Archives de catégorie : choulager

les petits secret et remède de Mémé Marthe et du coach magnétiseur

Pendule dis moi oui… Pendule dis moi qui est…. EMILE..?

.

AUJOURD’HUI C’EST LA SAINT ÉMILE

 

pendule geo carto 25Ma grand mère Marthe, magnétiseuse était aussi radiesthésiste et traitait aussi ses malades au pendule

Voilà ce qu’elle conseillait
aux débutants
:
retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité BLOC NOTE CHOULAGER
par chou blanc

OLIVIER, ÉMILE, MOI ET…LES AUTRES

Contrairement à ma grand mère, je n’utilise pas le pendule pour le divinatoire ou la recherche, mais pour le soin uniquement.
Toutefois, il m’a semblé rester fidèle à sa mémoire en assurant la fabrication de pendules, pour que d’autres les utilisent mieux que je ne saurais le faire.

 C’ est comme cela que Christine m’a contacté un jour pour que je lui fabrique un pendule en bois d’olivier….. ce qui semble rare sur le marché?
J’ai accepté de lui fabriquer que si ses intentions étaient tournées vers l’aide et le bien des autres….. et j’ai eu la bonne idée de photographier les étapes de sa fabrication que vous retrouverez sur la vidéo.

OILIVER EUH ...NON EMILE EN COURS DE FABRICATION

OLIVER EUH …NON EMILE EN COURS DE FABRICATION

Là n’est pas le plus original de cette commande … J’ai en effet pour habitude de donner immédiatement un nom à mon futur pendule …. celui ci devait s’appeler pour moi:
OLIVIER
Ce prénom s’imposait par la nature du bois utilisé.
Je procède en fin de fabrication, à une mise en rotation en pleine nature de tous mes pendules, qui viennent en promenade à travers les vignes en tournant juste « 
pour faire de l’exercice
« …!
Je m’’apprêtais à partir avec OLIVIER, pour sa première promenade et je l’ai interpellé à haute voix :
 »
OLIVIER on y va… baptême de rotation pour toi « .
Mon étonnement fut grand quand je me suis entendu l’appeler  »
EMILE » lapsus sans lien aucun avec ma famille ou autre…?
Sans plus…
Mais le lendemain pour sa deuxième sortie, j’allais dire la même phrase à OLIVIER et c’est parti :
« 
EMILE on y va …. » .
Mémé Marthe me répétait toujours … il n’y a pas de hasard dans la vie , il n’y a que des rendez vous…. celui là était avec un EMILE que je ne connaissais pas et qui s’imposait à moi et à OLIVIER…
Mais qui…?
Sans doute guidé par un » esprit » ou une main invisible, j’ai appelé Christine qui m’a immédiatement dit qu’EMILE était son grand père décédé depuis longtemps… radiesthésiste et magnétiseur de son vivant …
Vous comprendrez aisément pourquoi le pendule de Christine s’appelle EMILE et lui donne entière satisfaction….
sans doute guidé par une main sinon céleste du moins de l’au-delà…!
Mais le plus fort, c’est que lorsque, plusieurs mois après, je me suis mis à rédiger cet article, j’ai été appelé en urgence pour soigner une personne hospitalisée que je ne connaissais pas….. et dont la fille Marie Christine (eh oui..!) à son chevet m’a appris que son père décédé était lui aussi magnétiseur, mais surtout un célèbre radiesthésiste……
Je vous jure que je me suis abstenu de lui demander s’il s’appelait EMILE….
Si je lui demande un jour et me répond OLIVIER …
Je ferai une prière à Sainte RITA pour qu’on arrête de me balader..!
et si c’est EMILE…. J’en ferai deux…..

Continuez tranquilles votre vie …mais retenez que :

 » Dieu nous a donné deux oreilles et une seule bouche pour nous apprendre à dire seulement la moitié de ce que nous entendons » (Édouard Herriot)

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité
RADIESTHÉSIE …Conseils de Mémé Marthe aux débutants

Pour les débutants, nous avons rassemblé ci dessous, quelques indications utiles à un bon démarrage dans le monde de la radiesthésie.

LA RADIESTHESIE

modèle de pendule à chambre- spécial recherches- -il permet de placer un temoin à l'interieur mèche de cheveux pour rechercher personne disparue - un métal (or- recherches trésor) pour le faire réagir lorsqu'il captera le temoin sur le terrain ou sur cartes géographiques - d'autres y place une phrase anti-douleur avant de le faire tourner sur la zone malade -

Le radiesthésiste est ce sujet capable de percevoir (sentir), au moyen d’un pendule, bio tensor ou d’une baguette rhabdomancienne (stimulation), les vibrations d’impulsions et les radiations émises
par les choses, les personnes, les animaux, les terrains, etc….
Anciennement appelée la Rhabdomancie, était utilisée seulement pour la recherche des sources d’eaux ou de métaux comme l’or. Après l’homme s’est rendu compte que les radiations sont émises
non seulement par l’eau et les métaux, mais par toutes les formes de vie.

Le terme « Radiesthésie » est donc défini comme l’étude des ondes et des vibrations émises par un corps quelconque.

La Radiesthésie est donc la pratique pour la recherche des ondes et des vibrations émises par tous les corps

DÉFINITION D’UN PENDULE

Le pendule est un amplificateur . C’est le prolongement du corps humain qui se termine après la main et qui réagi aux vibrations et ondes émise par les corps. Le pendule sert à accroître notre perception en agissant comme un amplificateur.

COMMENT BIEN CHOISIR SON PENDULE.

Le choix du pendule reste très vaste, parmi les différents modèles existants soit lourd, légers, métalliques, en cristal, pointus, long, court etc…. Vous devez donc vous accorder aux vibrations du pendule surtout ne vous fiez pas a la beauté du pendule mais plutôt aux vibrations émises

L’EMPLOI DU PENDULE

Le radiesthésiste l’utilisera pour tester les énergies ou radiations les plus subtiles d’’un corps ou pendées au moyen de questions formulées par le lui correctement employé, le pendule peut nous fournir des réponses croyables concernant les cas les plus différents.

VOTRE PENDULE, VOUS ET VOTRE CODE PERSONNEL

POSITIONNEMENT DU CORPS
Prenons notre pendule personnel par la chaînette entre le pouce et l’index de la main droite à une distance qui sera le double de sa hauteur, en le faisant tomber avec la pointe en bas d’une façon perpendiculaire sur l’objet à tester sans poser les coudes sur la table; on doit tenir la main gauche à trois doigts sous le nombril en appuyant légèrement sur ce point avec l’index et le majeur jusqu’à sentir entre la pointe des doigts de la main gauche un léger battement sourd local en plus d’une légère chaleur signe que nous puisons dans notre énergie personnelle pour opérer

Quand vous utilisez le pendule vous ne devez pas croiser les jambes ou les bras en vous débarrassant dès le début de colliers, de bagues, de montres, de bracelets, des boucles et de tous les objets métalliques.

LE CODE PERSONNEL
Il est très important d’établir auparavant votre code personnel pour obtenir des réponses croyables à vos questions; par exemple pour le plus courant ( c’est le cas pour moi et quand je les teste):
OUI, Le pendule devra décrire un cercle dans les sens des aiguilles d’une montre
NON, dans le sens inverse
dans d’autres cas :

OUI avant et en arrière
NON s’il oscille de droite vers la gauche

Une fois que vous avez établi votre positif et négatif pour ce pendule, il est très important de maintenir pour toujours ce code.

VOS PREMIERS PAS

Pour vos premiers pas,posez au pendule les questions suivantes:

1/ « INDIQUE-MOI LA REPONSE POSITIVE » (à ce point votre pendule commencera à remuer lentement en vous indiquant la rotation ou l’oscillation qui sera la réponse positive pour tous vos questions futures)
2/ « INDIQUE-MOI LA REPONSE NEGATIVE »,
3/
« INDIQUE-MOI LA REPONSE INCERTAINE »,
4/
« INDIQUE-MOI LA REPONSE NULLE » (annotez tout sur une feuille que vous conserverez).

Quand vous testez n’importe quelle phrase, le pendule peut donner même une réponse incertaine et vous le verrez donc qui cherche d’osciller avec peine ou bien il peut même ne pas répondre en commençant à osciller d’une façon que vous n’avez pas prévus dans votre code personnel (dans ce cas reformulez la question sous un autre angle: il est probable que jusqu’à aujourd’hui il n’y a pas de paramètres suffisants pour donner une ferme réponse positive, négative ou incertaine à votre question).

LA FORMULATION CORRECTE DES QUESTIONS

Il est important de savoir comment formuler les questions au pendule; pour cela il convient de respecter quelques unes des règles de base. La réponse dépend essentiellement de la formulation de la question et de l’intention claire et concentrée du radiesthésiste, respectez donc les règles suivantes:
Formulez la question avec la plus grande clarté possible, simplement, brièvement, directement;
Ne testez jamais une phrase contenant deux interrogatives comme par exemple « demain sera-t-il ensoleillé ou nuageux? »
Formulez toujours les questions d’une façon positive, par exemple: « est-ce que cette décision est juste? » et non « cette décision n’est-elle pas un erreur? »
Ne posez jamais des questions dont vous connaissez déjà la réponse, on peut faire une exception

seulement pour s’exercer ou au début avant n’importe quelle séance pour vérifier votre degré de crédibilité à ce moment-là
Ne posez jamais des questions par simple curiosité, mais par un vrai et SINCERE intérêt;
Ne posez jamais des questions qui intentionnellement ou non pourraient blesser, nuire aux autres;
N’utilisez jamais le pendule pour avoir le résultat de paris, jeux de hasard, loterie, etc’
Ne posez jamais des questions pour « soutirer » des informations par curiosité;

Prêtez donc attention à la formulation correcte des questions, si vous ne respectez pas ces règles de base vous n’obtiendrez pas de réponses croyables surtout:

si par exemple des facteurs variés entrent en jeu
si la question est trop complexe pour obtenir une réponse dans une seule fois
si l’intention secrète ne respecte pas l’emploi correct du pendule.

EN CONCLUSION

Je vous souhaite de prendre beaucoup de plaisir avec votre pendule.
Portez le plus souvent sur vous, et faites le tourner le plus souvent possible….Il adore..!.

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs

« Un dernière information, si vous lui posez la question: si chou blanc est radiesthésiste et qu’il vous répond NON, ne le blâmez pas, c’est vrai. Il est magnétiseur et très mauvais radiesthésiste…….mais il pense être un bon fabriquant….? Si par bonheur pour vous c’est le cas, faites le connaître à vos contacts, « 
Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

  Vive ma vieille cafetière…


LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

« De tes aliments tu feras ta médecine » – Hippocrate

littel com poteVous avez BIEN RAISON de garder votre vieille cafetière italienne ou une machine qui broie directement le café en grains !
Vive ma vieille cafetière…
Venez écouter la complainte d’un dosette :

– Je suis une dosette. Je vous en fais voir de toutes les couleurs !

– Mes 4 grammes de café sont habillés d’une robe d’aluminium à la couleur de votre choix chacun y trouve son café,  selon son goût et son humeur.

4 grammes de café à 0,40 EUR, ça nous fait pour 1000 grammes de café 100 EUR.

Oui, 100 EUR LE KILO, c’est le prix du luxe, on ne va pas chipoter, ce serait petit.
Il faut, bien sûr, s’en donner les moyens.
– Je ne fais pas dans la dentelle avec mes habits de lumière en aluminium.
J’ai besoin de beaucoup d’énergie électrique fournie par de belles centrales nucléaires ou de très efficaces centrales thermiques.

– Non mais elle doute de rien cette dosette sans éducation qui n’a jamais vu un grain de café

je disais donc avant d’être interrompue :

– POUR 1 TONNE D’ALUMINIUM, J’OFFRE 4 TONNES DE REJETS SOUS FORME :

–  D’ARSENIC, DE TITANE, DE CHROME, DE PLOMB, DE VANADIUM, DE MERCURE, bref, de magnifiques boues rouges qui par exemple, grâce à une SUPERBE CANALISATION TERRESTRE DE 55 KM, glissent depuis l’usine Altéo de Gardanne jusqu’à la grande bleue.

– Et grâce à un AUTRE BEAU TUYAU DE 7,7 KM, je vais me balader, tenez-vous bien, jusqu’à 320 mètres de profondeur, tout au fond du canyon sous-marin de Cassidaigne dans le magnifique parc des calanques.

– Tout ça, donne soif, je bois comme un trou de la bonne eau locale.

– Maintenant, je vous invite à faire un petit tour dans la tasse :
Avec mes 1 000 tonnes de café par semaine, je suis le roi du marché !

–  Je fais ce que je veux. Je prends toutes les origines de café au cours le plus bas du moment.
–  Je te MÉLANGE tout ça au mieux (au mieux financier, bien sûr).

De toute façon, je m’en sortirai toujours grâce aux ARÔMES AJOUTÉS.
-Vous savez bien, cette petite note de noisette si subtile !

– Pour la torréfaction, je suis le champion : 1000°C en 90 secondes quand les autres (traditionnels) font avec 200/220 ° en 20 minutes.

– Et toc, bingo !

– Le pompon, c’est LA MOUSSE QUI PERSISTE PLUSIEURS HEURES quand les autres ne tiennent que quelques minutes.

Là, la recette est secrète. Je vous en dis un peu, pas tout, juste un peu :

–  UN CHOUIA DE GRAISSE ANIMALE, DES ADDITIFS TOP SECRET, ET C’EST JOUÉ.
– D’une manière générale, je me débrouille plutôt bien pour qu’on se souvienne de moi, car, malgré quelques tentatives poussives et gourmandes en énergie et en eau, JE NE SUIS PRESQUE PAS RECYCLÉ.

– Comme ça, vous pouvez me retrouver un peu partout sur la planète.

– Ah, j’oubliais !… J’AI AUSSI LE RECORD DU PLUS GRAND TAUX DE FURANE.

– Là, ne m’applaudissez pas car il arrive qu’on batte des records sans réelle volonté.

– Une recherche sur internet vous apprendra que le Furane est une substance organique (produit intermédiaire utilisé dans l’industrie chimique comme SOLVANT pour les résines lors de la production de laques et comme agglomérant dans la fonderie).

 

– VOLATILE, LIPOPHILE ET CANCÉRIGÈNE POUR LE FOIE, LE FURANE DOUBLE DE TOXICITÉ LORSQUE LE CAFÉ PROVIENT DE CAPSULES PLUTÔT QUE D’UNE CAFETIÈRE CLASSIQUE, selon les scientifiques de l’université de Barcelone.

CAPSULES DE CAFÉ NESPRESSO : UNE DOSE DE CANCER À CHAQUE FOIS ?

littel com pote

– C’est à prendre ou à lécher !

Vous l’aurez compris, moi je suis pour le café à l’ancienne…
Ma femme aussi..
C’est pour ça que je lui porte tous les jours le café au lit…..
Il lui reste plus qu’à le moudre..!

LES SECRETS D’UNE VIE SAINE

SOURCES https://www.pressesante.com

 

 

 

Les clés de l’alimentation anti-cancer et maladies inflammatoires, infectieuses,
auto-immunes… (Livre
Poche) –
Jean-Christophe Charrié
Excellent livre avec une partie théorique indispensable pour

comprendre ce qu’on fait et une partie pratique avec de bonnes recettes.
Facile à lire, accessible à tous , nul besoin de posséder des connaissances médicales approfondies pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine dans la lutte anti cancer et les maladies inflammatoires génératrices de nos douleurs.
Les recettes claires et pas trop compliquées vous ouvrent à d’autres façons de se nourrir
Ce livre explique clairement et simplement les conséquences de nos habitudes alimentaires sur notre santé et en particulier sur celle des malades du cancer, des dégénérescences mentales et les maladies inflammatoires ou auto-immunes.
Offrez vous cette merveille ou offrez le à vos amis, ceux que vous voulez garder!

COM’POTE

Comment Adèle est sortie du puits ?


Choucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE de
Choucaline

De la mélancolie au spleen…
De la solitude à l’angoisse…
Du désespoir à la dépression….
Faites vous accompagner… AVANT..!!

Je suis fière d’avoir connu Mémé Marthe, magnétiseuse à l’ancienne, sans formation de psychologue, à mains nues et à voix haute …
Elle disait les avoir sorties du puits

Aujourd’hui, il ne reste plus que son petit fils CHOUBLANC pour nous éclairer sur la parabole du puits et de l’échelle de puisatier de son mari Pierre qu’elle utilisait pour ses soins.
Ambiance Ambiance …
Plongeons ensemble au fond du puits….. Secourir Adèle

Mémé me disait … Gamin, il faut que tu sois prêt à aller chercher les plus malheureux de tes malades… Ceux qui perdent espoir au point de tomber au fond du puits et d’y rester en se tenant la tête…
Le corps dans la  position du fœtus.

Pour ceux-là, ma grand-mère Marthe avait une technique qu’elle m’a transmise, pour tous les malheureux qui me liront, ou pour les mains d’or qui me suivent.
Je me dois de la léguer pour que chacun en fasse le meilleur usage…

Comment Adèle est sortie du puits?
Nous pourrions en citer 10 en citer 100 avec le temps qui est derrière moi….
Elles pleuraient au fond du puits….
Souvent c’est la mère, la sœur ou la fille, qui m’appelle au secours…
Il en fut ainsi pour Adèle.

Adèle n’avait pas plus de 30ans quand les douleurs les angoisses et les peurs ont provoqué un tel envahissement qu’elle s’est trouvé emportée et sans force.
Elle avait cessé à mon arrivée de tenter toute résistance… Elle était vide de l’intérieur du corps de l’esprit et de l’âme…!!!
Dire qu’elle avait mordu la poussière ne serait rien , car c’est bien plus bas que je l’ai prise en charge…
Adèle était au fond du trou, au fond d’un puits si profond que j’entendais à peine le son de sa voix et elle-même n’entendait plus depuis longtemps le chant des cigales qui faisaient  farandole  autour de ce vieux puits provençal….
Je me suis dit on va avoir du mal à s’entendre….

Je me suis rappelé comment faisait Mémé Marthe pour dialoguer avec Pierre mon grand-père, qui de par son métier de puisatier était le plus souvent au fond du puits.
– J’en ai fait du tricot sur les margelles des puits me disait-elle….  Alors fait comme moi penche toi vers le bord de la margelle sort ta tête qu’elle te voit dans ce cercle de lumière.
Le puits portera ta voix jusqu’à elle sans avoir besoin, ni de crier, ni de lever la voix….
Dialogue avec elle pour lui dire quels sont ses moyens propres pour sortir du trou …
Redonne lui de l’espoir un gout pour la vie qu’elle a perdu.

Dire à Adèle qu’elle avait de la chance d’être tombée dans un vieux puits sans eau… Lui dire qu’elle aurait pu se noyer ne la touchait guère …
Je le comprenais… C’est comme quand je suis « dans la caca » et qu’on me dit:
« ça aurait pu être pire » Certes elle comprenait mes mots compatissants… Mais la compassion, même si elle est nécessaire, ne remet aucune machine en marche, surtout dans le noir du fond d’un puits…!

Elle me fit pourtant la description de son état :
Rien de cassé , pas de douleurs du corps …. Que l’âme brisée… !
Les pieds eux était dans une boue gluante qui collait à ses chaussures …
– Ça me change pas beaucoup dit-elle  – «  je traine la godasse depuis des semaines »

– Me vois-tu ?
Regarde la lumière tout en haut…
– Oui je vois votre tête qui dépasse…
( je sentais Mémé Marthe qui jubilait que sa technique fonctionne ..
En effet Adèle levait la tête et regardait vers le ciel tournait la tête vers une élévation prochaine….)
– Là je vous vois mieux….
– Adèle tu ne peux pas rester dans ce trou seule dans le noir les pieds dans la boue….
– Peux-tu lever un pied en as-tu la force.. ?
– Je le lève péniblement sans le détacher… Mais à quoi bon cet essai… ?
Je suis si bas, je ne vois pas comment remonter la pente, la paroi est verticale et sans grandes saillies…
– je vais t’expliquer comment nous allons faire pour que tu te tires seule de là.
– Vous êtes bien bon cher monsieur… Mais moi, je me lamente en pleurant tous les jours d’être tombé si bas …
Moi qui me croyais si forte … ?
Dites moi quoi faire et je le fais… !
– Voilà ma chère Adèle, on sortira comme mon grand père Pierre le puisatier sortait de son puits en construction à l’heure du déjeuner, ou du café, pour venir en amuse-bouche embrasser Mémé Marthe.

Pépé Pierre m’a expliqué que lorsqu’il creusait, il fixait, dans la paroi, des échelons de ferrailles en U fixés entre les pierres, chacun aligné l’un au-dessus de l’autre.

Arrivé en bas du puits, il disposait d’une échelle murale pour grimper sans difficulté.

– Alors je te le dis Adèle cherche à tâtons dans le noir, balaye cette paroi, cherche la ferraille en U que le puisatier de ce puits t’a laissé à portée de main.
En disant cela, je constate que le soleil s’est positionné à la verticale du puits et en illumine le haut….

Après un long silence :

– je tiens quelque chose de très rouillé à main gauche ..
– Cramponne ma fille, cramponne et ne lâche pas.. !!!
– Je le tiens bien..!!!
– Soit logique, à la verticale de ta  main en contrebas, une même ferraille doit te servir de marche pied pour ton pied droit… Lève le jusqu’à lui.. je sais : C’est gluant, difficile à arracher ….
Allez LÈVE … LÈVE… LÈVE..!!!!

Les malades déprimés, et au fond du fond, ont beaucoup de peine à aller de l’avant.
La symbolique du pied immobilisé est un classique de l’absence de volonté de reprendre leur chemin de vie … Rappelons-nous le proverbe :
« C’est le premier pas qui coûte » ……  ou la maxime chinoise de Lao Tseu  :
«Le voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas »

– Il s’arrache… je cherche… il se pose… je prends appui ?
– Non pose-le simplement …. Lève ton bras Droit… Celui que tu m’as dit peser une tonne … Cherche l’autre échelon au-dessus de ta main gauche …..
Accroche ta main droite et reste comme ça
– AH AAAhhh … Voilà c’est fait…!!!
– Là tu m’attends, repose toi, stabilise-toi en station debout.

Il faut parfois donner un temps de repos entre les séances d’accompagnement pour que la personne constate et raisonne sur son avancée, son ascension,  son retour parmi ce monde qu’elle rejetait hier.

– Allez Adèle on reprend …
– On va coordonner les gestes car en toutes circonstances les ascensions sont toujours difficiles…
A mon top départ, ton bras droit, le plus haut, va tirer le corps, le pied gauche dans boue gluante se trouvera aidé quand tu vas le lever pour le poser sur l’échelon du dessus..
En même temps  ta main gauche lâche la ferraille et cramponne celle du dessus

La reprise de la marche en avant nécessite de décomposer les gestes mécaniques, pour les remémorer, lancer à la manivelle, pour que l’automaticité des mécanismes se remettent en route seuls.

– Allez Adèle on fait cette manœuvre ascensionnelle, et on garde la pose
– AH AH OH NON le pied gauche ne réponds pas, et pourtant je tire sur mes bras vers le haut
– Allez vas-y tu peux le faire … Tire encore et arrache (on est parfois coach sportif)
– HOULA LALA…. OUPS C’est fait..!!!
– Super..!! Fait la pause, et je te reprends ( parfois deux jours après)
– Quand je serai pas là : « Regarde le ciel et les nuages »

– Nous y revoilà. Tu te rappelles de la manœuvre.
On grimpe quelques échelons ensemble ensemble ensemble….
– AH oups et voila super j’y arrive plus facile
– BRAVO continue Adèle continue…
Ainsi je la vois gravir échelon après échelon… Remonter la pente.

Celle qui monte a donc retrouver l’envie de …VIVRE… J’ai l’esprit et l’âme en fête, car j’ai le regard figé sur le sommet de son crâne. Pour peu,  je vois presque briller une couronne dorée à cet emplacement symbolique ( chakra couronne… )
C’est comme la couronne de la reine des ténèbres montant vers la lumière)

il s’en écoula des minutes, des heures,  des jours, des semaines peut-être..
Je ne sais plus .. On était tous les deux en osmose … hors du temps…

Heureux jour, où de ma margelle, je vois apparaitre une main…

Heureux jour, où de ma margelle, je vois apparaitre une main, enflée par l’effort, salie par la rouille …
Puis très doucement, comme ayant peur de la lumière, sa tête apparait ….
Mon sourire se perd dans son regard apeuré…
Ce n’est que longtemps après, que j’ai réussi à la convaincre de sortir pour s’assoir sur la margelle au soleil à mes cotés .
Elle semblait ne pas vouloir quitter le contact de SES pierres qui était sa demeure depuis si longtemps.

Vous noterez que nous ne lui avons pas tendu la main pour l’aider à sortir …
On doit éviter de voler la victoire au malade : C’est son combat..!
Souvent quand nous amenons des malades à la lumière ….
A la porte de la guérison, ils restent comme hébétés à regarder la vie qui défile, en ayant peur de s’insérer dans la file… Crainte de reprendre le cours des choses, avec la peur au ventre de rencontrer en chemin une connaissance qui va lui dire :
« 
Comment tu vas… j’ai appris… »         Ne leur dites jamais ça  …
Mais plutôt «
On est contents de te revoir, on t’attendait »

Même pour moi, longtemps après, quand je rencontre mes anciens malades …
Ils font mine de ne pas me reconnaitre, car je représente pour eux (
et c’est dommage)
le chien de garde de leur enfer… Ils ne veulent donc pas prendre le risque de venir le caresser … Même du regard..!

Pour l’aider à se libérer de ses pierres, je lui ai demandé d’ancrer ses pieds au sol, de sentir la terre et de se laisser attracter …
Elle ressentit immédiatement des picotements dans ses orteils..
La terre était avec nous…!
Je me suis assis à ses côtés ma main posée contre la sienne.
Le soleil brillait tellement fort que sa chaleur remplaça vite la mienne et j’entends dans ma tête :
– “Tournez, Tournez sur ce cercle de l’alliance”
De ma bouche quelqu’un d’autre lui dit :
– Adèle glisse vers la droite, sans te lever car tu n’as pas encore toutes tes forces.
Je fais moi aussi ce glissement vers elle, sans me lever de la margelle brulante.
– On tourne maintenant au rythme du soleil, comme sur le cadran d’une horloge
– Je suis aveuglée de sa lumière et de sa chaleur dit-elle
C’est vrai que ce jour là, le soleil n’a pas arrêté sa course pour contempler sa “résurrection”, sa   “renaissance”… Nous sommes restés tard, au point, qu’il n’y a avait plus que la lumière orangée du soleil couchant pour éclairer la scène.
Je l’ai abandonnée en voyant que l’obscurité ne lui faisait plus peur…
Ce noir n’était plus celui du puits… Le ciel au dessus de sa tête…  de son esprit, avait pris ma place, et lui offrait complice un semis étoilé. Ce jour là, aucune étoile ne voulait s’imposer à elle.
– Cherche-la seule Adèle, celle qui brillera pour toi sera ta bonne étoile.

Sans nouvelles je m’interrogeais sur son nouvel itinéraire.

Je n’ai pas résisté à revenir prés du puits, où heureusement la margelle était vide …
Rassuré et immédiatement inquiet, je me suis penché pour voir le fond du puits silencieux autant qu’obscur… il n’y avait même plus de boue…?
Logique puisque personne ne pleurait plus dedans…
Mais dans un coin, un reflet de métal m’a fait comprendre qu’on avait jeté là une pièce de monnaie. (Selon la tradition en jetant une pièce dans un puits, on peut faire un vœux qui se réalise dans l’année).

je sais, au fond de moi, que c’est elle qui a fait ce geste en y venant comme moi en pèlerinage …
C’était devenu le lieu, où les miracles du ciel et de la terre se confondent… Je me suis dit :
« On a fait de notre mieux pour elle »
A ce moment là, j’ai senti sur mon épaule cette même main de Mémé Marthe, qui vient chaque fois me réconforter pour me dire … « Sans les efforts d Adèle  sans sa ténacité et sa combativité retrouvée,  nous n’étions RIEN TOI ET MOI »
ALLEZ GAMIN .. Passe ton chemin, la vie te mettra hélas d’autres  vieux puits,  abandonnés de tous , comme le sont tous ceux qui tombés dedans nous attendent….
Elle me répète chemin faisant  » La terre,le soleil et l’eau ne sont rien sans un vent favorable »
Aujourd’hui, là haut, elle doit être en colère de ce récit, car elle m’a toujours dit :
« La mer ne se vante pas d’être salée … Alors toi non plus »

Si je vous ai conté ceci, c’est point pour ma gloire, mais pour la formation du groupe  des youngsmediums qui suivent les conseils de tous les « anciens » (magnétiseuses et magnétiseurs et autres médiums).
Il me reste à leur dire, comme à vous tous, qu’avant de quitter le puits d’Adèle , moi aussi j’ai jeté ma pièce et j’ai fait un vœux… (dans la tradition il est interdit de le révéler sous peine de ne pas voir sa réalisation)
Quand j’ai ré-ouvert mes yeux pour regarder si je voyais ma pièce …. il y en avait trois..!!!
Celle d’Adèle, la mienne et … celle de Mémé Marthe qui brillait plus que les nôtres (
sacrés anciens, ils ont toujours de la monnaie sur eux).…. Mon vœux s’est réalisé, je peux le dire… Elle est toujours là avec moi… et peut être pour vous un jour….
Quand le soleil se sera éteint pour moi et que je me baignerais dans une autre lumière… Si sur votre chemin de vie vous rencontrez un vieux puits abandonné… Fermé les yeux, lancez votre pièce et vérifiez….
La mienne sera là …. Plus brillante (Enfin si Saint Pierre a de la monnaie pour moi)

Choucaline plus proche de toi tumeurChoucaline        A LIRE: Un âne sortant du puits …        Quelle vérité….! 

 

Les histoires de l’horlogerie: Les radiums girls


logo horlogerie barre

logo horlogerie montre moi
Des histoires d’horlogers
qui font froid dans le dos

L’horlogerie véhicule certaines histoires qui font froid dans le dos parce qu’elles ne sont ni des légendes, ni des contes et qu’elles rapportent une vérité tragique ou simplement un questionnement auquel les réponses apportées n’ont pas satisfait les critères de notre rationalité.


Culpabilisatrices, renvoyant à des récits transmis de génération en génération, les histoires de montres captivent notre attention parce que les garde-temps sont un point qui les relie à notre réel, à notre quotidien. 

 

Nous sommes tous un peu quelque chose dans ces histoires parce que nous avons le sentiment que nous aurions pu en être les acteurs insouciants… 

  logo horlogerie radium girls

Les femmes victimes du radium horloger

Depuis le milieu de la Première Guerre mondiale jusqu’à la fin des années 30, le radium fut largement utilisé pour obtenir une luminescence nocturne des montres et réveils.
Le radium, matière miraculeuse disait-on, fut transformé pour entrer dans la composition de peintures servant à peindre les aiguilles et les chiffres des cadrans des montres et autres instruments garde-temps. Les armées furent de grandes consommatrices de ce type de pièces et le marché civil adopta ces montres si merveilleusement luminescentes la nuit en dehors de tout éclairage.logo horlogerie barre

 Le radium recommandé pour soigner la peau et les lésions de toutes sortes ne fut guère suspecté, jusqu’aux débuts des années 20, de pouvoir être dangereux.
L’usine de l’U.S. Radium Corporation située dans le New Jersey ne tarda pas à employer plus de 100 personnes, essentiellement des femmes, pour peindre les cadrans et les aiguilles avec de fins pinceaux qu’elles humectaient avec les lèvres. Les pinceaux en poils de chameaux devaient rester très pointus pour conserver leur efficacité et dans l’apprentissage des ouvrières, il était expliqué qu’un passage entre les lèvres permettait un pincement salutaire à la tenue des pinceaux.
La confiance était si forte que celles qui travaillaient à domicile pour livrer ce type de cadrans laissaient jouer les enfants avec cette peinture, enfants qui léchaient les pinceaux pour savourer le goût à peine sucré de la peinture.

 A partir du début des années 20, certains scientifiques se mirent à douter des effets du radium sur la santé humaine et très vite transformèrent leurs doutes en certitudes sans que ni les industriels, ni les firmes horlogères ne cessent de laisser travailler des femmes à mains nues sur ces produits.
Les chimistes, directeurs, contremaîtres  commencèrent à se protéger avec des tabliers en plomb et à se tenir éloignés des produits. Ils avaient accès, en effet, à une documentation qui s’enrichissait en provenance des médecins et chercheurs qui se mirent à donner l’alerte sur l’utilisation de ces produits.

Dans le même temps, les médecins proches des centres industriels commencèrent à constater des maladies de peaux et des plaies anormales à la mâchoire des ouvrières qui perdaient anormalement leurs dents et saignaient des gencives.

logo horlogerie barre

logo horlogerie engrenage Pendant ce temps, inconscientes des dangers, d’autres ouvrières s’amusaient à peindre leurs dents pour épater leurs petits amis où à se peindre les ongles avec ces peintures avant d’aller danser. Les cas de maladies se mirent à croître si fort que les médecins demandèrent l’arrêt de ces fabrications. 

Le nombre de malades connut une croissance exponentielle.
Pour dissiper les accusations faites à l’industrie horlogère, celle-ci accusa les appareils servant à faire les radiographies d’être à l’origine des maux rencontrés.

Les cancers graves se multiplièrent et la médecine américaine, complice de l’industrie, n’hésita pas à détourner l’attention pour impliquer d’autres causes dans la mort des travailleurs et travailleuses, qui furent même accusés d’avoir contracté la syphilis !

Dès 1924, neuf des ouvrières soignées étaient mortes, toutes étaient des jeunes femmes n’ayant pas encore atteint 30 ans.
Leur seul point commun était d’avoir travaillé dans l’usine du New Jersey.

logo horlogerie barre

Harrison Martland, médecin qui a mené l’enquête sur le sujet, fit exhumer le corps d’une des ouvrières et en préleva des tissus qu’il réduisit en cendres avec les os. Il nettoya le tout et le plaça dans une chambre noire près d’un film photographique enveloppé dans du papier noir.

Il procéda ensuite à la même préparation avec des tissus et des os pris sur un mort non contaminé afin de disposer d’un échantillon témoin. 

Le docteur Martland raconte, « s’ils étaient radioactifs, les os et les cendres de tissus émettraient un rayonnement et les rayons bêta et gamma traverseraient le papier noir pour impressionner le film photographique »… Au bout de dix jours, le premier film était constellé de taches blanches et le second était resté noir. 

Au delà de la preuve apportée de la radioactivité des corps, il fut établi, en approchant un compteur Geiger des tombes de ces femmes, la présence d’une source radioactive, cela en 1987 soit plus de 60 ans après leur mort.

Sources: https://sites.google.com/site/hourconquest/home

logo horlogerie barre
LE DROIT ET LE SAVOIR


logo horlogerie montre moi