les autorités du web et ne la fasse tomber de son clocher, nous ne publierons rien qui ne soit dans l’esprit de notre ligne éditoriale ou qui soit contraire aux bonnes mœurs, au respect de la vie privée etc etc…
« Expression libre comme le vent » OUI mais le vent peut tourner et dans ce cas c’est pas la girouette qui tournera mais le vent…. pareil que dans les ronds points..!
Débat donc… mais pas déballage..!

retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

Arriver comme mars en carême Pile poil


dinde BLOC NOTE LADY LADINDE
 BLOC NOTE
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

« Arriver comme mars en carême »


Cette expression française signifie arriver inévitablement et  régulièrement.
Une chose arrive comme mars en carême, c’est à dire sans faute au bon moment, à propos, juste quand il faut.

Son Origine
: Le carême désigne la période de quarante-six jours, de mardi gras à pâques où excepté les dimanches, les catholiques se devaient d’observer le jeûne et de là, le mois de mars ne pouvait faire autrement que tomber pendant le carême.
De ce fait, dire au XIV ème siècle de quelqu’un  » qu’il arrivait comme mars en carême » insinuait qu’il survenait de façon régulière, prévisible et infaillible.
Une chose arrivait comme mars en carême, c’est à dire sans faute au bon moment, à propos, juste quand il faut.

A partir du XVII ème siècle, cette expression française prit le sens de « arriver à propos » passant de l’idée d’un moment inévitable à celui d’instant propice.
Mais cette interprétation fut bientôt reprise par une autre expression française à savoir :
« arriver comme marée en carême »

On faisait ainsi allusion à l’arrivée du poisson frais bienvenu en cette période d’abstinence de viande.

L’académie française à l’origine de cette distinction dans le but de restaurer la clarté française a semé la confusion dans l’esprit des gens si bien que les deux expressions françaises furent utilisées dans le même sens et ‘ »arriver comme mars en carême »  prit le sens  « d’arriver mal à propos » avec une connotation de « carême » comme événement dont on se passerait volontiers et qui ne semble pas bienvenu.

De nos jours : Elle semble avoir disparu de notre langage, on l’a remplacée, entre autres termes, par « pile-poil « …. c’est moins joli !
Autrefois, mars était donc le mois du jeûne, de l’abstinence, aujourd’hui, dans le cadre chrétien, c’est le mois de la modération, et c’est une bonne chose, plus simple à observer, conforme à la règle de Saint Benoît qui recommandait de la mesure en toutes choses.

À l’origine, le Carême, dont le mot vient de « quarante » en grec, commençait un dimanche, le 40e jour avant le Jeudi saint.

Le pape Grégoire le Grand a avancé le début du carême au mercredi précédent : Le Carême commence désormais le mercredi des Cendres et s’achève le Samedi saint. Cela correspond à une période de 40 jours de jeûne mais les dimanches ne sont pas jeûnés.
Pourquoi 40 jours ? Parce que la Bible raconte que Jésus de Nazareth s’est retiré dans le désert jeûner pendant 40 jours, au milieu des bêtes sauvages, servi par les anges et tenté par le diable…

Aujourd’hui, le jeûne n’est guère pratiqué et se limite essentiellement au vendredi Saint.

dindeLADY LADINDE  retour sur la rubrique du même tabac

    RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

LADY LADINDE… Me trouve Chouette…!

dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
  de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique
 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :
L’ expression « C’EST CHOUETTE »

L’expression « c’est chouette » signifie de nos jours
« 
C’est fantastique,
  C’est sympa! »

L’expression « c’est chouette » ! s’utilise également :
– à l’annonce d’une bonne nouvelle ;
– pour désigner une personne ou une chose belle et agréable ;
– pour exprimer la satisfaction..
Se dit aussi Comme c’est chouette!     Chouette alors!     Chouette!

Mais Il y a une exception dans l’expression : « vieille chouette », appliquée à une vieille femme désagréable. Cette exception marque peut être la survivance d’un passé mystérieux et détesté surtout des paysans.

La « chouette » n’est pas un animal anodin. Peut-être à cause de son air insolite et de ses mœurs nocturnes, sa réputation a beaucoup varié au cours des âges.

Naguère oiseau de malheur dont le cri étrange (le chuintement) annonçait la mort de quelqu’un, elle était clouée sur les portes des granges – du temps qu’il y avait encore des granges et des portes de bois.

CREUSONS UN PEU POUR VOIR…?
Comment on peut se faire une réputation et sortir de son image de fille peu  fréquentable…

La symbolique de la chouette est complexe et elle a variée au cours des âges et des pays. 
En Grèce antique,
la chouette chevêche est le symbole de la déesse Athéna, la déesse de l’intelligence, de la prudence, de la sensibilité artistique.

CLIQUEZ CI-CONTRE pour en  savoir + sur la déesse Athéna,

Cette influence s’est prolongée jusqu’à nos jours et la chouette apparaît sur la monnaie de un euro comme symbole de la ville d’Athènes.
( voir ci-dessous rubrique le Saviez vous) 

A Rome, la chouette impressionne, oiseau de nuit mystérieux qui se cache pour attaquer ses proies, qui lance son cri strident dans l’obscurité, et la voir est un présage néfaste. On dit même qu?elle sucerait le sang des enfants la nuit !

Au Japon les chouettes ont une double symbolique selon l’espèce :
Les chouettes effraies avec leur tunique blanche qui surgit dans le nuit sont démoniaques tandis que les chouettes hulottes ou chats-huants, familières des habitations seraient les envoyées des Dieux.

Le Moyen Âge obscurantiste surtout dans les campagnes reculées a peur de cet animal rusé, trompeur, aux yeux perçants voyant clair dans l’obscurité, qui vole sans bruit et profite de la nuit pour chasser lorsque ses proies sont fragilisées par l?obscurité. On l?associe au démon, on en a peur.


LA BELLE ET LA BÊTE

Au fil de l’histoire les hommes perdent leurs peurs ancestrales et leurs croyances.
C’est sans doute ainsi que les qualités de la chouette l’ont emporté.
En effet  la « chouette » passe pour un oiseau coquet, soigné de sa personne et belle posée sur l?épaule de d?Athéna .

En ancien français, le verbe « choeter » signifiait « faire le coquet » et naturellement « la coquette ».
La prononciation parente de choeter et chouette a permis, enfin, à l’oiseau de Minerve de recouvrer sa dignité. On associa dès lors la chouette à la coquetterie, l?élégance et la beauté.
La langue italienne amplifia le phénomène avec le mot civetta désignant la fois la chouette et la femme coquette.
On a donc parlé d’une « femme chouette » puis sans doute d’une « chouette femme » !

Dans le langage populaire, « chouette » est synonyme de beau. Rabelais employa le premier cette comparaison inattendue dans Pantagruel où il fait dire à Panurge : « Ma femme sera jolye comme une belle petite chouette« .  Au XIX è siècle, les romanciers remirent à la mode cette expression qui nous est restée

Au jeu de paume – et l’on pourrait actualiser l’expression pour le tennis ou le ping-pong – on disait aussi « faire la chouette » pour jouer seul contre deux adversaires; selon Littré parce que la « chouette« , si elle sort de jour, est assaillie et poursuivie par les autres oiseaux. Seul contre tous, c’est en effet assez « chouette » !

Quoi qu’il en soit, la fortune de ce mot dans le français d’aujourd’hui constitue une belle revanche pour un animal si longtemps et injustement persécuté.

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs

« – L’honneur de la chouette est sauf aujourd’hui, et c’est pour cela que tous les rédacteurs de la Chouette s’efforcent tous les jours de lisser son plumage pour qu’elle nous donne un plume neuve de temps en temps à tremper dans l’encre de sa sagesse ancestrale.
J’espère que dans vos chaumières vous criez avec nous :
« La Chouette …. c’est chouette…!  »
Gare à celui qui clouera nos articles sur la porte de sa grange.. !

 Les Grecs avaient gravé son effigie sur certaines de leurs monnaies.

La chevêche d’Athena était l’oiseau de la sagesse chez les Grecs qui avaient gravé son effigie sur certaines de leurs monnaies. (Encore sur l’Euro aujourd’hui).
La chevêche d’Athena était la compagne de la Déesse Athena, d’où son nom scientifique Athéna noctua.

 http://www.sacra-moneta.com

Exemple de monnaie antique d'Athènes émise au IIème siècle avant JC. Photo J. Elsen ATTIQUE, ATHENES, AR tétradrachme, 152-151 av. J.-C. Droit : Tête casquée d'Athéna à droite. Revers : A-?E/ A?PO-????/ ?IO/?E/ ?A/TV Chouette sur une amphore. A droite, une double corne d'abondance ornée de bandelettes. Sur l'amphore, ?. Dessous, ??. Le tout dans une couronne de laurier. Ref.: Thompson, 551a. 15,92 grammes.

Les monnaies antiques d’Athènes – Exemple de revers d’un tétradrachme d’Athènes frappé vers 450-400 avant JC. Photo J. Elsen

Le siècle d’Alexandre, plus épris de l’élégance que de la simplicité, préférait les tétradrachmes bien coupés, bien arrondis, aux anciennes monnaies frappées avec négligence.
Athènes voulut avoir des pièces rondes, à surface aplatie, et d’un plus grand module. La chouette hérissé et la Minerve coiffée d’un simple casque, que le siècle de Périclès avait maniées sans jamais se lasser, paraissaient au siècle d’Alexandre des sujets trop naïfs; à cette époque, l’aspect des monnaies change dans toute la Grèce.

1 euro : Représentation d'une chouette (reprise d'une ancienne pièce athénienne de 4 drachmes), la chouette est le symbole de la déesse Athéna et représente la sagesse, ancien symbole de la ville d'Athènes.Symbole de sagesse, la Chouette est le symbole d'Athéna et, de ce fait, celui d'Athènes. Ce symbole représenté fréquemment aux côtés de la déesse, fut également l'objet d'une représentation sur les monnaies anciennes, la Drachme La chouette apparaît aujourd’hui sur la monnaie de un euro comme symbole de la ville d’Athènes.

 1 EURO GREC : Représentation d’une chouette (reprise d’une ancienne pièce athénienne de 4 drachmes)

Lovans Breloque Hibou Animaux en Argent Sterling 925 pour Bracelets Pandora

  • Fabriqué en argent sterling 925. Trou d’environ 4,5 mm.
  • Convient pour les bracelets Pandora, Biagi, Trollbeads et Chamilia.
  • N’irrite pas la peau ; testé et approuvé pour ne pas être nocif pour la peau.
  • Cadeau idéal pour la Noël, la Saint-Valentin ou un anniversaire.

SOURCES :
https://www.art-objets.fr/content/40-la-chouette-la-chouette-son-histoire-objet-et-statuette-d-art
dinde

LADY LADINDE

Share Button

Lady Ladinde veut séparer le bon grain de l’ivraie


VETEMENTS ET ACCESSOIRES SANTÉ ET SOINS DU CORPS VOYAGES VALISES

hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE SÉPARER LE GRAIN DE L’IVRAIE

– « Tu vois, je te le dis GASTON……. Là on touche à une sujet brulant …!
LADY LADINDE risque de nous voler dans les plumes

– Si elle vole dans les plumes de la Chouette aussi, 0n va devoir marcher sur des oeufs ….
– Elle va s’apercevoir à la fin de la rubrique qu’il y a de la mauvaise graine dans ce bas monde
– si elle a peur que l’ivraie soit présente dans le grains qu’elle mange elle et toute la basse cour… C’est sûr qu’elle va dire que l’on empoisonne les bêtes pour mieux empoisonner les hommes..!

dinde– Ooohhhh vous deux …! On dérange pas là…? Parce que moi? je bosse ….
 » Je souhaite m’instructionner….!  » Alors vos histoires de plumes au derrière moi je connais j’en ai plein le cul… buto


– Allez du calme allons y pour la petite expression du jour :  SÉPARER LE GRAIN DE L’IVRAIE

C’est éliminer les mauvaises graines

Son Origine:

L’ivraie est une graminée sauvage et nuisible qui est censée provoquer une sorte d’ivresse (le mot dérive indirectement du latin populaire ‘ebriacus’ qui signifiait ‘ivresse’).
Au début de sa pousse, son aspect est assez peu différent de celui du blé au milieu duquel elle peut croître.

Graminée aux épis aplatis et distiques, qui envahit les champs de céréales, dont elle est difficile à extirper. (Les graines de l’ivraie commune sont vénéneuses, mais d’autres espèces constituent d’excellents pâturages [ray-grass].)

– Vous m’avez appelé Gaston…. ça ressemble à ça l’ivraie.. mais le père DODU il peut nous en donner sans le savoir…!!!! N’en parlez pas à ma Lady… déjà qu’elle croit que toutes les poules boivent de trop…. Pensez de l’ivresse par graminée …!

– Hé oh monsieur on respecte mes poules…! il se croit tout permis….
il trimballe tout son asmala de moukères dans ma basse cour….
je vais devoir séparer le grain de l’ivraie

dinde

– On n’est pas des moukères …. mais des ladies…

– Tais toi donc grand cooo…. coq
Laisse causer Gaston qui nous explique l’origine de cette expression

L’ivraie est présente dans les champs de blé depuis des siècles les chinois parlaient ainsi de l’ivraie

Mencius« Ce ne sont pas les mauvaises herbes qui étouffent le bon grain, c’est la négligence du cultivateur »

 

D’autres disaient :
« 
Le grand défaut des hommes est d’abandonner leurs propres champs pour ôter l’ivraie de ceux des autres. »


dinde
– Ooohhhh vous deux …! Arrêtez de critiquer les agriculteurs car c’est eux qui nous nourrissent

Laissez moi vous dire ce qui se dit sous mon toit .. et foi de girouette c’est « profond » accrochez vous :

Séparer le bon grain de l’ivraie, c’est aussi séparer les bons des méchants, le bien du mal.

On comprend alors que, selon Matthieu, Jésus ait pu désigner l’ivraie comme le symbole des méchants, car c’est bien là une « mauvaise graine ».

Dans cette parabole (NDLR: cherchez pas le satellite), alors qu’un ennemi a semé de l’ivraie dans un champ de blé, le maître dit à ses serviteurs de ne surtout pas chercher à l’enlever tant que la moisson n’est pas prête, sinon ils risqueraient d’arracher également le bon grain.
Il leur demande donc d’attendre le bon moment, de ramasser alors l’ivraie pour la faire brûler puis de moissonner le blé pour le ranger dans le grenier.

Lorsque Jésus, à leur demande, explique à ses disciples le sens de cette parabole, il leur explique que :

  • Le champ représente le monde ;
  • Celui qui sème le blé est le Fils de l’homme (Jésus lui-même) ;
  • Les bons grains sont les sujets du Royaume ;
  • L’ivraie représente les sujets du Mauvais ;
  • Celui qui la sème est le Diable ;
  • La moisson, c’est la fin du monde ;
  • Les moissonneurs sont les anges.

Ainsi, les bons et les méchants sont condamnés à vivre ensemble, mais au moment du Jugement Dernier, le Fils de l’homme enverra ses anges qui élimineront tous les méchants pour les jeter dans la fournaise ardente (l’enfer), alors que les justes iront dans le Royaume des cieux (le paradis).

– je ne souffre pas mon lapin…….. j’ai juste une coq..ueluche qui me fait tousser dès que rentre au poulailler

dinde

Ce coq là, tu t’en fais une girouette …. envoi le prendre l’air….
– et bon vent…..

 


– ZUT …! Ces deux là, ils peuvent pas me voir en peinture … j’ai l’air de quoi peint en bleu turquoise

 

dinde

LADY LADINDE
“La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours”retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button