Archives par étiquette : santé

La cannelle contre votre diabète


logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE
– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je voulais, cette semaine, vous parler de
La cannelle…!

 

La cannelle peut-elle vraiment réduire votre glycémie ?

Une réponse simple serait : oui !
Mais creusons un peu le sujet.  

C’est une erreur heureuse qui a mené les chercheurs occidentaux à trouver l’effet de la cannelle sur la glycémie (alors que cet effet est connu depuis des lustres en Asie…!!!!).

En effet, on doit cette découverte au Dr Richard A. Anderson, ce scientifique a axé ses études sur les effets de la cannelle sur les diabétiques. De nombreux autres scientifiques vont le suivre, tous convaincus que la cannelle est le meilleur espoir de remède naturel contre le diabète.

Comment la cannelle agit sur la glycémie ?

Le composé magique qui entre jeu se nomme : methylhydroxychalcone polymère (MHCP), le composé le plus actif de l’écorce.

En effet, les études du Professeur Anderson ont montré que cette substance multiplie jusqu’à 20 le métabolisme du glucose, le processus qui transforme le sucre en énergie. À ce titre, la cannelle est l’alliée des régimes !

La cannelle facilite le travail de l’insuline, et aide donc à faire entrer le sucre dans les cellules. À ce titre, elle aurait un effet comparable à certains médicaments tels que les thiazolinediones (Actos®, Avandia®, etc.), qui réduisent la résistance à l’insuline.

De plus, le MHCP est un formidable antioxydant, d’une classe de polyphénols que l’on retrouve également dans les fèves de cacao, qui a lui aussi un impact sur le diabète.
En effet, les antioxydants préviennent la formation de radicaux libres, qui abîment l’ADN des cellules et qui entraînent donc des maladies chroniques, dont le diabète. Il existe de nombreuses études sur l’action des antioxydants sur la réduction diabète .

Elle a aussi une action positive sur le taux de cholestérol.

Très riche en anti-oxydants, la cannelle permet de lutter contre le vieillissement cellulaire. Elle est souvent à l’étude dans le cadre de la prévention de cancers et les résultats sont très optimistes.

En hiver, elle réchauffe le corps, calme la toux. Elle renforce les défenses immunitaires et permet de lutter contre les “coups de pompe”.

Quelles preuves de l’effet de la cannelle sur le diabète ?

À la suite de la découverte du Dr. Anderson, des centaines d’études sont menées sur l’écorce par des centaines de scientifiques. Finalement, c’est le Dr. Anderson qui publiera en 2010, un article scientifique faisant le bilan des 16 principales études sur la cannelle.

Sur ces 16 études, 11 montrent un effet significatif de l’épice, et 5 montrent peu ou pas d’influence sur la baisse de la glycémie.

Les cas où la cannelle n’a pas ou peu d’effet :
– sur les gens bien portants qui en consomment
– sur les diabètes de type 1
– Concernant ces dernières études peu ou pas concluantes, les patients prenaient de la metformine, un des traitements les plus courants pour traiter le diabète de type 2. Selon Anderson : « la metformine agit comme la cannelle, en augmentant la sensibilité à l’insuline.
Si l’on prend assez de metformine pour gérer la glycémie, la cannelle n’aura pas d’effets ».

Les cas où la cannelle a un effet significatif :
– le diabète de type 2
L’étude la plus importante a été menée par le Dr Anderson avec une équipe de chercheurs de l’École d’agriculture de Peshawar.
Menée sur 60 patients d’âge moyen, souffrant de diabète de type 2, répartis en 6 groupes.
Résultat : chez les groupes prenant de la cannelle, on a observé une baisse du taux de glycémie de 18 à 29%. On a aussi observé une baisse des triglycérides de 23 à 30%, du taux de cholestérol total de 13 à 26%, et le taux de mauvais cholestérol (cholestérol LDL) de 10 à 24%.

Attention : Quelle variété de cannelle pour le diabète ?

il  existe deux variétés, qui proviennent de l’écorce de deux espèces d’arbres très proches mais différentes :

– La Cinnamomum verum, dit cannelle de Ceylan, aussi dit vraie cannelle,

– La Cinnamomum aromaticum ou Cinnamomum cassia, dit cannelle d’Indonésie ou de Chine, aussi dit fausse cannelle.

Soyons clair : Pour abaisser la glycémie et le cholestérol, la variété importe peu, elles ont le même effet. Cela dit, pour une utilisation à long terme, nous conseillons tout de même la cannelle de Ceylan.

Alors pourquoi cette précision ?

Leurs vertus pour la santé sont les mêmes, à une exception près qui fait toute la différence : La coumarine.
C’est en effet la concentration en coumarine qui diffère chez les deux espèces.
L’écorce de cannelle de Ceylan (Cinnamomum verum) n’en contient quasiment pas, mais par contre, l’écorce de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) en est riche.
Sauf que la coumarine est potentiellement toxique pour le foie, car elle possède des propriétés hépatotoxiques.

Donc pour une consommation à long terme, préférez la cannelle de Ceylan qui ne contient quasiment pas de coumarine qui est toxique pour le foie

Comment prendre la cannelle ?

Rappelons qu’il est strictement proscrit de faire de l’automédication dans le cadre du diabète. Les informations de cet article sont donc à titre informatif.

Les différentes manières de faire :

Les effets se font ressentir, avec une consommation quotidienne, quelle que soit la manière.

Les doses généralement conseillées vont entre 1 et 4 g (entre 1/2 et 1 cuillère à café par jour) de cannelle de Ceylan par jour, même si les études n’ont pas permis de mettre à jour une posologie idéale.

Vous pouvez la consommer :

– Au petit déjeuner : dans du fromage blanc, sur vos céréales, sur une salade de fruits, etc.

– Dans vos plats salés : oui, surtout au Maghreb et en orient, on la retrouve dans les plats salés : couscous, tajines, etc.

– Dans la confection de vos desserts : à ajouter directement dans vos préparations.

– En boisson : dans du lait (recette du lait à la cannelle), dans votre thé, du jus de fruit (pomme, orange, raisin, etc.), des boissons fouettées, etc.
Vous pouvez aussi juste faire une infusion de cannelle, en faisant bouillir une tasse d’eau, puis en laissant infuser quelques bâtons de cannelle, ou alors une cuillère à café de cannelle en poudre, à couvert, pendant 10 min.
N’hésitez pas à sucrer avec du miel, les bienfaits des deux sont très bénéfiques.
La cannelle a une saveur sucrée qui remplacera le sucre dans toutes vos préparations.

La cannelle, pour calmer les envies de grignoter

Il existe de nombreuses solutions pour calmer les envies de grignotages. La cannelle pourrait faire partie de vos solutions en cas de besoin. Pour cela, il vous suffit tout simplement d’en respirer quelques effluves ! C’est très efficace !

Vous pouvez toujours avoir sous la main une petite boîte dans laquelle vous aurez placer un bâton de cannelle, quelques écorces d’orange ou encore une gousse de vanille, le tout additionné de quelques gouttes d’huile essentielle de cannelle. Dès que l’envie de grignoter arrivera, il vous suffira d’ouvrir votre boîte et de respirer calmement son parfum. La cannelle s’avère être un coupe faim naturel très efficace.


SOURCES : 
site l’ile aux épices.com

Cannelle bâton 100gCannelle bâton 100g

  Idées de recettes:

  • Poulet rôti au citron et à la cannelle
  • Riz basmati à la cannelle
  • Tarte aux pommes cuites au thé vanille, cannelle et citron
  • Pommes au four à la cannelle et au vin du Porto
  • Poulet aux pêches rôties au miel et cannelle
  • Tiramisu poires-cannelle
  La cannelle est une épice très populaire, très utilisée pour le sucré, bien souvent en association avec la pomme ou encore le chocolat.

En Occident, on utilise généralement la cannelle dans les desserts, tandis qu’en Afrique du Nord, en Inde, en Grèce et en Orient, on la cuisine avec les plats salés, notamment les viandes rouges et la volaille. On en rajoute souvent dans les couscous et tajines.

Dans vos desserts, ajoutez-en à vos pâtes pour gâteaux, vos biscuits, fruits, tartes, enfin partout !

N’hésitez pas à l’employer aussi dans vos plats salés : son parfum subtil aromatisera tout en restant très discret ! Vous pouvez en saupoudrer (légèrement : la moitié d’une cuillère à café pour 4 ou 5 personnes) dans vos poêlées de légumes, dans vos féculents, etc.

Elle s’emploie très bien dans les salades composées ou directement dans la vinaigrette. Elle fait d’ailleurs partie intégrante de notre mélange d’épices pour salade !

Compléments alimentaires Ruedesplantes

duo compoteCOM’POTE

Share Button

Dis Papy C’est quoi l’eau de Cologne?

logo dis papySi vous avez le bonheur d’être Papy
Vous ne pouvez pas avoir échappé au
“C’est quoi..? ” et
“Comment on fait ça .. ?”

Pour que vous soyez pas en panne et que vous preniez même de l’avance
sur vos choupinets et choupinettes …

La Chouette a créé la rubrique de
Papy JANOT

 

“Dis Papy JANOT ….
C’EST QUOI..?”


Parfum de vanille

Aujourd’hui :   Dis Papy C’est quoi l’eau de Cologne?

L’eau de Cologne désigne, à l’origine, soit un parfum créé par Jean Marie Farina (1685-1766), soit plus généralement une catégorie de parfums contenant 4 à 6 % d’essences.

Jean-Marie Farina (Giovanni Maria Farina) est un parfumeur italien,  mort à  Cologne, .
Il fut le créateur en 1709 à Cologne de la plus ancienne maison de parfum de l’époque moderne actuellement encore en activité.
L’eau de Cologne de Farina fit rapidement le tour du monde, et au XVIIIe siècle elle était un accessoire indispensable à la cour.

Jean Marie Farina, parfumeur italien, s’installa à Cologne au début du XVIIIe siècle où il se mit à produire, dès 1708, une « eau admirable », ou Aqua mirabilis, ainsi qu’on appelait alors des eaux issues d’une distillation quelconque et auxquelles on prêtait des dons particuliers.
Allant à contre-courant des parfums capiteux, l’eau de Farina était produite à l’aide d’un mélange d’huiles essentielles et d’alcool quasi pur

Ce principe de mélanger des huiles essentielles à de l’alcool provient directement de l’Italie, mais Farina innova en créant une eau parfumée fraîche et légère qui contrastait fortement avec les essences jusqu’alors connues, telles que l’huile de cannelle, l’huile de santal, ou encore le musc.

LA TOILETTE SÈCHE DE L’ÉPOQUE
Alors que l’hygiène était principalement assurée par la « toilette sèche », les parfums capiteux (à base d’huile de cannelle, d’huile de santal, ou encore de musc) servaient à camoufler les mauvaises odeurs, mais à partir du XVIIe siècle, l’usage de l’eau réapparut, si bien que les gens raffinés n’avaient plus besoin de parfums prégnants.
L’eau de Cologne, en raison de sa fraîcheur et sa légèreté, répondait à cette nouvelle attente.

LOGO PAPY JANOT

Composition

 L’eau de Cologne est un hydrolat additionné d’eau-de-vie. Celle de Farina se compose de mélisse sèche, ou de marjolaine, de thym, de romarin, d’hysope, d’absinthe, de lavande, de racines d’angélique, de cardamome, de baies de genièvre, de semences d’anis, de carvi, de fenouil, de cannelle, de muscades, de girofles, d’écorces de citrons, d’huile volatile de bergamote et d’eau-de-vie.

L’eau admirable de Farina connaît d’abord un succès local, mais conquiert peu à peu les cours d’Europe.
La première livraison vers Paris a lieu en 1721, mais le grand succès en France sera largement lié aux officiers de l’armée française qui, après la guerre de Succession de Pologne, popularisèrent le parfum en France sous le nom d’eau de Cologne, nom que Farina adopta alors également.

Parfum favori des rois Louis XV et Louis XVI ainsi que de Napoléon

L’Eau de Cologne originale de Giovanni Maria Farina (1685-1766) devint le parfum favori de divers personnages connus tels que les rois Louis XV et Louis XVI ainsi que de Napoléon, qui l’ingérait aussi sur du sucre, le fameux canard Farina. Aujourd’hui, l’Eau de Cologne originale est toujours produite par la huitième génération de descendants de Jean Marie Farina à Cologne (Jean Marie Farina vis-à-vis la place Juliers depuis 1709).

En parfumerie, il est aujourd’hui courant de faire la distinction entre eaux de Parfum, eaux de Toilette et eaux de Cologne.

Ces désignations font référence à leur concentration en essences :

  • Extrait : 20-40 % d’essences
  • Parfum : plus de 20 % d’essences
  • Eau de parfum : 12-20 % d’essences
  • Eau de toilette : 7-12 % d’essences
  • Eau de Cologne : 4-6 % d’essences
  • Eau fraîche ou légère : 1-3 % d’essences

On fête cette année le Bicentenaire du retour de l’empereur Napoléon Ier de l’Ile d’Elbe en 1815.
Il reprend le pouvoir pour cent jours.
Nous on va s’intéresser à l’incroyable reconstitution de l’eau de Cologne que portait l’empereur à Sainte-Hélène.
 

LOGO PAPY JANOTPAPY JANOT

Share Button

ALIMENTATION Bienfaits du topinambour

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

“De tes aliments tu feras ta médecine” – Hippocrate


LE TOPINAMBOUR    

Le topinambour aussi appelé artichaut de Jérusalem, truffe du Canada ou soleil vivace, est une plante vivace de la famille des astéracées, dont l’espèce appartient au même genre que le tournesol.
Elle est cultivée pour ses tubercules comestibles.

ORIGINE ET HISTOIRE
Le topinambour est originaire d’Amérique du Nord (États-Unis et Canada), où il était cultivé par des tribus amérindiennes
bien avant l’arrivée des Européens.
Sa diffusion en Europe se développe rapidement grâce à sa culture facile, sa rusticité et sa forte multiplication végétative, même dans des sols pauvres. En 1702, Il est appelé poire de terre
Passé de mode dès le milieu du XVIIe siècle, ce tubercule à la mode est mis à l’écart au XVIIIe siècle lorsque la promotion de l’agronome Antoine Parmentier fait de la pomme de terre, aliment plus calorique, la reine des tubercules.Durant la Seconde Guerre mondiale, sa consommation augmente, car le topinambour, tout comme le rutabaga et contrairement à la pomme de terre, n’est pas réquisitionné au titre des indemnités de guerre à verser à l’Allemagne.
 

 VOICI POURQUOI LE TOPINAMBOUR NE FUT PAS RÉQUISITIONNÉ COMME LA POMME DE TERRE
En effet, pendant la Première Guerre mondiale et les années qui suivirent, les populations civiles allemandes et autrichiennes avaient dû faire face à une quasi-famine et n’avaient survécu qu’en cuisinant raves et topinambours à toutes les sauces et en les servant à chaque plat et à tous les repas pendant les périodes critiques. Les soldats du Reich ne tenaient pas à revivre ce cauchemar de leur jeunesse .

Le topinambour en a longtemps gardé une mauvaise réputation : utilisé pour nourrir le bétail ou associé aux aliments de disette et aux souvenirs de guerre dans de nombreux pays d’Europe, ses détracteurs le qualifient de mou et fade.
Sa richesse en fibres et en inuline peut engendrer des flatulences. Au début du XXIe siècle, ce tubercule suscite un regain d’intérêt dans le cadre de l’engouement pour les légumes oubliés. Il est notamment réhabilité par des chefs de cuisine et sur les marchés où il est vendu parfois sous l’appellation d’« artichaut de Jérusalem ».

littel com poteLes bienfaits du topinambour

Les fructanes (des glucides contenus dans le topinambour) auraient plusieurs effets bénéfiques sur la santé. Bien que les topinambours en renferment de fortes concentrations, la majorité des études se rapportent à l’ingestion de fructanes plutôt qu’à la consommation de topinambours.

  • Santé intestinale. Grâce à leur contenu en inuline, les fructanes du topinambour pourraient réduire la constipation en augmentant le poids, le volume et la fréquence des selles. Aussi peu que 5 g d’inuline par jour (ce qui correspond à moins de 3 c. à table de topinambour) seraient suffisants pour faire effet. Les fructanes peuvent être considérés comme des prébiotiques puisqu’ils participent à l’équilibre de la flore intestinale.Une étude a démontré que la consommation quotidienne de jus de fruits et de légumes contenant 5 g d’inuline de topinambour augmentait la concentration des bactéries du groupe Lactobacillus/Enterococcus, bénéfiques pour la santé intestinale.
    D’autres chercheurs ont observé que la consommation quotidienne de 15 g de fructanes de topinambour stimulait la croissance des bifidobactéries et pourrait retarder la prolifération des bactéries potentiellement pathogènes.
    La consommation d’une aussi grande quantité de fructanes aurait toutefois occasionné quelques symptômes gastro-intestinaux chez certains individus, notamment des flatulences.
  • Absorption des minéraux. L’inuline et l’oligofructose pourraient augmenter l’absorption du calcium et du magnésium dans l’intestin. Ces glucides agiraient sur la minéralisation et la densité osseuse, contribuant ainsi à prévenir l’ostéoporose.
  • Cancer. Certains fructanes, dont l’inuline et l’oligofructose, ont démontré des résultats prometteurs quant à la prévention du cancer du côlon et du cancer du sein. Ces composés provoqueraient un changement dans la composition de la flore intestinale qui amènerait une protection contre certains pathogènes.
  • Lipides sanguins. Les effets que pourraient exercer l’inuline et l’oligofructose sur les lipides sanguins sont controversés, les études donnant des résultats divergents. En effet, certains résultats ne montrent aucun effet, tandis que d’autres démontrent une diminution des triglycérides sanguins ou du cholestérol total et du « mauvais » cholestérol (LDL) chez des sujets diabétiques.
Du topinambour dans le jus de pomme!
Une recherche a révélé que jusqu’à 70 % des jus de pomme produits en Angleterre ont déjà été falsifiés en remplaçant une partie du jus de pomme par celui de topinambour – moins cher à produire –, sans que cette information n’apparaisse sur l’étiquette.

Que contient le topinambour?

Fructanes : inuline et oligofructose
Les principaux composés actifs du topinambour sont l’inuline et l’oligofructose, des glucides (sucres) de la famille des fructanes.
Les fructanes ne sont pas digérés dans la partie supérieure du tube digestif. En atteignant le côlon, ils peuvent modifier la composition de la flore intestinale en stimulant la croissance des bonnes bactéries (bifidobactéries) et en réduisant les espèces potentiellement nuisibles.
La présence de bonnes bactéries dans le côlon est essentielle pour la prévention de plusieurs maladies et pour le maintien de la santé.
Ces glucides participeraient donc à l’équilibre de la flore intestinale. Cependant, seules quelques études ont été réalisées à partir d’inuline ou d’oligofructose extraits du topinambour. De plus, on connaît peu les effets de la consommation usuelle de cet aliment chez l’humain.

Les autres aliments riches en inuline

L’inuline et l’oligofructose sont présents dans d’autres aliments, tels la chicorée, l’ail, l’oignon, le blé et l’asperge.
Bien que le blé et l’oignon soient les 2 principales sources d’inuline et d’oligofructose, ce sont la chicorée et le topinambour qui en sont les sources les plus concentrées.

Topinambour et diabète

Comme Le topinambour contient beaucoup d’inuline ceci réduirait le risque de diabète et le taux de mauvais lipides sanguins . Il augmenterait l’absorption de certains minéraux (notamment le calcium et le magnésium) et éloignerait le risque de cancer du côlon et du sein.

Comment éviter les flatulences avec les topinambours ?

Pour rendre le topinambour plus digeste, il suffit d’ajouter du bicarbonate de soude dans l’eau de cuisson (1/2 cuillère à café pour 2 litres d’eau). Pour éviter les flatulences, le truc infaillible est de rajouter des pommes de terres avec le topinambour.

Est-ce que le topinambour est un féculent ?

Le topinambour améliore donc notre santé intestinale, siège de notre immunité et de nos défenses naturelles.
Pour finir, c’est un féculent peu calorique : environ 100 kcal aux 100 g.
Attention néanmoins :
une consommation importante trop soudaine peut accélérer le transit.

 

 

Les clés de l’alimentation anti-cancer et maladies inflammatoires, infectieuses,
auto-immunes…
Poche –
 Jean-Christophe Charrié Excellent livre avec une partie théorique indispensable pour
comprendre ce qu’on fait et une partie pratique avec de bonnes recettes.
Facile à lire, accessible à tous , nul besoin de posséder des connaissances médicales approfondies pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine dans la lutte anti cancer et les maladies inflammatoires génératrices de nos douleurs.
Les recettes claires et pas trop compliquées vous ouvrent à d’autres façons de se nourrir
Ce livre explique clairement et simplement les conséquences de nos habitudes alimentaires sur notre santé et en particulier sur celle des malades du cancer, des dégénérescences mentales et les maladies inflammatoires ou auto-immunes.
Offrez vous cette merveille ou offrez le à vos amis, ceux que vous voulez garder!

Cuisinez pour avoir 80% de légumes dans vos plats

SOURCES :  https://www.lanutrition.fr/topinambour

Epicerie et saveursduo compoteCOM’POTE

 

Share Button

VERTUS DES PLANTES : Le persil nettoie..! Pas ton linge … Tes reins.. les miens aussi alors..!

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité– LE BLOC NOTE
  CHOULAGER

par CHOU BLANC

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi les vertus du PERSIL
.
Voilà ce qu’elle m’a confié :

“Petit écoute ta grand-mère…Tu leur diras que pour leur santé ils doivent manger des tonnes d’ail et des hectares de persil”
Cette phrase résonne encore dans ma tête, si bien que je ne résiste pas à vous donner un remède naturel pour nettoyer vos reins

C’est un Remède d’autrefois, mais si économique et bio que ça vaut pas la peine de laisser vos reins encrassés…

NETTOYER VOS REINS AVEC SEULEMENT UN BOUQUET DE PERSIL

Désintoxication des reins par un traitement naturel

Les années passent et nos reins filtrent le sang en retirant le sel,le poison et tout ce qui intoxique indésirablement notre corps.

Avec le temps, le sel s’ accumule et doit faire l’ objet de nettoyage et des traitements.

Comment allons-nous surmonter ce problème ?
C’ est très facile :

– acheter un bouquet de persil
– le laver, puis le couper en petits morceaux et le mettre dans une casserole, verser de l’ eau propre ( 1 litre ) la faire bouillir pendant dix minutes et le laisser refroidir.
– ensuite filtrer et verser la solution dans un flacon propre et la garder à l’ intérieur d’ un réfrigérateur.
Posologie : boire un verre par jour.

Résultat : vous remarquerez tout le sel et autres déchets accumulés sortir de vos reins par la miction et aussi vous serez en mesure de constater la différence que vous n’ avez jamais ressenti avant.
Le persil est connu comme le meilleur traitement de nettoyage pour les reins et il est naturel

LE CHOURISTE– Mémé a dit mémé a dit ..mais parlons de ce qu’elle aurait du ajouter

Que draine-t-on ?

Qu’est-ce que les reins évacuent ? De l’eau, bien sûr, comme vecteur de transport d’un tas de déchets. Ces déchets sont à la fois des déchets du métabolisme normal, des déchets pathologiques et des déchets issus de la pollution alimentaire et environnementale.

Les plantes drainantes des reins ne sont pas toutes équivalentes ! Certaines vont être plus puissantes que d’autres, et, selon la plante, elles ne vont pas éliminer la même chose.

Chaque plante a tout ou partie des qualités suivantes :

  • Un pouvoir diurétique (augmentation de l’élimination de l’eau) plus ou moins important
  • Une capacité à éliminer l’acide urique et/ou l’urée et/ou l’ammoniaque,
  • Une capacité à éliminer certains minéraux en excès (sodium, chlore …)
  • Une capacité à éliminer d’autres types de déchets (médicaments, drogues …)
  • Une capacité désinfectante (en cas d’infection urinaire).

En principe, le phytothérapeute ou le naturopathe doit savoir choisir LA plante adaptée au patient. Attention à ne pas consommer la même plante que votre meilleure copine !

Quand drainer les reins et combien de temps ?

Seul un thérapeute expérimenté saura déterminer adéquatement la saison adéquate, le type de remède et la durée de la cure. Sachez déjà que :

  • toute plante drainante contient des principes toxiques pour l’organe drainé, ce qui entraîne une chasse (le drainage) mais du coup aussi une grande fatigue,
  • drainer fortement est dangereux lors des saisons trop froides ou trop chaudes car les grands écarts de température mobilisent notre force vitale
DES HECTARES DE PERSIL POUR MON DIABÉTIQUE DE MARI
retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéEn plus de son pouvoir antioxydant, l’apigénine du persil
pourrait contribuer à la régulation du glucose sanguin. (L’apigénine est le principal flavonoïde présent dans le persil)
En effet, des chercheurs ont administré des extraits de persil à des rats diabétiques pendant plusieurs jours et ont remarqué une diminution du taux de sucre sanguin chez ces derniers.
Comme il reste encore beaucoup à découvrir sur les flavonoïdes des plantes, en particulier sur ceux des fines herbes, et étant donné qu’aucune étude n’a évalué directement les effets santé du persil chez l’humain, il serait prématuré à ce stade-ci d’attribuer à ce dernier des effets bénéfiques contre certaines maladies telles le cancer et le diabète
.

Restez svelte 160px
SOURCES:

www.passeportsante.net

www.presencenaturo.com

Chou Blanc est effectivement magnétiseur -cliquez pour visiter son siteretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité

Chou Blanc

Share Button