Archives de catégorie : Saint Thol

Une série de saints guérisseurs est présentée au rythme d’un saint tous les mois
N’OUBLIEZ PAS QUE “Cinq saints sains, de corps et d’esprit, ceints de leur ceinture, portaient en leur sein, le seing du saint père.”

AMMA sait étreindre celui qui souffre

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

Capacités de notre cerveau”

” Quelle joie et quelle bénédiction de constater que des jeunes gens du monde entier, qui ne peuvent qu’avoir entendu parler de ces saints disparus, peuvent voir et savoir à travers Amma que le divin n’est pas un rêve mais la réalité. ”  Arnaud Desjardins

Les miracles d’Amma
Cette indienne de 60 ans – “mère de tous les cœurs” – a déjà enlacé des millions de personnes dans le monde entier. Rencontre avec Amma.

 

AMMA « la mère des cœurs »…
sait étreindre ceux qui souffrent

Depuis 38 ans, Amma fait le tour du monde pour étreindre ceux qui souffrent. Rencontre en vidéo avec « la mère des cœurs »

Depuis 38 ans, l’Indienne Amma fait le tour du monde pour étreindre ceux qui souffrent. Rencontre avec « la mère des cœurs », qui était de passage à Paris fin octobre 2013

Cela s’appelle le dashram, « l’étreinte » en hindi. Cette étreinte dure une petite minute en France et quelques secondes en Inde, 18 exactement. Ce qui permet à Amma d’enlacer 200 personnes par heure. On vient du monde entier pour être touché, consolé, embrassé par Amma. Depuis 1975, elle a ainsi enlacé des millions d’âmes qui semblent trouver un peu de sérénité dans les bras de cette femme généreuse, née en 1953 dans une famille de pêcheurs du Kérala, et qui a décidé de se mettre au service des autres.

Amma ne se prend ni pour une sainte, ni pour un gourou ni pour le leader d’une secte.

Sa devise est un « simple message de paix et d’amour ». En hindi, Amma signifie « mère » et ce rôle maternel lui suffit amplement. « Je suis la mère des cœurs », explique-t-elle. « Mon devoir est d’essayer de  consoler ceux qui souffrent. C’est ce que je n’ai jamais cessé de faire ».

Dès l’âge de 9 ans, lorsque sa mère tombe malade, Amma quitte l’école pour s’occuper de ses sept frères et sœurs et prend l’habitude d’enlacer ceux qui souffrent.

Amma grandit tout en continuant à soulager les miséreux, leur trouvant des vêtements et de la nourriture, interpellant les autorités lorsqu’il faut trouver des médicaments.

Amma créatrice d’une ONG

En 1975, elle créé ETW (Embracing The World) une ONG qui apporte des soins médicaux gratuits, construit des maisons, des écoles, organise des campagnes de propreté et d’alphabétisation grâce à des dons mais aussi à la vente de produits dérivés tels des saris, livres, CD, bijoux. « Il n’ y a pas de petits revenus. Avec 275 euros, on achète du lait pour 100 bébés orphelins, avec 620 euros, on bâtit une maison. Avec 1 300 euros, 20 femmes en difficulté ont une pension pendant un an », explique-t-elle. Le mantra d’Amma : « peu de discours, beaucoup d’amour et énormément d’action ».


Les miracles d’Amma
Cette indienne de 60 ans – “mère de tous les cœurs” – a déjà enlacé des millions de personnes dans le monde entier. Rencontre avec Amma.    

SOURCE : 

Amma parcourt le monde, alternant longues heures de darshan, cette étreinte maternelle donnée à chacun, et enseignements. Pour chaque jour de l’année, voici quelques-unes de ses plus belles paroles, sous la forme d’un calendrier perpétuel.

La vie d’Amma est son seul message : tout donner et se donner soi-même. Sa religion est l’amour.


Choucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE

Share Button

AMOUR ET TRADITION : Saint Georges terrasse le dragon


rose saint georges

SAINT GEORGES TERRASSANT LE DRAGON

La vie de Sant Jordi
par Chou blanc (catalan)

Sant Jordi (Saint Georges en Français) est le saint patron de diverses nations comme l’Angleterre, la Bulgarie, le Portugal ou la Catalogne.

Sant Jordi est donc une fête catalane que l’on célèbre le 23 avril.

L’homme offre une rose à sa “princesse”, et la en savoir plus en catalan et espagnolfemme offre un livre à son “chevalier”.


C’est une fête des amoureux de plus, comme la Saint Valentin…


Voici l’origine de cette fête :

“Sant Jordi était un militaire romain chrétien. Pour ne pas avoir renoncé à ses croyances, il fut martyrisé au temps de l’empereur romain Dioclétien, vers l’an 303.
Une des légendes qu’on attribue à Sant Jordi, devenue rapidement la plus populaire, explique qu’un dragon terrorisait les habitants d’un village. Pour le calmer, ils devaient lui donner un agneau et une jeune fille, choisie au hasard.

lancelot-blodeel-1496-1561-légende-de-saint-georges

BRUGES – lancelot-blodeel-1496-1561-légende-de-saint-georges

Un jour la malchance tomba sur la fille du roi, qui fut amenée devant le dragon.
Sant Jordi la libéra d’une façon miraculeuse, tua le dragon et des roses rouges jaillirent du sang de ce dernier.
La jeune fille, le roi et tout le peuple se convertirent au christianisme.


Les rois catalans manifestaient souvent leur dévotion à Sant Jordi et demandaient de l’aide pour combattre les infidèles.
En ce temps là, des pays aussi différents que la Georgie, l’Angleterre, le Grèce et la Catalogne firent de Saint Georges leur patron.


En 1926 en Catalogne est venu s’y ajouter le Jour dit du livre, une festivité bien enracinée, vivante partout en Catalogne et qui à l’origine était une commémoration de la mort de Cervantes.”


Moi je ne connais que le Nuits Saint Georges pour chasser ma Germaine de mes nuits…

Par Saint Georges …! comme disent les anglais…Pourquoi quand je remonte de ma cave fait-il toujours nuit très tôt ….

Et mon dragon de femme d’ajouter
– « Va te coucher… Ne pas dormir nuit »

A Nuits Saint Georges en Bourgogne, le nom de Saint-Georges est directement lié à la production de vin. Au IVe siècle, on y aurait rapportés à Nuits les reliques de St Georges et un clos de vignes de la paroisse aurait alors pris ce nom.
Les premières traces de l’homme dans la commune datent du Magdalénien au lieu-dit le Trou-léger. (ils buvaient moins que moi)

Le 25 juillet 1971, l’équipage d’Apollo XV donna officiellement, à un trou lunaire, le nom du “Cratère Saint-Georges”, en rendant hommage à Jules Verne. En effet, dans son roman Autour de la Lune, une fine bouteille de vin de Nuits est par hasard retrouvée dans le compartiment des provisions, afin de fêter « l’union de la Terre et de son satellite ».

Sacré Jules avec de tels bagages je ne m’étonne pas qu’il ait fait « cinq semaines en ballon… »
… de rouge
( je précise …. car j’ai toujours peur que quelqu’un soit resté à la cave et ne sache pas rentrer de nuit ….. c’est que l’escalier est raide et on peut vite passer nuit à trépas


Ils ont écrit sur saint Georges…  et nous avons aimé..!

TOUS LES LIVRES
QUI EN PARLENT
https://amzn.to/2KQrRih
https://amzn.to/2vjhXzI

Découvrir un auteur catalan et ses contes en français : 
ET SON LIVRE BILINGUE POUR SANT JORDI


retour sur la rubrique du même tabacavec ma mémé qui m'a tout racontéCHOU BLANC

RETRO
C’est du même tabac…..


3201

Share Button

SAINTE JULIE … Patronne de la Corse

 

                                         SAINTE JULIE                           

MARTYRE  IV Siècle –  Fête le 8 Avril ou le 22 Mai

SAINTE PATRONNE :
De la CORSE avec Sainte Devote

VÉNÉRÉE : Église PIÉVANE de NONZA en CORSE

ATTRIBUTS :
Elle est généralement représentée avec la palme des martyres et les seins coupés( voir la légende ci-dessous)

INVOQUÉE :
Pour protéger les mères contre le tarissement de leur lait

 LA VIE DE SAINTE JULIE

Sainte Julie P Biardeau
Terre cuite polychrome, XVIIe siècle
Angers-Collegiale-Saint-Martin

Julie de Corse ou sainte Julie (santa Ghjulia en corse) est la patronne de la Corse.
Elle vécut au début de l’ère chrétienne et sa fête est célébrée le 8 avril ou le 22 mai


Comme toujours lorsqu’il s’agit des saints des premiers siècles, la vie de sainte Julie divise les hagiographes.
La version des Bollandistes fut adoptée par le propre des offices du diocèse d’Ajaccio, mais elle n’est pas sans contradictions : 

Sainte Julie attribuée à Pierre Biardeau
Terre cuite polychrome
Milieu du XVIIe siècle

Selon eux, Julie était issue d’une famille noble de Carthage. Après la prise de la ville par les Vandales de Genséric en 439 et la soumission de la population, Julie fut vendue comme esclave à un commerçant syrien, Eusèbe.
La jeune chrétienne se dévoua avec zèle à son maître.

Eusèbe l’embarqua avec lui lorsqu’il partit pour la Gaule. Il fit escale en Corse, près de Nonza, où l’on célébrait ce jour-là les dieux par le sacrifice d’un taureau.
Eusèbe se joignit aux festivités mais Julie, pleine de réprobation pour une fête païenne, demeura sur le bateau.

Lorsque Félix Saxo, le gouverneur local, apprit qu’elle s’y trouvait, il enivra Eusèbe, qui refusait de la livrer.
Lorsque le marchand fut endormi, il fit enlever la jeune chrétienne et lui demanda de sacrifier aux dieux.

Julie fut condamnée à mort pour son refus et surtout pour sa réponse hardie.
Elle fut frappée au visage jusqu’au sang, traînée par les cheveux, fouettée puis crucifiée.
La légende veut qu’une colombe s’échappa de sa bouche, symbole d’innocence et de sainteté.

Des religieux de l’île de Gorgone vinrent chercher son corps et le placèrent à l’abri dans leur monastère.
Plus tard, ses restes furent transportés à Brescia et ouvrirent un culte à sainte Julie dans le Nord de l’Italie.

Cette version fut adoptée par les offices du diocèse d’Ajaccio.

SAINTE JULIE D’ORIGINE CORSE…?

Selon une autre version de la vie sainte Julie (Santa Ghjulia) était native de Nonza, et contemporaine de santa Divota, c’est-à-dire sous le règne de Dioclétien, au tout début du IVe siècle.

 

ci-contre : Statue sainte JULIE
Eglise de San Parteo : Haute-Corse : Corse

 

                                                  

 LA LÉGENDE DE SAINTE JULIE

Les fontaines de Santa Ghjulia.

village de Nonza ; deux fontaines jaillirent de la roche.

Parce qu’elle refusait de sacrifier aux dieux, les Romains la torturèrent.
La légende a retenu particulièrement l’un des supplices : ses bourreaux lui coupèrent les seins et les jetèrent contre les rochers, en contrebas du village Corse de Nonza ; deux fontaines jaillirent aussitôt de la roche.

.

 

Le miracle enragea ses bourreaux, qui l’attachèrent à un figuier et la laissèrent mourir dans la souffrance. Comme dans la précédente version, une colombe s’échappa de sa bouche à sa mort.

Cette seconde version toutefois peu vraisemblable de la vie de sainte Julie fut soutenue par de nombreux chroniqueurs tels que Vitale, Colonna ou Fra Paolo Olivese.

LE CULTE DE SAINTE JULIE

  Les versions acceptées par la tradition locale se mélangent et, par exemple, on a vu dans l’iconographie hagiologique sainte Julie crucifiée les seins coupés (ex. toile du XVIe siècle située dans l’église PIÉVANE de NONZA).

Les habitants de Nonza rendirent un culte fervent à Julie peu après son martyre. Un sanctuaire fut bâti en contrebas du village, mais détruit par les Barbaresques en 734.
LA FONTAINE DES MAMELLES , qui ne s’est jamais tarie, attira très tôt une foule de pèlerins, venus de la Corse entière.

Aujourd’hui encore, chaque année, la Sainte-Julie, est fêtée à Nonza et dans toute la Corse, par de fastueuses cérémonies.
Sainte Julie fut proclamée patronne de la Corse (avec sainte Dévote) par un décret de la Sacrée congrégation des rites du 5 août 1809.

MIRACLES ET GUÉRISONS DE SAINTE JULIE

Ses eaux, considérées comme miraculeuses, devaient opérer de nombreuses guérisons et protéger les mères contre le tarissement de leur lait. Certaines se rendaient en pèlerinage à Nonza, pieds nus, pour s’attirer les faveurs de la sainte.

Une plaque célèbre le martyre de Julie sur le rocher de la fontaine.

DICTONS DE SAINTE JULIE

“Pour la Sainte-Julie, le soleil ne quitte pas son lit.”

Chou Blanc est effectivement magnétiseurPrécédente rubrique :  SAINTE LUCIE
L
a ligne éditoriale de cette série est accessible   BON COURAGE...!

CHOU BLANC

Share Button

PAQUES: célébration de la résurrection de Jésus Christ

Propolis 60 gélules
Hans HOLBEIN (1497-1543) Le Christ mort 1521 Huile sur bois

LA MISE AU TOMBEAU DE CHAOURCE (10)Un rappel
historique 

La fête chrétienne de Pâques est la célébration de la Résurrection de Jésus-Christ.
Avec une majuscule Résurrection désigne le passage physique de Jésus-Christ de la mort, suite à sa crucifixion, à la vie manifestée le matin de Pâques, « le troisième jour, selon les Écritures »

Durant les premiers temps de la chrétienté la Pâques chrétienne coïncidait avec la Pâque juive. A cette époque le calendrier utilisé pour fixer la date de Pâques était le calendrier juif ou babylonien. La résurrection de Jésus-Christ tombait le 14 ème jour du mois de Nissan en même temps que Pessah, la Pâque juive.

La Résurrection du Christ selon le retable d'Issenheim, c. 1515

La Résurrection du Christ selon le retable d’Issenheim, c. 1515

Des divergences entre les églises d’Orient et l’église romaine conduisirent au concile de Nicée en 325.
Alexandrie souhaitait maintenir la date du 14 Nissan comme jour de Pâques, tandis que Rome tenait à ce que Pâques tombe un dimanche, indépendamment du calendrier babylonien.
Ce qui permettait en outre de clairement distinguer la Pâques chrétienne de Pessa’h (Pâque juive) Constantin 1er convoqua le concile de Nicée en 325 où il fut décidé que tous les chrétiens fêteraient Pâques le premier dimanche après la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps.

Pour éviter toute confusion avec la fête juive, Pâques devait être décalé d’une semaine les années où l’équinoxe correspondait à Pessa’h.
Le calcul de la date de Pâques reste un calcul complexe puisque Pâques tombe le premier dimanche suivant la première pleine lune ecclésiastique de printemps.
De plus, Pâques doit impérativement tomber entre le 22 mars et le 25 avril.
La pleine lune ecclésiastique ne correspond pas nécessairement à la pleine lune astronomique.

LA MISE AU TOMBEAU DE CHAOURCE (10)
Qui apporte les oeufs de Pâques ?

Si dans tous les pays de culture chrétienne on trouve la tradition des oeufs de Pâques, ils ne sont pas apportés aux enfants de la même manière !
Chaque pays voire chaque région a sa tradition pour les oeufs de Pâques.
Les cloches de Pâques La tradition la plus implantée en France veut que les cloches sonnent chaque jour de l’année pour inviter les fidèles à assister à la messe. Sauf au moment de Pâques, où elles sont silencieuses du Jeudi au Samedi saint.
Elles en profitent pour partir à Rome se faire bénir et elles rapportent des oeufs de toutes sortes aux enfants sages !

En traversant la France elles perdent oeufs, poules, poussin et lapin en chocolats à la plus grande joie des enfants qui dès midi passé partent à la chasse aux oeufs !

L’oeuf symbole de vie :

L’oeuf est le symbole d’une nouvelle vie et donner des oeufs en cadeau à Pâques ou pour célébrer l’arrivée du printemps, est une tradition installée depuis des centaines d’années. L’oeuf est un symbole universel de vie et de renaissance, il est notamment associé à de nombreux rituels.
La tradition d’offrir des œufs natures, puis décorés, teints ou travaillés est bien antérieure au christianisme, c’est sans doute l’une des plus vielles traditions du monde. Cette tradition se retrouve dans de très nombreux pays.

Restez svelte 160px
wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs retour sur la rubrique du même tabac RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button