Au bout du chemin de Saint Jacques


  CARNET DE VOYAGE
par Gérard et NELLY

 

 

– Nos découvertes de l’été –
.

Suivons GÉRARD et NELLY
à  Saint Jacques de Compostelle


« Ce fut en 950 qu’eut lieu le premier pèlerinage pour honorer l’apôtre Jacques venu apporter la parole du Christ en cette région Nord de la péninsule ibérique. Depuis, sa renommée n’a pas faibli et l’on voit même de nos jours, le Conseil de l’Europe le classer comme premier itinéraire culturel . »
Musique d’ambiance

EN SAVOIR PLUS AVEC WIKIPEDIA

Tout le monde n’a pas la capacité physique d’accomplir une telle randonnée de quelques centaines de Km à pied même au prix d’une foi profonde.
C’est pourquoi certains optent pour un circuit en car, incluant la visite de Compostelle, campo stellae (champ des étoiles).
Ce fut notre cas tout en profitant de faire connaissance un peu de cette Espagne du Nord, nous apportant beaucoup de découvertes enrichissantes.

ROCHERS DE SANTANDERCe fut d’abord Santander, en Cantabrie, avec son paysage quasi breton ( rias, presqu’ile, plages )

 

Mais aussi avec sa cathédrale composée de la crypte du Christ au-dessus du temple principal .
Son importance est rehaussée par le chemin de St Jacques, déclaré patrimoine de l’Humanité.


Cathédrale de Santander

Ce fut ensuite, d’autres petites villes pittoresques dont Comillas, célèbre par son Capricho de Gaudi, et son palais Sobrellano, construits grâce à l’argent des « Indianos », galiciens partis faire fortune aux Amériques.

Comillas, son palais Sobrellano

Enfin, but attendu de notre voyage,St Jacques de Compostelle à l’extrémité de la Galice.

st jacques facade

Pour nous, simples touristes nous n’avions pas le droit à la « Compostela », récompense suprême du pèlerin mais nous pouvions admirer l’imposante cathédrale romane avec sa façade du 18ème dominant la Place de l’Obradeiro.

Où au milieu de la foule venaient échouer les pèlerins épuisés par leur exploit, et son portail de la Gloire au statuaire remarquable,

Enfin son fameux « Botafumeiro », l’énorme encensoir de 80kg que l’on balance au-dessus des fidèles jusqu’à une hauteur de 20m pendant la messe sans oublier la crypte où sont conservées les reliques de l’apôtre.

FLECHAGE AU SOL DU CHEMIN DE ST JACQUESAjoutons l’immense ferveur de cette foule qui justifie le cadre exceptionnel de ce haut-lieu chrétien, d’autant plus que nous bénéficions d’une année sainte pour St Jacques car sa fête tombait un dimanche cette année.

Notre regret a été de rester peu de temps pour découvrir tous les trésors de ce lieu mais le circuit  devait se poursuivre………….

Nous reprîmes donc le long chemin du retour, différent de l’aller, afin de nous permettre de visiter la magnifique cathédrale de Burgos, maintenant restaurée, joyau de l’art gothique.

 cathédrale de BURGOS -intérieurs
Ceci  compléta avec bonheur  les souvenirs marquants de ce voyage réussi.

IL NOUS MANQUAIT LE SON ET LUMIÈRE SUR LA FAÇADE DE LA CATHÉDRALE ……. LE VOICI

 » Merci à NELLY et GÉRARD pour leur contribution… Vous aussi, au terme de votre prochain voyage, dès que le dos aura récupéré… Contribuez…!
Pensez aux potes âgés  dans le potage,  qui restent dans le potager »

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : Notre ami Henri POL … Parole d’oiseau … c’était un bel ami

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Tout cet été dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Préparez les esquimaux glacés…..
# Emile Munier 01
Pour les autres ….?? ceux qui ne partent pas en vacances faute de moyens ou de forces pour assumer le voyage…. Ben..! Faisons les rêvez…..!
Aujourd’hui du ciel et des oiseaux…!
Vous entendrez très vite le bruit de leurs ailes au milieu du vent….!

Tenez pour vous mettre dans l’ambiance…  Cliquez écoutez les …

logo mamy turlututu smallLes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler de ses amis, en particulier de M Henry POL charmeur d’oiseaux

Un charmeur d’oiseaux, célébrité des Tuileries

Tous ceux qui fréquentaient les jardins à Paris connaissaient le charmeur d’oiseaux du jardin des Tuileries. En 1901 les journaux illustrés ont publié sa photographie, et grâce à eux sa célébrité est aujourd’hui répandue dans toute la France et bien au delà de nos frontières…
Voici ce qu’on pouvait y lire :

Le charmeur s’appelle Henri Pol. Il y a une douzaine d’années qu’il vit familièrement et en parfaite entente avec les pierrots et pierrettes, friquets et friquettes, et il s’est établi entre eux et lui une véritable intimité née de la joie et de la sympathie.

LE CHOURISTESAVEZ VOUS  CE QU’EST UN FRIQUET :
UN MOINEAU FRIQUET
A peine plus petit que le Moineau domestique,
et d’allure plus fine.

A la différence de ce dernier, il ne présente pas
de dimorphisme sexuel : mâle et
femelle ont une calotte brun-rouge
(calotte gris plomb chez le mâle du
domestique, pas de calotte chez la femelle) ;
 la joue blanche est marquée
d’une tache noire, la nuque d’une bande blanche, la bavette est plus petite ;
sur l’aile se dessine une double barre blanche.

Chez le juvénile, la calotte est grisâtre au centre
et brun roussâtre sur les côtés, la tache sur la joue est absente ou à peine visible.
En été et en automne s’associe en milieu rural aux autres fringilles et aux bruants.

Ces moineaux, jeunes et vieux, forment aujourd’hui une même famille en relation quotidienne avec celui qu’ils traitent en ami ; ne s’effarouchant point à son approche comme ils feraient à l’arrivée de tout autre, voletant au-devant de lui, se posant sur sa main, se perchant sur ses doigts. Et chacun d’eux a son évolution particulière dont le but est en réalité d’attraper ou de recevoir le morceau de pain offert ou guetté.

Henri Pol dans le jardin des Tuileries vers 1910

Henri Pol dans le jardin des Tuileries vers 1910

Chose curieuse, ces moineaux – ils sont maintenant une quarantaine – ont tous un nom distinct, et lorsque le charmeur le prononce avec une intonation significative, avec un geste bien expressif, ils accourent tour à tour à l’appel, à l’invite, Nicolas, Toto, Quat’sous, Garibaldi, Jambe-de-Bois, Mme Longbec, Belle-Etoile, la Goulue, Marguerite, Ferdinand, Robinet, Joséphine, Gabriel, le Boer, Biribi, le Père François, obéissent à l’œil, et prouvent par leurs mouvements, qui n’ont rien d’automatique, qu’ils agissent avec mémoire, jugement, raisonnement ; qu’ils s’entendent, quand il le faut, à la prudence ou à l’abandon, tels de petits bonshommes, de petites personnes donnant des marques d’attachement et de reconnaissance et faisant preuve d’un incontestable esprit d’observation.

logo jonas été

L’étude de ces familiers de M. Pol est des plus captivantes. Elle prête à toute une série de remarques zoologiques, surtout en ce qui concerne l’apprivoisement.

Elle permet de constater chez le moineau une intelligence, inférieure sans doute, mais nettement accusée, qui procède en partie de sa mémoire merveilleuse, en partie aussi d’une association d’impressions.
Il y a là un premier élément très rudimentaire de réflexion, ou, comme on l’a dit, une trame sur laquelle la conscience de l’acte produit et voulu se dessine, sans dépasser un certain degré d’initiative mais aussi sans être une démonstration purement automatique.

Dans ces conditions, le charmeur du jardin des Tuileries rend de vrais services à la science. Ceux qui passent ou s’arrêtent pour le voir entouré de sa petite troupe ailée se figurent qu’il se livre à un simple amusement.
C’est une erreur.
Il recueille des données admirablement utiles dont la psycho-zoologie fera un jour ou l’autre son profit.

« Octogénaire, Henri Pol mourut le 17 juin 1918 à la maison de retraite de Chardon-Lagache. »

jonasCONNAISSEZ VOUS CETTE MUSIQUE
« LA VOLIÈRE » EXTRAIT DU CARNAVAL DES ANIMAUX
DE CAMILLE SAINT SAËNS


 jonasPRENDS TON TEMPS AVANT DE RÉPONDRE À CE TEST DE PSYCHOLOGIE, ÇA VAUT LA PEINE

Près d’un très, très haut cocotier, il y avait quatre animaux
Un Lion , un Chimpanzé , une Girafe et un écureuil
DEVINETTE
Ils décidèrent de faire une compétition.
Lequel serait le plus rapide à aller chercher une banane tout en haut de l’arbre…
À ton avis, qui va gagner?

Ta réponse reflétera ta personnalité
Donc, réfléchis bien. Tu as 30 secondes…

Maintenant, examinons vos réponses.
Si ta réponse est :
Lion = tu n’es pas dans la course
Chimpanzé = tu ne comprends rien
Girafe = tu es complètement à côté
Écureuil = tu es un cas désespéré

IL N'Y A PAS DE BANANES SUR UN COCOTIERI

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

Share Button

Les latrines du château

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …

Les latrines du château

 Le titre peut être trompeur … On a tous pensé au même château, au même châtelain dont la merde nous environne chaque jour un peu plus…
Mais NON nous voulons tout simplement continuer à  enrichir l’esprit des POTES H et les  divertir…..

La première toilette moderne à chasse d’eau a été inventée en 1596 par Sir John Harington, un courtisan anglais et filleul de la reine Elizabeth I.
L’appareil de Harington comportait une cuvette ovale d’une profondeur de 2 pieds, imperméabilisée avec du brai, de la résine et de la cire. L’eau provenant d’un réservoir situé à l’étage alimentait la cuvette, permettant la chasse d’eau.

Cependant, utiliser le pot de Harington nécessitait pas moins de 7,5 gallons d’eau, une quantité considérable à une époque où les installations sanitaires intérieures n’existaient pas encore !
Il est intéressant de noter qu’il mentionnait que jusqu’à 20 personnes pouvaient utiliser son cabinet entre les chasses d’eau lorsque l’eau était rare.

Maintenant, parlons de ces toilettes médiévales dans les châteaux, appelées « garderobes ».
Elles étaient loin d’être luxueuses, mais elles remplissaient leur fonction.
Voici quelques détails fascinants :

1. **Origines des garderobes :**
– Le terme « garderobe » signifiait à l’origine une petite armoire ou une pièce.
Dans les châteaux, il désignait les toilettes primitives.
– Ces toilettes étaient souvent aménagées comme des placards suspendus sur le côté des murs du château.
– Le nom « garderobe » a ensuite évolué pour signifier « garde-robe » en français, mais son but initial était bien loin de ranger des vêtements ou des bijoux.
2. **Conception et emplacement :**
– Les toilettes des châteaux étaient intégrées aux murs, dépassant grâce à des corbeaux.
– Les déchets tombaient en dessous, soit dans le fossé du château, soit directement dans une rivière.
– Certaines toilettes étaient judicieusement suspendues au-dessus de falaises, tandis que d’autres se vidaient directement dans les cours ou les basse-cours.
– Le château de Coity au Pays de Galles avait même trois niveaux de toilettes, avec des conduits se vidant dans le même sous-sol de cour.

3. **Préoccupations de sécurité :**
Château Gaillard en France– Certains conduits de déchets atteignaient presque le sol, ce qui pouvait être dangereux pendant un siège.
– En 1203-4, lors du siège du Château Gaillard en France, les assiégeants ont utilisé un conduit de latrines pour entrer.
– Après le siège, un mur de maçonnerie a été construit autour de la sortie du conduit pour éviter que la ruse ne se reproduise.

Le château de Langley, dans le Northumberland4. **Disposition du château de Langley :**

– Le château de Langley, dans le Northumberland, en Angleterre (construit vers 1350), avait des niveaux de toilettes sur le mur extérieur.

– Tous les conduits envoyaient les déchets vers le même point de collecte : une fosse nettoyée par un ruisseau naturel.


Ainsi, la prochaine fois que vous serez reconnaissant pour vos toilettes modernes à chasse d’eau, souvenez-vous des modestes origines des garde-robes de château !



  SOURCES:    Mon contributeur sur Facebook

–  Merde alors..!  ya comme une odeur ?


POTACHE

Share Button

Du balai…!!! 13 à la douzaine..!!!



ESCROQUÉS, ILS ACHÈTENT 221 KG DE LÉGUMES

Un couple de sexagénaires du Pas-de-Calais, s’est laissé berner par un escroc qui leur a vendu 221 kg de fruits et légumes, rapporte La Voix du Nord.
L’homme a frappé à la porte et s’est présenté comme un producteur breton en difficulté qui ne passe que tous les six mois.

« Il était terriblement baratineur« , raconte la victime au quotidien.

« Il ne parlait jamais de kilos. Il nous disait, je vais vous mettre un de ceci et un de cela. Lorsqu’on lui disait que c’était beaucoup trop, il nous répondait de ne pas nous inquiéter qu’il nous mettrait la moitié » »

Résultat : 538 € pour 64 kg de pommes, 100 kg de pommes de terre, 32 kg de carottes, 15 kg d’échalotes ou encore 10 kg d’oignons.

L’homme a bien livré tous les produits, tandis que le couple n’osait plus faire marche arrière. Les victimes, qui ont, conformément à la loi, sept jours pour se rétracter, ont finalement fait opposition au chèque qu’ils ont donné au producteur et ont déposé une main courant. Une autre plainte a été déposée.

« Nous sommes sans doute plus nombreux mais on se sent tellement bêtes que certains n’osent peut-être pas en parler », ajoute la victime qui précise que si le vendeur ne revient pas chercher la marchandise, ils en feront don aux Restos du cœur.


Du balai…. Du balai  ….

13 à la douzaine

MINCE  alors… ! … C’est triste d’être un vieux pote âgé …. et en plus ils ont pas l’air de deux courges.. ?
Attention mon pote c’est 7 fruits et légumes par jour pas 7 kilos… !
Pas de chou fleur…..? Je note que la culture du chou fleur se perd en Bretagne et là nous en sommes tous  navets….!
S’il ne  revient pas,  les Restos du coeur  eux … Ils vont regretter que les bouchers bretons ne soient pas en difficulté …!

Remarquez, c’est pas pire que quand ma Germaine m’est revenue à la maison avec 13 balais… !  le treizième était gratuit si elle en prenait douze…
et elle l’a fait … !!

Remarquez on y a tous trouvé notre compte dans le quartier…

– J’ai offert celui en poil de chameau à ma belle mère…
– J’ai gardé le balai rose  pour moi..!!!  Il y a en a même un qui a insisté pour avoir le balai bleu…. Je crois que c’est monsieur le curé… un grand enfant celui là….!
On a équipé les nains de jardin …. et ma sorcière qui me sert occasionnellement de femme a gardé celui qui a volé le plus loin au moment de ma colère  …
C’est le même jour, où j ai expédié celui  qui est fait avec des branches de La Bruyère à mon député (un ancien libraire …) C’est une bonne action, surtout en ce moment,   il pourra faire le caniveau avec…  vous savez celui qui est au manche du palais.

J’ ai réservé le balai brosse pour mon patron. Pour celui là, ils recommandent de le passer dans le sens du poil.
J’en ai accroché un à ma voiture… Comme voiture balai, je pourrai ramasser ainsi  ceux qui chutent avec les balais roses ou bleus

 Je garde le dernier pour vous…… car si vous ne  trouvez pas ma lubrique assez balaise … Vous pourrez  toujours  avant de critiquer un pote de 70 balais ….  gentiment balayer devant votre porte… avec celui en  poil de blaireau…!

Le Chouriant

Share Button