Archives par étiquette : verboriculteur

Ah les Loufiats…. du café du commerce ou d’ailleurs..!


les potes doivent être éclairés

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..

 Aujourd’hui nous vous présentons : Le loufiat

minute Papillon proviendrait d’un bistrot (ce qui est somme toute plausible en France) et du nom d’un loufiat qu’on hélait pour se faire servir le café ou le Byrrh. Comme tout bon garçon de café parisien l’ordonnateur de la salle répondait minute à qui l’interpellait pour commander de quoi étancher sa pépie¹. Avec le temps, les clients facétieux auraient pris l’habitude d’apostropher minute Papillon désarmant le bougre débordé de sa réponse toute prête. L’histoire ne dit pas si pour autant les convives étaient servis plus vite.

Fig. A. Unique image connue du loufiat Papillon. Musée Byrrh&Suze.

Les spécialistes ne sont pas d’accord sur l’origine du mot loufiat qui désigne, à partir de la fin du dix-neuvième siècle, le garçon de café, cette institution parisienne.
On murmure qu’il s’agissait du nom d’un garçon de café devenu assassin ou l’inverse. A l’époque, où bien souvent l’abus de vin et de mauvais alcool rimait avec violence et mauvais coups, ce patronyme avait bien mauvaise réputation.

La réputation est restée et la mauvaise s’est estompée dans la mémoire collective, et, place du tertre, le loufiat continue à prendre les commandes, avec sa casquette de poulbot, son pantalon rayé et ses bretelles, pour le plus grand plaisir des touristes.

Au XIXe siècle, lofiat. Probablement dérivé de l’ancien loffe, « nigaud ». ce terme Vieilli et populaire signifiait : Garçon de café.

Je me dois pour vous tous, de m’intéresser à la construction des mots à partir de patronymes … j’ai donc fouiné dans les bibliothèques argotiques, pour enfin  trouver dans l’ouvrage de Boudard « La Méthode à Mimile »,  que l’argotique loufiat (bien identifié dans le dictionnaire comme signifiant garçon de café) venait du nom d’un certain Loufiat (ou Louffiat), garçon de café certes, mais surtout assassin vers 1890.

Je n’ai trouvé nulle part la confirmation de ce fait jusqu’ à ce que le tombe sur le  Esnault (Larousse), sans doute un des meilleurs dicos d’argot, qui donne un article assez riche pour Loufiat :
Esnault a écrit: loufiat. n. m.
–  Garçon de café, de restaurant (pop 1891) Etym. assez obscure. Loufiat est connu en 1866 comme variante de lofiat, goujat, valet ; en 1890 comme patronyme ou comme sobriquet d’un garçon de café malfaiteur (v. 1868-1875)

il faudrait savoir si le garçon de café concerné dans ces faits divers, a bien existé, et s’il s’appelait réellement loufiat ou s’il ne s’agit que d’un sobriquet comme il semble y en avoir eu énormément dans les classes populaires. Peut-être qu’il n’a pas ‘créé’ le mot mais qu’il lui a donné un ‘second souffle’.

Tout ça c’est bien beau ..! Mais moi qui ai de la famille et des potes dans la brasserie restauration, je veux me mettre mal avec personne… Alors cherchons avec eux et mettons nous d’accord avant de traiter
George Clooney de loufiat…  et what else..!

Le Loufiat « niais, nigaud », ou  selon «la Méthode à Mimile »,
sobriquet d’un garçon de café
malfaiteur …..???
ou encore chaud lapin..?

Les trois  mon colon…..!
Étymologiquement parlant en1876 le mot venait sans doute de loffe, « niais, nigaud », dérivé d’une onomatopée évoquant le souffle du vent (cf. lof), et par extension la niaiserie.
Vers 1890, Cellard et Rey, évoquent « l’hypothèse d’un sobriquet…. d’un garçon de café, auteur d’un meurtre célèbre » (avancée par Chautard dans La Vie étrange de l’argot),
Si cette version n’a jamais été vérifiée, le coté malfrat nous parait le plus probable car il ressort de notre enquête dans le milieu ( de la brasserie)  qu’il y a très longtemps un certain Loufiat était parti avec la caisse et la femme du patron de la brasserie …
Ah le loufiat…!!!!

serveur CHOUETTE c'est superDepuis le patron de brasserie a comme nous deux yeux….
Mais très très occupés..!

L’un sur la caisse … l’autre sur la patronne on inverse parfois l’ordre des choses selon les mensurations des deux….!

Le dit patron; parfois énervé, finit par avoir un œil qui merde à l’autre et il le mérite…. !
C’est que le strabisme à haute dose ça dérègle les hémisphères du cerveau ( enfin quand il y en a un)…
Les symptômes sont connus: il traite ses garçons de café de loufiats ce qui ma foi est encore aujourd’hui compris de tous dans la profession comme bien insultant pour eux ….
Eux qui ne touchent jamais, ni à la caisse, ni à la patr….

Bon ben voilà voilà….  mes petits potes…. Vous pouvez prendre un pot au café du commerce  en lorgnant sur le popotin de Madame Suzanne .. qui est d’un commerce agréable et vu sa carrosserie…. c’est aussi une belle caisse….!!!!
Bande de loufiat ignares ..! Tous les mêmes avec des mains pleines de doigts…

LE CHOURISTE– Je confirme pour le voleur de caisse … car si vous faites l’anagramme de LOUFIAT vous obtiendrez FILOUTA … flouait et foulait …
Pour la patronne…. JE PASSE… Je passe faire un scrabble avec la Suzanne et on cherchera ensemble jusqu’à…. la fermeture du bar du commerce
Dis FIllon (ou le Macro)….  vous pouvez pas inscrire à votre programme un élargissement des horaires d’ouverture de tous les débits de boissons ( encore que …. les cafés du commerce serait suffisant)

SOURCES : http://www.languefrancaise.net/
YAHOO – http://www.pariscool.com/album/galleries/toutes


POTACHE

.

Share Button

Paraskevidékatriaphobie: C’est vendredi 13 vous avez peur


logo on se fend la poire« Bienheureux les fêlés,
car ils laisseront passer
la lumière ».
( Michel Audiard)

et le bon Dieu sera avec eux :

 


AU NOM DU PÈRE  …..
DU FILS….  ET DU SIMPLE D’ESPRIT


DANS LA RUBRIQUE HUMOUR …
ON TENTE DE SE RENOUVELER…

Mais c’est difficile de faire du neuf avec des vieux..!
C’est jean Toufélé qui se charge de vous fendre la tronche….

RÉALITÉ OU SUPERSTITION

D’après une étude approfondie de l’université du yorkshire portant sur 2536 cas analysés.
Passer sous une échelle serait moins dangereux que passer sous un camion

Vendredi 13: Il ne faut pas être superstitieux… ça porte malheur ! (Chat noir, marcher sous une échelle, voir une araignée, casser un miroir, croisez les doigts, tenir les pouces, dire merde,…)

Paraskevidékatriaphobie: avoir peur du vendredi 13

Paraskevidékatriaphilie: Aimer le vendredi 13, par exemple les joueurs de loto ou de tickets à gratter…


Quelqu’un sait il ce que les 7 nains mettent dans le café le matin pour aller en chantant travailler
PARCE QUE J’EN VEUX AUSSI

– Je trouve que la France fait un bruit bizarre …
Pas vous?

– Le mieux….
C’est de couper le gaz

 

Une affaire d’âne

Depuis que  je me suis mis en ménage

ma femme me ménage car dit elle
« Qui veut voyager loin ménage sa monture »

Comme elle se plaint aussi d’avoir un âne sur le dos

L’âne dans cette affaire.. Ben c’est toujours celui qui porte

Tout ça c’est bonnet blanc et blanc bonnet

Au fond c’est un affaire de bonnet d’âne

Où l’un des cancres qui voudra s’arrêter de porter

N’aura plus rien à faire que de prendre la porte

je conseille à aucun autre cancre de venir filer un coup de main

Car je redoute pour eux un coup de pied de l’âne

Moralité

Nous voyons bien que tout porte à croire
que les ânes les bonnets et les cancres
Ne ferrons jamais un  bon ménage à trois

Le taux limite d’alcoolémie pourrait revenir à son ancienne valeur
soit 0,8 au lieu de 0,5 mg/l.

Selon les statistiques provenant des sociétés d’assurances, depuis l’introduction du taux de 0,5 mg/l, le nombre d’accidents de la route a considérablement augmenté.
En effet, une étude de ces chiffres nous montre que les hommes, après une ou deux bières, donnent le volant… à leur femme… !!!

grain de sel

 

 

 

 

L’innocence des enfants …
C’est mignon !

1 – Nudité

Je conduisais avec mes trois jeunes enfants un soir d’été chaud
lorsqu’une femme dans une décapotable devant nous se lève et nous salue de la main
Elle était complètement nue !
Le plus jeune de 6 ans assis sur le siège arrière dit :
–  » Maman! La dame ne porte pas sa ceinture de sécurité !»

2- Vieillesse

Lorsque je travaillais pour une entreprise qui livre des repas dans un foyer pour personnes âgées, j’avais l’habitude d’emmener ma petite fille de 4 ans avec moi.
Les divers accessoires des vieillards, particulièrement les cannes, déambulateurs et fauteuils roulants l’intriguaient beaucoup.
Un jour, je la retrouve fascinée devant un verre contenant un dentier.
Comme je me préparais à une suite inévitable de questions, elle tourne simplement et chuchote :

  « La petite souris ne croira jamais ça ! »

LES DEUX BINETTES DU POTAGER…
NON LES DEVINETTES DU POTE AGÉ…!

Ma femme a fait un truc hier avec sa bouche que tous les hommes adorent….

je crois savoir quoi ..!

Réponse : "Elle l'a fermée."

Quand deux poissons s’engueulent qu’est ce qui se passe
Réponse : le thon monte

logo jean touféléJean Toufélé

Share Button

Fin des érections …. Señor que calor

elle est bien bonnelogo firmin coquin.

.

Le vendredi jour de l’humour… vous retrouverez Firmin Coquin qui rapporte l’humour de la semaine et les blagues des contributeurs ….
C’EST PLUS QU’UN RENDEZ VOUS
….
AH … j’oubliais son petit fils vient parfois mettre son grain de sel… Idiodé et pas toujours fin…

A VOTÉ    

SENOR QUE CALOR

 

grain de sel– Eh PAPY.. J’en ai vu des choses dans le  jardin de Tonton Emile….
t’es d’accord pour la suite Papy …

– Si vous aimez les blagues un peu salée alors je vais rajouter mon grain de sel….

 

Le pote âgé… C’est mortel…!

Deux petites vieilles se croisent dans la rue principale du village.

– Comment vas-tu Marguerite ?

– Oh ! J’ai pas le moral…  Je viens de perdre mon mari !

– Ah bon ! Qu’est-ce qu’il s’ est passé ? 

 – Je l’ ai envoyé dans le jardin chercher des carottes et des poireaux pour faire la soupe. Il a été pris d’ un malaise. J’ ai appelé les pompiers.
Quand ils sont arrivés, il était mort d’ une crise cardiaque…

– Qu’ est-ce que tu as fait alors ?

– Des nouilles !

LE FERMIER :

Ce fermier  reçoit la visite inopinée d’un contrôleur des contributions, car il apparaîtrait qu’il ne paie pas son personnel correctement !

L’inspecteur :

 » J’aimerais voir la liste de vos salariés ainsi que leur fiche de paye » !!!
Le fermier :

 – D’abord il y a le garçon de ferme : je le paie 400 euros par semaine + le logement et le couvert’.

– Ensuite il y a la cuisinière : je lui donne 300 euros par semaine +  logement et couvert’.

– Finalement il y a « Simplet » : il travaille 18 heures par jour et accomplit 80% de tous les travaux de la ferme. Je lui donne 10 euros par semaine, mais il paie sa nourriture et son logement. Le Samedi soir je lui achète une bouteille de whisky et a l’occasion il dort avec ma femme !

L’inspecteur :
‘C’est ça ! C’est lui que je veux voir !

Le fermier :
 « Rien de plus facile, il est en face de vous ! C’est moi !

PAS CON…!
Un gendarme en moto arrête un gars pour…
excès de vitesse manifeste
.

Le gendarme : «  Monsieur, pourrais-je voir votre permis de conduire, s’il vous plait ?  »
Le conducteur : –  » Je n’en ai plus. On me l’a retiré il y a des mois après 5 infractions graves.
– Puis-je voir les papiers du véhicule ?
– Je ne sais pas. Ce n’est pas ma voiture, je l’ai volée
– Le véhicule est volé ?
– C’est exact. Mais maintenant que j’y pense, j’ai cru voir des papiers dans la boite à gants,
quand j’y ai rangé mon revolver
– Il y a un revolver dans la boite à gants ?
– Oui, Monsieur. C’est là que je l’ai mis quand j’ai tué cette femme et pris sa voiture
– Vous… vous avez tué la propriétaire de cette voiture ?
– Oui, Monsieur. Le cadavre est d’ailleurs encore dans le coffre
– Le… le cadavre est dans… le coffre !?
– Oui, Monsieur « 

Le gendarme recule de deux pas, empoigne sa radio et appelle des secours, qui arrivent vite fait, encerclant la voiture. Un officier s’approche du conducteur.

 » Puis-je voir vos papiers, Monsieur ?
– Voici. « 
Les papiers sont en ordre.
L’officier :  » Puis-je voir les papiers du véhicule ? « 
Le conducteur ouvre la boite à gants, les 10 tireurs d’élite entourant la voiture, épaulent.
Le conducteur sort les papiers. Il est bien le propriétaire de la voiture.
L’officier, jetant un œil dans la boite :
«  Vous n’avez pas d’arme ?
– Non, Monsieur
– Voulez-vous sortir de votre voiture, sans mouvement brusque, et ouvrir votre coffre ? « 
Le conducteur sort. Ouvre le coffre. Qui est vide, évidemment.
L’officier :
 » Je ne comprends pas, Monsieur, il m’a été rapporté que vous conduisiez, sans papiers, cette voiture volée après avoir tué sa propriétaire au moyen d’une arme cachée dans la boite à gants, et dont le corps se trouvait dans le coffre…
– Et je suppose que le type qui vous a raconté cela vous a dit aussi que je roulais trop vite… « 


retour sur la rubrique du même tabac PEPEREFIRMIN COQUIN
                               RETRO C’EST DU MÊME TABAC

 

Share Button

MACHIN CHOUETTE: Une drôlerie animale

LE BLOG NOTE DE

MACHIN CHOUETTE

Je tire mon nom d’un mot employé pour désigner un truc, un bidule, ou quelqu’un que l’on ne peut ou que l’on ne veut pas nommer
je viendrai de temps en temps avec mes deux « alcooliques »

Truc muche  bouboule bleu

et Bidule truc bouboule rose

– C’est pas parce qu’on est ronds que l’on est alcooliques ..
Il veut dire avec ses deux acolytes….

On l’excuse le  bidule central de son grenier n’est pas bien fini..!

On souhaite informer tous les Tartempions, du  Machin chose  qui fonctionnent avec leur engin. Enfin leur truc quoi … Ben leur Machin Chouette…. Leur truc, leur  bidule, que l’on ne peut ou que l’on ne veut pas nommer..! Et encore moins toucher du doigt (c’est trop hypersensible et réactif …. voire explosif)

Le pote Machin Chouette court la rédaction en donnant  quelques conseils en particulier la définition du flirt

Le flirt nous a-t-il dit, c’est :

« – Le machin dans la main, la main dans le machin, …
mais jamais le machin dans le machin…

–  C’est pas comme ça que le petit Jésus est arrivé…

– Ben si …!


– Ah bon Dieu j’en étais sûre …..!!
C’est pas bon de flirter avec n’importe qui

– je me rappelle de cette orange qui avait flirté avec un citron et qui avait peur d’avoir des pépins »

Un petit chef d’œuvre
de drôlerie animale

concocté par Jean d’Ormesson

Le français une langue animale…

«Myope comme une taupe», «rusé comme un renard» «serrés comme des sardines»… les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les fables de La Fontaine, ils sont partout.

 La preuve: que vous soyez fier comme un coq, fort comme un boeuf, têtu comme un âne, malin comme un singe ou simplement un chaud lapin, vous êtes tous, un jour ou l’autre, devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche.
Vous arrivez à votre premier rendez-vous fier comme un paon et frais comme un gardon et là , … pas un chat !
Vous faites le pied de grue, vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin.

Il y a anguille sous roche et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard, la tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon, vous l’a certifié: cette poule a du chien, une vraie panthère !
C’est sûr, vous serez un crapaud mort d’amour.

bouboule bleuMais tout de même, elle vous traite comme un chien.
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois quand finalement la fine mouche arrive.
Bon, vous vous dites que dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.
Sauf que la fameuse souris, malgré son cou de cygne et sa crinière de lion est en fait aussi plate qu’une limande, myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une baleine.
Une vraie peau de vache, quoi !
Et vous, vous êtes fait comme un rat.
Vous roulez des yeux de merlan frit, vous êtes rouge comme une écrevisse, mais vous restez muet comme une carpe.

bouboule roseElle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous sautez du coq à l’âne et finissez par noyer le poisson. Vous avez le cafard, l’envie vous prend de pleurer comme un veau (ou de verser des larmes de crocodile, c’est selon).
Vous finissez par prendre le taureau par les cornes et vous inventer une fièvre de cheval qui vous permet de filer comme un lièvre.
C’est pas que vous êtes une poule mouillée, vous ne voulez pas être le dindon de la farce.

Vous avez beau être doux comme un agneau sous vos airs d’ours mal léché, faut pas vous prendre pour un pigeon car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie.
Et puis, ça aurait servi à quoi de se regarder comme des chiens de faïence.
Après tout, revenons à nos moutons: vous avez maintenant une faim de loup, l’envie de dormir comme un loir et surtout vous avez d’autres chats à fouetter.

SOURCE :

Billet d’humour de Jean d’Ormesson

MACHIN CHOUETTE

Share Button