Archives par étiquette : Les+ lus

BRICOL’ÂGE: Bon pour raccord… La cervelle au bout du rouleau…de papier peint…!

UNE CRÉATION « LA CHOUETTE »

 

 

 

BON POUR RACCORD.

CERVELLE AU BOUT DU ROULEAU

… DE  PAPIER PEINT

Musique d’ambiance

LEROY BERTIN  est le roi du papier peint et  des raccords sautés … Je préfère eux que moi…  tellement  il est « lé »

BERTIN c’est mon voisin de palier,  et on n’est pas liés plus que ça, car il y a une différence d’âge entre nous  deux. Je devrais même dire deux .

Il veut toujours me donner un coup de main pour poser mes rideaux, quand sa femme est chez sa mère .. !  C’est aussi  toujours lui qui se croit obligé de me  tenir l’escabeau,  pendant que je grimpe au rideau pour échapper au coup de main en question.

Avec lui, le bricolage  comme il dit : « c’est  les doigts dans le nez » …J’aime mieux le savoir occupé d’une main , et même désolée qu’il n’ait qu’un nez au point que je lui en achèterai  même un faux pour avoir la paix des bras ve lus.

A force de faire les choses les doigts dans le nez,. et depuis le temps qu’il bricole, cette fois,ça a du toucher ce qu’ il  lui restait de cervell. Jugez plutôt la dernière qu’il m’a faite quand j’ai voulu refaire mon sale séjour qui est identique au sien.  H L M oblige (comprendre  j’Habite Loin du Monde)
C’est dans sa spécialité :

La pose du papier plein…Dans ce secteur il excelle, car il faut dans cet art coincer la bull….. et comme on le fait à l’aiguille, c’est du « cousu main » avec la sienne qui est baladeuse,  tu as vite fait de jeter un sort à tous les derrières du monde, et on irait très vite vers le cul par dessus tête…quand il coud les hors lés vers le haut de l’escabeau.

En plus, quand il se donne du courage au calvados…. C’est de la pause de papier plein encollé à l’éponge… du genre lessivable au jus de « paume …. Ça n’avance pas.. il m’en raconte et m’en raconte… C’est comme ça que j’ai appris que le monde   était bien fait….! C’est en effet fort de faire pousser des pommiers dans les endroits où l’on produit et consomme le plus de cidre et de calvados.. !!!
Ce jour là, il aurait vite confondu caleçons avec Alençon en me faisant un cours de géographie sur le terroir de l’offense profonde à deux doigts du mont de Venus.. !
– Non trois… !
– Quoi trois..?
– Pas deux.. trois … je dis … à trois doigts.. !

    A bon ? Peut être… Ouais   EH béé… je préfère que ce soit des doigts … !
Parce qu’avec lui cidre aidant, et la nature reprenant le dessus, il faut prendre la vessie avant la lanterne sinon  il te confond le coin  à tapisser avec le fond où on va pisser… !

Et il y a des jours, où il vous le fait en chansons mêlant youkoulélé  avec youpi les lés… Là t’as droit à  trois rouleaux en un… au point que même Venilia y retrouverait, ni Carla, ni Cécilia qui jouent encore à la roulette à joints. 

Pour tous ces motifs,  pour le papier peint de mon sale de séjour…. Adieu Bertin…! J’engage une opération bricolage  sans bricol’âge  mon voisin..  J’’y vais seule.. !

J’ai voulu me passer de lui complètement. AH NON Mais…  On a bien le droit d’avoir le cul qui souhaite faire la « pose » ou le beau pour son seul escabeau  et sa table à encoller. » et ne jouez pas sur ce dernier « maux. » vous OK …! »

Prenant pour base  que ma surface à tapisser était déjà  solide, saine, propre, sèche et plane  c’est déjà beau pour un HLM. … presque aussi beau que chez H&M  

Il ne me reste plus qu’a mesurer le nombre de rouleaux nécessaires.. !

Aïe aïe aïe….Moi qui suis fâchée avec les calculs de surfaces. Après 2 heures de calculs et de réflexions….au 3 ème Efféralgan, j’ai trouvé plus simple de faire une entorse à mes résolutions … il suffit d’appeler  Bertin LEROY pour lui demander combien de rouleaux il a mis pour faire son séjour…. en tous point identique au mien.

Réponse d’un ton assuré et légèrement nasillard…. car il me disait cela les doigts dans le nez…

          « C’est évident puisque les aparts sont tous pareils   ma poule … comme moi ….. 7 rouleaux de papier sans raccord..! »

N’ayant aucun motif  de prendre le dit motif à raccord, je suis tombée d’accord pour 7 Rouleaux avec mon vendeur de Chantemerle.. ça doit être Chantemur … mais il vaut mieux cette erreur là que l’autre.. terriblement plus olfactive    surtout qu’il n’y avait aucun doute vu la texture et la largeur sur la nature de mes rouleaux.
C’est vrai ça… ils étaient loin de ressembler à des mentos qui sont comme vous le savez en petit roulossss.  

Le week end fut long et harassant… Colle que tu encolleras… j’avais mal partout  sauf au derrière, grâce à la présence ce week end là de sa femme et sa belle mère au foyer de BERTIN qui devait piaffer en entendant les bruits de l’escabeau que je trainais bruyamment sur le carrelag… histoire de prendre ma revanche…!.

Dimanche 19h 22 fin des travaux ..!  HORREUR ..!  il  me reste deux rouleaux… pas de mentos … DE PAPIER PEINT… comme je vous le dis..!

 Je fais voler la porte palière en éclats … je bouscule la femme … j’explose la belle mère …j’atomise à la volée, la bolée de cidre doux, et je  me précipite sur BERTIN      

          BEEERRRRTTTINNNN  IL ME RESTE  DEUX ROULEAUX… ????? !!!!!

Là, bouche bée, ce grand con du marouflage me répond l’air interrogatif :

          TOI AUSSI …. ???

– Eh Bééé ..! J’ai certes ce jour là épargné mon postérieur, mais malgré tout, sans le vouloir, BERTIN  LEROY  m’avait quand même baisée.. ! …et pourtant c’était bien du sans rapport…..

Contrairement à nos habitudes nous passons deux petites annonces

           » Vends deux rouleaux de papier peint (couleurs et motifs assortis à ma salle de séjour) visibles tous les jours de 5 à 7  – Pas de démonstration de pose  ( photographes et masseurs s’’abstenir) s’’adresser à la Chouette demander Brichoulette »
– « 
Il faut espérer qu’elle n’aura pas le palier peint…de papier plein de tous les couillons (C’est quoi le féminin au juste ? Couilles..?) des bâtiments HLM  A – B – C – D  qui auront suivi le conseil de Bertin
 »

         

Nouveau:  « la calculette spécial nombre de rouleau… et oui ça existe sur le net nous l’avons trouvée

–  Cliquez sur la calculette pour connaitre les conditions de vente de ce logiciel »

 

CHOU VERT

 

Bannière ruedesplantes 468/60px

Share Button

C’est l’automne choupinet.. tu m’étonnes Papy…!

Frise avec masques de théâtre À l’origine à Pompéi – Maison du Faune

 logo com pote comnunique
Zut c’est déjà  L’AUTOMNE ….

ACCUEILLONS-LE EN CHANSON

Chanson d’automne

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

 

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul VERLAINE (1844-1896)

Frise avec masques de théâtre (détail) À l’origine à Pompéi – Maison du Faune

L’AUTOMNE EN CHANSONS
.
….
c’est les feuilles mortes ou rien


Musique d’ambiance

  Je m’appelle Maurice et je ne chante que tôt le matin…!
 J’ai sélectionné pour votre plaisir
plusieurs versions des feuilles mortes

Deux  anciennes et … Deux nouvelles ..! Juste pour voir ce qu’ils ont su en faire  aujourd’hui..!
Chapeau …! Mais tenez le bien le vent souffle fort en automne

HISTOIRE:

Débarquement :
« Les sanglots longs des violons »….
Quand deux vers de Verlaine annoncent le DDay

Radio Londres et ses messages brouillés par les allemands. Ces « français qui parlent aux français » sont restés dans l’histoire. Parmi les phrases codées les plus connues, deux vers de Verlaine symbolisent à eux seuls l’annonce du débarquement.

Depuis 4 années maintenant le lien, le fil parfois si mince qui relie la France Libre aux groupes clandestins et maquis dans l’hexagone est Radio Londres. Tous les soirs à heure fixe, des messages codés sont envoyés malgré le brouillage des occupants qui en altère l’écoute.
Les annonces paraissent parfois burlesques.
Tous au fil des mois ont leur réalité et leur cible. Mais en cette fin de premier semestre de 1944, il y en aura un qui restera un symbole.
Les deux premiers vers du poème de Verlaine « Chanson d’automne »  est et demeurera celui de l’annonce, en langage codé, du débarquement.
« Les sanglots longs des violons de l’automne  »
Cette citation diffusée sur la BBC annonça le débarquement

CHOU FLEUR

Share Button

Les naufragés en charentaises…!



Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline– BLOC NOTE
de Choucaline


– « 
Les capacités de notre cerveau :
La mémoire

Ce qui nous attend :

Tous les 10 ans, des camarades de classe se retrouvent pour passer une bonne soirée ensemble.

Quand ils fêtent leur 40 ans, ils se retrouvent et se demandent où passer cette soirée. Au début, ils n’’arrivent pas à se mettre d’’accord sur le lieu mais l’’un d’eux propose :
« Allons au restaurant « Au Lion ». La serveuse est « chaude » et porte toujours un chemisier avec un décolleté bien plongeant ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait.

10 ans plus tard, pour leurs 50 ans, ils se retrouvent à nouveau et se demandent où aller passer la soirée.
Ils n’arrivent pas à se mettre d’’accord mais l’’un d’eux dit : « Pourquoi n’’irions nous pas au restaurant « Au Lion » !
On y mange très bien et la carte des vins est riche en choix. »

.

.

Aussitôt dit, aussitôt fait.10 ans plus tard, quand ils fêtent leurs 60 ans, ils s’’interrogent de nouveau pour savoir où passer la soirée.
L’’un d’’entre eux dit :
« Si nous allions « Au Lion d’Or » ! Là c’est calme et non fumeur. »

Aussitôt dit, aussitôt fait

10 ans plus tard, pour leurs 70 ans, ils se retrouvent comme d’’habitude et s’’interrogent sur le choix d’’un restaurant.
L’’un d’’entre eux dit :
« Nous devrions choisir le restaurant « Au Lion ». C’’est bien adapté au fauteuil roulant et il y a un ascenseur. »

Aussitôt dit, aussitôt fait.

.

Dernièrement, ils fêtaient leurs 80 ans et se demandaient où passer ensemble une bonne soirée.
Comme l’’un d’’entre eux proposait d’’aller au restaurant « Au Lion », un autre répondit :
« Bonne idée, nous n’’y sommes jamais allés ! »

Que faut-il faire si vous présentez
des troubles de mémoire ?

L’essentiel est de ne pas sombrer dans un pessimisme injustifié. Votre mémoire fonctionne encore bien, même si vous oubliez de temps en temps le nom d’un acteur connu qui passe à la télévision. « J’ai son nom sur le bout de la langue » est un signe très encourageant. Dans ce cas, travaillez simplement votre mémoire. Ne la laissez pas « s’atrophier ».
De nombreux ouvrages existent à ce sujet. Consultez-les et faites les exercices qu’ils proposent !
Si les troubles sont plus sérieux, consultez un spécialiste qui pourra en trouver l’origine
SUITE SUR doctissimo

 retour sur la rubrique du même tabac « La précipitation vient du Diable; Dieu travaille lentement. »

Choucaline plus proche de toi tumeur

CHOUCALINE ( source: contributeurs et doctissimo)

RETRO :
C’est du même tabac…..

3982  

Share Button

Au bout du chemin de Saint Jacques

en savoir plus avec wikipédia  CARNET DE VOYAGE
par Gérard et NELLY

 

 

– Nos découvertes de l’été –
.

Suivons GÉRARD et NELLY
à  Saint Jacques de Compostelle

« Ce fut en 950 qu’eut lieu le premier pèlerinage pour honorer l’apôtre Jacques venu apporter la parole du Christ en cette région Nord de la péninsule ibérique. Depuis, sa renommée n’a pas faibli et l’on voit même de nos jours, le Conseil de l’Europe le classer comme premier itinéraire culturel . »
Musique d’ambiance

EN SAVOIR PLUS AVEC WIKIPEDIA

Tout le monde n’a pas la capacité physique d’accomplir une telle randonnée de quelques centaines de Km à pied même au prix d’une foi profonde.
C’est pourquoi certains optent pour un circuit en car, incluant la visite de Compostelle, campo stellae (champ des étoiles).
Ce fut notre cas tout en profitant de faire connaissance un peu de cette Espagne du Nord, nous apportant beaucoup de découvertes enrichissantes.

ROCHERS DE SANTANDERCe fut d’abord Santander, en Cantabrie, avec son paysage quasi breton ( rias, presqu’ile, plages )

 

Mais aussi avec sa cathédrale composée de la crypte du Christ au-dessus du temple principal .
Son importance est rehaussée par le chemin de St Jacques, déclaré patrimoine de l’Humanité.

Cathédrale de Santander

Ce fut ensuite, d’autres petites villes pittoresques dont Comillas, célèbre par son Capricho de Gaudi, et son palais Sobrellano, construits grâce à l’argent des « Indianos », galiciens partis faire fortune aux Amériques.

Comillas, son palais Sobrellano

Enfin, but attendu de notre voyage,St Jacques de Compostelle à l’extrémité de la Galice.

st jacques facade

Pour nous, simples touristes nous n’avions pas le droit à la « Compostela », récompense suprême du pèlerin mais nous pouvions admirer l’imposante cathédrale romane avec sa façade du 18ème dominant la Place de l’Obradeiro.

Où au milieu de la foule venaient échouer les pèlerins épuisés par leur exploit, et son portail de la Gloire au statuaire remarquable,

Enfin son fameux « Botafumeiro », l’énorme encensoir de 80kg que l’on balance au-dessus des fidèles jusqu’à une hauteur de 20m pendant la messe sans oublier la crypte où sont conservées les reliques de l’apôtre.

Ajoutons l’immense ferveur de cette foule qui justifie le cadre exceptionnel de ce haut-lieu chrétien, d’autant plus que nous bénéficions d’une année sainte pour St Jacques car sa fête tombait un dimanche cette année.

Notre regret a été de rester peu de temps pour découvrir tous les trésors de ce lieu mais le circuit  devait se poursuivre………….

FLECHAGE AU SOL DU CHEMIN DE ST JACQUES st jacques façade de nuit

 Nous reprîmes donc le long chemin du retour, différent de l’aller, afin de nous permettre de visiter la magnifique cathédrale de Burgos, maintenant restaurée, joyau de l’art gothique.

 cathédrale de BURGOS -intérieurs
Ceci  compléta avec bonheur  les souvenirs marquants de ce voyage réussi.

IL NOUS MANQUAIT LE SON ET LUMIÈRE SUR LA FAÇADE DE LA CATHÉDRALE ……. LE VOICI

 » Merci à NELLY et GÉRARD pour leur contribution… Vous aussi, au terme de votre prochain voyage, dès que le dos aura récupéré… Contribuez…!
Pensez aux potes âgés  dans le potage,  qui restent dans le potager »

Share Button