Archives par étiquette : peinture

Une pluie d’or… Pas pour toi banane!

LE BLOG DE
LAMITE HOLOGIS

Si vous êtes un ami de notre vieille Chouette… Alors vous adorez les devinettes comme moi ….
Alors vous aimerez être assis
autour de moi pour découvrir
la devinette du Sphinx….

Pour que vous sachiez ce qui vous attend sous le ciel étoilé, avec la lune pour
témoin, commençons par vous éclairer…

Danaé et la pluie d’or. Face A d’un cratère en cloche béotien à figures rouges.

AUJOURD’HUI DANAÉ

Dans la ville d’Argos, se dressait une haute tour d’airain aux fenêtres closes d’épais barreaux.
Dans cette lugubre prison, Danaé, pleurait à chaudes larmes, car son père le roi Acrisios, avait décidé de l’enfermer à jamais, après avoir été averti par un oracle qu’il serait tué par son petit-fils.

En emprisonnant sa fille, loin de toute présence humaine, il espérait éviter ce destin.

Giambattista Tiepolo, Danaé et Jupiter (1736), Stockholm,

Pourtant, une nuit, à travers l’étroit espace qui sépare les barreaux, se mit à tomber une pluie d’or.

C’était Zeus, qui ainsi métamorphosé, pénétra dans la chambre de la princesse pour la séduire.

Lorsque Danaé mit au monde un fils, Persée,

 

Orazio Gentileschi (1563–1639), Danaé et la pluie d’or (entre 1621 et 1623), Los Angeles, Getty Center.

Acrisios entra dans une rage folle. Il renonça cependant à tuer sa propre fille et son petit-fils, mais il les enferma dans un coffre qu’il jeta à la mer.

Ce coffre vogua vers l’île de Sériphos, où un pêcheur, du nom de Dictys, le recueillit et le ramena sur le rivage; il l’ouvrit et trouva Danaé et Persée, encore vivants. Il les conduisit aussitôt chez son frère, le roi Polydectès qui éleva Persée dans sa maison.

Polydectès éprit de Danaé, et tente de la forcer à l’épouser.
Pour parvenir à éloigner Persée, potentielle menace à son mariage, il l’envoie combattre la Gorgone Méduse. Persée revient, après maintes aventures, vainqueur de Méduse. Avec la tête mortelle de la Gorgone, il change le roi en pierre et réussit à ramener sa mère à Argos.
Elle finira emmurée vivante.

Elle symbolise la terre souffrant de sécheresse et sur laquelle une pluie fertilisante descend du ciel.

Allez raconte nous… DANAÉ DANS LA PEINTURE
Les grand maitres se sont emparés très tôt du mythe de Danaé…
nous avons demandé à LARDON, notre spécialiste « maison » de faire des recherches sur ce  sujet … Voici le fruit de sa collecte  sur internet

 

Mission à la fois simple et compliquée car DANAÉ est un thème largement, repris par les peintres..
Donc compliqué pour en garder que quelques uns…!!!

Artemisia Gentileschi, Danaé (vers 1612), musée d’Art de Saint-Louis.

Hendrik Goltzius, Danaé (1603), musée de
Los Angeles.

Rembrandt, Danaé (1636), Saint-Petersbourg, musée de l’Ermitage.

Titien, Danaé (vers 1560), Madrid, musée du Prado.

Le Tintoret, Danaé (vers 1570), musée des Beaux-Arts de Lyon.

LA VISITE DE
ZEUS ET SON SYMBOLISME SEXUEL

Sous la forme d’une pluie d’or dont DANAÉ se laisse imprégner peut être considérée comme sperme et symbolisme agraire de la végétation, qui a besoin de pluie pour s’épanouir.

Dans la  hiérogamie (une union sacrée à caractère sexuel),CIEL-TERRE
La pluie est le sperme fécondant.
Cette valeur symbolique est attribuée dans toutes le civilisations agraires

 

EN SAVOIR PLUS SUR CETTE PLUIE QUI TOMBE DU CIEL COMME UN TRAIT D’UNION ENTRE LE CIEL ET LA TERRE
La pluie est universellement considérée comme le symbole des influences célestes reçues par la terre.
C’est un fait évidence qu’elle est l’agent

fécondateur du sol, lequel en obtient la fertilité. D’où les innombrables rites agraires en vue de déclencher la pluie (Danses amérindiennes et autres)
 Mais cette fertilité s’étend à d’autres domaines que celui du sol.
Cequi descend du ciel sur terre, c’est aussi la fertilité de l’esprit ,la lumière , les influences spirituelles.

Gustav Klimt, Danaé (1907),
Vienne, musée Leopold.

SOURCE :
Dictionnaire des symboles (Chevalier et Gheerbrant)

Un Murillo saccagé par un restaurateur

logo lardon 1L’ART ET LA PALETTE
AU
CHOU :
Coucou c’est toujours moi merci d’être revenu nous voir …

Aujourd’hui
je vous
propose de
découvrir :
Le Murillo saccagé par un restaurateur en Espagne


Qui est MURILLO ?

Le Jeune Mendiant – MUSÉE DU LOUVRE

Murillo. Vierge à l’enfant avec rosaire (1650-55)

Bartolomé Esteban Murillo né à Séville probablement le et mort dans la même ville le 1 est un peintre baroque espagnol.Il est avec Diego Vélasquez, Francisco de Zurbarán et José de Ribera l’un des principaux représentants du Siècle d’or en peinture et le chef de file de l’école de Séville, second centre artistique de l’Espagne au XVIIe siècle après Madrid. Contrairement à ses prédécesseurs et contemporains andalous, il n’a jamais quitté Séville1,2 et n’a reçu aucune commande de la Cour d’Espagne.

Bien que l’essentiel de ses œuvres soient religieuses comme La Vierge du Rosaire, il est très renommé pour ses peintures de genre, particulièrement des portraits de femmes et surtout d’enfants pauvres, tel le portrait du Jeune mendiant conservé à Paris au musée du Louvre, qui ont donné aux scènes de vie quotidiennes leur lettre de noblesse à l’âge baroque et ont fait sa renommée.

logo lardon DLe Murillo saccagé par un restaurateur en Espagne

Un collectionneur d’art de Valence avait payé un restaurateur de meubles 1200 euros pour nettoyer son tableau.
Cette affaire relance le débat sur la protection des œuvres d’art.

La moquerie fait place à l’inquiétude. Le 19 juin, un collectionneur d’art privé de Valence a eu la mauvaise surprise de voir un de ses tableaux défigurés. Il avait payé un restaurateur de meubles 1200 euros pour nettoyer une copie de l’Immaculée Conception de l’artiste baroque Bartolomé Esteban Murillo.

Malheureusement, le travail ne s’est pas déroulé comme prévu et le visage de la Vierge Marie est devenu méconnaissable malgré deux tentatives pour le restaurer dans son état d’origine.

Le tableau, copie ancienne d’une peinture de Murillo, est sorti méconnaissable de la «restauration». Capture facebook Diaro de Sevilla

Lorsque le collectionneur lui a demandé des explications, il a répondu avoir simplement tenté de «résoudre» le problème, comme le rapporte Europa Press.
Un autre spécialiste, celui-ci formé pour la restauration, a été engagé pour sauver et récupérer la peinture.

À gauche, le visage de la Vierge Marie. À droite, la première et la seconde tentative pour le restaurer dans son état d’origine. Capture Twitter @reviewwales

logo lardon DSi le résultat catastrophique peut prêter à rire, ce n’est pas la première fois que ce genre de performance arrive. À l’église de Borja, une fresque Ecce Homo a été rebaptisée le «Christ singe» après une «réfection» lancée par une fidèle zélée. Une statue polychrome du XVIe siècle de Saint Georges face à un dragon dans le nord de l’Espagne, repeinte avec des couleurs bariolées, est un autre exemple de restauration bâclée. Cette tendance n’est pas anodine et met en avant un gros problème de législation en Espagne.

logo lardon DInterrogé par Europa Press, María Borja, l’une des vice-présidentes de l’Association des conservateurs et restaurateurs espagnols (Acre), explique que ces incidents sont «beaucoup plus fréquents que ce que l’on pourrait penser».
«Nous ne les découvrons que lorsque des personnes les signalent à la presse ou sur les réseaux sociaux, mais il y a de nombreuses situations où les travaux sont entrepris par des personnes qui ne sont pas formées», regrette-t-elle.

Ce Murillo c’était pourtant de la grande classe …  Il mérite pas de voir ça aujourd’hui
Voyez vous-même L’ENFANT AU CHIEN

Adoration des bergers (1668). MURILLO – Huile sur toile, 147 × 218 cm, Wallace Collection, Londres. Épisode biblique concernant la naissance de Jésus-Christ à Bethléem. Les bergers proches de Bethléem sont informés par des anges de la venue du Sauveur. Ils se rendent à la crèche pour se prosterner devant l’Enfant Jésus.

SOURCES wikipedia
https://www.lefigaro.fr/arts-expositions/une-copie-ancienne-d-un-murillo-saccagee-par-un-restaurateur-en-espagne-20200623


logo lardon 1LE LARDON

QUAND JULES EST AU VIOLON ……

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

 La Partition de MA2   

AUJOURD’HUI DÉCOUVERTE DES INSTRUMENTS : LE VIOLON

l'instrument du maitre durant l'entracte


– « Notre pote LÉON  adepte de l’accordéon se montre très intéressé par l’instrument de son pote JULES …
Il nous entraine à la découverte du Violon ….
Voici le fruit de ses recherches et la sélection des meilleurs morceaux :

Peut on dater avec précision l’apparition du violon ?

caravage – Le violon et son archet, posés de biais sur la table de marbre, font comme un contrepoint musical au luth dont joue le musicien, d’un air nonchalant et languide.

On ne peut dater avec précision l’apparition du violon.
Le mot est cependant mentionné  en Lorraine en 1490  comme l’attestent les archives de la ville de Nancy , trente ans donc avant la date communément retenue pour  sa naissance  à Crémone sous les doigts du luthier Amati.

Qu’en 1490, René II de Lorraine,   » sur les plaintes qui lui avoient été faictes des abus glissez dans ses estats et paus, par ignorance des temps, dans l’art et mestier de joueurs de violons et aultres instrumens, desquels il arrivoit tous les jours de grands inconvéniens  » avait établi  » ung maistre dudict mestier, avec pouvoir de créer des lieutenans particuliers partout où besoin seroit, pour réprimer les abus et les mulcter d’une amende de quanrante sols. »

   Le violon est donc bien présent dans l’est de la France à cette date. Et il semble assez répandu et bruyant pour qu’un Duc décide de légiférer à  son  sujet et créer une confrérie…
Bellini-ange-musicien-copie-1.jpg 

En 1505 Bellini  représente dans une Vierge à l’enfant un ange musicien.
J’ai pu lire ici ou là qu’il s’agissait d’un violon,  que nenni, c’est une Lira de braccio, une lire à bras, et  nous tenons là un des nombreux ancêtres de ce prestigieux instrument au passé aussi flou que complexe. 

En 1523, une note de la Trésorerie de Savoie mentionnait le paiement des prestations des  » Vyollons de Verceils «    On peut attribuer son émergence  au talent de plusieurs écoles de luthiers qui réfléchissaient au même moment à  l’amélioration puis combinaison des violes, lires à bras – dont il emprunte la forme des ouies et l’âme ( petite pièce de bois  qui relie la table au fond ) – petites gigues et rebecs ( auquel il prend l’accord par quintes ) alors en vogue.  Parmi eux le luthier lyonnais d’origine bavaroise,  précurseur de génie  trop souvent oublié dans cette genèse et qui appartenait aux grandes écoles de lutherie du nord de l’Europe,  Gaspard Duiffoprugcar.

5-Caravage.jpg Repos pendant la fuite en Egypte, Caravage ( 1571-1610)

Très vite l’instrument va connaître un véritable engouement. Tout à fait paradoxal d’ailleurs car si les peintres l’associent à la noble présence des Anges musiciens, pour les grands de ce monde le violon est aussi méprisable que les pauvres, nomades et indigents qui se le sont très vite approprié.

 Sa puissance étonnante pour une si petite taille, la rondeur de sa sonorité si difficile à apprivoiser ne laissent pas d’agacer et ce sont sans doute ses caractéristiques-là qui l’associeront très vite et dans le même temps aux Anges, aux vagabonds et même du Diable.

joyeux-violoniste.jpg

Joyeux violoniste , G. van Honthorst ( 1590-1656)

Compagnon des danses de village ou des chansons de taverne, à l’instar de la cornemuse et de la vielle, il jouit d’une telle défaveur que Philibert Jambe-de-fer écrit en 1556:  » Le violon est fort contraire à la viole… beaucoup plus rude en son. Il s’en trouve peu de personnes qui en usent, sinon ceux qui en vivent par leur labeur.  »

Et voilà comment est posé le principe selon lequel un musicien est d’abord un valet et, pourquoi pas , un ivrogne !

Les belles idées de la Renaissance ont fait perdre au pauvre sa position de représentant du Christ sur terre. Veut-il s’affranchir de sa condition ? Pas question ! Qu’il l’assume et avec elle cet instrument rétif à l’accord et dépourvu de ces frettes qui rendent plus aisés les virtuosités princières. Pensez ! C’est en lui faisant l’aumône que le riche achète sa place au Paradis. Il est donc de son intérêt que le pauvre le demeure. Les temps n’ont guère changé…

Spécialiste de la musique,
Source http://www.vlamarlere.com

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 …. et LÉON
Ma musique à deux

Ugolin se nourrit pas de figues sèches


L’ART ET LA PALETTE AU CHOU :

AU PETIT PALAIS
A PARIS
Vous qui êtes des fidèles de la Chouette depuis des années vous m’avez déjà vu déambuler dans le petit palais …
Effectivement j’y ai mes tableaux et sculptures préférées …

Je dirais aussi que si j’aime y déambuler, c’est que depuis que je suis retraité et que je me coince la bulle dans le midi … il est bon de temps en temps de déverrouiller la bulle et les articulations en « montant  » à Paris pour mieux déambuler..!
Cette année, j’étais perdu dans le PETIT PALAIS ( Faut le faire)… quand au pied d’un escalier, j’ai rencontré Ugolin…. vous pensez sans doute que c’est un mec du midi comme moi qui se contente d’un peu d’eau de la source de Manon et de quelques figues sèches … Non le mien, il a un appétit féroce… jusqu’à manger ses enfants..!
Ambiance Ambiance

Ugolin entouré de ses quatre enfants par Carpeaux, Petit Palais, Paris

Ugolin. Le sujet est tiré de l’Enfer de Dante (chant XXXIII) : Ugolino della Gherardesca fut emprisonné avec ses deux fils et ses deux petit-fils, et condamné à mourir de faim.

Ugolin della Gherardesca (1220 – 1289 ) comte de Donoratico, était un militaire et homme politique italien du Moyen Âge, qui fut tyran de Pise au XIIIe siècle.

Il est connu et passé à la postérité pour avoir servi de modèle au héros damné de la Divine Comédie de Dante, condamné à mourir de faim après avoir mangé ses propres enfants.

Ugolin, ou Hugolin, a été placé par Dante dans le dernier cercle de son Enfer, dans une zone où sont punis des damnés, emprisonnés dans de la glace, qui ont trahi leur patrie ou leurs compagnons.

LE CHOURISTE Jean-Baptiste Carpeaux, né le à Valenciennes et mort le à Courbevoie, est un sculpteur, peintre et dessinateur français.
Jean-Baptiste Carpeaux, par son esthétique néo-baroque, est un des sculpteurs les plus marquants de cette époque.
La figure d’Ugolin constitue le dernier envoi de Jean-Baptiste Carpeaux en tant que pensionnaire à la villa Médicis à Rome. Il y représente le héros entouré de ses enfants.
Un premier modèle voit le jour en 1860, un plâtre en 1862, un bronze en 1863. Une version en marbre est éditée en 1867.

Un tyran cruel

Le comteUgolino della Gherardesca est sans doute l’un des tyrans les plus cruels qui aient sévi dans l’Italie du XIIIe siècle. Il a d’abord trahi en abandonnant volontairement la position stratégique qu’il devait défendre, faisant perdre à la ville de Pise, sa patrie, une importante bataille navale ; cela ne l’empêche pas de prendre ensuite le pouvoir, grâce soit à la ruse, soit à la menace, et d’exterminer tous ceux qui osent s’opposer à sa puissance.

Il gouverne par la terreur, jusqu’à ce qu’une conspiration, dirigée par l’archevêque de la ville, Ruggeri Ubaldini, le fasse tomber aux mains de celui-ci.
L’archevêque fait alors enfermer Ugolin et quatre de ses descendants mâles dans une tour : il leur fait distribuer d’abord une nourriture insuffisante, avant de les laisser purement et simplement mourir de faim.

LA LÉGENDE D’UGOLIN

Ugolin et Gaddo de Paul Gustave Doré (1832-1883, France) |La légende dit qu’Ugolin, ayant été le dernier à survivre, aurait mangé le corps des enfants morts près de lui. Il s’agit en fait d’une interprétation sans doute erronée de ce vers de Dante : « Poscia, piú che ‘l dolor, poté ‘l digiuno » (« Puis, la faim fut encore plus forte que la douleur » ou « Et puis ce que la douleur ne put, la faim le put ») qui semble indiquer que la faim plus que la douleur a causé la mort d’Ugolin.
L’anthropophagie d’Ugolin n’est pas attestée par les contemporains.

Dante imagine que Ruggeri et Ugolin sont figés dans la glace l’un près de l’autre.
Le châtiment de l’archévêque est d’être dévoré sans cesse par celui qu’il a fait mourir de faim

Source : 


CHOU FLEUR