Archives par étiquette : mythologie

ROME: Saturnales ou “NOËL des Romains”

LE BLOG DE
LAMITE HOLOGIS

Si vous êtes un ami de notre vieille Chouette… Alors vous adorez les femmes comme moi ….

Alors vous aimerez être assis
autour de moi pour découvrir

Les Saturnales ou le “NOËL des Romains”

Pour que vous sachiez ce qui vous attend sous le ciel étoilé, avec la lune pour
témoin, commençons par vous éclairer…

AUJOURD’HUI :  Les Saturnales ou le “NOËL des Romains”

Avant le christianisme, les fêtes païennes et religieuses étaient nombreuses autour de la date du 25 décembre. Les plus connues étaient les Saturnales, célébrées à ROME, du 17 au 24 décembre, en l’honneur de SATURNE.

 Elles célébraient le règne de SATURNE, dieu des semailles et de l’agriculture. Elles étaient la manifestation de la fête de la liberté (libertas decembris) et du monde à l’envers. Jour de liberté des esclaves à ROME, ces derniers devenaient les maîtres et les maîtres obéissaient aux esclaves.

TEMPLE DE SATURNE SUR LE FORUM
Aperçu d’une fête romaine
Ce que nous voyons sur l’image d’aujourd’hui est le Temple de Saturne, l’une des plus anciennes structures du Forum de Rome. C’est ici que les romains entamaient les célébrations des Saturnales, tous les 17 décembre.

Les activités consistaient à boire, manger, faire de la musique et se prêter aux jeux d’argent.
Les entreprises et les écoles restaient fermées pour l’occasion et même les esclaves avaient le droit de participer aux festivités. De nombreuses coutumes issues des célébrations des Saturnales devinrent des traditions de Noël, à l’image des cadeaux, des couronnes de Noël et du vin épicé.

Le temple et le festival des Saturnales sont tous les deux dédiés à Saturne, le dieu de l’agriculture, dont le règne est associé à l’âge d’or de la prospérité et de la paix. Le coup d’envoi des Saturnales était donné au moyen d’un sacrifice au temple, suivi d’un banquet public et d’une semaine de fête.

LES SATURNALES JOUAIENT PLUSIEURS RÔLES 

Elles célébraient le solstice d’hiver, période la plus sombre de l’année mais aussi promesse de jours qui vont bientôt allonger à nouveau ; on y honorait tout particulièrement le 21 décembre la déesse ANGERONA, qui avait comme particularité de faire traverser les jours étroits et les périodes angoissantes.
Elles commémoraient le retour de l’Age d’Or, cette période de paradis où les hommes vivaient dans l’égalité et l’abondance, sous le règne de Saturne, sans avoir à travailler la terre.

Elles avaient donc également un caractère agricole, puisque SATURNE, dont le nom pourrait venir de sata, les semences, régnait quand les moissons poussaient seules, c’est donc le dieu qui favorise la germination, propre à apporter à la fois futures récoltes et des richesses aux hommes, ce qui explique que l’on offrait des pièces de monnaie (ancêtres de nos modernes étrennes).
Pendant ces journées de fêtes, on invitait famille et amis, on banquetait, on ornait maison et végétation de guirlandes, on s’offrait des chandelles de cire, des figurines de pain ou de terre cuite, des pièces de monnaie …
On ne revêt plus la toge, mais la tunique, vêtement des pauvres et des esclaves et on peut même coiffer le pileus libertatis , « bonnet de liberté », la coiffure des esclaves affranchis.
On trouve là l’origine des déguisements de carnaval et même celui de la « fête des fous » au Moyen-Age puisque tous sont égaux, les esclaves prennent la place des maîtres et, lors d’un banquet, est désigné « roi de la fête» celui qui a trouvé la fève dans le gâteau ; on note bien sûr ici l’origine de la « galette des rois ».

Au cours des Saturnales, les esclaves jouissent d’une apparente et provisoire liberté
Durant cette période, les barrières sociales disparaissaient, on organisait de somptueux repas, on échangeait des cadeaux, on offrait des figurines aux enfants et on plaçait des plantes vertes dans les maisons, notamment du houx, du gui et du lierre.
Des figurines sont suspendues au seuil des maisons et aux chapelles des carrefours.
Un marché spécial a lieu….

Durant cette fête très populaire, l’ordre hiérarchique des hommes et logique des choses est inversé de façon parodique et provisoire : l’autorité des maîtres sur les esclaves est suspendue.

Ces derniers ont le droit de parler et d’agir sans contrainte, sont libres de critiquer les défauts de leur maître, de jouer contre eux, de se faire servir par eux.

Les tribunaux et les écoles sont en vacances et les exécutions interdites, le travail cesse.

La population se porte en masse vers le mont Aventin.

SOURCES :
http://lalunicorne.blogspot.com/2017/12/les-saturnales-ou-le-noel-des-romains.html
https://sites.google.com/site/caesarnonsupragrammaticos/home/les-ftes-romaines/saturnales


Share Button

Histoire du taureau Farnèse – Le châtiment de Dircé

LE BLOG DE
LAMITE HOLOGIS

Si vous êtes un ami de notre vieille Chouette… Alors vous adorez les femmes comme moi ….
Alors vous aimerez être assis
autour de moi pour découvrir
LE CHÂTIMENT DE DIRCÉ….

Pour que vous sachiez ce qui vous attend sous le ciel étoilé, avec la lune pour
témoin, commençons par vous éclairer…

AUJOURD’HUI :
Histoire du taureau Farnèse – Le châtiment de Dircé

Le groupe sculptural représente une scène mythique où Dircé attachée par ses cheveux à une des cornes du taureau furieux

Dans la mythologie grecque la nymphe Antiope, l’épouse thébaine du roi Lycos, a été séduite par Zeus et donne naissance à deux fils Zéthos et Amphion.

Pour cette infidélité, Antiope est rejetée par le roi Lycos et placée en garde à vue.
Zéthos et Amphion sont jetés au hasard, mais des bergers les trouvent puis les élèvent.
Le roi Lycos épouse alors Dircé, qui commencé pour sa part à traiter brutalement Antiope.
Lors d’une fête, pour offrir un sacrifice à Dionysos, Dircé veut attacher Antiope aux cornes d’un taureau féroce et laisser l’animal s’enfuir en la traînant.

Les fils Zéthos et Amphion apprennent ce qu’il advient à leur mère et réussissent à la libérer.
Ils attachent alors Dircé au taureau  qui l’emporta sur des rochers où elle fut mise en pièces.
Les dieux, touchés de son malheur, la changèrent en une source qui porta son nom et qui coulait près de Thèbes.

 

Des fresques
illustrant le
supplice de Dircé

Elles ont été retrouvées à Herculanum dans la maison à l’atrium de mosaïque, et à Pompéi dans la maison des Vetii.

Le Taureau Farnèse, groupe statuaire en marbre 

Le Taureau Farnèse est le nom d’un groupe statuaire qui illustre également le supplice de Dircé.
il a été retrouvé lors de fouilles archéologiques, entreprises par le pape Paul III (Alexandre Farnèse) dans les thermes de Caracalla, à Rome, en 1546.

Il est aujourd’hui conservé au musée national de Naples,

 

Le groupe sculptural représente une scène mythique où Dircé attachée par ses cheveux à une des cornes du taureau furieux par les fils d’Antiope, va être précipitée dans la mer du haut d’un rocher ; une autre femme et un petit garçon, accompagnés d’un chien, assistent à ce spectacle.

Allez raconte nous en plus…

À la fin du XIXe siècle le peintre polonais, sujet de l’empire russe, Henryk Siemiradzki reprend le thème de Dircé pour un tableau illustrant le martyre des premiers chrétiens : Dircé chrétienne dans le cirque de Néron.Dircé chrétienne dans le cirque de Néron ou Dircé chrétienne est un tableau de grand format réalisé en 1897 par le peintre et académicien polonais Henryk Siemiradzki (1843-1902).
Le tableau fait partie des collections privées du Musée national de Varsovie à Varsovie en Pologne.Les dimensions du tableau sont de 263 × 530 cm

Historiquement l’époque du sujet correspond aux années 60 du premier siècle de notre ère, durant la seconde moitié du règne de l’empereur Néron, quand ont commencé les persécutions contre les disciples du christianisme.
Ceux qui professaient cette religion ont été condamnés à mort pour trouble de l’ordre public.
L’un des modes de théâtralisation de l’exécution des condamnés consistait à les attacher à un taureau féroce, que des gladiateurs faisaient ensuite courir dans l’arène du cirque jusqu’à ce que mort s’en suive pour la victime et pour le taureau.

Cette méthode brutale d’exécution était inspirée du mythe ancien de DIRCÉ

 

Ils naquirent à Eleuthères en Béotie mais ils furent abandonnés à leur naissance et confiés aux bergers du mont Cithéron.

C’est là que les jumeaux grandirent. Amphion, doué pour la musique, fut remarqué par Apollon, qui lui offrit une lyre ; Zéthos préférait les exercices violents, la lutte et les travaux de champs.

EN SAVOIR PLUS SUR :

Amphion et Zéthos qui étaient les fils jumeaux de Zeus et d’Antiope.

Amphion

Amphion  par VIGEE-LE BRUN (CP)

SOURCE :
http://www.1oeuvre-1histoire.com/taureau-farnese.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dirc%C3%A9

https://mythologica.fr/grec/amphion.htm

Share Button

Un typhon est un monstre à l’origine

LE BLOG DE
LAMITE HOLOGIS

Si vous êtes un ami de notre vieille Chouette… Alors vous adorez les femmes comme moi ….
Alors vous aimerez être assis
autour de moi pour découvrir
Aujourd’hui on explore le mythe de l’une des créatures les plus redoutées de la mythologie Grecque. Le fléau des Dieux et des hommes un monstre nommé TYPHON….

Pour que vous sachiez ce qui vous attend sous le ciel étoilé, avec la lune pour
témoin, commençons par vous éclairer…

AUJOURD’HUI : THYPHON

Dans la mythologie grecque, Typhon était un monstre ailé gigantesque, fils de Gaïa ou Héra (la Terre),et de Tartare .

A la fois mi homme mi fauve, cette divinité primitive malfaisante lançait des éclairs avec ses yeux et des flammes avec sa bouche.
Seul Zeus put en venir à bout après une bataille d’une extrême violence.

Selon les légendes, il est considéré comme le Titan des vents forts et des tempêtes.

C’est la raison pour laquelle typhon est aujourd’hui le nom d’un cyclone tropical.

Allez raconte nous…
La force de Typhon et son combat contre Zeus
Sa tête touchait aux étoiles, ses bras étendus touchaient l’Orient et l’Occident, et au bout de ces bras il avait cent têtes de dragons.
Le bas de son corps était entouré de vipères.Typhon fut élevé à Delphes par le serpent Python.
Il attaqua les Olympiens qui s’enfuirent tous sauf Athéna et Zeus.Un combat eut lieu : Typhon réussit à couper les muscles et les tendons de Zeus qu’il enferma dans une peau d’ours et le réduit ainsi à l’impuissance. Hermès et Pan les récupérèrent cependant, et Zeus emprisonna Typhon sous une montagne.

EN SAVOIR PLUS SUR :

On attribue à Typhon et à Echidna une descendance de plusieurs monstres comme le chien Orthros, L’Hydre de Lerne et Chimère.
GaiaGaïa Tartare
TYPHON
Epouse* /amante Enfants
Echidna Méduse
Chimère,
Orthros,
Cerbère,
Hydre de Lerne,

SOURCE : fr.wikipedia.or…on_(mythologie)
mythologica.fr/grec/typhon.htm

La différence entre un cyclone, un ouragan et un typhon

Cyclone, typhon et ouragan sont en fait 3 noms différents pour désigner un même phénomène météorologique, à savoir un cyclone tropical.
On parlera d’ouragan dans les Caraïbes, l’Atlantique nord et le Pacifique Nord-est, de typhon dans le Pacifique nord-ouest et de cyclone partout ailleurs.
Il existe donc des pays comme la Thaïlande où le cyclone tropical aura un nom différent selon sa provenance.

Share Button

LA DEVINETTE DU SPHINX

LE BLOG DE
LAMITE HOLOGIS

Si vous êtes un ami de notre vieille Chouette… Alors vous adorez les devinettes comme moi ….
Alors vous aimerez être assis
autour de moi pour découvrir
la devinette du Sphinx….

Pour que vous sachiez ce qui vous attend sous le ciel étoilé, avec la lune pour
témoin, commençons par vous éclairer…

AUJOURD’HUI LA DEVINETTE DU SPHINX

Œdipe et le Sphinx est une huile sur toile de Gustave Moreau de 1864 qui fut exposée pour la première fois au Salon de 1864 où elle connut un succès immédiat. Il est maintenant au Metropolitan Museum of Art. L'œuvre renouvelait le sujet de la rencontre entre Œdipe et le Sphinx sur la route de Delphes, notamment dans la pièce de Sophocle Oedipus Rex.

Œdipe et le Sphinx, un tableau de Gustave Moreau.

Selon la mythologie grecque, à l’entrée de Thèbes, le sphinx pose une énigme aux voyageurs et les dévorent s’ils ne trouvent pas la réponse. Un jour passe un jeune homme, Œdipe (fils de Laïos), qui, lui, sait répondre à l’énigme, c’est l’épisode d’Œdipe et le Sphinx

L’énigme du Sphinx est une devinette qui, selon la mythologie grecque, fut soumise par le Sphinx à Œdipe, qui en trouva la solution.

Il s’agit de déterminer :
« Quel être, pourvu d’une seule voix, a d’abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi, et trois jambes le soir ? »,
la réponse correcte du héros étant « l’Homme », lequel enfant marche à quatre pattes, adulte se tient debout seul et âgé s’appuie sur un bâton.
L’énigme est un motif culturel récurrent dans les cultures classique et populaire.

 

Allez raconte nous… C’est quoi un Sphinx..?

Dans la mythologie égyptienne, le mot sphinx désigne une chimère, symbolisant l’union du dieu solaire Rê (corps de lion) et du pharaon (tête humaine, parfois tête de faucon ou de bélier)…

Dans la mythologie grecque, le Sphinx est un monstre féminin auquel étaient attribués la figure d’une femme et un corps d’animal: poitrine, pattes et queue d’un lion, mais qui était pourvu d’ailes, comme un oiseau de proie ». La légende d’Œdipe s’y rattache.

 

Œdipe et le sphinx

Œdipe explique l’énigme du sphinx, Ingres, 1808. Huile sur toile. Louvre, Paris.

       Œdipe et le sphinx
Ce monstre aurait été envoyé par Héra pour punir Laïos, roi de Thèbes, coupable d’avoir enlevé le jeune Chrysippe ou par Hadès (ou Apollon)  pour punir les thébains de leur impiété.

Installé sur un rocher du mont Phicium, (ou sur les remparts de Thèbes), le monstre posait une énigme qu’il avait apprise des Muses, aux voyageurs qui passaient à proximité. Ceux qui n’arrivaient pas à résoudre son énigme étaient immédiatement tués et dévorés.

Un jour Œdipe décida lui aussi d’affronter le Sphinx qui lui donna à résoudre l’énigme suivante ce qu’il fit..!!!
Se voyant joué, le Sphinx se précipita du haut de son rocher et se tua comme l’oracle l’avait prédit. C’est ainsi qu’Œdipe devint roi de Thèbes et épousa la reine Jocaste en ignorant qu’elle était sa mère.

EN SAVOIR PLUS SUR:

Œdipe

Ce mythe de l’antiquité grecque raconte que les parents d’Œdipe  avant sa naissance, Laïos et Jocaste, ont consulté l’oracle de Delphes, qui leur a prédit que s’ils avaient un fils, celui-ci tuerait son père et épouserait sa mère.

Ils décident donc d’abandonner leur enfant dès sa naissance .

Le berger Phorbas  le sauva …..
et le présentera à son roi, Polybos.

Le souverain, sans enfant, l’adoptera et le nommera Oedipe . Ce dernier, devenu adulte et ayant appris qu’il pouvait être un enfant naturel, se rendra à Delphes pour connaître la vérité. Il apprendra qu’il devait tuer son père et à épouser sa mère.
Il rencontrera à un carrefour,un étranger qui était son père et qui lui ordonnera de lui céder le passage.

Oedipe refusera de s’écarter. et dans l’échange violent il tuera le conducteur
Oedipe arrivera à Thèbes et trouvera la population désemparée après la disparition du roi……

la première partie de l’oracle venait de s’accomplir … Quelques temps après en épousant la veuve, il épousera donc sa mère ….!

La plus grande tragédie de la mythologie grecque

La plus grande tragédie de la mythologie grecque
Thèbes. Pour éviter la chute du royaume, le roi Laïos et sa femme Jocaste n’ont d’autre choix que d’exposer leur nouveau-né sur le mont Cithéron, l’abandonnant à une mort certaine… Contre toute attente, le bébé est sauvé et recueilli par le roi de Corinthe. Élevé tel le fils qu’il n’a jamais eu, Œdipe grandit alors à l’abri du tragique secret de ses origines.
               https://amzn.to/2K6Rtb2

SOURCE :https://fr.wikipedia.org/wiki/Sphinx_(mythologie_%C3%A9gyptienne)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sphinx_(mythologie_grecque)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sphinx_(mythologie_%C3%A9gyptienne)
https://mythologica.fr/grec/sphinx.htm

ci contre:  œdipe et le berger phorbas

 

 

Share Button