Archives de catégorie : Choucaline

Choucaline nous parle de nous et des capacités de notre corps …et de notre esprit
Vous explorerez avec elle les capacités de votre cerveau.
vous réaliserez des tests psychologiques et lirez avec délectation quelques contes philosophiques qui vous pousseront à la réflexion…….

ÉQUILIBRE : Crèmes glacées à vendre

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

CHOULAGER :

Les Capacités de notre cerveau et ses pensées positives”

LA PUISSANCE DE L’ESPRIT POUR GUÉRIR LE CORPS

Crèmes glacées à vendre
Faites de votre équilibre
une priorité.

«La majorité des gens montent l’échelle du succès échelon après échelon toute leur vie durant pour arriver en haut et s’apercevoir au bout du compte que leur échelle était appuyée sur le mauvais mur.! »

A l’âge de 2l ans, j’en étais déjà à ma troisième entreprise.

j’avais appris à gagner beaucoup mais pas à vivre beaucoup.
Associé en affaires avec un de mes copains, je possédais une entreprise de triporteurs de crème glacée.
Malgré les difficultés énormes éprouvées à nos débuts, cette entreprise m’a permis de réaliser ce qui était vraiment le plus important pour moi dans la vie, à savoir l’équilibre.

À cette période de ma vie, je vivais à une allure de 200 km/h.

Je me rappelle que 104 employés se sont succédé durant la saison estivale. Nous embauchions des étudiants rémunérés strictement à la commission.
Certains jeunes abandonnaient très rapidement.
Certains ne travaillaient qu’une seule journée, d’autres tenaient bon une semaine, et d’autres encore un mois ou deux. En fait, le roulement du personnel était énorme.
En plus de s’occuper des opérations quotidiennes de l’entreprise, l’embauche et la formation des nouveaux employés étaient les deux activités qui nous demandaient le plus de notre temps.

Cependant nos efforts n’ont pas été vains.

Notre travail a porté fruit et les affaires se sont mises à aller plutôt bien.
Notre chiffre d’affaires était substantiel pour deux jeunes hommes de
21 ans.
Ma vie personnelle, par contre, était tout à fait lamentable.
Étant donné que je travaillais plus de 80 heures par semaine, je ne voyais pratiquement plus mes amis. Je traitais même mieux mes clients que mes parents. Ces derniers m’appelaient et je ne prenais pas la peine de les rappeler.
Pas étonnant que ma copine de l’époque m’ait quitté.
Je ne me souciais guère de ma santé physique.
Je ne pratiquais aucun sport et mon alimentation laissait à désirer, que des calories vides: des hot-dogs, des frites et de la crème glacée.


j’étais stressé et souvent malade. j’ai attrapé la grippe deux fois cet été-là et j’ai même fait de l’acné! Je dormais peu et mal, je ne lisais presque plus et je ne riais presque jamais.
Je n’avais aucun loisir et pas question évidemment de prendre des vacances; je devais travailler 7 jours sur 7.
Bref, j’avais perdu tout équilibre.

Je me considère aujourd’hui privilégié d’avoir vécu si tôt dans ma vie cette expérience, car cet apprentissage difficile a contribué à ce que l’équilibre devienne désormais ma valeur la plus importante.

Ce n’est d’ailleurs pas par hasard que mon premier livre s’intitule:
“Secrets des gens actifs, efficaces et équilibrés.”
Au-delà des conseils sur la gestion du temps, cet ouvrage veut nous aider à mieux s’organiser. Tout d’abord en déterminant les valeurs les plus essentielles de sa vie, ensuite, en développant de meilleures habitudes de travail, plus efficaces et plus productives

LE CHOURISTE

Rappelez-vous :
Faites attention si pour gagner deux fois plus dans la vie, vous devez travailler
deux fois plus, où est le bénéfice? Faites de votre équilibre une priorité.
Prenez soin de vous.
Ne faites surtout pas comme ces
gens qui cherchent – sans toutefois en avoir pris vraiment conscience – à devenir les personnes les plus riches du cimetière.

– j’ai pigé…! De toute façon, ils ne pourront jamais faire aucune affaire là-bas !

SOURCE:

Patrick Leroux
(Livre : Pour le cœur et l’esprit)
Description :
Les histoires émouvantes et exaltantes m’ont toujours fasciné. Déjà tout petit, je prenais un réel plaisir à écouter mes parents et mes grands-parents m’en raconter pour m’endormir. Puis enfant, elles servaient à me transmettre leurs valeurs, et à éveiller mon imaginaire et à stimuler mon apprentissage. Je suis persuadé que vous découvrirez dans ce recueil plusieurs histoires qui vous réchaufferont le coeur et stimuleront votre esprit.

ACHETER..? : https://amzn.to/2txQaKI

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE
RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Le paysan et le gentilhomme

Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline– BLOC NOTE
de Choucaline
– “Les capacités de notre cerveau:

“Tout ce qui s’en va revient………”

Le paysan et le gentilhomme

C’est une histoire vraie, celle d’un paysan et d’un gentilhomme, à la fin du 19e siècle, dont la rencontre fortuite due à la bonté de l’un et à la générosité de l’autre donnera naissance à deux légendes : le Docteur Alexander Fleming et l’homme d’État Winston Churchill.
Une incroyable leçon de karma.

karma:

 Le karma, c’est l’idée que toute action et toute intention ont leurs conséquences. Une sorte d’effet boomerang qui voudrait que l’on récolte ce que l’on sème.

Crédit photo : Domaine public / Wikipédia

Le récit qui va suivre en est un parfait exemple et, cerise sur le gâteau, il s’agit d’une authentique histoire d’altruisme qui a forgé le destin de deux grands hommes :

Alexander Fleming
et Winston Churchill.

Il était une fois Fleming, un pauvre fermier écossais qui vivait dans le village de Mochfield, dans la région du Ayrshire. Ce paysan travaillait dur dans son champ, afin de subvenir aux besoins de sa famille composée de huit enfants.

Un jour, qui ressemblait à tant d’autres, il entendit résonner un cri, en provenance d’un marécage tout proche.

Des hurlements sous forme d’appel au secours. Ni une ni deux, il abandonna ses outils de travail, s’y précipita et y découvrit un jeune garçon enfoncé jusqu’à la taille dans une mare de boue. Apeuré, l’enfant criait, tentant de s’en libérer.

Sans hésiter une seule seconde, le paysan n’écouta que son courage et évita au jeune garçon une fin des plus tragiques. Il le ramena à la ferme où son épouse prit soin de lui avant de le laisser rentrer chez lui.

Le lendemain, un magnifique attelage, celui d’un homme riche, s’arrêta devant la ferme. Un seigneur élégamment vêtu descendit les trois marches de son fiacre et se présenta comme le père du jeune garçon sauvé la veille.

– Je suis le père de l’enfant que vous avez sauvé hier. Monsieur, je ne saurais comment vous remercier. Je veux vous récompenser pour votre peine et votre courage. Vous avez sauvé la vie de mon fils, dit-il.

– Non, je ne peux accepter d’être rétribué pour ce que j’ai fait. Nous aurions tous fait la même chose, c’est tout à fait normal. Ce que j’ai fait n’a rien d’exceptionnel, répondit le fermier écossais.

Ne pouvant contenir sa curiosité, le fils du fermier, âgé d’environ 10 ans, rejoignit son père à la porte.

– C’est votre fils ? demanda le gentleman en souriant.
– Oui monsieur, répondit fièrement le paysan.
– Alors, je vous propose un marché : offrir à votre fils le même niveau d’éducation qu’au mien. Si votre fils vous ressemble, je suis sûr qu’il deviendra un homme formidable dont nous serons tous fiers.

Déconcerté, le paysan regarda son fils, se retourna vers son riche interlocuteur avant de répondre :
– Je vous remercie du fond du cœur monsieur !

Le gentleman tint parole. Le fils du fermier Fleming suivit des cours dans les meilleures écoles et fut diplômé de l’école de l’hôpital Sainte-Marie de Londres.
Il finit par être connu mondialement pour sa découverte de la pénicilline, en 1927 : le célèbre Docteur Alexander Fleming.

Les années passèrent. Le fils du noble, celui-là même qui avait été sauvé du marécage, fut atteint d’une pneumonie. Et c’est un antibiotique, tout juste découvert, qui lui sauva la vie :
la pénicilline.

Ce noble s’appelait Sir Randolph Henry Spencer Churchill et son fils Sir Winston Churchill.

Sir Winston Churchill et Sir Alexander Fleming restèrent amis toute leur vie.
Sir Alexander Fleming décéda à Londres en 1955 à l’âge de 74 ans. Sir Winston Churchill décéda à l’âge de 91 ans, à Londres également.
Ils sont tous deux enterrés dans le même cimetière.

Une histoire qui illustre à la perfection la loi du karma.

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. » Winston Churchill

Quelqu’un a dit un jour

« Tout ce qui s’en va revient………

Travaille comme si tu n’avais pas besoin d’argent
Aime comme si tu n’avais jamais été blessé,
Danse comme si personne ne te regardait
Chante comme si personne ne t’écoutait
Vis comme si le Ciel était sur Terre.”

Parfois, en raison des vicissitudes de la vie quotidienne, nous oublions des petits riens importants. Nous oublions de dire “Bonjour”, “S’il vous plaît”, “Merci” ou de féliciter une personne qui vient de vivre un événement important pour elle.
Nous oublions de faire tout simplement un compliment ou une gentillesse, uniquement pour le plaisir de le faire.

LE CHOURISTEVous vous interrogez surement sur la motivation de nos rédacteurs qui continuent à  écrire, pour vous des articles, des histoires drôles ou moins drôles parfois…? POURQUOI ..?
Peut-être parce qu’on a tout simplement envie, malgré tout, d’entretenir la relation entre nous tous!
C’est aussi, sans doute, une façon de montrer qu’on pense à vous, que vous êtes une personne importante à nos yeux, qu’on vous aime bien, tout simplement et cela sans vous connaitre !
La prochaine fois, que vous nous lirez, sachez que cela signifie qu’on a pensé à vous aujourd’hui et que votre ami(e) à l’autre bout de son ordinateur voulait juste vous envoyer un sourire et un clin d’œil.

SOURCE : LE POTE claude libier
LE SITE  positivr.fr


VETEMENTS ET ACCESSOIRES    VOYAGES VALISES

Choucaline plus proche de toi tumeur CHOUCALINE

Share Button

DÜRER… Découvrez son carré magique.!

hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
de LADY LADINDE

” Et si je ne voulais pas mourir idiote”

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….OK
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique ” Et si je ne voulais pas mourir idiote”


AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR

Le carré magique dit carré magique de DÜRER

autoportrait de DürerAlbrecht Dürer peintre et graveur et mathématicien allemand (1471-1528)

Selon la tradition familiale, Albrecht est lui aussi destiné au métier d’orfèvre.
À 13 ans, il devient donc l’apprenti pendant trois ans et apprend à se servir du burin et de la pointe.
En 1486  Voyant les dons de son fils pour le dessin, son père lui donne la permission d’entrer dans l’atelier d’un peintre.

Avec lui, il apprend à manier la plume et le pinceau, à copier et dessiner d’après nature, à réaliser des paysages à la gouache et à l’aquarelle et également à peindre à l’huile.
Il se familiarise également avec la technique de gravure sur bois.
le lièvre

 Le peintre et la géométrie

Albrecht Dürer était un esprit très ouvert, curieux de tout. Il s’’est ainsi intéressé aux mathématiques, entre autres, et en particulier à la géométrie.
En 1525, il publie un manuel de géométrie pratique dans lequel il donne notamment de nombreuses constructions pratiques de certaines figures, dont les polygones réguliers.
Cependant dans cet ouvrage, Dürer n’aborde pas la question des carrés magiques ni du carré magique de Durer.

Ce carré magique ci-dessous a été immortalisé par le peintre , qui l’a représenté dans sa célèbre gravure, souvent reproduite, ” Melencolia “, exécutée en 1514 : cette date figure dans les deux cases médianes de la dernière ligne de ce carré magique normal ; c’est aussi la date de la mort de Barbara, la mère d’’Albrecht Dürer.

D’aucuns pensent que c’est la première apparition en occident de ce carré magique (cf. illustration)

dinde“Nous allons voir que ce carré magique représenté dans la ” Melencolia “, connu sous l’’appellation de ” Carré de Dürer ” et souvent donné comme référence, est doté de propriétés étonnantes….

 

Additionnez dans tous les sens vous trouvez toujours 34 … ???

Agaçant…. Mais je vais pas mourir idiote…! ”

dindeLADY LADINDE
“La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

Share Button