TOLERANCE : DES HOMMES ET DES DIEUX … et moi si petit …!

BLOG
NOTE
DE CHOU BLANC

« La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents.«    (Gandhi)

« A l’heure ou l’internet véhicule dans ma boite à miel des messages d’intolérance envers tous les étrangers. Avant que leur fréquence et leur ton ne la transforme en boite à fiel …. je veux avant que les politiques en rajoute une couche (comme chaque fois) publier ces extraits   du film  » Des hommes et des Dieux » pour vous dire simplement que j’ai adoré la simplicité avec laquelle le réalisateur et ses acteurs ont transmis le message d’amour, de tolérance et de coexistence qu’on doit tous défendre. »

Au cœoeur de l’Atlas… Terrible cas de conscience pour ces moines de Tibérine :

Dans la guerre civile algérienne de 1996, rester, c’est exposer sa propre vie, voire celle des autres. Partir, c’est faire le jeu de terroristes qui veulent tirer un trait définitif sur toute trace de colonisation et ajoutent, dans leur folle surenchère contre les étrangers et le pouvoir à Alger, la prétendue légitimation d’une guerre de religions.
Mais pourquoi se maintenir à tout prix?
Ne vaut-il pas mieux s’effacer d’un pays qui se cherche dans la souffrance et dans la violence?
Partageons ces instants de doutes et de mystère où des hommes savent s’élever au dessus de nous comme pour nous montrer le chemin…..

QUAND UN A-DIEU S’ENVISAGE…
S’il m’arrivait un jour – et ça pourrait être aujourd’hui – d’être victime du terrorisme qui semble vouloir englober maintenant tous les étrangers vivant en Algérie, j’aimerais que ma communauté, mon Église, ma famille, se souviennent que ma vie était DONNÉE à Dieu et à ce pays.
(
Début du testament spirituel de frère Christian de Chergé martyr et prieur de la communauté des moines de Tibérine – 1994- )

Ce premier extrait sur fond de chiens hurlants (entre le prieur Christian et un des moines) nous invite à prendre avec plus de respect la noblesse de l’engagement de ces gens qui ont tout laissé par amour pour le Christ.

Le passage ( ci dessous) récrée les dernières heures de 1996 où ces moines trappistes savent qu’ils vont  être exécutés par un groupe fondamentaliste islamique au moment de la guerre civile en Algérie.
Au cours du discours de frère Christian et du dernier souper ils vont vers leur destin….. On appréciera les expressions changeantes tristes et sublimes à la fois, de ces hommes qui avec toutes leurs forces et leurs faiblesses, finissent par laisser apparaitre la lucidité d’un choix conforme à leurs principes.


Musique : le lac des cygnes

LE SAVIEZ VOUS:
Pas beau la guerre… Bobo la guerre …
Bobo la tête quand tu sais tout ça
…!

Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines trappistes du Monastère de Tibhirine, en Algérie, sont enlevés lors de la guerre civile algérienne, et séquestrés pendant deux mois. L’assassinat des moines est annoncé le 21 mai 1996, dans un communiqué attribué au Groupe islamique armé. Les têtes des moines décapités ne sont retrouvées que le 30 mai 1996, non loin de Medea, mais pas leurs corps, ce qui suscite les doutes sur la thèse officielle expliquant leur décès.

Les commanditaires de cet enlèvement, leur motivation ainsi que les causes réelles de l’assassinat font l’objet de débats.

– La version officielle d’Alger qui a longtemps prévalu est celle d’une culpabilité du Groupe islamique armé.
– Une seconde thèse reposant sur le témoignage d’un ex-officier supérieur français, envisage une bavure de l’armée algérienne, dissimulée ensuite par celle-ci.

Elle est remise en cause par de nouveaux témoignages d’anciens agents du DRS rassemblés en 2011 dans le livre: « Le crime de Tibhirine, révélations sur les responsables« .
Ces anciens militaires algériens affirment que les moines furent victimes d’un faux « enlèvement islamiste » ordonné par le général Smain Lamari, alors patron de la Direction du contre espionnage.

Selon ces témoins, il visait un triple objectif:
– contraindre les moines, qui soignaient les insurgés, à quitter la région
– discréditer les islamistes
– obtenir la reconnaissance de la France en faisant libérer les otages par l’armée.

Selon ces nouveaux témoins, l’affaire aurait capoté en raison de soupçons grandissant sur le DRS, qui auraient incité les patrons de la sécurité militaire algérienne à éliminer secrètement les moines fin avril 1996, et non pas fin mai 1996, comme on l’avait longtemps cru.

SOURCE : wikipedia
Photo: Des Hommes et des Dieux réalisé par Xavier Beauvois avec Lambert WILSON – Copyright

LE FILM COMPLET

1h 57 mn

 


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

Les coups bas …. au golf et à l’hôpital….!


wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs
Le Bobologue Cachou est un ancien  membre du personnel de santé.

Il fait appel à sa mémoire professionnelle ou à celle de ses collègues pour nous ramener des historiettes pour rire ou sourire de nos travers.
IL VIENT  LE VENDREDI  LE  JOUR  DU …  » POISON »
POUR UN VENDREDI PLUS SAIN QUE LES AUTRES
MUSIQUE D’AMBIANCE

Sur la feuille de soins aujourd’hui :
Au golf pas de coups bas 
– On peut rire de tout… Peut être
– Les perles des pharmacies

—–  Au golf pas de coups bas —–

Une femme commence une partie de golf.

Elle frappe sa balle et voit celle-ci heurter un homme qui fait son parcours pas loin d’elle.

Elle le voit mettre immédiatement ses mains serrées entre ses deux jambes et tomber au sol.


Elle se presse d’aller le voir.

Il est tordu de douleur au sol dans la position fœoetale.
Elle lui demande pardon et lui explique ensuite qu’elle est physiothérapeute et qu’elle sait qu’elle pourrait diminuer sa douleur s’il la laissait faire.

Ooooh….Nnooon.Non…Ce n’est pas nécessaire, tout va aller pour le mieux, tout à l’heure dit il , avec le souffle court. »


Mais elle insiste pour lui faire un traitement et finalement il se laisse faire

Gentiment, elle lui enlève ses mains d’entre ses jambes, ouvre son pantalon et place ses mains à l’intérieur en le massant délicatement
Après quelques minutes, elle lui demande:

Comment vous sentez-vous ?’
‘Ça fait du bien ……………….. Mais j’ai toujours mal au pouce !’

 —–  On peut rire de tout …Peut être —–

Les infirmières ne sont pas supposées rire quand elles voient un patient.

Fred, ce patient, a peur de faire rire de lui …. de sa nudité … mais l’infirmière lui répond :

C’est certain que je ne vais pas rire, croyez-moi, je suis une professionnelle et je n’ai jamais ri d’un patient en mes 20 ans de carrière.

Très bien alors dit Fred et il baissa ses pantalons révélant le plus petit pénis que l’infirmière ait jamais vu.

et là on est gentils avec lui on en montre deux

et là on est gentils avec lui on en montre deux

En longueur et en diamètre, ce n’était pas plus gros qu’une pile AAA. Incapable de se contrôler, l’infirmière s’est mise à rire jusqu’à en tomber par terre pliée en deux.

Quelques minutes plus tard elle parvint à se relever et reprendre son calme.

Elle dit alors « Je suis vraiment désolée, je ne sais pas ce qui m’a pris. Sur mon honneur en tant qu’infirmière et femme, je vous promets que cela ne se produira plus jamais….

Maintenant c’est quoi le problème? »

Fred répond: « C’est enflé…!!!! »

—– Les perles de serpentin Kaduc et Pilule  —–


Perles entendues ici « houlà « dans une pharmacie :

GARDER  L’’ÉQUILIBRE  SUR  LA GLACE
– « Mon fils est tombé de mobylette.
Il a le bras pleins d’’esquimaux. »

HAUTE VOLTIGE EN IRM

– « On m’’a fait passer un ULM. »

ÉQUILIBRES  ROMPUS
-« Mon neveu a raté son examen de BIOLOGIE.
La question était : « Qu’est ce qu’on trouve le plus dans une cellule ? »
Il a donc répondu  :
« Des maghrébins, des turcs, des manouches, des noirs »
Et il paraît que cela n’est pas la bonne réponse……!!!

Bobologue cachou   

  retour sur la rubrique du même tabacRETRO :   C’est du même tabac…..

Share Button

Peur du rhume….. Faites de la prévention…..Pensez aux plantes



Bloc note Choulager
par Chou blanc

LES VERTUS DES PLANTES

Vous craignez un rhume cet hiver…? Faites de la prévention, pensez aux plantes….
Pensez à l Échinacée…… Quésaco…?
Explications…..

Echinacea Purpurea - EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ

Echinacea Purpurea – EN SAVOIR PLUS CLIQUEZ

Eucalyptus, thym, pin sylvestre, man­darinier … Il existe de très nombreuses plantes qui aident à surmonter l’hiver et son cortège de petites infections.

Mais la plus réputée demeure l’échi­nacée : utilisée par les Amérindiens depuis des lustres, elle est vendue dans les herboristeries et les magasins de produits naturels.

Historique de l’échinacée

Les Amérindiens qui habitaient dans les grandes plaines américaines à l’est des Rocheuses ont utilisé les espèces d’échinacées pour soigner une multitude de problèmes de santé, notamment les infections des voies respiratoires et les morsures de serpent. Durant des fouilles archéologiques menées sur des sites fréquentés par les Sioux Lakotas, on a découvert des semences d’échinacée datant du XVIIe siècle.

Dès 1800, les colons venus d’Europe ont adopté les usages médicinaux que les Amérindiens faisaient de l’échinacée

De 1916 à 1950, l’échinacée était inscrite sur la liste des ingrédients pharmaceutiques du Formulaire National des États-Unis. Par la suite, la plante est tombée en désuétude en raison de l’arrivée dans le commerce des antibiotiques de synthèse .
Mais les médecins allemands, qui ont découvert la plante vers 1920, continuent à l’utiliser dans leur pratique clinique.

En 1938, le médecin allemand Gerhard Madaus entreprend la première série d’études scientifiques portant sur l’échinacée. Ironiquement, c’est en Allemagne que se fera le plus gros de la recherche scientifique sur cette plante d’origine américaine. Elle y devint d’ailleurs tellement populaire que les approvisionnements en provenance des États-Unis vinrent à manquer et que Madaus décida de l’implanter en Europe en la faisant cultiver à grande échelle.

De nos jours, l’échinacée connaît un regain d’intérêt en Amérique du Nord, en partie à cause du développement de la résistance des micro-organismes aux antibiotiques.

SOURCE:  http://www.passeportsante.net 

Même si son principe actif n’a pas été,à ce jour, parfaitement identifié, les spécialistes expliquent son effet par son action de stimulation des défenses immunitaires, en particulier sur la production de globules blancs.

apothicaireECHINACEE * BIO 100 G : LA RACINE

Sachet de 100 g d’Echinacée* Bio

Nom commun : Echinacée

Nom latin : Echinacea purpurea

Partie(s) utilisée(s) : Racine

Principes actifs : huile essentielle, alcaloïdes indoliziniques, composés phénoliques (acide caféique, acide chlorogénique, acide tartrique)

Propriétés : Immunostimulante

Dans quels cas utiliser cette plante ?
Prévention des symptômes de la grippe et du rhume, Diminution de la gravité et de la durée des symptômes du rhume

Conseils d’utilisation :
Verser de l’eau bouillante sur 1/2 cuillerée à café de racine d’échinacée et filtrer après 10 minutes. Boire plusieurs fois par jour, de préférence entre les repas, une tasse d’infusion fraîchement préparée, aussi chaude que possible, en cas de refroidissement et pour améliorer les capacités de défense de l’organisme.

SOURCE: Site esprit santé   
Le laboratoire Boiron propose des granules homéopathiques :
échinacea angustifolia 9 CH
-3 j/1 mois

LE CHOURISTE

Gamin rappelle toi ce que disait ta grand mère Marthe..
Dis leur….!

Près d’une quinzaine d’études cliniques se sont intéressées à l’efficacité supposée anti-infection ORL de cette plante, avec des résultats parfois contradictoires.

Voici les conclusions d’une étude ayant analysé tous les résultats disponibles en 2007 :

  • L’échinacea permet de réduire le risque de rhume de 58% et de faire baisser de 1,4 jour la durée de la maladie.
  • Ces effets de l’échinacea ne semblent pas majorés par la prise conjointe d’autres substances également supposées anti-rhume (vitamine C, eucalyptus, thym…).
  • La dose la plus efficace est la même que celle recommandée par l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) : 3g par jour.

Depuis, d’autres travaux ont confirmé cet effet anti-rhume de l’échinacea. Citons la plus récente qui date de 2012 et qui a porté sur le profil d’innocuité et d’efficacité de l’échinacea. Au cours de cette étude, 755 sujets ont accepté de consigner dans un journal tout évènement indésirable lié au froid. Durant 4 mois, la moitié recevait de l’échinacea, les autres d’un placebo.
Résultat, l’échinacea a réduit le nombre total d’épisodes infectieux : 293 événements indésirables sont survenues dans le groupe échinacée contre 306 avec le placebo.

La conclusion

Une équipe américaine de l’université de Hartford, dans le Connecticut, a effectué une méta-analyse à partir de 14 études différentes menées depuis les années 1990.
Conclusion: l’échinacée permettrait de « réduire de 58 % les risques de rhume ».

 

Prudence toutefois:

– N’utilisez jamais la phytothérapie chez les enfants de moins de 12 ans; et, en cas de grossesse ou d’allaitement. Prévenez systématiquement votre médecin traitant au préalable.

– L’Echinacea Purpurea ne doit pas être pris sur de longues périodes.
Réveiller le système immunitaire OUI… Mais sur 2 ou trois semaines maximum… car il ne faut pas que votre système immunitaire soit  en alerte de façon  permanente…!

SOURCE:
L’Express  30 octobre 2013

retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

L’Âne chargé d’éponges, et l’Âne chargé de sel


 BLOC NOTE LITTÉRAIRE

par Chou Blanc

 

chouette-prof
Jean de La Fontaine, né le à Château-Thierry et mort le à Paris, est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure pour ses contes. On lui doit également des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d’opéra qui confirment son ambition de moraliste.
Œuvres principales

L’Âne chargé d’éponges, et l’Âne chargé de sel

Un Ânier, son Sceptre à la main,
Menait, en Empereur Romain,
Deux Coursiers à longues oreilles.

L’un, d’éponges chargé, marchait comme un Courrier ;
Et l’autre, se faisant prier,
Portait, comme on dit, les bouteilles :
Sa charge était de sel. Nos gaillards pèlerins,
Par monts, par vaux, et par chemins,
Au gué d’une rivière à la fin arrivèrent,
Et fort empêchés se trouvèrent.

L’Anier, qui tous les jours traversait ce gué-là,
Sur l’Ane à l’éponge monta,
Chassant devant lui l’autre bête,
Qui voulant en faire à sa tête,
Dans un trou se précipita,
Revint sur l’eau, puis échappa ;
Car au bout de quelques nagées,
Tout son sel se fondit si bien
Que le Baudet ne sentit rien
Sur ses épaules soulagées.

Camarade Epongier prit exemple sur lui,
Comme un Mouton qui va dessus la foi d’autrui.
Voilà mon Ane à l’eau ; jusqu’au col il se plonge,
Lui, le Conducteur et l’Eponge.
Tous trois burent d’autant : l’Anier et le Grison
Firent à l’éponge raison.
Celle-ci devint si pesante,
Et de tant d’eau s’emplit d’abord,
Que l’Ane succombant ne put gagner le bord.
L’Anier l’embrassait, dans l’attente
D’une prompte et certaine mort.

Quelqu’un vint au secours : qui ce fut, il n’importe ;
C’est assez qu’on ait vu par là qu’il ne faut point
Agir chacun de même sorte.
J’en voulais venir à ce point.

Jean de Lafontaine

    La vidéo

SOURCES :

WIKISOURCE La bibliothèque libre    Les grands classiques

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button