Archives de l’auteur : CHOUCALINE

CHANCE…. MAL CHANCE… QUI PEUT LE DIRE ?

ALSACE: Le château Saint-Ulrich (alt. 530 m) est le plus imposant et le mieux conservé des trois châteaux de Ribeauvillé.

Choucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC  NOTE
de Choucaline


 Petit conte philosophique

CHANCE MAL CHANCE…..  QUI PEUT LE DIRE ?

Il était une fois , dans un village, un homme très pauvre qui avait un très beau cheval. Le cheval était si beau que les seigneurs du château voulaient le lui acheter, mais il refusait toujours.
Le château de Bonaguil est situé en France, sur la commune de Saint-Front-sur-Lémance en Lot-et-Garonne à la charnière du Périgord et du Quercy, mais il est la propriété de la commune de Fumel. Le château est classé monument historique le 18 avril 1914, la chapelle le 12 avril 19631.
 » Pour moi ce cheval n’est pas un animal, c’est un ami. Comment voulez-vous vendre un ami ? » demandait-il.

Un matin, il se rend à l’étable et le cheval n’est plus là. Tous les villageois lui disent :
« On te l’avait bien dit ! Tu aurais mieux fait de le vendre. Maintenant, on te l’a volé…
Quel malchance ! »

Le vieil homme répond « Chance, malchance, qui peut le dire ? »

Tout le monde se moque de lui. Mais 15 jours plus tard, le cheval revient, avec tout une horde de chevaux sauvages. Il s’était échappé, avait séduit une belle jument et rentrait avec le reste de la horde.

chevaux de la basilique Saint Marc à Venise

Les célèbres chevaux de la basilique Saint Marc à Venise. L’origine des chevaux est incertaine. Oeuvre grecque, oeuvre romaine du 4e ou 3e siècle av. J.-C. ? Datent-ils de l’époque de Constantin, 3e siècle ap. J.-C. ? Ils semblent bien avoir été un butin de guerre, ramené d’un hippodrome de Constantinople, en 1204, par le doge Dandolo, lors de la 4e croisade. Ils devinrent le symbole d’une Venise libre et triomphante.

 

  » Quelle chance  !  » disent les villageois.

Le vieil homme et son fils se mettent au dressage des chevaux sauvages. Mais une semaine plus tard, son fils se casse une jambe à l’entraînement.
 » Quelle malchance !  » disent ses amis.
 » Comment vas-tu faire, toi qui est déjà si pauvre, si ton fils, ton seul support, ne peut plus t’aider !  »

Le vieil homme répond  » Chance, malchance, qui peut le dire ?  »

Quelques temps plus tard, l’armée du seigneur du pays arrive dans le village, et enrôle de force tous les jeunes gens disponibles.


Tous… sauf le fils du vieil homme, qui a sa jambe cassée.
 » Quelle chance tu as, tous nos enfants sont partis à la guerre, et toi tu es le seul à garder avec toi ton fils. Les nôtres vont peut-être se faire tuer… »

Le vieil homme répond  » Chance, malchance, qui peut le dire ?  »

Le futur nous est livré par fragments. Nous ne savons jamais ce qu’il nous réserve. Mais une position d’attente positive permanente nous ouvre les portes de la chance, de la créativité, et nous rend plus heureux.

 » Souvenez-vous que le bonheur dépend non pas de ce que vous êtes ou de ce que vous possédez, mais uniquement de votre façon de penser. » (Dale Carnegie)

Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté.
Le mécontentement apporte la pauvreté même dans la richesse.
 » (Confucius)

Redonne-moi ma chance – Dany Brillant

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurSource ( Club positif) 
RETRO :
C’est du même tabac…

 

Choucaline

La façon de voir les choses de la vie

Choucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC  NOTE
de Choucaline

« Des hommes, des sentiments, des émotions« 
Que c'est beau la vie - Jean FERRATMusique d’ambiance

LA FAÇON DE VOIR LES CHOSES DE LA VIE

Deux hommes, sérieusement malades, occupaient la même chambre à l’’hôpital.
L’’un d’eux pouvait s’’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin de mieux  drainer le liquide de ses poumons.
Son lit était à côté de la seule fenêtre de la pièce.
L’’autre homme passait tout son temps allongé sur le dos.

Les hommes parlaient pendant des heures de leur femme et famille, leur maison, leur emploi, leur participation au service militaire, des endroits où ils avaient passé leurs vacances.

Chaque après-midi, quand l’homme près de la fenêtre pouvait être assis, il passait le temps en décrivant à son compagnon de chambre toutes les choses qu’il voyait à l’extérieur.

L’’autre homme se sentait revivre pendant cette heure où son monde s’’élargissait

La  fenêtre donnait vue sur un parc charmant avec un beau lac. Des canards et des cygnes jouaient sur l’’eau tandis que des enfants  s’’amusaient avec des bateaux. De jeunes amoureux marchaient bras dessus bras dessous parmi des fleurs de toutes couleurs et on pouvait voir la ville à l’’horizon.

Comme l’’homme près de la fenêtre décrivait tout cela avec des détails exquis, l’’autre homme fermait les yeux et imaginait la scène.

Un après-midi, l’’homme de la fenêtre décrivit une parade qui passait
Bien que son compagnon ne puisse entendre l’’orchestre, il pouvait s’’imaginer la scène.

Des jours, des semaines et des mois passèrent…

Un matin, l’’infirmière apportant de l’’eau pour le bain, trouva sans vie  l’’homme qui se tenait près de la fenêtre. Il était mort paisiblement pendant son sommeil.
Elle fut attristée et appela du personnel pour emporter le corps.

Quand il jugea le moment approprié, l’’autre homme demanda à être déplacé près de la fenêtre L’’infirmière fut heureuse de faire le changement et , après s’’être assurée qu’’il était confortablement installé, le laissa seul.

Lentement, péniblement, il s’’accouda afin de lancer un premier coup d’’oeil sur l’’extérieur.

Il faisait face à un mur blanc….!!

L’homme demanda à l’infirmière ce qui pouvait avoir amené son compagnon de chambre décédé à lui décrire de telles choses merveilleuses à l’extérieur de cette fenêtre. L’’infirmière lui répondit que son compagnon était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.

Elle dit: « Peut-être  voulait-il simplement vous donner du courage… »

Épilogue:

Il y a un bonheur énorme à rendre  les autres heureux, malgré nos situations propres.
Le chagrin partagé diminue de moitié  la douleur, alors que le bonheur, quand  il est partagé, est doublé.

Si vous voulez vous sentir riches, comptez seulement toutes les choses que vous avez et que l’’argent ne peut  acheter.


‘Aujourd’’hui est un cadeau et c’’est pourquoi il est appelé “ « le Présent”.’

Choucaline plus proche de toi tumeur
CHOUCALINE

Histoire du cordon violet du professeur

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

Capacités de notre cerveau à découvrir l’amour qu’on nous porte
« 
L’AMOUR A-T-IL BESOIN DE SE DIRE..? »
« –  En quoi le fait de dire un sentiment est-il quelque chose de plus que d’exprimer  un sentiment sans le dire.« 


Histoire du cordon du professeur

Un professeur avait l’habitude, en fin d’études, de donner à ses étudiants un cordon  violet sur lequel on pouvait lire
 « Qui je suis fait toute la différence »  imprimé en lettres dorées.

Il disait à chaque étudiant à cette occasion pourquoi il  l’appréciait et pourquoi le cours était différent grâce à lui.

Un jour, il a l’idée d’étudier l’effet de ce processus sur la  communauté, et envoie ses étudiants remettre des cordons à ceux  qu’ils connaissent et qui « font la différence« .

Il leur donne 3 cordons en leur demandant ceci :

« – Remettez un cordon violet à la personne de votre choix en lui  disant pourquoi elle fait la différence pour vous, et donnez-lui deux autres cordons pour qu’elle en remette un elle-même et ainsi  de suite. Faites-moi ensuite un compte-rendu des résultats. »

L’un des étudiant s’en va, et va le remettre à son patron (car il travaillait à mi-temps) un gars assez grincheux, mais qu’il appréciait.

« – Je vous admire beaucoup pour tout ce que vous faites, pour moi vous êtes un véritable génie créatif et un homme juste. Accepteriez-vous que j’accroche ce cordon violet à votre veste en témoignage de ma reconnaissance ? »

Le patron est surpris, mais répond  « – Eh bien, euh, oui, bien  sûr…« 

Le garçon continue « – Et accepteriez-vous de prendre des 2 autres cordons violets pour les remettre à quelqu’un qui fait toute la  différence pour vous, comme je viens de le faire ? C’est pour une enquête que nous menons à  l’université. »

« – D’accord« 

Et voilà notre homme qui rentre chez lui le soir, son cordon  à la veste. Il dit bonsoir à son fils de 14 ans, et lui raconte :
 » – Il m’est arrivé un truc étonnant aujourd’hui. Un de mes employés m’a donné un cordon violet sur lequel il est écrit, tu peux le voir, « Qui je suis fait toute la différence ». Il m’en a donné un autre  à remettre à quelqu’un qui compte beaucoup pour moi.

La journée a été dure, mais en revenant je me suis dit qu’il y a  une personne, un seule, à qui j’aie envie de le remettre.

Tu vois, je t’engueule souvent parce que tu ne travailles pas  assez, que tu ne penses qu’à sortir avec tes copains et que ta chambre est un parfait foutoir… mais ce soir je voulais te dire que tu es très important pour moi. Tu fais, avec ta mère, toute la différence dans ma vie et j’aimerais que tu acceptes ce cordon  violet en témoignage de mon amour. Je ne te le dis pas assez, mais  tu es un garçon formidable !« 

Il avait à peine fini que son fils se met à pleurer, pleurer,  son corps tout entier secoué de sanglots.

Son père le prend dans ses bras et lui dit

 » – Ça va, ça va…  Est-ce que j’ai dit quelque chose qui t’a blessé ? »
 » – Non papa… mais… snif… j’avais décidé de me suicider demain.
J’avais tout planifié parce que j’étais certain que tu ne m’aimais pas malgré tous mes efforts pour te plaire.
Maintenant tout est changé… »

LE CHOURISTE Choucaline tout cela mérite quelques commentaires

Cette histoire risque d’agacer ceux qui ont horreur des distributions de prix et de bons points.
Mais elle ne manque pas d’intérêt.
Si nous pouvions déclarer à ceux que nous côtoyons le plus souvent un peu d’affection seulement pour leur dire qu’il ne nous sont pas indifférents, ce serait un véritable cadeau.
La formule employée ici est assez étrange :

Dites lui que pour vous « il fait la différence« .
Cela signifie surtout, dites lui qu’il compte pour vous et que vous avez de l’affection pour lui. Il y a quelque chose de plus dans la déclaration d’un sentiment que dans le sentiment lui-même.
C’est un sujet du bac :
En quoi le fait de dire un sentiment est-il quelque chose de plus que d’exprimer  un sentiment sans le dire.
C’est donc toute la question de savoir ce que devient le sentiment quand il est exprimé.

L’amour a-t-il besoin de se dire?
L’amour pour être n’a besoin que de se donner.
Il peut fort bien exister dans le silence et être de l’amour. Cependant l’amour qui se dit se partage, se déclare, c’est ouvrir à l’espace de la parole l’affection  que l’on porte.
L’inverse peut-être trompeur.
Il ne suffit pas de « dire: je t’aime » pour que cela soit une preuve d’amour, mais quand on aime, le dire ne gâche rien, bien au contraire, cela ouvre au coeur l’espace de la communication.

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE

RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Les naufragés en charentaises…!



Choucaline plus proche de toi tumeur

bloc note choucaline– BLOC NOTE
de Choucaline


– « 
Les capacités de notre cerveau :
La mémoire

Ce qui nous attend :

Tous les 10 ans, des camarades de classe se retrouvent pour passer une bonne soirée ensemble.

Quand ils fêtent leur 40 ans, ils se retrouvent et se demandent où passer cette soirée. Au début, ils n’’arrivent pas à se mettre d’’accord sur le lieu mais l’’un d’eux propose :
« Allons au restaurant « Au Lion ». La serveuse est « chaude » et porte toujours un chemisier avec un décolleté bien plongeant ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait.

10 ans plus tard, pour leurs 50 ans, ils se retrouvent à nouveau et se demandent où aller passer la soirée.
Ils n’arrivent pas à se mettre d’’accord mais l’’un d’eux dit : « Pourquoi n’’irions nous pas au restaurant « Au Lion » !
On y mange très bien et la carte des vins est riche en choix. »

.

.

Aussitôt dit, aussitôt fait.10 ans plus tard, quand ils fêtent leurs 60 ans, ils s’’interrogent de nouveau pour savoir où passer la soirée.
L’’un d’’entre eux dit :
« Si nous allions « Au Lion d’Or » ! Là c’est calme et non fumeur. »

Aussitôt dit, aussitôt fait

10 ans plus tard, pour leurs 70 ans, ils se retrouvent comme d’’habitude et s’’interrogent sur le choix d’’un restaurant.
L’’un d’’entre eux dit :
« Nous devrions choisir le restaurant « Au Lion ». C’’est bien adapté au fauteuil roulant et il y a un ascenseur. »

Aussitôt dit, aussitôt fait.

.

Dernièrement, ils fêtaient leurs 80 ans et se demandaient où passer ensemble une bonne soirée.
Comme l’’un d’’entre eux proposait d’’aller au restaurant « Au Lion », un autre répondit :
« Bonne idée, nous n’’y sommes jamais allés ! »

Que faut-il faire si vous présentez
des troubles de mémoire ?

L’essentiel est de ne pas sombrer dans un pessimisme injustifié. Votre mémoire fonctionne encore bien, même si vous oubliez de temps en temps le nom d’un acteur connu qui passe à la télévision. « J’ai son nom sur le bout de la langue » est un signe très encourageant. Dans ce cas, travaillez simplement votre mémoire. Ne la laissez pas « s’atrophier ».
De nombreux ouvrages existent à ce sujet. Consultez-les et faites les exercices qu’ils proposent !
Si les troubles sont plus sérieux, consultez un spécialiste qui pourra en trouver l’origine
SUITE SUR doctissimo

 retour sur la rubrique du même tabac « La précipitation vient du Diable; Dieu travaille lentement. »

Choucaline plus proche de toi tumeur

CHOUCALINE ( source: contributeurs et doctissimo)

RETRO :
C’est du même tabac…..

3982