Archives par étiquette : femmes

Cave: Je descends prendre un remontant


BLOG NOTRE MARRANT

 

HUMOUR :

Un peu de rire contribue à une certaine sérénité

Cliquez sur le flacon…… un diaporama sur les meilleurs dessins humoristiques de GREMI sur l’arrivée du beaujolais vous attend……

– Le vin est le lait des vieillards

LA DERNIÈRE DE TROUSSE CHEMISE
Attention aux retours difficiles

Un mec se pointe chez le garagiste :

– Vous pouvez réparer ma roue ?

– Bien sur… Oh ! Comment avez-vous fait pour crever cette roue comme ça ?
– J’ai roulé sur une bouteille.
– Vous ne l’aviez pas vue ?
– Non, le mec l’avait dans la poche.


Intelligence : Avoir de la bouteille n’empêche pas d’être bouché.


Ah les femmes…. Les femmes…
Les femmes


– Un problème mon
petit gars…???
EUHHHH… NON….. NON….
La dame qui est dessous va me l’expliquer
……

 

 


C’est curieux, se faire refaire les seins, ça coûte la peau des fesses.



DIEU RECONNAITRA LES SEINS NON LES CHIENS ….

N’IMPORTE QUOI…

 

 

HÉ merde j’irais voir demain s’il me reconnait

AUX DONNEURS DE LEÇONS

– Juste un conseil … Mourir c’est la dernière chose à faire


Micron et son petit COVID….

LE CRI DE LA HYÈNE…

– Par TOUTATIS …. Ils sont fous ces romains

 

Le Test de la baignoire.

  Lors de ma visite médicale, j’ai demandé à mon médecin,

–  “Comment déterminez-vous si on doit placer un patient dans une maison de retraite pour personnes âgées ? »

  – « Bien, » répond-t-il, « nous remplissons une baignoire, ensuite vous avez le choix entre une petite cuillère, une tasse à thé, et un seau et je leur demande de vider la baignoire. »

  – « Oh, je comprends, « une personne normale prendra le seau parce que c’est plus grand qu’une cuillère ou une tasse à thé ».

-« Non, répondit-il, une personne normale enlèvera le bouchon de la baignoire. Voulez-vous un lit près de la fenêtre ? »

C’est (presque) du réel !!!

Au Lycée, dans le 93 ( Seine St Denis ), en cours d’Histoire, le Professeur pose une question  aux élèves de 4ème :

Qui a cassé le vase de Soissons ?

   – « C’est pas moi, m’sieur  » dit Mohamed .

   – « C’est pas moi non plus  » crie Rachid .

   – « Ni moi », dit Mouloud .

   – « Ci pas moi mssio », dit Mustapha .

   Et toute la classe braille et nie avoir cassé le vase, ce qui finit d’anéantir le pauvre Prof…
Le soir , après les cours, il va raconter au Principal ce qui s’est passé dans sa classe.

« C’est trop grave, il faut prévenir  l’Inspecteur d’Académie ! »

    L’Inspecteur vient le lendemain et après s’être fait relater les faits, dit :

« Ça  va trop loin, il faut en aviser le Ministère ».
Et les voilà, tous les trois le lendemain à Paris
au Ministère de l’Éducation Nationale.   Ils  racontent ce qui s’est passé à Blanquer, qui les écoute avec attention.
Après un moment de réflexion, le Ministre va fouiller dans ses poches et en sort deux billets de 50 euros qu’il tend au Professeur en lui disant :

« Pas de vagues avec les musulmans , et pas de scandale en période électorale , surtout pas !  Prenez cet argent , vous rachetez un autre vase, vous le mettez à la place du premier, vous  ne dites rien à personne, et on étouffe l’affaire ! » 

LA DEVINETTE

C’est quoi un enfant ? un fruit qu'on fit.

SOURCES : Mes CONTRIBUTEURS
ET LE SITE http://abenchaalors.fr/
illustrations inédites de Catala pour la Chouette

PAPY MARRANT

Share Button

PEINTURE : La belle Nani de Véronèse

logo lardon 1L’ART ET LA PALETTE
AU
CHOU :
Coucou c’est toujours moi merci d’être revenu nous voir …

Aujourd’hui
je vous
propose de
découvrir :
La belle Nani de Véronèse

 Qui est Véronèse ?

Autoportrait de Paul Véronèse dans les noces de cana son monumental chef d’oeuvre  Paolo Caliari, dit Véronèse, né en 1528 à Vérone et mort le 19 avril 1588 à Venise, est un peintre vénitien.

Bien qu’il ait joui d’une réelle popularité de son vivant, notamment à Venise, il fut ignoré des critiques de son temps qui parlent de l’art vénitien. Pourtant, Véronèse constituait avec Titien et Le Tintoret le triumvirat des peintres vénitiens de la Renaissance tardive.

Véronèse est connu comme un grand coloriste ainsi que pour ses décorations illusionnistes (trompe-l’œil) en fresque et à l’huile. Ses travaux les plus connus sont des cycles narratifs raffinés, exécutés selon un style dramatique et coloré, avec des arrangements majestueux et scintillants.

logo lardon DQui est la belle Nani de Véronèse ?

La Belle Nani (ou « portrait d’une femme vénitienne ») est une peinture à l’huile sur toile représentant une riche femme vénitienne de la noblesse, peinte par Véronèse vers 1560.  L’œuvre est conservée au Musée du Louvre

Une patricienne de Venise, dit La Belle Nani
Date de création/fabrication : 3e quart du XVIe siècle (vers 1560)
Dimensions  Hauteur : 1,19 m ; Largeur : 1,03 m
Matière et technique    huile sur toile
Paolo Caliari, dit Veronese –     Italie Vénétie Venise

Description

La femme, représentée à mi-corps de face, est vêtue à la mode de Venise de l’époque, notamment son large décolleté et ses riches parures.
L’attitude réservée et l’anneau à la main gauche montrent qu’il s’agit d’une femme mariée.
L’identité du sujet reste cependant inconnue.
Le nom de Nani est celui de la famille supposée autrefois être propriétaire du tableau, et une légende voudrait que le modèle soit de cette famille.
Ce tableau est considéré comme un des plus beaux portraits féminins du XVIe siècle. Véronèse a réalisé peu de portraits féminins : on n’en connaît que six.

logo lardon DAnalyse du tableau

Au moment de sa redécouverte à la fin du XIXème siècle, on pensait que ce portrait avait été commandé par une famille patricienne de Venise, les Nani, ce qui lui valut le surnom de « la Belle Nani ». Faute de preuve, les historiens ont imaginé que cette jeune femme pouvait être aussi une courtisane ou l’image d’une beauté idéale.
Dans cette effigie de format monumental, Véronèse reprend une formule alors très à la mode mise au point par son aîné Titien, le plus grand portraitiste de la Renaissance vénitienne : le modèle est de face, sur un fond neutre sombre, et placé à côté d’un élément de mobilier, ici une table recouverte d’un précieux tapis dit « à la Moretto », de fabrication anatolienne.
Cette sobre mise en scène exalte la beauté de la jeune femme autant que la richesse de son habit.
Tout ici révèle le portrait d’une mère de famille, issue de l’aristocratie.
La délicate carnation blanche et rosée indique que la dame se protège du soleil.
Sa chevelure étincelante est blond vénitien, une couleur qui s’obtenait, selon les recettes de beauté de l’époque, en exposant ses cheveux au soleil de midi, sur les toits des palais vénitiens.
Sa tenue d’apparat se compose d’une ample robe en velours bleu, avec une ouverture assez large sur la poitrine, permise aux dames mariées de la noblesse et portées à l’occasion de fêtes. Les manches sont de brocart à ramages bleus sur fond blanc, tandis qu’un léger manteau en gaze blanche est posé sur ses épaules.

Une beauté parée de bijoux et d amour conjugal
De somptueuses pièces de joaillerie magnifient l’ensemble : épaulières, ceinture, bracelets, collier et bagues d’or, de perle, de saphir et de rubis.
Cette dame de qualité détourne chastement son regard de celui du spectateur.
Sa main gauche, dont l’annulaire est orné d’une alliance de mariage, reteint élégamment le voile transparent de son habit, tandis que sa main droite se pose sur son cœur, en signe de fidélité conjugale.
Le portrait doit ainsi signifier l’exemplarité de cette femme : son rang social élevé, sa beauté physique et sa vertu morale.

logo lardon DQuand on chante la belle Nani

SOURCE wikipedia
https://collections.louvre.fr/ark:/53355/cl010065927


logo lardon 1LE LARDON

 

Share Button

HUMOUR : C’est la curée…!!!


BLOG NOTRE MARRANT

 

HUMOUR : 

Un peu de rire contribue à une certaine sérénité

HUMOUR : C’est la curée…!!!

PRÉSIDENTIELLES  ÇA SE DÉ-CHAINE….. C’EST LA CURÉE !
DIEU RECONNAITRA LES CHIENS….

CURÉE :
Bas morceaux du gibier abattu, que l’on donne en pâture aux chiens, à la fin de la chasse.

Au fig. Fait de se disputer avidement quelque chose que l’on convoite, notamment une situation vacante ou un bien disponible, souvent après la mort ou la chute politique de quelqu’un.

HUMOUR: C’EST LE CURÉ
Deux prêtres catholiques discutent en marchant dans le jardin :
  –  Crois-tu que nous verrons un jour le mariage des prêtres ?
– Nous peut-être pas, mais nos enfants surement !

HUMOUR: C’EST L’ÉVÊQUE
L’évêque interroge les futurs communiants.
Il s’adresse à un premier enfant :

– Qu’a dit le Seigneur en instituant le baptême ?
– Il a dit : Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
– Très bien.
Il s’adresse à un deuxième enfant :
– Qu’a-t-il dit pour l’eucharistie ?
– Prenez, mangez et buvez, ceci est mon corps et mon sang.
– C’est bien.
S’adressant à un autre enfant, il demande :
– Et toi : qu’a-t-il dit pour le mariage ?
Heu. heu. ah, oui, il a dit :
Mon Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font.


Ah les femmes…. Les femmes…
Les femmes


– Un problème mon
petit gars…???
EUHHHH… NON….. NON….
La dame qui est dessous va me l’expliquer
……

  Le vieux curé va prendre sa retraite, il est remplacé par un jeune.
Le vieux :
– je vais vous expliquer tout cela !
– Ce ne sera pas difficile, mais une seule chose m’embête, c’est les confessions !
– Bof, ici c’est la campagne, ce n’est pas difficile, il y’a des problèmes avec les paysans, les ouvriers et les femmes !
– Ah oui, expliquez-moi ?
– Les ouvriers sont feignants, les paysans sont radins et les femmes fouffouffouff !
– Euh pardon ?
– Les ouvriers sont feignants, les paysans sont radins et les femmes fouffouffouff !
– Bon j’ai bien compris pour les ouvriers qui sont feignants et pour les paysans qui sont radins, mais pour les femmes j’avoue ne pas bien saisir ?
– Les femmes fouffouffouff !
– les femmes quoi donc ?
– Les femmes fouffouffouff!
Le nouveau curé renonce à comprendre. Il prend ses quartiers et un jour commence sa première série de confession, très monotone avec des ouvriers feignants et des paysans radins.
Il croit avoir fini quand surgit une créature de rêve en minijupe et décolleté plongeant. La confession est à peine commencée que le curé ne sait littéralement pas ou se mettre

Mon père, j’ai masturbé, j’ai sucé, j’ai forniqué, j’ai gouiné, je me suis fait sodomiser, j’ai eu des rapports avec un bouc, j’ai…..
– Mais ma fille, vous êtes en état de péché mortel, comment pourrais-je vous donner l’absolution ?
– Je ne sais pas moi ? Attrape-moi ! Attrape-moi et si tu m’attrapes, tu m’absous !
Ah ces mots le curé complètement déboussolé, sort de son confessionnal, mais sa soutane le gêne, pour courir, il la place entre ses dents et essaye de dire à la fille de l’attendre mais il ne peut que murmurer :
– Fouffoufouf ! Fouffoufouf !  Fouffoufouf !

LE CON CON FESSE

MAMY RÊVE….. C’EST VRAI QU’ELLE EST UN PEU PIQUÉE

les brèves du buffet de la garePas bête

Le conférencier essaie de convaincre la salle des méfaits de l’alcool et n’hésite pas à employer des exemples très terre-à-terre.
Mettons deux seaux devant un âne : un rempli d’eau et un rempli d’alcool.
D’après vous, vers quel seau se dirigera-t-il ?
Dans la salle, un homme éméché répond :
– Vers l’eau.
– Et pourquoi, d’après vous ?
– Parce que c’est un âne !

Ne tombez pas dans le panneau….!!!!


On n’est pas obligé de croire les fakes news

les brèves du buffet de la gare
SACRÉS SACREMENTS…!!!!

Le curé demande :
– Combien y a-t-il de sacrements ?
Une fillette se lève et répond :
– Il n’y en a plus.
– Et pourquoi donc ?
– Ma grand-mère a reçu les derniers.

AUX DONNEURS DE LEÇONS

– Comptez pas sur moi pour faire le contraire
de ce que j’ai déjà pas fait …
je suis pas vacciné …..!!

Les conséquences de cette vaccination  de masse étant irréversibles, épargnez-vous les regrets de vous dire plus tard que si vous aviez été avertis vous n’auriez pas cédé à la pression.

Avant que la censure ne soit totale, ces informations existent encore. Prenez en connaissance et faites ensuite ce que votre instinct de survie et votre raison et votre conscience vous dictent.


LA VIE DE L’ÉGLISE : Solidarité avec les sans papiers

Un homme complètement saoul entre dans une église, se dirige en titubant vers le confessionnal et s’y installe.
Un instant après, le curé ouvre le judas et lui demande
Je peux vous aider, mon fils ?
– C’est pas de refus ! Y a du papier de votre côté ?

Monsieur le curé, je me pose une question :
– Qu’est-ce qu’elle faisait comme métier, la vierge Marie
– Elle était mère de famille, mon petit grain de sel. Pourquoi ?
– Alors pourquoi a-t-elle mis Jésus à la crèche, comme mon frère et moi ?

LA DEVINETTE

Je suis le pain préféré du magicien ?

Qui suis-je ?Ben.... la baguette

SOURCES : MON CONTRIBUTEUR GUY
illustrations inédites de Catala pour la Chouette

PAPY MARRANT

 

Share Button

PARDON MADAME…. Je plaisantais

vous-avez-aime 50 HIER  C’ÉTAIT LA JOURNÉE DE LA GENTILLESSE.
COMME VOUS AVEZ ÉTÉ BIEN GENTILS DE NOUS SUPPORTER UN AN DE PLUS NOUS REDIFFUSONS LA RUBRIQUE DE CHOU FRISÉ…
VOUS SAVEZ NOTRE GARÇON COIFFEUR….

MAIS SI….  LE COIFFEUR POUR DAM.. POUR TOUS..!


Bloc note fricole et gai
BLOC NOTE FRIVOLE
par
Chou Frisé

« Pas des sots sans sottises

Pas de sottises sans sots »

Dans mon salon de coiffure…
ces dames se font des confidences et j’écoute … j’entends et je répète tout aux clientes suivantes…..

Ce matin, les lamentations sur les anniversaires ratés déchirent notre ciel gris d’automne…!
Voici le message d’un ami que l’une d’entre elles nous lit…. nous allons partager
son amertume….

 « Les anniversaires sont comme les crottes de nez, plus on en a …
 plus il est difficile de respirer ! »
barre bleue

Pardon Hortense …. Je plaisantais….

Bonjour Hortense,

« Oups…! Hier, j’ai laissé passer la date de la journée de la gentillesse !!!!
et j’ai oublié de t’envoyer un petit mot gentil comme je sais si bien le faire…

Je suis impardonnable, mais connaissant ton extrême bonté, je compte malgré tout sur ta compréhension.
Tu connais ma difficulté à retenir les dates et à les noter sur un agenda.
On ne me changera pas, je le crains, mais en revanche la bonne nouvelle c’est que toi non plus, tu ne changes pas !
Car c’était hier mon anniversaire …. et toi aussi tu as oublié….. pourtant tu sais bien que nous sommes nés le même jour…!
C’est impardonnable de ta part … on voit les dégâts de l’âge….
J’en suis navré et peiné plus que tu le crois .. l’anniversaire d’un ami pour moi c’est sacré…
A moi ça m’arrivera jama….
OUPS.! de OUPS…! Mais si tu es née le même jour que moi …!! Alors, j’ai oublié moi aussi le tien….. ZUT… Ben c’est pas grave hein…! Vu le nombre de fois où je te l’ai souhaité … j’aurais fait dans le luxe et l’ostentatoire… Encore que je ne suis pas sûr que l’année prochaine… tu puisses me souhaiter le mien.. Dame c’est que tu es de composition plutôt fragile et vu ta récente toux …
Tu es bien comme disent les médecins, une PPH….
Ils veulent dire une PPH : Passera Pas l’Hiver…

Bien affectueusement à toi
Porte toi bien, et surtout, couvre toi bien… ils annoncent un hiver des plus rudes
Ton grand ami de toujours
Jean Léger

PS : Essaie de tenir jusqu’au printemps les fleurs sont moins chères….

– Ne le répétez pas … sinon demain,  Chou FRISÉ n’aura plus rien à raconter à ses clientes…..
Allez respirez :
–  » On peut rire de « toux » ça dégage les « tronches »  
(le Chouriant)

PD : – Si vous êtes Jean Léger et que ces dames sont déjà passé vous friser la moustache….
Alors, je me ferai un plaisir de remettre de l’ordre dans votre anatomie…. et plus si affinités….. envoyez vos mensurations SVP… ( Chou Frisé garçon coiffeur pour Dam…. pour tous)

CHOU FRISÉ

Share Button