Archives de l’auteur : potache

Esculape … Dieu de la médecine

Crème anti-douleur 200ml

les potes doivent être éclairés

 CHRONIQUES CHOUCROUTE

  par le Pote H

 Dans mes chroniques on m’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser,  et de bien comprendre le sens des choses  …..

Esculape….  Dieu de la Médecine.


Esculape est l’équivalent romain du dieu grec Asclépios, Dieu de la Médecine.

Selon la légende,
Asclépios aurait vécu au XIII ème siècle avant J.C..

Fruit des amours du Dieu Apollon et de Coronis son fils Asclépios fut, à la mort de sa mère, confié au centaure Chiron.CHIRON A AUSSI INSTRUIT ACHILLE
Fils de Cronos, le centaure Chiron, se distinguait des autres centaures, par sa bonté et sa sagesse. il aurait élevé l’enfant dans la  grotte des centaures, en l’initiant à la musique, la chasse, mais aussi à reconnaître les plantes qui guérissent, ainsi qu’à soigner les blessures et les membres démis.

Asclépios avec sa fille la nymphe HygieEsculape (Asclépios) était un médecin si exceptionnel qu’il guérissait de la mort et frustrait Hadès de ses sujets.

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs– “Comme Zeus gouverne le Ciel et Poséidon la Mer, Hadès règne sous la Terre et est pour cette raison souvent considéré comme le « maître des Enfers “

Esculape semblant usurper ainsi les droits de la divinité suprême, maîtresse de la vie des hommes, fut puni de sa témérité par  Jupiter qui l’extermina d’un coup de foudre…. mais il permet que l’on honore son art et son culte dans divers sanctuaires de la Grèce et de l’Asie.

Asclépios est aussi le père de la nymphe Hygie, qui devint la déesse de la santé. Parmi ses descendants nommés les Asclépiades, son dix-septième petit-fils ne serait autre qu’Hippocrate lui-même

Son culte

Athènes et Rome célébraient solennellement les fêtes appelées Épidauries ou Esculapies en l’honneur de ce dieu.

Son culte fut établi d’abord à Épidaure, lieu de sa naissance ; de là, il se répandit bientôt dans toute la Grèce. On l’honorait à Épidaure sous la forme d’un serpent.
Le sanctruaire d’Epidaure fonctionna de 600 avant J.C. jusqu’à 400 après. Sa renommée fut énorme et répandue à travers tout le monde méditerranéen.

“Tous ceux qui viennent à lui, porteurs d’ulcères nés dans leurs chairs, blessés en quelque endroit par l’airain luisant ou la pierre de jet, le corps ravagé par l’ardeur de l’été, ou le froid de l’hiver, tantôt par de doux charmes, tantôt en leur donnant des potions bienfaisantes, tantôt en appliquant à leurs membres toutes sortes de remèdes, tantôt les remettant droits par des incisions.”

Pindare, pythiques


Les sanctuaires étaient en même temps des hôpitaux. C’étaient des prêtres qui pratiquaient la médecine sur les conseils du Dieu.
On ne quittait le sanctuaire et on ne rétribuait les prêtres que lorsqu’on se sentait guéri. Néanmoins, à ce moment là, on devait écrire sur une plaque de marbre le nom de sa maladie et le remède qui l’avait guérie

ILS L’ONT DIT SUR LE NET
Sa légende…

Asclépios était le fils d’Apollon et de Coronis. Il était le dieu de la médecine, appuyé sur un bâton où un serpent sacré était enroulé. Un serpent le mordit lorsque Asclépios surveillait ses moutons. Il avait très mal ….. on tenta donc de le soigner. Cependant la sachant perdu, on lui donna un peu de poison afin d’échapper aux affreuses souffrances qui l’attendaient et qu’’il puisse  mourir plus vite sans douleur.
Heureusement il survécut aux 2 poisons:
le venin du serpent et le poison toxique se sont annulés mutuellement . Depuis ce jour, le serpent est devenu le symbole de la médecine jusqu’à aujourd’hui.

L’iconographie

 La légende rapporte Caducée d'Hermès qu'Apollon échangea avec Hermès son demi-frère une baguette en or contre une lyre. Hermès l'utilise un jour pour séparer deux serpents, mais ces serpents s'y enroulent en sens inverse. La symbolique s'installa par la suite, et l'emblème du Dieu grec Hermès (Mercure pour les romains) accompagna toujours Hermès. A l'origine il est représenté par un bâton de laurier ou d'olivier avec ses branches. Ensuite les branches sont enroulées autour du bâton pour figurer les deux serpents entrelacés, il est surmonté de deux ailes, symbolisant la vélocité d'Hermès le messager des dieux.Sous la forme de statues, Esculape est le plus souvent représenté sous les traits d’un homme grave, barbu, et portant une couronne de laurier ; il tient d’une main une patère, ( coupe à boire évasée et peu profonde) de l’autre un bâton entortillé d’un serpent ( le caducée).

Le bâton d’Esculape et le caducée d’Hermès sont souvent confondus… Les dessins représentent celui des pharmaciens (comme pour les médecins il est à  serpent unique) et  le caducée d’Hermès ( à serpent double.
En effet dans l’iconographie antique le caducée, attribut de Mercure porte deux serpents, tandis que le bâton d’Esculape n’en porte qu’un seul

L’ utilisation du serpent dans l’art

Laocoon et ses fils 1696 marbre jardins de versailles - Dans la mythologie grecque, Laocoon est l'un des protagonistes de l'épisode du cheval de Troie. - deux serpents arrivent de la haute mer alors que Laocoon sacrifie à Poséidon. Ils se jettent sur ses deux fils et les démembrent, puis s'attaquent à Laocoon lui-même, qui tentait en vain de les arrêter.

Une des plus célèbres représentations du serpent dans l’art est le groupe sculpté dit du Laocoon
Méduse est une peinture à l'huile sur cuir marouflé du peintre Le Caravage, exécutée en 1597-15981, sur un bouclier de parade en bois de peuplier, œuvre conservée à la Galerie des Offices à Florence.La chevelure de Méduse est formée d’un nœoeud grouillant de vipères, que l’on retrouve sur le bouclier de Persée son vainqueur

Les textes ont fourni aux peintres historiques matière à des épisodes où le serpent figure de façon prééminente, notamment la mort de Cléopâtre, qui se suicide en se laissant mordre par un aspic.
Dans l’iconographie chrétienne, le serpent est un symbole ambigu. Il apparaît dans les illustrations du récit de la tentation d’Adam et Ève où il symbolise le tentateur, le mal, le péché ainsi que l’avènement de la mort.

Anthony van Dyck. Moïse et le Serpent d’airain. 1621. Musée du Prado, Madrid. DANS LA BIBLE :

https://www.museodelprado.es/en/the-collection/art-work/the-brazen-serpent/4bc2120c-fa25-4b35-af7c-dda70e463a0d

Il figure également dans les représentations de Moïse changeant en serpent la verge d’Aaron, ou l’épisode du serpent d’airain ci dessus.Jan van Eyck (HUILE vers 1390--1441) Saint Jean triomphant de l’épreuve de la coupe empoisonnée : Le grand prêtre du temple d’Artémis à Éphèse, nommé Aristodème, dit à saint Jean l’Évangéliste pour l’éprouver : « Si tu veux que je crois en ton Dieu, je te donnerai du poison à boire et s’il ne te fait aucun mal, c’est que ton Dieu sera le vrai Dieu. » Après avoir pilé des reptiles venimeux dans un mortier, il essaie d’abord l’effet du poison sur deux condamnés qui succombent aussitôt. Alors l’Apôtre prend à son tour la coupe et, ayant fait le signe de la croix, il boit d’un trait le poison sans en éprouver aucun mal. Puis il ressuscite les deux condamnés en étendant sur eux son manteau.

Saint Jean l’évangéliste est parfois représenté tenant la coupe de poison qui se transforme en serpents lorsqu’il la bénit.

 Lorsque le serpent apparaît foulé aux pieds (par exemple les représentations de la Vierge de l’Immaculée Conception, il représente le mal écrasé par la foi

retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :

C’est du même tabac…..

Crème anti-douleur 200ml

POTACHE

Share Button

Enrichir son vocabulaire….c’est mieux que d’enrichir son banquier

 les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

 Dans mes chroniques (la maladie est grave… !) on m’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur donner du vocabulaire de ma grand-mère impotente.

 Vu leur sénilité précoce ( non y a que ça qui est précoce ) nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser,  et de bien comprendre le sens des mots ….. aujourd’hui enrichissons notre vocabulaire

Les mots que vous employez communiquent bien plus que vous ne le pensez. Ils sont le reflet de votre esprit.
Ils communiquent votre attitude, votre personnalité et vos idées. 

Apprenez à respecter les autres par votre vocabulaire et le choix de vos mots.


Voici ci -dessous quelques expressions destinées à enrichir votre vocabulaire

Suppositoire :
Invention qui restera dans les annales

Je me suis fait un bleu :
Expression couramment utilisée par Zahia

“Oui chérie” :
Gain de temps

Soutien-gorge :
Synonyme : flamby. Tu tires la languette et tout tombe

Les ex :
C’est comme la prison, si tu y retournes c’est que tu n’as pas compris la leçon

OU EST DONC MON RICARD :
Conjonction de coordination

La beauté intérieure :
Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire

Pruneau :
Synonyme de personne âgée. Qui est ridé et qui fait chier

Aides internationales :
Aides payées par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres

Pharmacie :
Confiserie pour vieux

Mozart :
Célèbre compositeur que l’on écoute le plus souvent dans les pizzerias car on sent bien que mozzarella

Jardiland :
Seul endroit ou si tu prends trois râteaux tu as une pelle offerte

Blonde :
Concept pour faire croire que les autres femmes sont intelligentes

Un meurtre de sang froid :
Un ice crime

Sentiments partagés :
Quand votre belle-mère est en train de reculer dans le ravin avec votre voiture toute neuve

Archipel :
Outil pour creuser des archi trous

Cellulite :
Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes mais emballe rarement les hommes

Les ciseaux à bois :
Les chiens aussi

Femme :
C’est comme le café, au début ça excite mais rapidement ça énerve

Carte bleue :
Viagra féminin

Masochisme :
Concept proche de la politesse : frapper avant d’entrer

L’amour :
C’est comme un jeu de cartes, si tu n’as pas un bon partenaire, il vaut mieux avoir une bonne main

Le Gospel :
C’est quand ton gamin a pris un coup de soleil

Femme facile :
Femme ayant les même besoins sexuels qu’un homme

Homme riche :
Celui qui gagne plus d’argent que ce que sa femme en dépense

Grand amour :
Expression datant du 15ème siècle, lorsque l’espérance de vie était de 35 ans.

POTACHE
avec la contribution de 
Super Papy
931

Share Button

Attention à ne pas passer l’arme à gauche…..!

Crème anti-douleur 200ml
les potes doivent être éclairés

 

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur donner du vocabulaire de ma grand-mère impotente.

Vu leur sénilité précoce ( non y a que ça qui est précoce ) nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des mots….

comme aujourd’hui …. SCEPTICISME…!

Le père Etienne va bientôt passer l’arme à gauche, et Monsieur le curé est à son chevet pour lui donner l’extrême onction.

Le curé lui dit à l’oreille:
Avant de mourir, dis ta foi en Notre Seigneur Jésus Christ et renie le Démon!

Mais le père Etienne se tait.

Le curé lui demande:
Allons père Etienne, quand on quitte ce monde, il faut se préparer et renier le mal pour rejoindre le seigneur aussi pur que possible…

Pourquoi ne veux-tu pas renier le Démon?

Alors le vieux, d’une voix chevrotante:
Tant que j’sais pas chez qui j’vais aller, j’veux vexer personne

PASSER L’ARME A GAUCHE

L’expression passer l”arme à gauche est souvent
utilisée sans que nous en connaissions le sens….


En voici deux versions :

Cette locution provient du langage militaire. Au XVIIe siècle, quand les soldats devaient charger leur fusil, ils le tenaient de la main gauche, afin de pouvoir utiliser leur main droite et être plus à l’aise.
Cependant, les mouvements à effectuer étaient longs et nombreux, laissant les soldats très vulnérables. “Passer l’arme à gauche” pouvait donc à ces occasions être synonyme de mourir.
De plus, lors des funérailles avec les honneurs militaires, les soldats passaient leur arme à gauche, canon vers le sol, en signe de deuil et de respect envers le défunt.

Pour ma part, j’ai entendu une histoire que l’on retrouve par ci par là sur Internet. J’étais chez un ami de Carcassonne, et c’est son père, féru d’Histoire, qui m’a raconté celle-ci.

Visualisez bien. Vous tentez d’envahir Carcassonne.
Vous avez votre épée à la main droite, votre bouclier à la main gauche. Le chemin sur lequel vous êtes mène à l’entrée de la Cité par la gauche, donc vous avez les remparts sur votre droite.
Les défenseurs vous envoient des volées de flèches. Bien sûr, vous avez un bouclier pour vous en protéger. Mais est-il très efficace, là où il est, c’est à dire à votre gauche ? Certainement pas. Vous êtes donc forcés de passer votre bouclier à droite, et donc, votre arme à gauche… Très bien. Mais si vous avez pu échapper aux flèches, vous devez à présent combattre des soldats, épée contre épée.
Pas de bol, vous tenez la vôtre avec la main gauche….
Pas le temps de changer de main, vous êtes déjà mort.

Bien des Cités étaient ainsi quasiment imprenables grâce à des détails anodins mais relevant d’une remarquable ingéniosité.
Il en était ainsi des escaliers en colimaçon étroits qui étaient tournés de telle manière, qu’ils obligeaient les assaillants à passer leur épée à la main gauche ce qui les rendaient vulnérables à l’arrivée à l’étage supérieur où ils étaient attendus.


Voilà pour la minute culturelle, grâce à laquelle vous pourrez briller en société. On dit merci qui ?

Restez svelte 160px

pote HPOTE H ( vous pouvez suivre mes rubriques dans la catégorie les potes H)

barre bleue

Share Button

SALUT NOUNOURS – Connaissez vous l’Ours Kermode…?

Anti-parasites
les potes doivent être éclairés

  CHRONIQUES CHOU CROUTE
  par
le Pote H

 Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur donner du vocabulaire de ma grand-mère impotente.

Vu leur sénilité précoce ( non y a que ça qui est précoce ) nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser,  et de bien comprendre le sens des mots….

NON IL NE S’AGIT, NI D’UN ALBINOS, NI D’UN OURS POLAIRE.

Au pays de l’ours esprit… Selon une légende amérindienne, lors du retrait des glaces, le Corbeau créateur a survolé les riches forêts pluviales de la Colombie Britannique.
S’arrêtant sur une île habitée par des ours noirs, le corbeau transforma le pelage de chaque dixième ours qu’il rencontra sur son passage.

Ceux-ci, ainsi devenus blancs, seraient à jamais la mémoire du début des temps.
Cet animal unique ne saurait être comparé à l’Ours polaire puisqu’il n’est qu’une sous-espèce du Baribal ou Ours noir (ursus americanus).
On l’appelle Ours Kermode  (ursus americanus kermodei) en hommage à Francis KERMODE, un des premiers scientifiques l’ayant étudié.

Les peuples indigènes le nomment plus couramment Ours esprit.
La couleur de cette robe résulte de l’accouplement de deux individus porteurs du gène récessif blanc.
Le chiffre de la population de certaines îles où il est présent, est inconnu, mais il est probablement de l’ordre de quelques centaines d’individus, noirs et blancs confondus. Le nombre des individus blancs quant à lui ne s’élève qu’à quelques dizaines de spécimens. La protection de leur habitat est donc extrêmement urgente et importante.


SALUT MON NOUNOURS

Sur cette photo, il s’agit en fait d’un Ours à la fourrure blanche, mais de la famille des Ours Noirs.

Cet Ours est rare. Une femelle Ourse Noire peut avoir parmi ses petits un Ourson Blanc et les autres noirs.

A son tour, si cet Ourson est une femelle, elle pourra donner naissance à des Oursons noirs ou blancs.

Il s’agit d’un gène qui a muté et qui est distribué aléatoirement.

Néanmoins, ce phénomène n’est observable que dans cette région du monde et particulièrement sur certaines îles de la Colombie Britannique.

   La bidonnante du bidule bidonnant

En France aussi le corbeau créateur est passé. En la survolant, il a saupoudré à la graine de con et pas peuuuuu…!
Pas vous bien sûr …! Je sais pas si vous avez remarqué…..
C’est toujours le voisin….!


Santé animaux

pote H

POTE H

Share Button