Archives de catégorie : les potes ag

les délires de nos potes agés lorsqu’ils sortent de leurs jardins bien sûr

Devoir de mémoire 8 MAI 1945 Fête de la victoire de 1945

Meilleurs complements alimentaires

Affiche réalisée en 1985 par Raymond Moretti pour le secrétariat d'État chargé des anciens combattants et victimes de guerre. Source : DMPA

Posée sur le coq en haut du clocher, LA CHOUETTE a gardé les yeux grands ouverts de 1939 à 1945 elle ne peut oublier ce qu'elle a vu..... et entendu...! BLOC DE MARBRE
par Chou blanc

« A mes parents …. qui commencèrent ce jour là à panser et à penser leurs plaies »

Le 8 Mai :Fête de la victoire de 1945

 

MARSEILLAISE MANOUCHE   Musique de circonstance à découvrir
une   MARSEILLAISE MANOUCHE

La fin de la Seconde Guerre mondiale a été officiellement annoncée au peuple français le 8 mai 1945 par le général de Gaulle.
La célébration de ce jour de victoire a considérablement évolué jusqu’en 1981, date à partir de laquelle un consensus s’est fait pour consacrer le 8 mai jour férié et jour de fête nationale.

Le 8 mai 1945 :
fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-45)

7 mai 1945 - Signature, à Reims, de l'acte de capitulation des armées allemandes

7 mai 1945 – Signature, à Reims, de l’acte de capitulation des armées allemandes Source : wikipedia commons

Le 7 mai 1945, à 2 h 41, l’acte de capitulation allemande est signé à Reims. Les combats doivent cesser le 8 mai à 23 h 01.
La nouvelle est communiquée officiellement le 8 mai à 15 h 00.
Le lendemain, 9 mai, à 0 h 16, la capitulation générale est signée à Berlin. Les Soviétiques, maîtres de la ville depuis le 2 mai, estiment, en effet, que la capitulation de Reims n’est qu’un acte préliminaire. La France, signataire aux côtés des Alliés de ces deux actes, est représentée à Reims par le général Sevez, à Berlin par le général de Lattre de Tassigny. La reddition sans conditions de l’Allemagne nazie met fin en Europe à un conflit de six ans qui a fait plusieurs dizaines de millions de morts.

LIEN VERS LE SITE DEVOIR DE MEMOIRE .GOUV.FR

CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac                    
RETRO :avec ma mémé qui m'a tout raconté
C’est du même tabac…..

La hiérarchie…… c’est la chianlie …. le merdier


BLOC NOTE  MILITANT
par
Chou Rouge
Musique d’ambiance (le petit chef)

La hiérarchie, c’est la chianlie … Le merdier

Mémoire d’un trou du cul…….

Mea culpa… Pardonnez moi mon Dieu si j’ai merdé si longtemps… !
Eh oui, directeur de 1981 à 2009 dans une administration française, j’ai merdé durant 10220 jours

En voyant cet organigramme, aujourd’hui que je suis en retraite, je comprends mieux leurs expressions
« c’est la merde … depuis que ce troud’uc nous commande on n’est pas prêts de sortir de ce merdier »
Et aussi « arrête de me chier dessus … Tais toi donc espèce de merdeux «

Le pire, c’est que je dois taire le nom de mon administration … mais je peux vous dire, qu’il y avait un cabinet et même un directeur de cabinet….. un type qui ne gérait que les emmerdements, même que personne ne voulait aller au cabinet.
A mes débuts, j’avais mis des pampers pour respecter mes subordonnés… mais j’ai pas eu la même chance, car  moi, j’ai eu Gaston  comme ministre de l’Intérieur.. !
Là, c’était difficile d’empêcher Gaston Deferre  .. ! En plus à cette époque, je m’occupais des sans papiers… c’est dur pour ceux qui sont dans un système hautement hiérarchisé où il est formellement  interdit de s’essuyer avec le drapeau.. !

J’ai quand même eu beaucoup de chance, parce que j’ai été souvent commandé par des femmes… Oui c’est quand même plus agréable quand tu regardes le trou du cul qui te commande.
Et puis les femmes, elles te mettent  le nez dans la  caca avec plus de délicatesse… bien que parfois chiantes… enfin les miennes  .. !
J’ai aimé celle qui me disait « allez y.. allez y…. je vous couvre… ». Et quand je relevais la tête pour vérifier, elle était bien au dessus en train de le faire.

Aie aie aie ….. j’ai hélas connu aussi les reformes… où là  parce que tu as chié dans la colle, tu finis au placard… !
En général, c’est un petit coin où tu es seul.. !
Là,  tu es tellement en dessus dessous,  que tu finis par te faire  dessus….. et comme personne n’ouvre le placard … tu es dans la merde jusqu’au cou, et tu pries pour que quelqu’un ouvre…
C’est venu un jour… mais le trou du cul en question a crié :
«A genoux là dedans.. La récréation est finie »
Allez… ! On ne va quand même pas reprocher à la haute administration de recruter d’anciens  colonels … qui ne viennent pas du génie… et veulent péter plus haut que leur derrière  surtout quand ils ont un humour merdique.

J’ai quitté au moment où j’ai surpris cette conversation au plus haut niveau.

Que pense le peuple en ce moment ?
– Eh  bien le peuple est divisé. il y a les optimistes et les pessimistes
– Et que disent les optimistes ?
– Eh bien que l’on ne va pas tarder à manger de la merde
– Oh là là  et que disent alors les pessimistes.. ???
– Eh bien ils sont inquiets …. ils pensent qu’il ne  va pas y en avoir pour tout le monde
–  Vite  vite …reformez moi tout ça avant la chianlie… !

Là, je me suis dis mon petit père, tu peux te tirer et même tirer la chasse car tu sais qu’ils vont continuer sans toi à en chier.. !
Dommage avec l’âge, je regrette une chose… C’est de ne jamais avoir connu le bordel….
J’aurai du y aller quand je n’étais qu’un petit merdeux.

– «  Je te rappelle que les chefs sont comme les livres d’une bibliothèque Plus ils sont placés haut …. moins ils servent…!
 » On dit aussi que plus le singe monte haut et plus il montre sont derrière… »
–  » Ouais….  je sais, c’est des macaques »



Chou ROUGE

Questions pour un champion: Papy c’est quoi pour toi l’amour… ?



BLOG NOTRE MARRANT

HUMOUR :

Un peu de rire contribue à une certaine sérénitéQuestions pour un champion:
Papy c’est quoi pour toi l’amour… ?

CHOUPINET demande à son grand-père :

Dis, papy, toi qui a bien vécu, c’est quoi pour toi l’amour?
Le papy de 80 ans:
c’est simple: à 20 ans, c’est MMS à 40 ans, c’est MMS à 60 ans, c’est MMS et à 80 ans, c’est toujours MMS.

Tu peux m’expliquer, Papy?

À 20 ans, c’est Matin Midi et Soir
– à 40 ans, c’est Mardi Mercredi et Samedi
, c’est Mars Mai et Septembre
– et à 80 ans, c’est….. Mes Meilleurs Souvenirs


et c’est jamais de S.M.S
– si si si mais ça c’est au lit… car c’est Sens (/Sans) Mon Slip

– Ah ouais très fort et c’est pour cela que tu es communiste ?
– OUI monsieur parce que
P.C.F , c’est :
P etit C âlin aux F esses

Choupinet s’interroge tout haut:
C’est pour ça que tu es passé à l’ADSL?

A valanche et D éluge de S exe en L igne

Il est vraiment pro mon Papy…!


Il faut bien leur donner un peu de CULture à ces choupinets

COOOOOVVIIIDDDDDD…..!!!!!

Ne tombez pas de trop haut….!!!!

C’est une femme qui rentre dans un bistrot et qui commande une bière.
Là un homme s’approche d’elle et lui dit:
« Vous savez d’moiselle quand j’bois cette bière et bien je peux voler!!! »
La femme le regarde surprise et lui dit que c’est totalement impossible.

L’homme termine sa bière, ouvre la fenêtre et vole, il fait le tour du quartier et revient dans le bistrot.
Là, la femme boit sa bière, s’approche de la fenêtre et saute, sauf qu’elle ne vole pas et elle s’écrase sur le trottoir.
C’est alors que le patron du bistrot engueule l’homme et lui dit:
« Putain! Superman t’est vraiment con quand tu bois!!! »

On n’est pas obligé de croire les fakes news

 
     La tactique du gendarme

AUX DONNEURS DE LEÇONS

DRAME AU BAR DES AMIS

Moi Je vis comme un ours et ne vais jamais au village ….
Pour me faire sortir MANO MANO m’a inventé les points relais.

j’allais donc chercher le cirage pour pompes et une brosse à reluire spécial période électorale.
j ai eu très peur en passant devant le « bar des amis » en voyant un nombre impressionnant de policiers municipaux et de gendarmes attroupés sur la terrasse .

Afin ils manifestent… Non non aucun panneau… que du tendu … tous armés jusqu’aux guêtres

Je me suis dit là, ils ont localisé le petit fils de MESRINE..
Beau coup pour la marée déchaussée

En  passant devant; valait mieux que j’ai pas de masque des fois qu’ils me prennent pour un truand; j’ai compris que la statue de la  Liberté s’était cassé le bras comme la Venus de MILLAU…

Il était 7 armés jusqu’au dents les plus dures pour contrôler un gus qui tentait au milieu de l’o rage de finir son café… 6 dont une femme .. la seule qui bossait … mobile à la main ( ça doit être ça les gendarmes mobiles ….)
Je me suis dit Ronchon fait quelque chose… j’ai continué à les toiser la tête haut marchant sans masque … Ah NON mais ..! vé mon courage ..!!!
Vous auriez fait quoi vous avec un mobile vierge de flash code …
Vous auriez pris le risque face aux sbires de la France profonde de vous faire mettre un flash ball aussi profond…. Vous voyez vous êtes comme moi :

« On est des potes de terre cuite contre les potes Deferre…  » (AH NON Merde c’est plus lui c’est DRAMANAIN)

J’ai pris mon brocolis au point relais et repassant devant le bar dans mon trajet retour, j’ai pressé le pas afin de ne pas être témoin d’une bavure policière
A ceci deux raisons :
– je suis déjà témoin de Jehova sans avoir vu son accident ..!!
– J’avais peur de me faire mordre par les chiens sans être vacciné
Sans me retourner sur le sort du pauvre diable je me suis dit :
« Ronchon ta France fout le camp..!!! »

Quand tu repasseras par là chercher la cireuse mécanique (faudra ça demain) peut être que le bar aura changé son enseigne pour devenir:
   » BAR DES AMIS DE LA POLICE »

Un Ministre accompagné de sa secrétaire,
effectue une tournée de son arrondissement.

Il visite en premier un complexe scolaire
et écoute les doléances des élèves et des professeurs.

« Monsieur le Ministre, le chauffage est vieillot et on s’attend à un hiver rigoureux,
nos salles de cours sont exiguës et nécessiteraient une réfection,
beaucoup de bancs et chaises sont plus que vétustes,
toutes les fenêtres laissent passer l’air etc…, etc…, etc… »
Après avoir entendu toutes leurs doléances, le Ministre répond :

« Ne vous en faites pas, je m’en occupe, tout sera corrigé le plus tôt possible. »

Il monte alors dans sa flamboyante Citroën
et continue sa tournée en s’arrêtant à une prison.
Là aussi les doléances sont nombreuses notamment celles des détenus :

« Monsieur le Ministre, on aimerait avoir une meilleure qualité de vie,
une amélioration des repas serait la bienvenue,
on souhaiterait avoir des nouveaux draps toutes les semaines,
des TV grand écran, home cinéma, piscine, court de tennis,
des petites masseuses privées une fois par semaine, etc…, etc…, etc… »
Après avoir une fois encore entendu toutes les doléances, le Ministre répond :

« J’en prends bonne note, vous aurez satisfaction dans le plus bref délai. »

Il retrouve sa Citroën et, pendant le voyage de retour,
donne des instructions à sa secrétaire :

« Bon, Martine, faites envoyer au complexe scolaire une équipe de réparateurs pour remplacer quelques fenêtres et boucher quelques trous, mais rien d’autre.
Ensuite, faites envoyer une entreprise à la prison pour installer une piscine,
des bains jacuzzi, des bains turcs, un sauna, des courts de tennis,
une salle de loisirs avec des téléviseurs 140 cm, etc…, etc… « 

La secrétaire, toute surprise, lui répond :

« Mais, ce que vous me demandez, monsieur le Ministre, n’a pas de sens. »

Et celui-ci de lui répondre :

« Voyons Martine, on est déjà allé à l’école, on n’y retournera plus.
Mais pour ce qui est de la prison… On ne sait jamais ! »

Gouverner, c’est prévoir.

LA DEVINETTE

Consterné, un candidat à une élection confie à un ami intime sais tu ce qui me mine ????
– C’est que la moitié des mensonges que mes adversaires répandent sur mon compte est vraie.

SOURCES : MON CONTRIBUTEUR GUY
illustrations inédites de Catala pour la Chouette

PAPY MARRANT

La façon de voir les choses de la vie

Choucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC  NOTE
de Choucaline

« Des hommes, des sentiments, des émotions« 
Que c'est beau la vie - Jean FERRATMusique d’ambiance

LA FAÇON DE VOIR LES CHOSES DE LA VIE

Deux hommes, sérieusement malades, occupaient la même chambre à l’’hôpital.
L’’un d’eux pouvait s’’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin de mieux  drainer le liquide de ses poumons.
Son lit était à côté de la seule fenêtre de la pièce.
L’’autre homme passait tout son temps allongé sur le dos.

Les hommes parlaient pendant des heures de leur femme et famille, leur maison, leur emploi, leur participation au service militaire, des endroits où ils avaient passé leurs vacances.

Chaque après-midi, quand l’homme près de la fenêtre pouvait être assis, il passait le temps en décrivant à son compagnon de chambre toutes les choses qu’il voyait à l’extérieur.

L’’autre homme se sentait revivre pendant cette heure où son monde s’’élargissait

La  fenêtre donnait vue sur un parc charmant avec un beau lac. Des canards et des cygnes jouaient sur l’’eau tandis que des enfants  s’’amusaient avec des bateaux. De jeunes amoureux marchaient bras dessus bras dessous parmi des fleurs de toutes couleurs et on pouvait voir la ville à l’’horizon.

Comme l’’homme près de la fenêtre décrivait tout cela avec des détails exquis, l’’autre homme fermait les yeux et imaginait la scène.

Un après-midi, l’’homme de la fenêtre décrivit une parade qui passait
Bien que son compagnon ne puisse entendre l’’orchestre, il pouvait s’’imaginer la scène.

Des jours, des semaines et des mois passèrent…

Un matin, l’’infirmière apportant de l’’eau pour le bain, trouva sans vie  l’’homme qui se tenait près de la fenêtre. Il était mort paisiblement pendant son sommeil.
Elle fut attristée et appela du personnel pour emporter le corps.

Quand il jugea le moment approprié, l’’autre homme demanda à être déplacé près de la fenêtre L’’infirmière fut heureuse de faire le changement et , après s’’être assurée qu’’il était confortablement installé, le laissa seul.

Lentement, péniblement, il s’’accouda afin de lancer un premier coup d’’oeil sur l’’extérieur.

Il faisait face à un mur blanc….!!

L’homme demanda à l’infirmière ce qui pouvait avoir amené son compagnon de chambre décédé à lui décrire de telles choses merveilleuses à l’extérieur de cette fenêtre. L’’infirmière lui répondit que son compagnon était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.

Elle dit: « Peut-être  voulait-il simplement vous donner du courage… »

Épilogue:

Il y a un bonheur énorme à rendre  les autres heureux, malgré nos situations propres.
Le chagrin partagé diminue de moitié  la douleur, alors que le bonheur, quand  il est partagé, est doublé.

Si vous voulez vous sentir riches, comptez seulement toutes les choses que vous avez et que l’’argent ne peut  acheter.


‘Aujourd’’hui est un cadeau et c’’est pourquoi il est appelé “ « le Présent”.’

Choucaline plus proche de toi tumeur
CHOUCALINE