Archives par étiquette : alimentation

ALIMENTATION : La châtaigne

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

« De tes aliments tu feras ta médecine » – Hippocrate


LA CHÂTAIGNE

Les bienfaits de la châtaigne

La châtaigne fait partie des fruits les plus énergétiques et grâce à sa consistance et à sa richesse en fibres, elle est très rassasiante.
Elle contient une grande quantité de vitamines B essentielles à la bonne assimilation de l’énergie.
La farine de châtaigne contient plus de 75 % de glucides ce qui en fait un aliment énergétique.
La châtaigne bat des records de teneur en potassium (600mg/100 g) et en fer (1,3 mg/100 g), des nutriments indispensables au bon fonctionnement musculaire.
A consommer en début d’hiver, ça tombe bien c’est la saison de la châtaigne.

Pharmacologie
Le Miel de Châtaignier améliorerait la circulation sanguine.
Ses fruits, les châtaignes, sont utilisées pour lutter contre l’anémie, la coqueluche, la toux, les diarrhées, les rhumatismes ( en la conservant seulement dans une poche ) et les fièvres.
Elles auraient des propriétés reminéralisantes et toniques.
Ces fruits hautement nutritifs se consomment depuis le début de l’Antiquité.

D’après Sainte Hildegarde de Bingen
« La châtaigne est utile contre toute faiblesse qui est dans l’homme. Mangez-en souvent, avant et après le repas, et votre cerveau se développe et il est rempli. Vos nerfs se fortifient et ainsi passera le mal de tête. » (Daniel Maurin, Les Remèdes, éditions Mame, 1992.).
Il paraitrait également que sept châtaignes soigneraient les hémorroïdes, en les conservant jusqu’à la guérison totale.
Son odeur repousserait également les insectes tels que les mouches. 

ORIGINE ET HISTOIRE

Le châtaignier fut importé en France par des moines d’Asie Mineure (Liban).

Ils en plantèrent dans les Cévennes puis en Bretagne, où il sauva les populations de la famine.
Dans la mythologie grecque, la châtaigne était le « gland de Zeus ».
Les Grecs les surnommèrent aussi noix d’Héraklès.

  Connaissez-vous la légende ?

Dans certaines régions de Bretagne, on dit : « que lorsque Dieu a créé le châtaignier, le Diable voulut l’imiter mais ne réussit qu’à faire le marronnier. »

« Chaque châtaigne que nous mangeons est une âme libérée du purgatoire. »

Selon les croyances anciennes, la châtaigne était le symbole de l’âme des défunts.
Chaque châtaigne que nous mangeons est une âme libérée du purgatoire.

littel com poteQuelles sont les vertus santé de la châtaigne ?

De l’énergie bien assimilée

Riche en amidon, la châtaigne se présente comme un aliment bon fournis¬seur d’énergie. Ses glucides ont une excellente digestibilité après cuisson, et ils présentent l’intérêt d’avoir un index glycémique (IG) bas. De ce fait, on évite une élévation rapide de la glycémie (le taux de sucre dans le sang). La présence de vitamines du groupe B (et en particulier de vitamine B1) dans la châtaigne permet une excellente assimilation de ses glucides par l’organisme.
Grâce à sa consistance amylacée, et à l’abondance de ses fibres, la châtaigne satisfait efficacement l’appétit. Autrement dit, il n’est pas nécessaire d’en manger de grandes portions pour être rassasié ! Autre qualité : ses modes habituels de préparation (châtaigne grillée, ou cuite à la vapeur ou à l’eau) ne nécessitent pas l’adjonction de matières grasses.

Des fibres bénéfiques pour le microbiote

Les glucides présents dans la châtaigne, notamment l’amylose et l’amylopectine, s’avèrent bénéfiques pour la flore intestinale.
Les fibres alimentaires sont associées à la stimulation des bifidobactéries et des lactobacilles dans l’intestin, à la diminution du taux de cholestérol et à la réduction du risque de maladies cardiovasculaires, et des effets positifs sur le métabolisme des lipides sanguins.
Lorsque les fibres alimentaires sont fermentées par des bactéries du côlon, des acides gras à chaîne courte (AGCC) sont produits : ils contribuent au maintien de l’intégrité de la paroi intestinale et au métabolisme du côlon.
Ils sont également bénéfiques en cas de maladies digestives telles que la colite (sous diverses formes), la diarrhée due aux antibiotiques et le cancer du côlon.

La richesse minérale de la châtaigne s’avère particulièrement intéressante pour les sportifs : on y retrouve en effet des apports élevés en potassium et en fer, des éléments dont le besoin augmente avec l’activité physique.
La châtaigne est également une très bonne source de magnésium : 100 g de châtaignes permettent d’assurer 10 à 15 % de l’apport quotidien recommandé, ce qui est appréciable quand on sait combien il est difficile de couvrir le besoin en cette substance (notamment en cas de stress, ou après une période de fatigue).
Il en est de même pour le manganèse et le cuivre : 100 g de châtaignes apportent respectivement 15 à 20 % et 10 % des apports quotidiens recommandés. 

Un profil antioxydant

La châtaigne est une source intéressante de vitamines C et E, qui ont toutes deux des propriétés antioxydantes.
Elle contient aussi des caroténoïdes et de la vitamine A dans des quantités appréciables.

Pour une alimentation prévention

Enfin, plusieurs des caractéristiques nutritionnelles de la châtaigne s’avèrent bénéfiques dans l’optique d’une prévention alimentaire des maladies cardio-vasculaires, et de certains cancers. C’est le cas notamment de :

  • Son profil énergétique, avec une forte proportion des calories venant des glucides complexes utile pour les personnes qui doivent surveiller l’index glycémique des aliments ou pour celle qui sont à la recherche d’aliments sans gluten.
  • La présence en petites proportions seulement de lipides, avec une majorité d’acides gras insaturés, et la présence de phytostérols.
  • Sa richesse en fibres.
  • Sa teneur intéressante en magnésium, en cuivre et en vitamine E et en antioxydants.

La châtaigne peut causer des ballonnements et de la flatulence, surtout lorsqu’on la mange crue. Une bonne mastication permet d’atténuer ces effets.

Source :  https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/fruits/chataignes-et-marrons/les-atouts-sante-de-la-chataigne

Châtaigne et diabète

Quel est l’indice glycémique de la châtaigne ?
entre 50 et 70
La châtaigne est également un allié minceur : son taux de glucides élevé a un effet sur la satiété, pas besoin d’en manger beaucoup pour être rassasiée et pour longtemps.
Selon une  diététicienne-nutritionniste :
« La châtaigne possède un index glycémique moyen situé entre 50 et 70 »

CUISINEZ LA CHATAIGNE
À la poêle ou au four
20 min environ à la pour dorer le fruit.
À l’eau
15 à 20 min à pour une cuisson diététique.
Au four à micro-ondes
10 min pour une dégustation rapide. N’oubliez pas d’inciser l’écorce pour éviter qu’elle n’éclate à la cuisson.

RECETTE DE PURÉE DE CHATAIGNES
 

Pourquoi on dit marron au lieu de châtaigne ?
Historiquement parlant, on dit que le terme marron serait apparu dans la région lyonnaise, emprunté à l’italien « marron » qui veut dire châtaigne.
D’autres y voient une connotation sociale :
La châtaigne a été la fruit du pauvre, la nourriture des cochons, mais devenant marron…

NOTRE ALIMENTATION SANTÉ

 

 

Les clés de l’alimentation anti-cancer et maladies inflammatoires, infectieuses,
auto-immunes…
Poche –
Jean-Christophe Charrié Excellent livre avec une partie théorique indispensable pour
comprendre ce qu’on fait et une partie pratique avec de bonnes recettes.
Facile à lire, accessible à tous , nul besoin de posséder des connaissances médicales approfondies pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine dans la lutte anti cancer et les maladies inflammatoires génératrices de nos douleurs.
Les recettes claires et pas trop compliquées vous ouvrent à d’autres façons de se nourrir
Ce livre explique clairement et simplement les conséquences de nos habitudes alimentaires sur notre santé et en particulier sur celle des malades du cancer, des dégénérescences mentales et les maladies inflammatoires ou auto-immunes.
Offrez vous cette merveille ou offrez le à vos amis, ceux que vous voulez garder!

SOURCES :
https://www.recette-pour-diabetique.comduo compoteCOM’POTE

 

Share Button

ALIMENTATION : Vitamine D – le top 10 des aliments pour éviter les carences

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

COVID ET VITAMINES D

Malgré l’absence de données interventionnelles solides pour le moment, les résultats préliminaires d une étude Norvégienne montre que les consommateurs réguliers d’huile de foie de morue sont moins à risque d’être infectés par le SARS-CoV-2,
Les chercheurs suggèrent que la supplémentation en vitamine D pourrait aider à prévenir la Covid-19.

Manger de la vitamine D « Ça mange pas de pain » cet article vous dit où en trouver en dehors de l’huile de foie de morue. C’est pour majorité des poissons gras..!!

Compléments alimentaires Ruedesplantes

littel com poteL’importance du Soleil pour vos os

Les os ne se solidifient pas uniquement grâce aux produits laitiers !
Le Soleil joue lui aussi un grand rôle dans la fortification osseuse puisqu’il est nécessaire d’exposer sa peau régulièrement à la lumière pour synthétiser la vitamine D, qui a pour rôle de fixer le calcium sur les os.
Le Soleil est suffisant pour acquérir 95% de la vitamine D nécessaire au corps humain.

Principalement produite sous l’effet du soleil, la vitamine D est essentielle pour le bon fonctionnement de notre organisme. Pourtant, avec le manque d’ensoleillement, les carences sont fréquentes. Et si notre alimentation avait un rôle à jouer ? Le Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, nous dresse la liste des aliments les plus riches en vitamine D pour faire le plein d’énergie.

À quoi sert la vitamine D ?

Aussi appelée « vitamine du soleil », la vitamine D est essentiellement synthétisée sous l’action des rayons ultraviolets B (UVB) du soleil captés par notre peau. Davantage semblable à l’action d’une hormone, la vitamine D a pour principale fonction de faciliter l’absorption du calcium et du phosphore au niveau digestif. Elle aide aussi à fixer le calcium sur les os.

Quels sont ses bienfaits ?

La vitamine D permet une amélioration de notre état général. Elle a un effet osseux, cellulaire, musculaire et cardiovasculaire. Elle booste le système immunitaire et aide à réduire l’état de fatigue chronique.

Quels sont les effets d’une carence en vitamine D ? 

D’après un rapport de l’Académie de Médecine Française (AMF), près de 80% de la population occidentale est déficiente en vitamine D. Plusieurs études scientifiques ont montré qu’une carence en vitamine D avait des effets visibles sur la santé : un risque accru de cancer (essentiellement le cancer du sein et le cancer colorectal), de dépression, d’hypertension artérielle, d’ostéoporose, de complications pendant la grossesse ou encore de chutes chez les personnes âgées.

L’exposition (modérée) au soleil reste le meilleur moyen d’éviter les carences. Malheureusement, on n’en n’a pas toujours la possibilité (manque d’ensoleillement, travail en intérieur…). Avant de se supplémenter, il est possible de puiser la vitamine D dans l’alimentation. 

10 aliments riches en vitamine D

Une partie de ces aliments ne font pas fondamentalement partie de notre régime alimentaire habituel, ce qui explique, au-delà du manque d’ensoleillement, les carences fréquentes en vitamine D. Il s’agit en majorité de poissons gras et d’huiles.

En France, les apports nutritionnels conseillés (ANC) quotidiens en vitamine D sont de 5 µg (microgrammes) pour les adultes. Cependant, l’Académie de Médecine Française a récemment fait savoir que les apports conseillés étaient sous-estimés et qu’ils se situeraient davantage aux alentours de 30 µg par jour.

1. L’huile de foie de morue. Avec 250 µg de vitamine D pour 100 g (ou 10 cl), c’est la championne toute catégorie. Si son goût particulier vous dérange, il est possible de l’ingérer sous forme de gélules. De manière générale, toutes les huiles de poisson – ainsi que l’huile d’olive – sont bénéfiques. Le foie de veau est également riche en vitamine D.

2. Le hareng. Ce poisson des mers froides est une excellente source en vitamine D : pour 100 g, il en contient entre 13 et 22 µg. Cette variation est due aux différents modes de préparation possibles. Pour une bonne conservation de la teneur en vitamine D, préférez le hareng fumé, grillé ou mariné.

3. Les maquereaux. Avec une teneur moyenne de 13 µg pour 100 g, les maquereaux – que l’on choisit plutôt frits – constituent une source en vitamine D à ne pas négliger.

4. Les sardines. Elles contiennent environ 12 µg de vitamine D pour 100 g. Les sardines grillées ou à l’huile sont les plus bénéfiques pour un apport important en vitamine D.


100 g de sardines = environ 12 µg de vitamine D.

L’Académie de Médecine Française conseille un apport quotidien en vitamine D de 30 µg.

 

5. Le saumon/la truite. Ces deux poissons gras contiennent en moyenne 10 µg de vitamine D pour 100 g. Pour conserver le maximum de teneur en vitamine D, préférez la cuisson à la vapeur pour le saumon et au four pour la truite.

6. Le thon en boîte. Sa teneur en vitamine D est d’environ 7 µg pour 100 g. Le thon cru en est tout aussi riche.

7. Le chocolat noir. Il contient environ 5 µg de vitamine D pour 100g. Pour une teneur optimale en vitamine D, choisissez un chocolat noir composé d’au moins 40% de cacao.

8. Le lait. Essentiel pour son apport en calcium, le lait est également riche en vitamine D, avec 3,70 µg pour un verre de 250 ml. Le lait de vache entier est le plus bénéfique.

9. Les œufs. La vitamine D est principalement concentrée dans le jaune d’œuf cru : 3,25 µg pour 100 g.

10. Les champignons. Avec 1,18 µg de vitamine D pour 100g, les champignons de Paris cuits permettent un apport non-négligeable en vitamine D tout en faisant le plein de minéraux et de vitamine B.

chouette-profCulture générale

Merci au Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, attaché des Hôpitaux de Paris, et auteur de plusieurs ouvrages

Ne ratez pas le N°1

CLIQUEZ

Retrouvez les aliments riches en vitamine D dans notre diaporama

duo compoteCOM’POTE

Share Button

ALIMENTATION Bienfaits du topinambour

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

« De tes aliments tu feras ta médecine » – Hippocrate


LE TOPINAMBOUR    

Le topinambour aussi appelé artichaut de Jérusalem, truffe du Canada ou soleil vivace, est une plante vivace de la famille des astéracées, dont l’espèce appartient au même genre que le tournesol.
Elle est cultivée pour ses tubercules comestibles.

ORIGINE ET HISTOIRE
Le topinambour est originaire d’Amérique du Nord (États-Unis et Canada), où il était cultivé par des tribus amérindiennes
bien avant l’arrivée des Européens.
Sa diffusion en Europe se développe rapidement grâce à sa culture facile, sa rusticité et sa forte multiplication végétative, même dans des sols pauvres. En 1702, Il est appelé poire de terre
Passé de mode dès le milieu du XVIIe siècle, ce tubercule à la mode est mis à l’écart au XVIIIe siècle lorsque la promotion de l’agronome Antoine Parmentier fait de la pomme de terre, aliment plus calorique, la reine des tubercules.Durant la Seconde Guerre mondiale, sa consommation augmente, car le topinambour, tout comme le rutabaga et contrairement à la pomme de terre, n’est pas réquisitionné au titre des indemnités de guerre à verser à l’Allemagne.
 

 VOICI POURQUOI LE TOPINAMBOUR NE FUT PAS RÉQUISITIONNÉ COMME LA POMME DE TERRE
En effet, pendant la Première Guerre mondiale et les années qui suivirent, les populations civiles allemandes et autrichiennes avaient dû faire face à une quasi-famine et n’avaient survécu qu’en cuisinant raves et topinambours à toutes les sauces et en les servant à chaque plat et à tous les repas pendant les périodes critiques. Les soldats du Reich ne tenaient pas à revivre ce cauchemar de leur jeunesse .

Le topinambour en a longtemps gardé une mauvaise réputation : utilisé pour nourrir le bétail ou associé aux aliments de disette et aux souvenirs de guerre dans de nombreux pays d’Europe, ses détracteurs le qualifient de mou et fade.
Sa richesse en fibres et en inuline peut engendrer des flatulences. Au début du XXIe siècle, ce tubercule suscite un regain d’intérêt dans le cadre de l’engouement pour les légumes oubliés. Il est notamment réhabilité par des chefs de cuisine et sur les marchés où il est vendu parfois sous l’appellation d’« artichaut de Jérusalem ».

littel com poteLes bienfaits du topinambour

Les fructanes (des glucides contenus dans le topinambour) auraient plusieurs effets bénéfiques sur la santé. Bien que les topinambours en renferment de fortes concentrations, la majorité des études se rapportent à l’ingestion de fructanes plutôt qu’à la consommation de topinambours.

  • Santé intestinale. Grâce à leur contenu en inuline, les fructanes du topinambour pourraient réduire la constipation en augmentant le poids, le volume et la fréquence des selles. Aussi peu que 5 g d’inuline par jour (ce qui correspond à moins de 3 c. à table de topinambour) seraient suffisants pour faire effet. Les fructanes peuvent être considérés comme des prébiotiques puisqu’ils participent à l’équilibre de la flore intestinale.Une étude a démontré que la consommation quotidienne de jus de fruits et de légumes contenant 5 g d’inuline de topinambour augmentait la concentration des bactéries du groupe Lactobacillus/Enterococcus, bénéfiques pour la santé intestinale.
    D’autres chercheurs ont observé que la consommation quotidienne de 15 g de fructanes de topinambour stimulait la croissance des bifidobactéries et pourrait retarder la prolifération des bactéries potentiellement pathogènes.
    La consommation d’une aussi grande quantité de fructanes aurait toutefois occasionné quelques symptômes gastro-intestinaux chez certains individus, notamment des flatulences.
  • Absorption des minéraux. L’inuline et l’oligofructose pourraient augmenter l’absorption du calcium et du magnésium dans l’intestin. Ces glucides agiraient sur la minéralisation et la densité osseuse, contribuant ainsi à prévenir l’ostéoporose.
  • Cancer. Certains fructanes, dont l’inuline et l’oligofructose, ont démontré des résultats prometteurs quant à la prévention du cancer du côlon et du cancer du sein. Ces composés provoqueraient un changement dans la composition de la flore intestinale qui amènerait une protection contre certains pathogènes.
  • Lipides sanguins. Les effets que pourraient exercer l’inuline et l’oligofructose sur les lipides sanguins sont controversés, les études donnant des résultats divergents. En effet, certains résultats ne montrent aucun effet, tandis que d’autres démontrent une diminution des triglycérides sanguins ou du cholestérol total et du « mauvais » cholestérol (LDL) chez des sujets diabétiques.
Du topinambour dans le jus de pomme!
Une recherche a révélé que jusqu’à 70 % des jus de pomme produits en Angleterre ont déjà été falsifiés en remplaçant une partie du jus de pomme par celui de topinambour – moins cher à produire –, sans que cette information n’apparaisse sur l’étiquette.

Que contient le topinambour?

Fructanes : inuline et oligofructose
Les principaux composés actifs du topinambour sont l’inuline et l’oligofructose, des glucides (sucres) de la famille des fructanes.
Les fructanes ne sont pas digérés dans la partie supérieure du tube digestif. En atteignant le côlon, ils peuvent modifier la composition de la flore intestinale en stimulant la croissance des bonnes bactéries (bifidobactéries) et en réduisant les espèces potentiellement nuisibles.
La présence de bonnes bactéries dans le côlon est essentielle pour la prévention de plusieurs maladies et pour le maintien de la santé.
Ces glucides participeraient donc à l’équilibre de la flore intestinale. Cependant, seules quelques études ont été réalisées à partir d’inuline ou d’oligofructose extraits du topinambour. De plus, on connaît peu les effets de la consommation usuelle de cet aliment chez l’humain.

Les autres aliments riches en inuline

L’inuline et l’oligofructose sont présents dans d’autres aliments, tels la chicorée, l’ail, l’oignon, le blé et l’asperge.
Bien que le blé et l’oignon soient les 2 principales sources d’inuline et d’oligofructose, ce sont la chicorée et le topinambour qui en sont les sources les plus concentrées.

Topinambour et diabète

Comme Le topinambour contient beaucoup d’inuline ceci réduirait le risque de diabète et le taux de mauvais lipides sanguins . Il augmenterait l’absorption de certains minéraux (notamment le calcium et le magnésium) et éloignerait le risque de cancer du côlon et du sein.

Comment éviter les flatulences avec les topinambours ?

Pour rendre le topinambour plus digeste, il suffit d’ajouter du bicarbonate de soude dans l’eau de cuisson (1/2 cuillère à café pour 2 litres d’eau). Pour éviter les flatulences, le truc infaillible est de rajouter des pommes de terres avec le topinambour.

Est-ce que le topinambour est un féculent ?

Le topinambour améliore donc notre santé intestinale, siège de notre immunité et de nos défenses naturelles.
Pour finir, c’est un féculent peu calorique : environ 100 kcal aux 100 g.
Attention néanmoins :
une consommation importante trop soudaine peut accélérer le transit.

 

 

Les clés de l’alimentation anti-cancer et maladies inflammatoires, infectieuses,
auto-immunes…
Poche –
 Jean-Christophe Charrié Excellent livre avec une partie théorique indispensable pour
comprendre ce qu’on fait et une partie pratique avec de bonnes recettes.
Facile à lire, accessible à tous , nul besoin de posséder des connaissances médicales approfondies pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine dans la lutte anti cancer et les maladies inflammatoires génératrices de nos douleurs.
Les recettes claires et pas trop compliquées vous ouvrent à d’autres façons de se nourrir
Ce livre explique clairement et simplement les conséquences de nos habitudes alimentaires sur notre santé et en particulier sur celle des malades du cancer, des dégénérescences mentales et les maladies inflammatoires ou auto-immunes.
Offrez vous cette merveille ou offrez le à vos amis, ceux que vous voulez garder!

Cuisinez pour avoir 80% de légumes dans vos plats

SOURCES :  https://www.lanutrition.fr/topinambour

duo compoteCOM’POTE

 

Share Button

L’être humain vibre. Donc vous aussi!



retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité BLOC NOTE
CHOULAGER
par chou blanc

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse qui était aussi radiesthésiste traitait ses malades en faisant circuler leurs énergies.
Elle disait sans connaitre ce qui va suivre que tout est en mouvement que tout vibrait sur terre les choses et les êtres vivants
je comprenais pas toujours ce qu’elle me disait et pas plus aujourd’hui ce que réalisent mes mains d’or que Dieu me prête.
Heureusement certains de mes ainés savent exprimer en termes plus scientifique ce qui se passe en nous et surtout ce qui se passe quand un magnétiseur s’occupe de vous ( si vous avez la chance de bénéficier de ses bienfaits)

L’être humain vibre.  Donc vous aussi!

L’être humain vibre à une fréquence qui lui est propre et en principe harmonisée avec celle de la terre.
On s’est rendu compte que lorsque le taux vibratoire de l’organisme baisse, l’individu est plus enclin à développer des maladies .
Les raisons pour lesquelles il n’y pas de vibration élevée pourraient être : fatigue,peur,tension,nerveuse,rage,haine etc
Comment faire pour être en bonne santé

Nous devons vibrer à haute fréquence pour que la fréquence ne diminue pas notre système immunitaire. La fréquence de la terre aujourd’hui est de 27.4hz. Tout notre corps est formé d’énergie. Chaque cellule est un mini-circuit oscillant.

Il y a des endroits qui vibrent très bas comme : Les hôpitaux, les centres d’assistance, les prisons, le métro, etc. C’est là que la vibration tombe à 20hz, ou moins

Pour les humains à faible vibration,  Il y a plus de facilités à être vulnérable.

Douleur 0,1 à 2hz,
Peur 0,2 à 2,2hz.
Irritation 0,9 à 6,8hz.
Bruit 0,6 à 2,2hz.
Fierté 0,8hz.
Supériorité 1,9 hz

Une vibration plus élevée, en revanche,  est le résultat du comportement suivant:

 – La générosité 95hz,

– la gratitude 150 hz,

– la compassion 150 hz ou plus.
 – L’ amour et la compassion
pour tous les êtres vivants 150 Hz et plus.
– L’ amour inconditionnel et universel à partir de 205hz.

Signe d’un taux vibratoire élevé : on devient de plus en plus intuitif

Qu’est-ce qui nous aide à vibrer plus haut ?

Aimer, sourire, bénir, remercier, jouer, peindre, chanter, danser, méditer, faire du yoga,
du tai-chi, marcher au soleil, faire de l’exercice, profiter de la nature, penser positivement.

Mais aussi manger les aliments que la Terre nous donne :
graines, céréales, légumineuses, fruits et légumes, l’eau…  (de qualités)  Ils nous aident à vibrer haut
La vibration d’une seule prière passe de 120 à 350hz.
Alors chantez, riez, aimez, priez, méditez, jouez, remerciez et vivez !

Taux vibratoire d’un magnétiseur « guérisseur ».

 Définition : Le taux vibratoire est la quantité d’énergie que dégage une chose ou un être.

Les soins énergétiques permettent de lever les blocages qui maintiennent un état vibratoire bas et de guérir sur chacun des niveaux, qu’il soit physique ou au niveau de l’esprit voire de l’âme.

« Soyez conscients, élevez votre taux vibratoire, montez sur la montagne.»
Omraam Mikhaël Aïvanhov

Un magnétiseur guérisseur, même lorsqu’il n’est pas en train de faire usage de ses dons pour soigner, maintient un taux vibratoire élevé.
Le taux vibratoire d’un magnétiseur guérisseur à tendance à s’élever de façon spectaculaire pendant les soins grâce aux énergies qu’il canalise. Certains peuvent atteindre un taux vibratoire de 14500 ub (unités bodis)

Ceci est parfois lié aux entités de guérisons qui incorporent le médium guérisseur pour agir sur la personne soignée. Les soins peuvent être pratiqués aussi bien à distance qu’en cabinet avec exactement la même efficacité. L’énergie envoyée peut être raffinée, … c’est le signe d’une prestation de haut niveau digne d’un guérisseur puissant. Il peut avoir reçu cette capacité depuis sa naissance ou pas…

Meilleure sera la santé physique, émotionnelle et mentale d’un thérapeute, plus son taux vibratoire élevé lui permettra d’être en résonance avec des hautes énergies de guérisons indispensables dans la pratique de ses soins.

Plus le taux est bas plus la maladie peut-être grave d’où l’importance de repérer et traiter les raisons d’une baisse énergétique afin de faire remonter ce taux vibratoire

Il procédera à plusieurs petits examens sur le plan physique, psychique, énergétique et organique

N’avez-vous jamais entendu l’expression “qui se ressemble, s’assemble” ?
Il vous met en confiance, vous pose des questions et vous écoute.
Si vous êtes en résonance parfaite avec lui, les résultats n’en seront que plus satisfaisants, une fois la séance terminée.
Notre état vibratoire nous met en résonance avec lui mais aussi avec les autres vibrations présentes autour de nous, celles des autres personnes, mais également avec les vibrations de tout l’univers.

Tout est constamment en changement et dépend de bien de paramètres qui souvent nous dépassent.

Plus vous traînez des vieilles casseroles, plus votre taux vibratoire est bas.

De quelles vibrations sont composées vos émotions aujourd’hui ?

Plus vous vous sentirez en sécurité et écouté, plus vous vous confierez.
Parfois vous ressentirez que de l’aide vous sera utile pour avancer plus vite ainsi que pour dégager certaines souffrances inutiles.
Ce fait est lié aux différentes forces qui s’unissent au guérisseur afin de lui conférer toute l’énergie nécessaire pour vous soigner.

Lorsque votre corps sera harmonisé sur des fréquences vibratoires plus agréables, vous  évoluerez..s surtout, quand vous aurez définitivement lâché certains liens avec votre passé.

Quand les niveaux vibratoires augmentent durablement, les différents corps énergétiques sont moins sujets à être pollués par des énergies perturbatrices qui habituellement se nourrissent de basses fréquences.
Lorsque les vibrations d’une personne changent, que celle-ci élève ses pensées et change son regard sur la vie, ses nouvelles vibrations ne sont plus en accord avec d’anciennes pensées négatives ou un mode de vie qui ne lui correspond plus.

Un taux vibratoire n’est jamais fixe, il est constamment en changement.

Tout être humain possède un taux vibratoire définissant la fréquence d’énergie correspondante à son degré d’évolution spirituelle ; c’est la nature et le degré de son énergie qui caractérisent son taux vibratoire.

Le taux vibratoire donne une indication sur notre rayonnement. Le taux vibratoire permet de mesurer le niveau des énergies subtiles qui se dégagent de toutes choses, comme par exemple les objets, les végétaux, les minéraux, l’alimentation, l’eau, le corps humain, les corps subtiles, les animaux, les énergies environnantes, un lieu, etc….
Par exemple: L’Eucalyptus assainit l’atmosphère énergétique d’un lieu en transmutant les énergies négatives et en élevant le taux vibratoire ambiant.

Comment est mesuré le taux vibratoire

Le taux vibratoire peut être mesuré en unités Bovis

Quand son taux vibratoire passe en dessous des 6500 UB, l’homme entre dans le champs de la maladie.

La Loi de Bovis dit que tout corps peut être capteur et émetteur d’ondes

Pour Alfred Bovis, tout corps, forme, dessin ou contour de corps, est à la fois induit et inducteur. C’est à partir de cette théorie qu’il a été amené à construire tous ses appareils de détection et à concevoir son biomètre mesurant toutes les radiations et les classant par catégorie.

Il a établi une loi, appelée la Loi de Bovis, qui dit:
« Tout corps (dessin ou contour du corps), de forme allongée, quelle que soit sa longueur et quelle que soit sa nature, animale, végétale ou minérale, a la propriété de capter les ondes telluriennes lorsqu’il est placé en direction Nord-Sud. Si l’on donne à ce corps une forme géométrique quelconque, il deviendra émetteur et capteur d’ondes, quelle que soit sa position ».

  André Bovis était un physicien, inventeur et chaudronnier originaire de Nice. Dans les années 1930, ses investigations personnelles lui permirent d’établir une échelle de valeur afin de quantifier l’énergie vitale contenue dans les aliments : l’échelle Bovis qui mesurait les unités Bovis était née.

André Bovis, qui cherchait à mesurer la vitalité et les vibrations des aliments, avait conçu une règle graduée de 0 à 36 000, appelée désormais le biomètre, dont l’unité de mesure est le bovis (ub)
Cet appareil est indispensable pour pouvoir calculer la vibration énergétique exacte. Il détermine la valeur en unités Bovis (UB) d’un être vivant, d’un objet ou d’un lieu. Bien sûr, on peut également mesurer les unités Bovis avec une pendule, par le chemin de la radiesthésie.

La vie moderne d’aujourd’hui contribue souvent à maintenir un état vibratoire très bas
Beaucoup s’entendent à dire que le taux vibratoire « normal » d’un être humain oscille entre 6000 et 9000 UB.

Les causes d’un taux vibratoire en baisse proviennent d’un mode de vie souvent déséquilibré : stress, alimentation industrielle, mauvaise respiration, tabac, drogue, alcool, médicaments… Mais aussi à cause de nos peurs, nos pulsions, nos colères qui nous polluent également et contribuent à abaisser notre taux vibratoire, de même que nos pensées impactent en temps réel notre taux.

Nos vibrations changent à chaque instant en fonction de la qualité de nos actions, de nos paroles, de nos pensées. Les activités artistiques, faire la cuisine, les ondes électromagnétiques nocives ( Linky, téléphone ou ordinateur portable, 4G, 5G, wifi, bluetooth … ), l’alimentation industrielle, les pesticides, la télévision et les médias de masse ( contrôle mental ), toutes les émotions négatives, la colère, l’esprit de vengeance …, les situations conflictuelles de couple, au travail et autres …. Font monter ou descendre notre taux vibratoire.
Nous sommes toute la journée en changements vibratoires.

L’alimentation c’est la base d’un bon taux vibratoire.

Il faut noter que les aliments impactent sur l’organisme. 

Plus un aliment sera énergétiquement bas, moins il sera favorable et aura donc tendance à faire baisser votre taux vibratoire. Un fruit ou un légume peut perdre 70% de son énergie entre le moment de sa cueillette et le moment où vous le mangez.

Quelle est la qualité vibratoire de la nourriture que vous souhaitez offrir à votre corps ?

Il faut manger sain, varié et équilibré tous les jours.
Une alimentation fraiche et d’agriculture biologique,
Certains ont mesuré le taux vibratoire d’un plat qu’ils venaient de préparer et ont refait une mesure comparative après avoir fait une prière pour le bénir… Ils ont vu grimper les vibrations.

– Il ne s’agit pas non de devenir maniaque et de faire le ménage toutes les 5 minutes, mais un intérieur propre et rangé est l’assurance d’un bon taux vibratoire

 SOURCE :          thérapieducorps.fr
(la source originale de ces informations est tirée du livre Power Vs Force.
Basé sur la thèse de doctorat de M.David R. Hawkins)

Algo energie 120 GélulesChou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Algo’Energie contient de la chlorella qui améliore la vitalité et l’énergie de l’organisme.

 

La Chlorella est une algue verte unicellulaire d’eau douce. Ce genre d’algue se distingue des autres végétaux par une exceptionnelle concentration en Chlorophylle.
La Klamath (Aphanizomenon flos aquae) est une micro-algue de couleur bleue-verte. Son nom signifie « fleur invisible de l’eau ». Elle est issue du lac Klamath Supérieur, d’où elle tire son nom actuel, situé dans l’état de l’Orégon aux Etats-Unis.

Share Button