Archives par étiquette : alimentation

ALIMENTATION : Drôles de pâtes



LE BLOC NOTE
DE
COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

Com’pote parle d’alimentation depuis longtemps dans la Chouette…
il commence à en connaitre un rayon

littel com pote
ALIMENTATION :
Drôles de pâtes

Manger mieux :
Pourquoi vous devriez opter pour ces trois types de pâtes

Les pâtes sont un des aliments de base pour de nombreuses cuisines. Si les pâtes blanches (blé) sont celles que l’on retrouve traditionnellement dans la casserole, il existe désormais différentes variétés, permettant une alimentation plus équilibrée et pour certaines, plus digeste. Celles au blé complet, aux pois chiches et aux lentilles rouges sont connues pour être d’excellentes alternatives aux pâtes de blé raffiné traditionnelles. On vous explique pourquoi vous devriez envisager de les intégrer dans votre alimentation.

littel com poteLes pâtes aux lentilles rouges : fer et antioxydants

En plus d’être visuellement plaisantes avec leur jolie teinte rouge, les pâtes aux lentilles rouges sont une bonne alternative sans gluten aux pâtes de blé raffiné. Comme leur nom l’indique, elles sont faites à partir de farine de lentilles rouges et sont particulièrement bénéfiques pour leur teneur en fer, essentiel pour transporter l’oxygène dans le sang, et en antioxydants, qui aident à combattre les radicaux libres et à réduire l’inflammation dans l’organisme. On ajoute une mention spéciale pour leur apport élevé en fibre et protéines. Deux éléments qui aident à stopper la sensation de faim en plus d’offrir un bon soutien à la masse musculaire. Vous l’aurez compris, les pâtes de lentilles rouges sont particulièrement idéales pour les sportifs.

littel com poteLes pâtes au blé complet : riches en fibres

Les pâtes au blé complet sont faites à partir de grains entiers, ce qui signifie qu’elles conservent le son, le germe et l’endosperme du blé. Cette composition entière, leur confère une teneur élevée en fibres, en vitamines et en minéraux. Les pâtes au blé complet contiennent environ 6 à 7 grammes de fibres par portion, contre seulement 2 grammes pour les pâtes au blé raffiné. Ces fibres sont essentielles car elles permettent une bonne digestion et aident à maintenir un poids de santé. Mais pourquoi ? Grâce à cette  teneur en fibres, les pâtes au blé complet ont un indice glycémique plus bas, ce qui stabilise les niveaux de sucre dans le sang et fournit une énergie stable sur la durée. Un dernier point pour définitivement faire pencher la balance, elles contiennent plus de vitamines B et de minéraux comme le fer et le magnésium, comparé aux pâtes traditionnelles.

littel com poteLes pâtes aux pois chiches : protéines végétales

Les pâtes aux pois chiches sont fabriquées à partir de farine de pois chiches, elles sont réputées particulièrement riches en protéines et en fibres, à l’instar des pâtes aux lentilles rouges. D’origine végétale, elles sont naturellement sans gluten, ce qui en fait une excellente alternative pour les personnes souffrant d’intolérance et d’allergie. Le saviez-vous ? Une portion de pâtes aux pois chiches peut contenir jusqu’à 14 grammes de protéines, ce qui est presque le triple de la quantité trouvée dans les pâtes au blé raffiné… C’est une option idéale pour les végétariens et les végétaliens en quête de protéines autres qu’ animales.

SOURCE : https://www.elle.fr/Minceur/News/Nutrition-Sante/Manger-mieux-pourquoi-vous-devriez-opter-pour-ces-trois-types-de-pates-4236246?utm_source=pocket-newtab-fr-fr

La nutritionniste et biologiste Simona Meloni, s’est penchée sur ce sujet dans son livre:
La dieta antinfiammatoria
(Le Régime anti-inflammatoire).

MAIS AUSSI

RÉGIME ANTI-INFLAMMATOIRE:
Combattre l’inflammation chronique, Réduire la graisse du ventre et Renforcer le système immunitaire. Avec des recettes françaises traditionnelles

https://amzn.to/49wiS0s

COM’POTE

Share Button

La Vache qui rit ? C’est qui….. ?

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …

Connaissez-vous l’histoire de La Vache qui rit ?

Le célèbre fromage français est né il y a plus d’un siècle, conquérant les quatre coins du monde. Retour sur cette incroyable saga.
L’odyssée de La Vache qui rit commence il y a un peu plus d’un siècle à Lons-le-Saunier, dans le Jura, sous l’impulsion de Léon Bel, issu d’une famille spécialisée dans la fromagerie.

À cette époque, la petite entreprise détenue par les Bel achète des meules de gruyère et d’emmental pour les affiner et les revendre. Mais tout bascule vers 1920.
Léon Bel découvre alors un procédé innovant qui permet de produire et de conserver du fromage fondu.
De quoi s’ouvrir les portes d’un marché naissant et en finir avec les invendus, car, grâce à cette méthode, ils peuvent être transformés en une pâte savoureuse.
Ambitieux, Léon Bel s’associe en 1921 avec le Suisse Émile Graf, dont la famille a inventé ce procédé, pour fabriquer son propre fromage fondu.

Comment donner une allure remarquable au nouveau de la cave Bel ?

Inspiré par ses souvenirs de soldat de la Première Guerre mondiale, Léon Bel crée un logo mémorable : une vache hilare, dessinée debout, qui orne les premières boîtes métalliques sur fond rouge, ressemblant à celles de sa section de ravitaillement en viande fraîche.

Dès 1923, 12 000 boîtes sont vendues chaque jour !
En 1924, à la suite d’un concours, Léon Bel charge l’illustrateur Benjamin Rabier de retravailler les traits de la vache pour les humaniser davantage.
Sur les conseils de sa femme, il ajoute également des boucles d’oreilles en forme de boîtes de Vache qui rit à l’image. Le résultat, vous le connaissez !

Léon Bel révolutionne aussi l’emballage, introduisant des portions triangulaires emballées individuellement dans du papier aluminium, présentées dans des boîtes rondes équipées d’un système d’ouverture innovant : le fameux petit fil rouge.
Dès 1929, La Vache qui rit s’exporte au Royaume-Uni et en Belgique, et continue son expansion après la Seconde Guerre mondiale en Europe de l’Est, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Dans les années 1970, le groupe Bel s’implante en Amérique du Nord, au Japon et en Chine, adaptant les saveurs de son fromage aux goûts locaux. 

La Vache qui rit est ainsi distribuée dans plus de 130 pays et déclinée en 110 recettes différentes.
Le visage de La Vache qui rit a connu quelques variations au fil des années, mais a toujours conservé son sourire emblématique.
Aujourd’hui, la marque de La Vache qui rit est traduite dans une vingtaine de langues : The laughing Cow en anglais ; A vaca que ri en portugais ; Die Lachende Kuh en allemand, etc.
En parallèle de cette conquête planétaire, l’entreprise détentrice du fromage applique une politique de veille redoutable afin de se protéger contre les contrefaçons.

Le groupe familial Bel, qui détient toujours la marque, a enrichi sa gamme avec des produits comme Babybel, Kiri et Boursin.
Il réalise près de la moitié de son chiffre d’affaires à l’international, avec des filiales et des sites de production dans le monde entier, et des millions de portions vendues quotidiennement.
Ah, on allait presque oublier : pourquoi cette charmante vache rit-elle ?
Dans le livre que la société Bel dédie à sa vache de poids, on lit cette réponse :
“Aucune enquête, aucune attaque, aucun procès, jamais, ne révélera pourquoi La Vache qui rit rit.” Soit. Que le mystère perdure !


POTACHE


Share Button

L’alimentation anti inflammatoire



LE BLOC NOTE
DE
COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

Com’pote parle d’alimentation depuis longtemps dans la Chouette…
il commence à en connaitre un rayon

Alimentation : L’alimentation anti inflammatoires

littel com poteVoici 6 aliments anti-inflammatoires à inclure dans votre régime alimentaire pour rester en bonne santé
Certains aliments permettent de prévenir des inflammations au niveau des articulations, de l’intestin et des problèmes musculaires;

Certains aliments ont naturellement des propriétés anti-inflammatoires qui sont précieuses pour le bien-être physique et le fonctionnement général de l’organisme.
“L’inflammation et sa régulation sont des processus naturels qui correspondent à la réaction de l’organisme face aux potentiels dangers comme les virus, les bactéries et les allergènes”.

“Cette réaction est essentielle pour nous protéger des agents pathogènes et nous maintenir en bonne santé. Il existe cependant le risque que l’inflammation devienne chronique, notamment à cause de divers facteurs tels que le stress, une mauvaise alimentation, le manque de sommeil et la sédentarité”
“Dans ce cas, le corps produit, par réaction chimique, des cytokines qui endommagent les tissus sains, entraînant des troubles allant de la fatigue et des problèmes digestifs à de véritables maladies.”

Alors que faire ?

Il s’agit d’adopter un régime alimentaire adéquat au quotidien, ce qui “ne signifie pas que l’on se prive ou que l’on doive faire preuve de rigidité” mais tout bonnement que l’on sait quels aliments privilégier – “plus particulièrement les protéines végétales par rapport aux protéines animales” – et lesquels éliminer ou fortement diminuer “particulièrement les aliments transformés”.
Voilà pour l’idée générale. Venons-en maintenant aux détails pratiques.

Quels sont les 6 aliments anti-inflammatoires ?

“La moitié de nos repas devrait être composée d’aliments qui réduisent l’inflammation, à savoir les légumes, les fruits, les graines, les noix, les légumineuses, les épices et les herbes comme la menthe, le persil, etc.
L’autre moitié du repas devra se constituer de céréales, de protéines animales et d’assaisonnements divers.
Ces proportions garantissent une capacité de réaction maximale de l’organisme, mais en cas de problèmes particuliers, on peut envisager des réponses plus ciblées.

Les aliments anti-inflammatoires pour les articulations

“En cas d’arthrose, il faut privilégier les antioxydants, c’est-à-dire les aliments contenant de la vitamine E comme les myrtilles et les fruits rouges en général, les légumes-feuilles verts comme les blettes, les salades, les crucifères comme le chou et le chou-fleur, les fruits secs et les noix comme les amandes et les noisettes, les graines de tournesol.
Il est également important de consommer des aliments riches en vitamine C, comme les légumineuses et les agrumes.

Un exemple de plat qui permet de marier tous ces bienfaits ?
Des pâtes complètes avec des haricots blancs et du brocoli.”

Les aliments anti-inflammatoires pour l’intestin

“Les problèmes d’inflammation visent fréquemment le côlon, ultime chaînon de notre système digestif. Dans ce cas, il est utile de limiter les sucres, qui ont tendance à fermenter dans l’intestin et donc à aggraver les symptômes :
il est recommandé de mettre la pédale douce sur les produits laitiers et les fruits, surtout les fruits sucrés, mais aussi sur les légumes, les légumineuses et les céréales complètes, car l’inflammation du colon (ou colite) s’aggrave avec une trop forte consommation de fibres.

En revanche, les protéines, et plus particulièrement poisson, certaines viandes et les œufs, sont à privilégier.
Un bon plat complet pourrait se composer d’une portion de riz basmati, avec des légumes simples à assimiler (des courgettes par exemple) et des crevettes comme source de protéines.”

Les aliments anti-inflammatoires pour les muscles

“L’inflammation musculaire peut en réalité recouvrir des problèmes très différents, mais le plus courant d‘entre eux est la fibromyalgie.
En général, comme pour l’arthrose, mon conseil est de miser sur les antioxydants, ainsi que sur les aliments riches en potassium et en magnésium, nécessaires à l’effort musculaire.
Feu vert, donc, pour les fruits secs et les noix comme les amandes, les pignons et les noix, les graines de tournesol et de courge, que l’on peut ajouter à l’assaisonnement d’une salade pour s’assurer une petite dose au quotidien.
Parmi les autres aliments riches en potassium, outre les bananes, on peut citer les haricots blancs, les fèves et le germe de blé, contenu dans les céréales complètes.
Des épices comme le gingembre, le curcuma et le safran sont également à privilégier.”

Que boire pour désenflammer l’organisme ?

Il n’existe malheureusement pas de potion magique, mais de nombreuses études ont confirmé les propriétés antioxydantes du thé vert.
Pour ma part, je recommande une simple infusion de gingembre.
En ce qui concerne le kombucha (et plus généralement aux aliments fermentés comme le tempeh, le miso, le kimchi ou la choucroute), dont on entend beaucoup de bien ces derniers temps, les études sont encore en cours, mais sa consommation régulière à des doses modérées pourrait être bénéfique pour le microbiote intestinal, et ainsi pour l’organisme dans son ensemble.”

SOURCE : https://www.gqmagazine.fr/article/voici-6-aliments-anti-inflammatoires-a-inclure-dans-votre-regime-alimentaire-pour-rester-en-bonne-sante?utm_source=pocket-newtab-fr-fr
article de Olga Noel Winderling

La nutritionniste et biologiste Simona Meloni, s’est penchée sur le sujet pour son livre:
La dieta antinfiammatoria
(Le Régime anti-inflammatoire).

MAIS AUSSI

RÉGIME ANTI-INFLAMMATOIRE: Combattre l’inflammation chronique, Réduire la graisse du ventre et Renforcer le système immunitaire. Avec des recettes françaises traditionnelles

https://amzn.to/49wiS0s

COM’POTE

Share Button

Bien manger pour ne plus déprimer



BLOC NOTE LITTÉRAIRE

par Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

AUJOURD’HUI : Le meilleur spécialiste français des liens entre psychologie et microbiote, explique, preuves scientifiques à l’appui, comment ce que nous mangeons joue un rôle central sur nos émotions.

Bien manger pour ne plus déprimer Guillaume Fond (Dr)
   22 .90 EUROS

https://amzn.to/3us9goK

« Ce livre, écrit par le meilleur spécialiste français des liens entre psychologie et microbiote, explique, preuves scientifiques à l’appui, comment ce que nous mangeons joue un rôle central sur nos émotions.

Et il nous propose aussi tous les conseils pratiques pour que notre alimentation soit non seulement un plaisir, mais aussi une aide pour préserver ou réparer notre équilibre psychologique. Si vous devez ne lire qu’un ouvrage sur ce thème, c’est celui-ci ! Un livre remarquable. » Christophe André

À la lumière des dernières découvertes relatives à l’influence de la santé de notre intestin sur la santé de notre cerveau, on ne peut plus ignorer le rôle de l’alimentation dans certains troubles psychiques comme la dépression ou l’hyperactivité.

De nombreux conseils pratiques vous aideront à protéger votre microbiote et à améliorer votre bien-être mental.


POUR LIRE QUELQUES EXTRAITS
Pour consulter un extrait de la version Kindle

 Bien manger pour ne plus déprimer
Une interview du
Docteur FOND sur Radio J durée
23 mn

   22 .90 EUROS   https://amzn.to/3us9goK

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc
LE TRAIN DE MA VIE

RETRO : C’est du même auteur…..

Share Button