Archives de catégorie : Bête comme chou

la vie humoristique de ces animaux qui nous en apprennent tant ..!

La mémoire courte… c’est quoi la mémoire déjà …. ?

La mémoire courte… c’est quoi la mémoire déjà …. ?
  BLOC NOTE FRIVOLE

par Chou Frisé
« Pas des sots sans sottises
Pas de sottises sans sots »

Le succès des publications récentes de mes indiscrétions sur les potins du salon de coiffure m’’incite à vous raconter les dernières de ces dames……..

Je craque pour Pig Buddy, le hubb usb en forme de maman cochon!

Je craque pour Pig Buddy, le hubb usb en forme de maman cochon! Bloc note fricole et gai

Tout d’abord, je ne résiste pas à vous présenter mes mémoires à moi…… Pig Buddy, le hubb USB en forme de maman cochon!
Les clés USB en forme de cochon nous me permettent de ne pas les oublier. C’est là que je  stocke toutes les histoires racontées entre deux frisettes….
(
Oui ça sort mieux quand vous massez le cervelet)

Vous obtenez ainsi les plus coquines celles ….. de ces cochons de « laids »

LE BON COUP DU SAINT ESPRIT

Marie-Berthe, grâce aux progrès de la science, vient d’avoir un enfant à l’âge de 75 ans.

Ses voisines, Odette et Suzanne, viennent lui rendre visite et voir le gamin.
– Vous le verrez plus tard ! ..pour le moment ce n’est pas possible.
Je vais vous faire du café en attendant.
L’ après-midi avance et les voisines lui redemandent de voir le bébé
Non , non, c’est toujours pas possible.
Alors Odette demande :
Mais .. pourquoi ce n’est pas possible ?
J’attends qu’il pleure, j’me rappelle plus où je l’ai mis…!!!!

-« Faut reconnaitre que les pilules du sur-lendemain ne sont pas au point… !
Testez donc la méthode ancienne: Une éponge serrée très fortement  entre les deux genoux..!  évitez de la mouiller avant … »

OU EST DONC PASSE MIRZA

C’est un paysan de sa cambrousse natale qui a perdu (pour la n-ième fois) son chien.
Il demande à sa femme :
Dis l’ma’l’ie, l’ chien a enco’l dispa’l’u.
– Vas-y voir un peu à la SPA !
(Société de Protection des Animaux).
Le bougre s’en va donc à la SPA pour récupérer son chien :
B’jour monsieur, v’la. J’ai pe’l’du mon chien v’la deux jou’l et comme y revenait pas, je me d’mandais si vous pou’l’iez pas m’aider ?
– Le chien est-il tatoué ?
– Bien sûr qu’il est t’a moué !

 

Sexe: Stérilisation—–.

Un jour, un Anglais se présente a l’’hôpital et, s’’adressant à l’’accueil (avec l’’accent) :

– Bonjour, je voudouais ma faire stewiliser. On l’’adresse à un chirurgien qui lui explique :
– Écoutez, monsieur, je veux bien vous stériliser mais savez-vous, c’’est une opération délicate et surtout irréversible.
– Ça ne fait lien, je veux me faire stewiliser.

Le chirurgien lui faire alors signer une décharge puis, le lendemain, procède à l’’opération.
Quelques heures plus tard, l’’opéré se réveille, il passe encore quelques heures dans l’’hôpital puis est autorisé à rentrer chez lui.
Il dit au revoir et s’’en va.
Au moment où il quitte l’hôpital, il rencontre un de ses amis français qui lui demande :

– Alors Bob ! Ça y est, tu t’’es fait vacciner ?
– Ha ! Vaccine ! C’’est ça, je cherchais la nom.

MÉMOIRE ET DÉBOIRES DES ALCOOL… HIC..!


Deux hommes sont dans un bar et discutent :
– Où est-ce que tu es né ?
– A Tours…
– Ah bon ! Moi aussi !! Et dans quelle maternité
– A la clinique des Dames Blanches…
– Moi aussi ! Et quel jour ?
– Le 5 octobre 1975…
– Oh ! Moi aussi ! On est pareil ! C’est dingue !


Un troisième homme entre dans le bar et demande au barman :

Alors Jimmy, quoi de neuf ?
– Bof, rien de nouveau. Les jumeaux sont encore bourrés….!!!!

CHOUETTE  MÉMOIRE!!!

TROU DE MÉMOIRE… GOUFFRE FINANCIER

– Docteur, j’’ai des trous de mémoire, que dois-je faire ?
Me payer d’’avance, madame !

MÉMOIRE DES CUISINIÈRES …

Pourquoi le cerveau des femmes est divisé en 4 zones ?
 – Une pour chaque bouton de la cuisinière

MÉMOIRE D’ENTONNOIR

3 fous passent un test avant la sortie.
– Combien font 3  fois 3 ?
Le premier répond :
– 648.
Il n’’est pas guéri.
Le deuxième répond :
– Vendredi.
Idem pour celui-là.
Le troisième répond :
– Cela fait neuf.
– Bien !
Tu es guéri !
Mais comment as-tu fait pour trouver ?
– C’’est tout simple :
j’’ai divisé 648 par vendredi !

ET DIEU CRÉA LA FEMME …
ET PAR CHARITÉ EFFAÇA SA MÉMOIRE ANTÉRIEURE

Toujours mettre son portable en messagerie

EHHH béééé

Et Dieu créa la femme … et par charité effaça sa mémoire antérieure

Dieu créa l’univers et il vit que c’était beau,
Dieu créa la terre et il vit que c’était beau,
Dieu créa la nature et il vit que c’était beau,
Dieu créa les animaux et il vit que c’était beau,
Dieu créa l’homme et il vit que c’était beau,
Dieu créa la femme et il se dit :
« Elle se maquillera !« 

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs

« ET OUI…! Dieu créa la femme et voyant cette bête en cour … créa tout de suite après: L’OREAL« 

QUI A PEUR DU GRAND MÉCHANT LOUP …?

Bon les papys…encore une petite dernière…….normalement, ça doit bien se passer
Gardez votre sang froid et respirez bien par le nez. Allez, quand faut y aller, faut y aller :

Mamie, Mamie fais nous le loup !

– Non, non, laissez moi tranquille, allez filez !

– Mamie, c’’est quand la dernière fois que Papy t’a fait l’’amour ?

– oooooouuuuuuuuuhhh !!!!!????

  Chou frisé                            Se marrer encore cliquez –——>

Share Button

Biodiversité : Gardez la monnaie, espèces en voie de disparition

BLOC VERT 
par

Emile Heuros

Biodiversité :

Gardez la monnaie, espèces en voie de disparition

Le fait d’avoir une journée internationale sur la biodiversité montre bien à quel point les espèces sont menacées, et combien notre manque de solidarité fait de dégâts.
Quand on gagne à être connu en écrivant des billets dans les blogs, et que l’on s’appelle Emile Heuros ,  on voit bien qu’on a tout à perdre à la disparition des espèces.
Moi qui ai déjà participé «  au débat de laine » avec mon article sur la disparition de la  cagnotte.  Pour les ploucs qui viennent par hasard, observer la chouette des clochers que le jour du seigneur, allez lire l’article sur la cagnotte, Je veux aujourd’hui vous alerter sur une espèce en voie de disparition en France : LE RETRAITÉ

Le retraité

Le milieu est hostile pour certaines espèces, surtout pour le partage des bars du  territoire.

Celui des retraités doit se faire sa place entre les actifs rois de la vie économique, qui vivent dans les sommets  et  les chômeurs victimes du système économique, qui sont  contraints de vivre dans la plaine et les arbres. je devrais plutôt dire dans la haine et les larmes.
En surnombre aujourd’hui, l’espèce des retraités va diminuer, car on va augmenter le nombre d’actifs pour les charger de préserver des chômeurs en les aidant à survivre. Sans ces derniers, l’équilibre serait rompu. Ils contribuent à assurer le bien être des deux autres groupes, qui dès lors, se satisfont de leurs territoires respectifs et de leurs ressources naturelles.

De toute manière, c’est clair qu’avec le nom de retraité donné à cette espèce, c’est déjà un retraitement dont on dit qu’il coute trop cher, en oubliant de dire qu’on le retraite parce qu’au travail on l’avait mal traité.
On envisage d’ailleurs d’en réduire le nombre, et d’améliorer la qualité des variétés restantes en les envoyant au soleil dans le midi ou à Lourdes dans des chaises roulantes.
Là bas, leur espoir est grand.. Ils y attendent un miracle au bord de la piscine et ressortent du « bien » avec au mieux les pneus de leurs fauteuils rechappés. Dommage, comme ils disent dans les Hautes Pyrénées ça GAVE et ce n’est pas de PAU.

C’est vrai que ces pêcheurs ne méritent pas mieux !
D’autant que la variété pêcheur à la ligne fait beaucoup de dégâts parmi les autres espèces et menace la biodiversité.

Quelle espèce menace t il me direz-vous ?

UnverstimbréLe vers de terre
C’est très inquiétant, l’autre jour dans mon potager, j’ai entendu le dialogue de Margoton la Chenille du Chou blanc vous savez la rebouteuse ….Eh bien elle soignait la déprime de Madame Vers de terreMargoton la chenille rebouteuse
« Vous me paraissait bien atterrée et abattue mon « amibe » Votre mari ne vous a pas accompagné »
– « Hélas non ma pauvre Margoton . je ne le reverrai plus.. il est parti à la pêche..! »

Depuis, quand les potes âgés me disent :
« Toi EMILE tu as toujours la pêche ! »
Ça me plombe et ça m’embrouille le bout de ligne, j’ai tellement «lâme sombre  » et suis si fatigué que ma femme la ramasse à l’épuisette (l’âme. pas le bout de ligne. Faut suivre bordel On vous parle pas de la Gaudriole des « fourrés » ici, on n’est pas chez Chou vert..ige)
Voyez donc que je me ronge les sangs et que je me sens con cerné
Vous me direz à toute chose malheur et bon…. si le pêcheur disparait le vers prospèrera surtout s’il est dans le fruit.

J’ai  été très intéressé par une conférence  sur le lombrilcompostage (organisée par l’association  » Vers un avenir vert) qui doit être une introspection pour déterminer en se regardant le nombril vers où nous devons aller…?
Moi qui suis à la retraite, et que l’alcoolisme dégrade de jour en jour, je ne veux pas être incinéré.  Nan nan nan .. Je préfère la terre, car avec elle au moins, je suis sûr de finir avec un dernier ver’ dans le nez….
Rassurez vous, j’irai la boire seul… cette dernière bière.

Surtout que personne ne fasse de commentaire désobligeant en me traitant de drôle d’asticot
Je vous assure que c’est pas marrant de savoir que le bénéficiaire de mon assurance vie trinque à ma santé et à celle de mon espèce.
Je vous l’ai dit, on est vraiment menacés et on va  vers la déprime.
Pour me soigner et éviter la « déstresse »,  j’ai adopté un vers solitaire .
Eh oui, c’est préserver cette autre espèce que d’avoir un vers à « soie »

Heureusement que Choucaline et Chou blanc m’ont bien soutenu moralement en me disant que :
« L’avenir est le présent de demain »
« Deux puits», en émergeant de mon trou au petit matin , j’espère toujours au lever du soleil, que ce présent là, sera encore un nouveau beau cadeau pour moi et tous ceux de mon espèce.

                          Emile HEUROS  – 3201

CHOU VERT 

Share Button

Arithmétique Paysanne: Parles-en à ton cheval…!

les potes doivent être éclairés

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..

Arithmétique Paysanne

A sa mort, un fermier laissa en héritage dix-sept chevaux à ses trois fils.
Dans son testament, le père avait ainsi établi le partage de l’héritage :
Mon fils aîné recevra la moitié (1/2) de tous les chevaux
Mon second fils recevra le tiers (1/3) de tous les chevaux
Mon plus jeune fils recevra le neuvième (1/9) de tous les chevaux

Or il était tout à fait impossible de diviser 17 chevaux par deux, par trois et par neuf.
La chicane prit donc entre les trois fils.
Ils décidèrent de faire appel à un vieux fermier voisin, dont ils appréciaient l’intelligence, dans l’espoir qu’il puisse trouver une solution à leur différend.. »le fameux bon sens paysan ».
Le fermier prit donc le testament et le lut avec grand soin.
Après quoi, il alla chercher son propre cheval et l’ajouta aux dix-sept autres.

Il y avait maintenant dix-huit chevaux dans le champ.

Dès lors, il devint possible aux héritiers de procéder au partage, tel que prévu dans le testament du père.

Car :
la moitié de 18 = 9 chevaux
le tiers de 18 = 6 chevaux
le neuvième de 18 = 2 chevaux

Au fils aîné :……….. 9 chevaux
Au second fils :……. 6 chevaux
Au plus jeune fils :… 2 chevaux
TOTAL………………… 17 chevaux
Il restait un cheval, celui du fermier voisin, que celui-ci reprit et ramena à sa ferme… CQFD…!

LE CHOURISTE– Moralité :
L’intelligence et le bon sens priment sur le raisonnement ….mathématique !!


POTACHE

 

.

Share Button

ET SI JE NE VOULAIS PAS MOURIR IDIOTE : AMAZING GRACE


hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note de LADY LADINDE
 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR  « AMAZING  GRACE » …  dont nous connaissons tous l’air…… mais pour le reste…??

Amazing Grace est l’un des chants chrétiens les plus connus en Grande-Bretagne, en Irlande et aux États-Unis. En français, le titre est traduit de différentes façons, dont aucune ne semble s’imposer : Grâce merveilleuse, Grâce confondante, Incroyable pardon, Grâce infinie, Incroyable grâce, Grâce du ciel.

AMAZING GRACE

Historique

Les paroles sont écrites par le prêtre anglican John Newton, probablement en 1760 ou 1761.


John Newton, négrier converti, auteur des paroles.

John Newton

John Newton (1725–1807) est le capitaine d’un navire négrier. Le 10 mai 1748, sur le chemin du retour, au cours d’une tempête, il connaît une « grande délivrance ».
Dans son journal il écrit que le bateau risquait de couler. Après avoir survécu à cette tempête, il devient prêtre anglican et renonce au trafic d’esclaves, au point de devenir militant de la cause abolitionniste.

Le succès du negro-spiritual provoque également une renaissance de la mélodie de l’’Amazing Grace.
Dans le domaine de la musique celtique, c’est un des airs les plus joués à la cornemuse

PAROLES

Grâce étonnante, doux murmure,

Qui sauva le misérable que j’étais ;

J’étais perdu mais je suis retrouvé,

J’étais aveugle, maintenant je vois.

C’est la grâce qui m’a enseigné la crainte,

Et la grâce a soulagé mes craintes.

Combien précieuse cette grâce m’est apparue

À l’heure où pour la première fois j’ai cru.

À travers les dangers, les filets, les pièges

Je suis enfin arrivé.

C’est la grâce qui m’a protégé jusqu’ici,

Et la grâce me mènera à bon port.

Le Seigneur m’a fait une promesse,

Sa parole affermit mon espoir;

Il sera mon bouclier et mon partage,

Tant que durera ma vie.

Oui, quand cette chair et ce cœur auront péri

Et que la vie mortelle aura cessé,

Je posséderai, dans l’au-delà,

Une vie de joie et de paix.

La Terre fondra bientôt comme de la neige,

Le Soleil cessera de briller,

Mais Dieu, qui m’a appelé ici-bas,

Sera toujours avec moi.

Aux six couplets écrits par Newton, s’ajouta dans la tradition orale afro-américaine un septième couplet qui appartenait à l’origine à une chanson intitulée « Jerusalem, My Happy Home » et publiée en 1790:

Quand nous serons là depuis dix mille ans,

Brillant d’un éclat semblable au soleil,

Nous n’aurons pas moins de jours pour louer Dieu,

Que lorsque nous avons commencé.


dinde

LADY LADINDE
“La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

Share Button