Archives par étiquette : histoire

Violet : L’HISTOIRE DE L’AUBERGINE

 
L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7
Dans les méandres de l’internet au c?ur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: “celui des bois
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

L’aubergine aurait des potentialités anti-diabète et anti-hypertension :

Le docteur Kalidas Shetty,Professeur au département Sciences des Aliments à l’Université du Massachusetts (Amherst, Etats-Unis), révèle que l’aubergine peut aider à prévenir le diabète et l’hypertension.

L’aubergine est une plante de la famille des Solanacées pouvant atteindre 1,50 m.
Bien qu’elle soit vivace, elle est cultivée de manière annuelle.
Son fruit de grande taille ressemble à une massue de 25cm.
L’aubergine est adaptée aux régimes de toutes sortes du fait de sa faible teneur calorique (26 calories pour 100g).
Et comme elle gonfle dans l’estomac, elle a la vertu de coupe fin.
L’aubergine a également un rôle en phytothérapie de limiter le taux de cholestérol sanguin.
Seul bémol, lors de la cuisson, c’est une véritable éponge à graisse, et elle peut très bien faire grossir

La petite histoire de l’aubergine

 
– Il y a 4 000 ans : les premières cultures balbutiantes de cette plante originaire d’Asie méridionale poussent dans la région d’Assam et la Birmanie. C’est depuis plus de 2 500 ans que l’aubergine est courante dans toute l?Asie où l’on en trouve encore aujourd’hui des variétés de toutes les couleurs.

– Avant le moyen age : l’aubergine gagne l’Afrique du Nord dans les malles des grandes caravanes, d’abord des Perses, qui nomment la plante bâdengân, puis des arabes qui l’appellent al-bâdinjân. Les navigateurs arabes l’introduisirent dans tout le bassin méditerranéen où elle est rapidement adoptée.

– Au début du Moyen Age : les arabes emmènent leur al-bâdinjân dans l’Espagne qu’ils envahissent par l’Andalousie.
Arrivée en catalogne elle se nomme désormais albergínia.

– Au XIV ème siècle : elle est introduite en Italie ainsi que dans le sud de la France via l’Afrique. Les médecins et botanistes lui attribuent l’origine de fièvres et de crises d’épilepsie et l’appellent « Pomme de Sodome », la Solanum insanum ; l’insane, la mauvaise à la consommation, qui rend fou. Les Italiens ont conservé cette appellation en déformant Solanum insanum en melanzana.

– Au XVIII ème siècle : le naturaliste Linné, conscient du succès de la Solanum insanum chez les populations méditerranéennes, la rebaptise plus sobrement Solanum melongena : la pomme mauvaise mais apaisante. L’aubergine, en Europe, reste principalement une plante ornementale, comme cette variété « aux oeufs » des Anglo-Saxons, à petits fruits ovales parés d?une robe somptueuse, qu’ils cultivent alors dans la maison. D’ailleurs, en anglais, aubergine se dit Eggplant.

– Le roi Louis XIV, séduit par la prestance de ce légume replet à robe violette, demande à son jardinier d’en faire la culture.

– 1750 : Le mot aubergine apparaît dans la langue française.

– En 1790 : Ce sont pourtant bien les Révolutionnaires Méridionaux qui lui font franchir la Loire et place l’aubergine sur les tables d’un restaurant parisien réputé sous le Directoire : « Les Frères provençaux ».

– Il faut pourtant attendre le XIX ème siècle pour la voir apparaître dans les livres de cuisine et sur la plupart des marchés (en 1825 à Paris).

– Thomas Jefferson dans le même temps l’introduite aux Etats-Unis et fait de nombreuses expériences de culture avec des graines et des boutures provenant de plusieurs variétés.

– Aujourd’hui, la culture et les croisements de l’aubergine ont permis d’en améliorer la saveur, loin de la grande amertume des premières variétés.

SOURCE : Quand et comment les aubergines sont-elles arrivées dans nos assiettes ?   Aline PÉRIAULT


“- Ce vers lisant est agaçant…
il veut toujours briller et tout savoir…
Pardonnez le..”

L’ HOMME DES BOISretour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est du même tabac…..

La Chouette a déjà dragué “l’homme vert”

Share Button

Le Métier de banquier de père en fils

L’’ART ET LA PALETTE AUX CHOUX

 

VISITE DU THÈME DE L’ARGENT
VU PAR LES GRANDS PEINTRES
– Wiki..! On a paumé les pinc eaux…
– On s’en fout, c’est de la peinture à l’huile
.

L’ARGENT DANS LA PEINTURE

Comment l’argent et ses métiers sont-ils perçus dans la peinture au cours des siècles?

Une occasion inédite de découvrir un thème riche en surprise et de revenir sur l’origine du métier de banquier.
Signe de richesse ou de cupidité, l’argent a maintes manières de se faire représenter autour de scènes de genre.

Quentin Massys (ou Metsys, 1465-1530) : le changeur de monnaie et son épouse. 1514,  Paris, musée du Louvre

Rembrandt – Parabole de l’homme riche, 1627, huile sur bois, Berlin,

Souvent décriés pour leur apprêté au gain, prêteurs, gageurs et usuriers ont pourtant joué un rôle indispensable dans la société et accompagné son développement économique.

 LE CHANGEUR

Monnaie Fiduciaire – Marinus van Reymerswaele (Le Changeur) créée vers 1540 exposée au National Gallery de Londres.

Une lettre de change est un effet de commerce dans lequel une personne désignée, le tireur, donne l’ordre à une personne désignée, le tiré, de régler à une date convenue , une somme déterminée, à un bénéficiaire nominalement désigné ou au porteur de la lettre

C’est au Moyen-Age que la monnaie sous forme de papier fait son apparition. La monnaie métallique étant peu commode lors de gros échanges, les marchands plaçaient leurs monnaies métalliques chez un orfèvre.

Celui-ci inscrivait la somme sur un papier et le donnait au marchand pour que celui-ci puisse retirer ses monnaies plus tard.

Petit à petit les orfèvres ont découvert que les gens échangeaient directement leur papier.

C’est ainsi que le billet est apparu.

.

        LE BILLET DE BANQUE:

C‘est une Feuille de papier sur laquelle une somme est inscrite, le billet de banque remplaça progressivement les pièces d’or et d’argent comme moyen de paiement.

Avant le XVIIe siècle, on payait, la plupart du temps, avec des pièces métalliques. Mais cela présentait de nombreux inconvénients : quand la somme à payer était importante, le nombre de pièces à transporter risquait de tenter les voleurs.

En outre, les pièces pouvaient être rognées et il fallait les peser pour être bien certain de leur valeur.

On attribue à un Suédois, Palmstruck, l’invention du billet de banque : en échange des pièces, le banquier délivrait un papier certifiant la somme reçue. Très vite, il s’aperçut que les gens ne venaient pas tous réclamer les pièces qu’il détenait.
Il commença donc à émettre plus de billets qu’il n’avait d’or. L’opération était géniale, la monnaie de papier triomphait.

SOURCES :

http://enigm-art.blogspot.fr/2011/03/largent-dans-la-peinture.html

 http://histoire-de-l-argent.over-blog.fr/article-fiduciaire-2-67096773.html


  

Share Button

PARIS: Connaissez vous l’hôtel de Salm

barre verte

LOGO choulestropic CARNET
DE VOYAGES

de
Aubin CHOULESTROPIC

.
Parmi les potes âgés du potager municipal
Aubin CHOULESTROPIC a la passion des voyages …
Nous lui avons ramassé ses salades pour qu’il parte assouvir sa passion….
Mais,nous avons, en contrepartie, exigé qu’il alimente la rubrique “Voyages” dans la Chouette….
Ambiance Ambiance….. Parisienne…!!! A l’hôtel de SALM… Diantre c’est où ça..????
barre verte

AUBIN CHOULESTROPIC1L’hôtel de Salm-Kyrbourg Musée de la Légion d’Honneur

2 rue de la Légion d’Honneur – M° Solférino
– Tel : 01 40 62 84 25
7e arrondissement-
A côté du musée d’Orsay


Horaires d’ouverture :
le musée est ouvert du mercredi au dimanche de 13h à 18h Le mardi est réservé aux groupes sur réservation.

Croix de chevalier de la Légion d'honneur. Ordre honorifique civil et militaire Décerné pour Conduite civile irréprochable et méritante ou faits de guerre exceptionnels après enquête officielle.Le prince Frédéric III de Salm-Kyrbourg (1744-1794) fait construire par Pierre Rousseau entre 1782 et 1787, l’hôtel de Salm qui abrite le musée de la Légion d’Honneur.

Un hôtel affirmant le style néo-classique

L’hôtel de Salm est l’une des plus belles demeures construites à Paris dans les années 1770-1780 dans le style néo-classique.
Le palais reprend un schéma traditionnel entre cour et jardin mais au lieu d’être placé sur la cour, le corps de logis est rejeté à l’arrière, pour jouir de la vue sur la Seine.

Le style architectural est conforme aux canons du néo-classicisime, revisitant les temples antiques. Accessible par la rue de Lille, l’hôtel est fermé par un imposant portail à colonnade ajourée. La cour est entourée d’un péristyle à colonnes ioniques. Au fond, l’édifice est précédé d’un portique à colonnes corinthiennes.

La façade donnant sur la Seine est traitée de façon plus gracieuse :
Le salon d’honneur occupe la rotonde centrale. Au-dessus des baies, les oculi sont ornés de bustes tandis que l’avant-corps est couronné de statues.

barre verte

L’ordre de la légion d’honneur

Frédéric, prince de Salm-Kyrbourg, né à Henri-Chapelle, dans le Limbourg le 3 mai 1745 et mort à Paris (guillotiné le 23 juillet 1794 (5 thermidor an II) est le dernier prince souverain de la principauté de Salm-Kyrbourg. Rallié aux idées de la Révolution, le prince de Salm est finalement accusé de trahison au profit de l’Allemagne et guillotiné
le 26 juillet 1794.

En 1804, l’État fait l’acquisition de l’hôtel de Salm pour y installer l’ ordre de la Légion d’honneur créé par l’Empereur Napoléon 1er.Incendié en 1871 pendant la Commune, le palais est restauré à l’identique
De 1922 à 1925, un bâtiment est élevé rue de la Légion d’Honneur à l’emplacement des anciennes écuries, afin d’accueillir un musée.

L’hôtel de Salm abrite aujourd’hui la grande chancellerie de la Légion d’honneur (qui administre les récompenses nationales) et le musée national de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie.


EMISSION STEPHANE BERN:    L’Hôtel de Salm abrite l’ordre de la Légion d’honneur dès 1804. Construit par le prince allemand Frédéric de Salm-Kyrbourg, cet établissement est classé aux monuments historiques. Un petit bijou de notre patrimoine historique que Visites privées est allé explorer pour vous en faire découvrir les secrets.

SOURCES:
htt
p://www.paris-promeneurs.com/Patrimoine-ancien/L-hotel-de-Salm-Musee-de-la-Legion
Belles Demeures de Paris, Paris, Hachette, 1977.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos,Hachette, 1994.

barre verte

AUBIN CHOULESTROPIC1
Aubin CHOULESTROPIC
Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : L’OISEAU DE NOËL


ALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches…..
Pour les autres ….??

Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de fumée, la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire… ça y est.. vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !
– Alors.. ACTION Mamy..! Raconte nous une histoire pour petits et grands…!!
– Mes petits …. Vous me demandez toujours de vous de vous raconter des histoires …

Logo mamy raconte D Aujourd’hui je préfère préparer l’arrivée de Noël en vous lisant un conte poétique de PERE GUISSET (1920 – 2000) traduit du catalan qui nous parle du sort des oiseaux l’hiver ….
D’ailleurs j’y pense …. PAPY va remettre des graines et la boule de graisse sur l’arbre du jardin…..
jonas– C’est vrai ça PAPY
..!! Si tu déconnes comme ça … les noms d’oiseaux vont vite voler très bas…. Gare à ton béret…!!!!

– Il a raison le petit .. Allez zou … Ouste… Trotte, on n’a pas besoin d’être deux pour garder les enfants.. et en plus…
Tu le connais par cœur ce conte…!!!



L’oiseau de Noël

Un oiseau au poitrail rougeoyant,
Tapait depuis un instant,
A la porte d’une masure,
Dans la nuit de Noël obscure.
Le pauvre rouge gorge grelottait,
A moitié mort de froid, appelait,
Le berger endormi l’ignorait,
Et rien ne l’aurait éveillé

Mais, les cloches se sont mises à sonner,
Un chant dans la nuit s’est élevé,
Ce chant de nuit de Noël obscure,
Retomba du ciel sur la masure.
Pour faire du bruit un angelot,
Dans un chaudron agitait des grelots.
Les brebis déchaînées bêlaient,
Dans ce tintamarre, c’est le tranquille bélier,
Qui avec sa clochette fit merveille,
En secouant sa tête, près de l’oreille,
Du berger toujours bien endormi,
Sauvant ainsi notre rouge gorge transi

Notre oiseau au poitrail rougeoyant,
Est entré sans perdre un instant,
Dans la chaleur de cette masure.
Au cœur de la nuit de Noël obscure,
Notre petit rouge gorge eut droit,
A être ainsi sauvé du grand froid,
Distribuant, généreux, à ses sauveurs,
Mille et un baisers avec ardeur.

Les cloches continuèrent de sonner,
Un chant du fond de la nuit montait,
Ce chant de nuit de Noël obscure,
S’envola tout droit vers la masure,
Égayant notre doux angelot,
Qui veillait déjà notre petit oiseau.
La brebis sans se lasser bêle,
Les cloches sonnent de plus belle,
C’est la fête dans toute la masure,
Dans la nuit de Noël obscure.
Mais, fourbu, meurtri et affaibli,
Notre rouge gorge s’était endormi.

Pere GUISSET (1920 – 2000)

logo-mamy-raconte-2015logo-mamy-raconte-recapitulatif-2016Les vacances sont là..!
Pensez à votre réserve de contes, légendes et histoires à raconter
à vos choupinets et choupinettes….
Plus de 50  sont disponibles en 2 clics ..!

Je vous confie à Taty MARIA
elle raconte aussi bien que moi les personnages de la crèche… elle l’a déjà fait l’autre jour avec LE RAVI et LE CAGANER…

A bientôt dans MAMY RACONTE ….OUPS ..! J’OUBLIAIS…
BON NOËL A TOUS LES PETITS CHOUPINETS… et CHOUPINETTES

CRÈCHE : Savez vous qui est le Ravi…?

CRÉCHE : Le Caganer

Même si personne ne me demande rien .. Ben je vais quand même vous monter comment nourrir les oiseaux du ciel l’hiver Hé Toc  …!
– Siiiii…. ça m’intéresse à MOAAA..!!!


jonasMOI JE PRÉFÈRE L’HISTOIRE
La bête au bon Dieu
et le vieux grillon

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!

Share Button