Archives de catégorie : chouette des clochers

les confidences du magnétiseur de service chaman mâtiné médium spirituel;
je déconne ………car il choulage bien du monde

LA CLOCHE SE DÉTACHE PENDANT LA MESSE.. C’est cloche merde


BLOC NOTE DE
KIKI SENRAPEL

Ce bloc note est destiné à faire travailler la mémoire des potes âgés pour déterminer qui se rappelle de nos vieux articles Humoristiques.
Comme au comité de rédaction nous avons tous la mémoire volatile et sélective …
On donc 
a fait appel a kiki qui lui “SENRAPEL” toujours et retrouve pour vos les perles du passé…!

DANS SON COMMENTAIRE 2013 , LA CHOUETTE TITRAIT
LA CLOCHE SE DÉTACHE PENDANT LA MESSE

LA CLOCHE SE DÉTACHE PENDANT LA MESSE
France AFP – 18/08/2013 – 16:52

Les paroissiens de l’église de Saint-Pierre-du-Champ, en Haute-Loire, en sont quittes pour une grosse frayeur: pendant la messe, dimanche, la cloche d’une tonne s’est détachée, sans heureusement éventrer le plafond de l’église.

« Il y a eu un bruit énorme, on pensait que c’était une bombe », a témoigné un paroissien septuagénaire. Seule une paroissienne a été très légèrement blessée au bras par des débris de plâtre tombés du plafond.

Vers 10 heures, l’une des deux cloches s’est décrochée, la pièce en bois et métal qui la retenait ayant cédé. Vraisemblablement usée par le temps, car les cloches installées depuis 1937 carillonnaient les heures et les demi-heures… nuit et jour.

 

PEPONE CETTE CLOCHE DE DON CAMILLO
EST A RÉPARER …
C’EST CLOCHE MERDE… !

 

Non mais tu déconnes Jésus ou quoi… !!! Même les grenouilles du bénitier demandent leur mutation…. Trop dangereux … !
Je comprends maintenant que les églises ne soient plus fréquentées que par des potes âgés… n’ayant plus rien à perdre, ils n’ont pas peur que le ciel leur tombe sur la tête…
Là le ciel, il était un peu chargé … une tonne… !
Songez y mémé vous qui craignez toujours que le curé par mégarde vous colle un coup de goupillon sur la tronche..Là on fait plus dans la dentelle… ! Tu la prends sur le pied et tu repars à cloche pieds… !

Et puis quand même saint Pierre t’aurais pu la retenir quelques heures de plus … !
Mais la lâcher pendant la messe … ! La quête n’était pas bonne…ou quoi ? c’est la crise tu sais … !
Ça sent la contestation là haut… moi qui pensais y trouver le calme et la sérénité…… c’est donc comme ici bas…. on baisse les bras …. bras en croix …. partout tout fout le camps….
ya vraiment quelque chose qui cloche … !

L’attraction terrestre, ce n’est pas rien … ! Surtout quand tu as deux cloches d’une tonne chacune !
C’est presque comme les seins de la Lucette … ! Vu ce qui est arrivé, va bien falloir que quelqu’un aille contrôler s’ils tiennent bien … Je veux bien me porter volontaire… C’est moins dangereux que d’aller à la messe.. Bien que si les affinités sont concordantes, en dehors du risque d’étouffement au moment du contrôle, il restera à gérer le risque de passer après au confessionnal…… mais heureusement que lui, il est loin du clocher … !

Notre père qui êtes aux cieux … Ben restez y… ! Personne n’a envie de vous prendre sur la tronche..! Là je crois que c’est trop je vais encore me faire sonner les cloches …!

Vous voyez quand on est âgé ( et pas vieux…! non mais ..!) on peut rire de toux…. ça dégage les tronches….!
KIKI SENRAPEL
– Je reviens .. mais quand ??? m’en rappelle plus..!!!

Share Button

SIMON DE CYRÈNE : Premier Saint noir

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques (la maladie est grave… !) on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur donner du vocabulaire de ma grand-mère impotente.

Vu leur sénilité précoce ( non y a que ça qui est précoce ) nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des mots …..
et aujourd’hui SIMON DE CYRÈNE : Premier Saint noir…..

SIMON c’est l’homme qui porte la croix dans les évangiles

Simon de Cyrène est un personnage biblique du Nouveau Testament qui, d’après les évangiles, fut réquisitionné par les soldats romains pour aider un temps Jésus sur le chemin du Calvaire, là où il fut crucifié.
Il n’est mentionné nulle part ailleurs dans les Saintes Écritures.

On le trouve dans les trois évangiles  :

  • dans l’évangile selon Matthieu : « En sortant, ils trouvèrent un homme de Cyrène du nom de Simon, et le requirent pour porter sa croix » (Matthieu) ;
  • dans l’évangile selon Marc : « Ils requièrent pour prendre sa croix un passant qui revenait des champs, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus (en) » (Marc) ;
  • dans l’évangile selon Luc : « Comme ils l’emmenaient, ils mirent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs, et le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus » (Luc).

En revanche, dans l’évangile selon Jean, Jésus porte lui-même sa croix :
« Celui-ci, portant lui-même sa croix, sortit de la ville pour se rendre à l’endroit appelé « Lieu du Crâne » (en hébreu : Golgotha) » (Jean4).

Le tableau du XVIe siècle du peintre florentin Biagio d’Antonio (1466-1515), intitulé Le portement de croix est exposé au musée du Louvre à Paris.

Sa ville d’origine de Simon est Cyrène, qui était une colonie grecque en Afrique du Nord (Libye) où vivait une importante communauté juive.
La mention de ses fils, Alexandre et Rufus, (dans l’évangile de Marc) suggère qu’il est resté en contact avec la communauté chrétienne primitive, et qu’il était lui-même peut-être devenu chrétien.

Ses fils seraient devenus missionnaires. La tradition voit Rufus décliné en Ruf comme premier évêque d’Avignon.

.

.

Dans le tableau ci-dessus, on voit Simon de Cyrène tirant tristement une corde nouée à la ceinture du Christ, l’aidant ainsi à avancer. Il tient aussi le panneau ironique « INRI » (Jésus de Nazareth roi des Juifs) et les clous destiné à la crucifixion. la brutalité des soldats est fortement suggérée.

Par ce tableau, Biaggio d’Antonio réussit à concilier les différentes versions des apôtres : Jésus porte seul sa croix, mais Simon de Cyrène est tout de même présent pour l’aider à avancer.

Une légende fit de Simon de Cyrène le premier saint chrétien noir.

Un homme substitué à Jésus sur la croix
selon une thèse ésotérique

Simon de Cyrène porte la Croix, procession du Vendredi Saint à Ulm (2011)

Selon certains courants gnostiques , Simon de Cyrène a été crucifié à la place de Jésus.
Pourquoi Jean l’évangéliste élimine t il  la figure de Simon de Cyrène présente dans les trois autres évangiles…???
Certains propose l’hypothèse suivante pour expliquer cette disparition :
Au moment de la composition de cet évangile, des courants gnostiques avaient peut-être déjà commencé à nier la crucifixion de Jésus (idée centrale dans l’hérésie chrétienne des premiers siècles) et à affirmer que quelqu’un était mort à sa place sur la croix.

Dès lors, l’évangile de Jean aurait supprimé toute mention de Simon de Cyrène, pour détourner l’attention de ce personnage « ambigu », puisque portant la croix de Jésus, Simon apparaissait comme un autre Jésus, et se prêtait un peu trop bien à des considérations sur une possible confusion, ou substitution d’identité
Cette thèse ésotérique découle peut-être d’une interprétation de la version de Matthieu, relativement ambigüe, où ce serait à Simon de Cyrène à qui  l’on donnerait du vin à boire et que l’on crucifierait ensuite.
« …ils trouvèrent un homme de Cyrène, du nom de Simon, et le requirent pour porter sa croix. Et ils arrivèrent à l’endroit qu’on appelle Golgotha, qui est le lieu du Calvaire. Et ils lui donnèrent du vin à boire, mêlé de fiel. Après quoi ils le crucifièrent… »

chouette-profSiméon Niger
Dans le livre des Actes des Apôtres, au chapitre 13, est mentionné parmi les prophètes et les docteurs de l’Église d’Antioche, un certain « Syméon appelé Niger », ce qui signifie « le noir ».



Marie Dubois commente….

chouette-profCinquième station

La cinquième « station » du chemin de croix, dite du portement de croix, commémore cet épisode de la Passion du Christ.

Dans un film de 1965 consacré à la vie du Christ, The Greatest Story Ever Told, c’est Sidney Poitier qui incarne le rôle de Simon de Cyrène.

SOURCE :    SITE une-autre-histoire.org/simon-de-cyrene

POTACHE

Share Button

saints guérisseurs: SAINT ANTOINE DE PADOUE

– Par trois fois dans les semaines passées, j’ai alerté vos parents sur le sens de la perte des lunettes, des clés ou du mobile….
Mais j’ai oublié de leur dire qu’il y avait un saint spécialiste…. qui aide à retrouver les choses perdues … C’est saint Antoine de Padoue dont c’est le fête aujourd’hui…..

Lisez vous leur expliquerez..!

UNE SERIES POUR TOUT CONNAITRE SUR NOS SAINTS GUERISSEURS -un par mois

             SAINT ANTOINE DE PADOUE   

 Francisco Zurbarán. Apparition de l’Enfant Jésus à saint Antoine de Padoue. DétailSAINT ANTOINE de PADOUE
Religieux de Saint-François, docteur de l’Église
surnommé le Thaumaturge,
Fête le 13 juin
(1195-1231)

SAINT PATRON :

 Le culte de saint Antoine de Padoue se répandit surtout aux XVe et XVIe siècles. Il devint le saint national du Portugal, dont les explorateurs le firent connaître au monde entier. Il est ainsi le patron des marins, des naufragés et des prisonniers  , des animaux( ânes mules et chevaux), des femmes enceintes, contre la stérilité conjugale. Également vénéré en Italie, son culte a été propagé par l’immigration italienne en France après la Première Guerre mondiale

INVOQUE :  Il est traditionnellement invoqué pour retrouver des objets perdus ou des choses oubliées.
” Si par les mérites de saint Antoine on retrouve, quand on les a perdues, les choses qui regardent la fortune matérielle, à combien plus forte raison ne retrouvera-t-on point par son intervention celles qui regardent le salut !”

REPRÉSENTATION:
Ses principaux attributs sont : l’Enfant Jésus (Saint Antoine est célèbre par l’apparition de l’Enfant Jésus, qui vint un jour se mettre entre ses bras.) la bure franciscaine, une mule, un livre, des poissons, un cœur enflammé, un lys.

LA  VIE DE SAINT ANTOINE
Saint Antoine était né à Lisbonne, en 1195, de la famille glorieuse de Godefroy de Bouillon premier roi de Jérusalem, dont une branche s’était implantée en Portugal.

A quinze ans, il entra dans l’Ordre des Chanoines réguliers de Saint-Augustin. un important centre d’études et de vie religieuse, où il fut ordonné prêtre.

Très vite il va rejoindre l’ordre de François d’Assise, où il reçut le prénom Antoine.

Lors de l’ordination de plusieurs franciscains, il dut prendre la parole et montra un grand talent d’orateur et d’érudit. François d’Assise l’envoya alors prêcher en Italie et en France. Il prêcha et enseigna la théologie à Bologne, puis alla s’établir dans le sud de la France à Toulouse, Montpellier.

En 1231, il fut envoyé à Padoue où il poursuivit ses prêches durant le Carême. Il meurt d’épuisement le 13 juin suivant. Si son apostolat a duré moins de 10 ans, le rayonnement de ses paroles et de ses actes a eu une portée internationale jusqu’à nos jours.  Il fut canonisé dès le 30 mai 1232 par le pape Grégoire IX.

 

LE GRAND THAUMATURGE

À partir du XVIIe siècle, saint Antoine de Padoue fut invoqué pour retrouver les objets perdus, puis pour recouvrer la santé, et enfin pour exaucer un vœu.

Saint Antoine de Padoue et Notre Seigneur. Zurbaran. XVIIe siècle.

L’idée d’invoquer saint Antoine pour retrouver les objets perdus vient du fait qu’un voleur qui lui avait dérobé ses commentaires sur les Psaumes se sentit obligé de les lui rendre.

De nombreux épisodes surnaturels lui sont attribués, comme la bilocation, de se faire entendre et comprendre des poissons, ou d’avoir tenu une nuit l’Enfant Jésus dans ses bras.

Il évangélise les villes et les campagnes, enseigne dans les universités de Montpellier, de Toulouse, de Bologne et de Padoue. Ses prédications sont accompagnées de prodiges, parmi les innombrables miracles de ce grand Thaumaturge, remarquons ceux qui suivent :

Son père avait été injustement condamné à mort, à Lisbonne, pour un meurtre qu’il n’avait pas commis. L’esprit de Dieu transporta Antoine en son pays natal; il alla tirer le mort de sa tombe et lui fit proclamer l’innocence de l’accusé. A la même heure, Antoine, de retour à Padoue, se rendait à l’office où la cloche appelait les religieux.

Une autre fois, prêchant sur le bord de la mer, il vit venir une multitude de poissons pour l’entendre, et donner une leçon aux hérétiques qui se bouchaient les oreilles; ils ne partirent qu’après s’être inclinés sous sa bénédiction.

Il faut également citer la conversion du juif Zacharie à partir de la prosternation de son âne devant l’Eucharistie.( voir ci-dessous)

SAINT ANTOINE EST LE SAINT LE PLUS CONNU ET LE PLUS AIMÉ DANS LE MONDE.

 Des milliers de pèlerins et de dévots du monde entier visitent chaque année sa Basilique à Padoue. Il n’y a pas d’église dans le monde qui n’ait un autel, un tableau, une statue, une fresque ou une niche dédiés à Saint Antoine. Pour ne pas parler des petites statues et des images pieuses présentes dans les maisons.

 

L’INFAILLIBLE PRIÈRE DE GUÉRISON DE SAINT ANTOINE DE PADOUE

Saint Antoine de Padoue guérissant un malade. Sébastiano Ricci. XVIIe siècle.

“Béni soit Dieu en Ses anges et en Ses saints.

O Saint-Antoine, le plus aimable des saints, votre amour pour Dieu et votre charité pour Ses créatures, vous ont fait digne lorsque vous étiez en terre de posséder des pouvoirs miraculeux.

Les miracles attendaient votre parole, que vous étiez toujours prompt à dire pour ceux qui se trouvent en peine ou en anxiété.

Encouragé par cette pensée, je vous implore d’obtenir pour moi… (faire la demande de guérison).

La réponse à ma prière peut rendre nécessaire un miracle, même ainsi, que vous êtes le saint des miracles.

O aimable et doux Saint-Antoine, dont le cœur était toujours comble de sympathie humaine, susurrez ma demande dans les oreilles du Doux Enfant Jésus, qui a aimé d’être embrassé dans vos bras et la gratitude de mon cœur sera toujours à vous.”

PRIÈRE  POUR RETROUVER LES CHOSES PERDUES

” O dieu qui avez accordé au bienheureux ANTOINE DE PADOUE, votre glorieux confesseur le Don d’opérer de très grands miracles, en particulier, de faire retrouver les choses perdues et, une fois retrouvées, de ne plus les perdre, nous vous prions humblement que, par votre intermédiaire, nous recouvrions immédiatement celles que nous venons de perdre et, qu’enfin, par ses mérites et son intercession, nous parvenions à la gloire éternelle.

Ainsi soit-il “

Saint Antoine de Padoue et la mule

Un jour, saint Antoine de Padoue (1195-1231) fait un sermon sur l’Eucharistie.  Le débat portait donc sur la Présence Réelle de Jésus dans l’Hostie consacrée.

Un juif nommé Zacharie le Gaillard l’interrompt en s’écriant :
-“Je n’y crois pas ! Je voudrais voir !”
Saint Antoine de Padoue le regarde alors calmement et lui demande la chose suivante :
-“Si ta mule se prosterne devant l’Eucharistie, croiras-tu ?”

St Antoine de Padoue – Miracle de la mule à genoux devant l’Eucharistie

Zacharie lui répond :
-“Pour sûr !”
Avec malice, il ajoute même ceci :
-“Pendant deux jours, je ne donnerai rien à manger à ma mule. Le troisième, je l’amènerai ici sur le champ de foire. On mettra d’un côté de l’avoine fraîche, et de l’autre tu lui présenteras l’Hostie. Si elle refuse son avoine et s’agenouille devant l’hostie, je croirai.”………..

Trois jours après devant la foule rassemblée pour l’occasion l’animal allait-il s’incliner devant l’Hostie……??

Précédente rubrique Sainte Apolline:  RETROUVER SAINT BENOIT

La ligne éditoriale de cette série est accessible   BON COURAGE...!

Chou Blanc est effectivement magnétiseurCHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

4134

 

Share Button

Des compositions musicales… venant de l’au-delà


MON MONDE EST BIZARRE ET PARFOIS PLEIN DE MYSTÈRES INEXPLIQUÉS
Nous vous ferons découvrir ce que le ciel, la terre, l’eau ,et le feu ont de plus beau….avec toujours un mystère que la nature semble vouloir maintenir sur bien des choses bizarres et parfois étranges….
CHOU BLANC nous entraine dans son monde…son monde bizarre ….Ambiance…Ambiance

Les compositions musicales… venant de l’au-delà

Parmi les quelques médiums contemporains qui ont reçu ou reçoivent encore de la « musique de l’au-delà », Rosemary Brown (27 Juillet 1916 – 16 Novembre 2001) est sans conteste la plus connue.

Dès sa plus tendre enfance, elle avait été en contact avec le monde des esprits.
À l’âge de cinq ans, elle vit une nuit au pied de son lit un homme âgé vêtu d’une soutane. Celui-ci la regarda intensément puis disparut.
Plus tard, lorsqu’elle vit un portrait de Liszt, elle reconnut le visiteur de son enfance. Contrairement à la plupart des gens, les esprits, disait-elle, lui faisaient moins peur que les vivants.

Un jour, Liszt Réapparut

Un jour, Liszt lui apparut de nouveau pour lui confier une mission :
Faire connaître et publier des œuvres musicales d’un groupe musiciens décédés (De Bach à Debussy) afin d’apporter une preuve de la survivance de l’être après la mort physique.

Rosemary Brown, sous la dictée de ces visiteurs de l’au-delà, écrivit de nombreuses pièces musicales qui furent étudiées sérieusement et certaines, exécutées par des musiciens de grande réputation, tels que Derek Watson et Leonard Bernstein.

Avant de procéder au premier enregistrement de sa musique, la compagnie Philips demanda à Rosemary Brown de se soumettre à une série de tests, dirigés par le professeur Tenhaeff et son équipe.

Parmi les nombreux sujets que j’ai étudiés ces dernières années, écrit cette sommité de la recherche parapsychologique, Rosemary Brown est certainement l’un des plus intéressants.
Elle est aussi l’une des personnes les plus agréables à fréquenter et, certainement, l’une des plus équilibrées. (Disque Philips No 6500 093).

CLIQUEZ LE  PIANO
POUR UNE AUTRE VIDÉO

RAPSODIE en Fa dièse de Franz LISZT
→via Rosemary Brown

Ce médium n’est jamais en transe lorsque ses visiteurs invisibles la contactent.

Une chose surprend toujours les témoins de ces dictées :
La vitesse à laquelle Rosemary Brown écrit cette musique.
Une autre chose déroute les spécialistes :
La qualité musicale des partitions enregistrées, qui dépasse infiniment ce que pourrait produire un musicien ordinaire. Et Rosemary Brown n’est pas musicienne..!

Une causette entre mélomanes… !!!!

Elle discute donc avec ses invités invisibles d’une façon souvent touchante.
Le crayon pointé sur le papier, elle explique à Franz Liszt qu’il va trop vite. Elle lui demande de répéter s’il y a une ou deux barres à telle ou telle série de notes.
Elle bavarde familièrement entre deux dictées. Une chose est certaine, c’est qu’elle va bien plus vite pour composer que la plupart des musiciens contemporains. Et l’œuvre se tient !

On se calme…!

Parfois la communication est coupée. Elle gronde alors Liszt, coupable de s’énerver et de se mettre à parler trop vite en français ou en allemand.
Chopin lui-même a tendance à s’emballer et à parler polonais.
Rosemary Brown ne se démonte pas pour autant et elle prend en note phonétique le message qu’elle retranscrit ensuite avec un ami polonais.

Les potes de Rosemary Brown

Rosemary Brown ne se limitait pas à la musique.
Depuis 1964, elle avait aussi été contactée par de nombreux artistes disparus, des écrivains, des poètes, des peintres, voire des scientifiques ou des philosophes : elle avait eu, entre autres, des contacts avec Van Gogh, Bertrand Russell et Albert Einstein.

La musique qui est transmise à Rosemary Brown, précise Sir Donald Tovey, n’est pas dans le simple but de donner du plaisir à celui qui l’écoutera :
Elle est faite pour stimuler les personnes sensibles et sensées, pour les pousser à explorer les parties cachées et inconnues de l’homme et de son psychisme.
Quand l’homme aura sondé le mystérieux continent de sa conscience, il sera capable d’atteindre des sommets.

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

JOACHIM : Impossible, sur un forum musical, de ne pas parler de Rosemary Brown…

Elle est née Rosemary Dickeson à Londres le 27 juillet 1917, et morte à Londres le 16 novembre 2001. Mariée en 1952 à Charles Brown.

Rosemary Brown est un médium anglais qui, dans les années 60, reçut de certains musiciens décédés, la communication de partitions musicales composées dans l’au-delà.

«Aujourd’hui, écrit-elle en 1971, Liszt est l’organisateur et le directeur d’un groupe de compositeurs célèbres qui me rendent visite et qui me donnent leurs nouvelles compositions. Ce groupe, à l’heure actuelle, comprend douze personnes: Liszt, Chopin, Schubert, Beethoven, Bach, Brahms, Schumann, Debussy, Greig, Berlioz, Rachmaninov et Monteverdi. Je les ai nommés dans l’ordre où ils vinrent à moi. D’autres, tels qu’Albert Schweitzer, m’apparurent brièvement et me donnèrent quelques pages de musique, mais ne sont pas revenus jusqu’à présent. Mozart, par exemple, n’est venu en tout que trois fois.
Aujourd’hui, après six ans de travail, j’ai dans mes tiroirs environ quatre cents oeuvres musicales: des mélodies, des pièces pour piano, des quatuors à cordes encore inachevés, le début d’un opéra, ainsi que des esquisses de concertos et de symphonies.» (En communication avec l’au-delà, p. 7).
. (Disque PHilips No 6500 093).

d’après http://marcel-mercier.com/brown.htm

Il va se soi que je ne me prononcerai pas sur la réalité de communications médiumniques avec Liszt, Chopin, Beethoven…Je viens d’écouter un des disques, mais je suis bien incapable de dire si ces morceaux ressemblent vraiment à aux compositeurs annoncés. Je trouve plutôt qu’ils se ressemblent tous plus ou moins. Ce qui semble sûr quand même c’est que Rosemary, si elle jouait un peu du piano, avait bien du mal à lire une partition, et que pourtant sous la “dictée” des compositeurs, elle rédigeait à toute vitesse.
Curieux que Beethoven par exemple n’en ait pas profité pour terminer la 10ème symphonie
Wink

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

SNOOPY :
– Je me souviens de cette histoire. On en avait parlé sur le forum de Jad. Perso je reste très dubitatif sur cette histoire. Non pas sur les communications post mortem, mais plutôt sur l’origine ( douteuse ) desdits compositeurs qui se présentent à elle. Si j’étais Beethoven ou Chopin et consort, pourquoi irais je m’embeter à “enseigner” à une “inculte musicale” alors qu’il y a des millions de musiciens de talent à travers le monde qui comprendraient mieux et plus vite et surtout assimileraient et exploiteraient bien mieux les précieux conseils de ses Maestro.

En considérant qu’il existe une vie après la mort et que la “communication” soit possible, les “esprits” contactés sont peut etre ceux de “banals” pianistes qui se font passer pour des illustres compositeurs. Et comme ils s’adressent à une débutante, ça parait forcement “merveilleux” car le décalage entre les oeuvres “transmises” et la capacité proche du zéro de cette femme à jouer du piano est d’autant plus tranchant. Quand serait il si ces “esprits musiciens” avaient contacté de grands interprètes ou musiciens actuels et bien vivants?
Ces derniers auraient peut etre reconnus la “supercherie” simplement dans la différence de niveau entre les oeuvres “transmises” et celles créées du vivant des Maestro…Un peu comme un faussaire actuel qui essayerait de faire croire qu’il a trouvé une partition inédite de Mozart dans son grenier et que celle ci soit de piètre qualité

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

.JOACHIM :
– Je pense un peu comme toi.
Si dans ma jeunesse j’étais plus ouvert à ces histoires de communication avec l’au delà (j’ai d’ailleurs lu le livre de Rosemary, j’avais 17 ou 18 ans, j’ai beaucoup lu là dessus, y compris les livres d’Allan Kardec), je suis beaucoup plus sceptique maintenant.

Pourquoi les esprits (si esprits il y a) ne seraient ils pas détachés de la Terre, et continueraient-ils, qui à composer, qui à peindre, qui à écrire…comme avant leur mort ?

A mon avis, c’est le subconscient de Rosemary qui, en transes, a composé ces morceaux “à la manière de…”. De la même façon que, par exemple, en transes ou sous hypnose, certains arrivent à pratiquer une langue étrangère qu’ils ne connaissent absolument pas consciemment. Alors : télépathie, résurgences de gênes parentaux, vie antérieure ? Là je ne sais pas…

En contre point on trouve :

3eme MILLENAIRE :
Dérision, indifférence, méfiance. Enquêtes. Expertises, recours à l’ordinateur. Et peu à peu, à partir de 1968, une partie de la presse et de la critique musicale se font à l’idée que cette « musique de l’au-delà » pourrait bien être authentique.

Car il ne s’agit pas d’expertes imitations — Rosemary Brown a d’ailleurs une formation musicale très rudimentaire — mais d’œuvres entièrement originales. Ce que l’on décèle, ce n’est pas seulement le « style » d’un Liszt, d’un Chopin ou d’un Rachmaninov, mais leur intuition et leur démarche créatrices mêmes.

Il est malheureusement très difficile de se procurer les deux disques qui illustrent la qualité musicale du travail mené depuis douze ans par Rosemary Brown. A titre tout à fait personnel, j’y ferai une brève allusion. Une face entière du premier disque est jouée par Rosemary Brown elle-même. La technique pianistique du médium londonien est, à l’évidence, limitée.

Sur l’autre face, l’excellent Peter Katin interprète, entre autres, des œuvres « de » Liszt et Chopin qui ne le cèdent en rien à ce que ces derniers ont pu écrire de leur vivant (pour des compositions de complexité comparable, bien entendu).

Quant au second disque, entièrement exécuté par le virtuose Howard Shelley, les morceaux « signés » Liszt, Chopin. Rachmaninov et Debussy relèvent de la meilleure inspiration propre à ces compositeurs (encore une fois pour un même instrument et des œuvres de structure analogue).


En savoir plus sur le 6ème sens
CLIQUEZ

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc retour sur la rubrique du même tabac
RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button