Archives par étiquette : plantes

La cannelle contre votre diabète


logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE
– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je voulais, cette semaine, vous parler de
La cannelle…!

 

La cannelle peut-elle vraiment réduire votre glycémie ?

Une réponse simple serait : oui !
Mais creusons un peu le sujet.  

C’est une erreur heureuse qui a mené les chercheurs occidentaux à trouver l’effet de la cannelle sur la glycémie (alors que cet effet est connu depuis des lustres en Asie…!!!!).

En effet, on doit cette découverte au Dr Richard A. Anderson, ce scientifique a axé ses études sur les effets de la cannelle sur les diabétiques. De nombreux autres scientifiques vont le suivre, tous convaincus que la cannelle est le meilleur espoir de remède naturel contre le diabète.

Comment la cannelle agit sur la glycémie ?

Le composé magique qui entre jeu se nomme : methylhydroxychalcone polymère (MHCP), le composé le plus actif de l’écorce.

En effet, les études du Professeur Anderson ont montré que cette substance multiplie jusqu’à 20 le métabolisme du glucose, le processus qui transforme le sucre en énergie. À ce titre, la cannelle est l’alliée des régimes !

La cannelle facilite le travail de l’insuline, et aide donc à faire entrer le sucre dans les cellules. À ce titre, elle aurait un effet comparable à certains médicaments tels que les thiazolinediones (Actos®, Avandia®, etc.), qui réduisent la résistance à l’insuline.

De plus, le MHCP est un formidable antioxydant, d’une classe de polyphénols que l’on retrouve également dans les fèves de cacao, qui a lui aussi un impact sur le diabète.
En effet, les antioxydants préviennent la formation de radicaux libres, qui abîment l’ADN des cellules et qui entraînent donc des maladies chroniques, dont le diabète. Il existe de nombreuses études sur l’action des antioxydants sur la réduction diabète .

Elle a aussi une action positive sur le taux de cholestérol.

Très riche en anti-oxydants, la cannelle permet de lutter contre le vieillissement cellulaire. Elle est souvent à l’étude dans le cadre de la prévention de cancers et les résultats sont très optimistes.

En hiver, elle réchauffe le corps, calme la toux. Elle renforce les défenses immunitaires et permet de lutter contre les “coups de pompe”.

Quelles preuves de l’effet de la cannelle sur le diabète ?

À la suite de la découverte du Dr. Anderson, des centaines d’études sont menées sur l’écorce par des centaines de scientifiques. Finalement, c’est le Dr. Anderson qui publiera en 2010, un article scientifique faisant le bilan des 16 principales études sur la cannelle.

Sur ces 16 études, 11 montrent un effet significatif de l’épice, et 5 montrent peu ou pas d’influence sur la baisse de la glycémie.

Les cas où la cannelle n’a pas ou peu d’effet :
– sur les gens bien portants qui en consomment
– sur les diabètes de type 1
– Concernant ces dernières études peu ou pas concluantes, les patients prenaient de la metformine, un des traitements les plus courants pour traiter le diabète de type 2. Selon Anderson : « la metformine agit comme la cannelle, en augmentant la sensibilité à l’insuline.
Si l’on prend assez de metformine pour gérer la glycémie, la cannelle n’aura pas d’effets ».

Les cas où la cannelle a un effet significatif :
– le diabète de type 2
L’étude la plus importante a été menée par le Dr Anderson avec une équipe de chercheurs de l’École d’agriculture de Peshawar.
Menée sur 60 patients d’âge moyen, souffrant de diabète de type 2, répartis en 6 groupes.
Résultat : chez les groupes prenant de la cannelle, on a observé une baisse du taux de glycémie de 18 à 29%. On a aussi observé une baisse des triglycérides de 23 à 30%, du taux de cholestérol total de 13 à 26%, et le taux de mauvais cholestérol (cholestérol LDL) de 10 à 24%.

Attention : Quelle variété de cannelle pour le diabète ?

il  existe deux variétés, qui proviennent de l’écorce de deux espèces d’arbres très proches mais différentes :

– La Cinnamomum verum, dit cannelle de Ceylan, aussi dit vraie cannelle,

– La Cinnamomum aromaticum ou Cinnamomum cassia, dit cannelle d’Indonésie ou de Chine, aussi dit fausse cannelle.

Soyons clair : Pour abaisser la glycémie et le cholestérol, la variété importe peu, elles ont le même effet. Cela dit, pour une utilisation à long terme, nous conseillons tout de même la cannelle de Ceylan.

Alors pourquoi cette précision ?

Leurs vertus pour la santé sont les mêmes, à une exception près qui fait toute la différence : La coumarine.
C’est en effet la concentration en coumarine qui diffère chez les deux espèces.
L’écorce de cannelle de Ceylan (Cinnamomum verum) n’en contient quasiment pas, mais par contre, l’écorce de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) en est riche.
Sauf que la coumarine est potentiellement toxique pour le foie, car elle possède des propriétés hépatotoxiques.

Donc pour une consommation à long terme, préférez la cannelle de Ceylan qui ne contient quasiment pas de coumarine qui est toxique pour le foie

Comment prendre la cannelle ?

Rappelons qu’il est strictement proscrit de faire de l’automédication dans le cadre du diabète. Les informations de cet article sont donc à titre informatif.

Les différentes manières de faire :

Les effets se font ressentir, avec une consommation quotidienne, quelle que soit la manière.

Les doses généralement conseillées vont entre 1 et 4 g (entre 1/2 et 1 cuillère à café par jour) de cannelle de Ceylan par jour, même si les études n’ont pas permis de mettre à jour une posologie idéale.

Vous pouvez la consommer :

– Au petit déjeuner : dans du fromage blanc, sur vos céréales, sur une salade de fruits, etc.

– Dans vos plats salés : oui, surtout au Maghreb et en orient, on la retrouve dans les plats salés : couscous, tajines, etc.

– Dans la confection de vos desserts : à ajouter directement dans vos préparations.

– En boisson : dans du lait (recette du lait à la cannelle), dans votre thé, du jus de fruit (pomme, orange, raisin, etc.), des boissons fouettées, etc.
Vous pouvez aussi juste faire une infusion de cannelle, en faisant bouillir une tasse d’eau, puis en laissant infuser quelques bâtons de cannelle, ou alors une cuillère à café de cannelle en poudre, à couvert, pendant 10 min.
N’hésitez pas à sucrer avec du miel, les bienfaits des deux sont très bénéfiques.
La cannelle a une saveur sucrée qui remplacera le sucre dans toutes vos préparations.

La cannelle, pour calmer les envies de grignoter

Il existe de nombreuses solutions pour calmer les envies de grignotages. La cannelle pourrait faire partie de vos solutions en cas de besoin. Pour cela, il vous suffit tout simplement d’en respirer quelques effluves ! C’est très efficace !

Vous pouvez toujours avoir sous la main une petite boîte dans laquelle vous aurez placer un bâton de cannelle, quelques écorces d’orange ou encore une gousse de vanille, le tout additionné de quelques gouttes d’huile essentielle de cannelle. Dès que l’envie de grignoter arrivera, il vous suffira d’ouvrir votre boîte et de respirer calmement son parfum. La cannelle s’avère être un coupe faim naturel très efficace.


SOURCES : 
site l’ile aux épices.com

Cannelle bâton 100gCannelle bâton 100g

  Idées de recettes:

  • Poulet rôti au citron et à la cannelle
  • Riz basmati à la cannelle
  • Tarte aux pommes cuites au thé vanille, cannelle et citron
  • Pommes au four à la cannelle et au vin du Porto
  • Poulet aux pêches rôties au miel et cannelle
  • Tiramisu poires-cannelle
  La cannelle est une épice très populaire, très utilisée pour le sucré, bien souvent en association avec la pomme ou encore le chocolat.

En Occident, on utilise généralement la cannelle dans les desserts, tandis qu’en Afrique du Nord, en Inde, en Grèce et en Orient, on la cuisine avec les plats salés, notamment les viandes rouges et la volaille. On en rajoute souvent dans les couscous et tajines.

Dans vos desserts, ajoutez-en à vos pâtes pour gâteaux, vos biscuits, fruits, tartes, enfin partout !

N’hésitez pas à l’employer aussi dans vos plats salés : son parfum subtil aromatisera tout en restant très discret ! Vous pouvez en saupoudrer (légèrement : la moitié d’une cuillère à café pour 4 ou 5 personnes) dans vos poêlées de légumes, dans vos féculents, etc.

Elle s’emploie très bien dans les salades composées ou directement dans la vinaigrette. Elle fait d’ailleurs partie intégrante de notre mélange d’épices pour salade !

Compléments alimentaires Ruedesplantes

duo compoteCOM’POTE

Share Button

Savez vous qui est DIOSCORIDE…?

Restez svelte 160pxBannière ruedesplantes 468/60px

les potes doivent être éclairés

CHRONIQUES CHOUCROUTE

par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..

Aujourd’hui découvrons ensemble  qui est ce médecin grec
DIOSCORIDE Pedanios

 

DIOSCORIDE Médecin grec (40 -90) par Sebastinao RICCI peintre vénitien (1659 1734)

DIOSCORIDE Pedanios

Médecin grec (vers 40 – vers 90)

Pendant près de quinze siècles, l’œuvre de
Dioscoride est restée une des principales référence en botanique médicale.
Elle est aujourd’hui un document unique pour l’étude de la botanique de l’antiquité.

Peu de temps après le début de l’ère chrétienne, nous voyons la pharmacie naître avec Dioscoride.
Jusque là ce sont les médecins qui préparaient les
médicaments avec des plantes médicinales achetées chez les herboristes ou rhizotomes et avec des produits chimiques achetés chez des droguistes ou pharmacopoles.

Nous sommes à une époque ou ces pharmacopoles vont se transformer en pharmaciens; toutefois s’ils fabriquaient les médicaments ils les vendaient non aux malades, mais aux médecins.

C’est Dioscoride qui va fournir aux pharmacopoles les bases scientifiques de leur métier.

Sa vie

Dioscoride est un Grec d’Asie Mineure, né vers 40 après J-C à Anazarbus en Cilicie actuellement le sud de la Turquie.
Il fit ses études à Alexandrie, puis à Athènes, où il fut l’élève de Théophraste.

S’étant rendu à Rome, il y devint médecin militaire, ce qui lui permit de suivre les légions romaines dans une grande partie de l’Europe (de 54 à 68 ap. J. C.) :
Italie, Gaule, Espagne, Afrique du Nord. Il put ainsi recueillir au passage une riche collection de plantes et d’observations.

Le “De Materia Medica” de Dioscoride…

 « De Materia Medica » de Dioscoride Description Ce livre est un parfait exemple du transfert des connaissances au fil des siècles. Au Ier siècle, le médecin et apothicaire grec Dioscoride, considéré comme le père de la pharmacologie, écrivit un document majeur sur la botanique et les remèdes. L'ouvrage fut traduit en arabe au Xe siècle, à l'époque d'Abd al-Rahman III (891−961), calife de Cordoue. En 1518, Antonio de Nebrija réalisa la première traduction en latin de l'ouvrage en Espagne, à l'Escuela de Traductores de Toledo (École de traducteurs de Tolède).

Ce contemporain de Pline l’Ancien est célèbre par son herbier connu sous le nom de “DE Materia Medica”, description de plus de six cents plantes et presque 1 000 remèdes qui est aussi la source principale de connaissance en matière de plantes médicinales durant l’Antiquité.

On pense qu’il l’a rédigé vers 60 après J.-C., qu’il a été médecin militaire sous les règnes de Claudius Ier et de Néron.
L’ouvrage de botanique écrit en grec est plus connu sous son nom latin :

“DE Materia Medica”.

Il eut la plus grande influence dans l’histoire de cette discipline. Il décrit l’utilisation médicale de 1 600 produits, les trois cinquièmes sont des végétaux, le reste des animaux et des minéraux. Il donne le nom populaire de chaque espèce (avec leur synonyme en latin, en grec, souvent également en égyptien, en perse, en syrien, en espagnol), et les décrit brièvement, il indique leurs vertus et comment les récolter.

Il cite ses essais soit sur lui-même, soit sur les soldats de Néron; en cela c’est un travail remarquablement original. En ce qui concerne les animaux, on sent qu’il les connaît mal, car il raconte à leur sujet les superstitions les plus absurdes.
Par contre les sels de fer, de cuivre, de plomb, de soufre, d’antimoine et d’arsenic n’ont pas de secret pour lui. Il tente de donner, lorsqu’il le peut, leur distribution géographique.

Une quarantaine de remèdes mentionnés dans cet ouvrage figure toujours dans la pharmacopée moderne.

Le De Materia Medica est avant tout un ouvrage médical et Dioscoride ne s’intéresse que peu à la botanique en tant que telle, il préfère l’observation directe à la répétition de ouï-dire et critique les ouvrages de ses prédécesseurs à l’exception toutefois de Crateuas (médecin de Mithridate).

Le Dioscoride de Vienne ou codex Anicia Juliana est un des plus anciens manuscrits grecs du traité Peri hulês iatrikês.

Dans les siècles suivants, cet ouvrage sera abondamment recopié, en grec d’abord. Un fragment de manuscrit précoce, le Michigan Papyrus, laisse penser que l’œuvre originale de Dioscoride ne comportait pas d’illustration.
Lors des copies des ajouts sont parfois effectués ( des extraits de Galien et du Rhizotomicon de Crateuas (médecin de Mithridate).

La plus ancienne copie illustrée de ce traité a été découvert à Istanbul en 1560 datant probablement de 512 ou 513. Cette version est conservée aujourd’hui à Vienne.

Ce manuscrit magnifique aurait été offert pour l’anniversaire de Juliana Anicia, fille de l’empereur de Constantinople Anicius Olybrius.

Le manuscrit de Naples, de la fin du 7e siècle, hérite de la même lignée d’illustrations.


Le De Materia Medica sera également traduit en latin et en de nombreuses langues européennes et orientales.
De nombreux sites de copie existent, de l’Europe à l’Asie Centrale. Ces copies et ses traductions seront elles même les modèles de nouvelles copies et traductions… aboutissant au fil des siècles en Europe à une dégradation progressive du contenu.

Grâce aux contacts avec la grande civilisation Arabe, alors dépositaire des savoirs de l’antiquité, un retour à des textes plus fidèles à l’original sera possible.

Jean de La Ruelle (1474-1537), le traducteur français de cet ouvrage, était médecin de François Ier.

Avec d’autres, il contribua à ramener la pharmacologie des recettes compliquées des Arabes aux sources de la nature.

Cet important ouvrage fut très utilisé au Moyen Âge dans sa traduction latine du VIe siècle.
Il fut imprimé en version latine à Colle en 1478 et en grec à Venise chez Alde Manuce en 1499.
Il devait faire ensuite l’objet de nombreuses éditions à travers tout le XVIe siècle.

Au XVIe siècle, le retour aux Anciens conduit à une étude plus exacte des plantes.

Les études de botanique, connexes avec la médecine, connaissent ainsi une véritable renaissance, laquelle est surtout due à la vogue de l’auteur grec Dioscoride.
Dioscoride est mort vers 90 .

SOURCE :

http://medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/dioscoride.htm

retour sur la rubrique du même tabac

 

RETRO :

C’est du même tabac…..

POTACHE

Share Button

VERTUS DES PLANTES : Le persil nettoie..! Pas ton linge … Tes reins.. les miens aussi alors..!

retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité– LE BLOC NOTE
  CHOULAGER

par CHOU BLANC

Ma grand mère Marthe, magnétiseuse connaissait avant moi les vertus du PERSIL
.
Voilà ce qu’elle m’a confié :

“Petit écoute ta grand-mère…Tu leur diras que pour leur santé ils doivent manger des tonnes d’ail et des hectares de persil”
Cette phrase résonne encore dans ma tête, si bien que je ne résiste pas à vous donner un remède naturel pour nettoyer vos reins

C’est un Remède d’autrefois, mais si économique et bio que ça vaut pas la peine de laisser vos reins encrassés…

NETTOYER VOS REINS AVEC SEULEMENT UN BOUQUET DE PERSIL

Désintoxication des reins par un traitement naturel

Les années passent et nos reins filtrent le sang en retirant le sel,le poison et tout ce qui intoxique indésirablement notre corps.

Avec le temps, le sel s’ accumule et doit faire l’ objet de nettoyage et des traitements.

Comment allons-nous surmonter ce problème ?
C’ est très facile :

– acheter un bouquet de persil
– le laver, puis le couper en petits morceaux et le mettre dans une casserole, verser de l’ eau propre ( 1 litre ) la faire bouillir pendant dix minutes et le laisser refroidir.
– ensuite filtrer et verser la solution dans un flacon propre et la garder à l’ intérieur d’ un réfrigérateur.
Posologie : boire un verre par jour.

Résultat : vous remarquerez tout le sel et autres déchets accumulés sortir de vos reins par la miction et aussi vous serez en mesure de constater la différence que vous n’ avez jamais ressenti avant.
Le persil est connu comme le meilleur traitement de nettoyage pour les reins et il est naturel

LE CHOURISTE– Mémé a dit mémé a dit ..mais parlons de ce qu’elle aurait du ajouter

Que draine-t-on ?

Qu’est-ce que les reins évacuent ? De l’eau, bien sûr, comme vecteur de transport d’un tas de déchets. Ces déchets sont à la fois des déchets du métabolisme normal, des déchets pathologiques et des déchets issus de la pollution alimentaire et environnementale.

Les plantes drainantes des reins ne sont pas toutes équivalentes ! Certaines vont être plus puissantes que d’autres, et, selon la plante, elles ne vont pas éliminer la même chose.

Chaque plante a tout ou partie des qualités suivantes :

  • Un pouvoir diurétique (augmentation de l’élimination de l’eau) plus ou moins important
  • Une capacité à éliminer l’acide urique et/ou l’urée et/ou l’ammoniaque,
  • Une capacité à éliminer certains minéraux en excès (sodium, chlore …)
  • Une capacité à éliminer d’autres types de déchets (médicaments, drogues …)
  • Une capacité désinfectante (en cas d’infection urinaire).

En principe, le phytothérapeute ou le naturopathe doit savoir choisir LA plante adaptée au patient. Attention à ne pas consommer la même plante que votre meilleure copine !

Quand drainer les reins et combien de temps ?

Seul un thérapeute expérimenté saura déterminer adéquatement la saison adéquate, le type de remède et la durée de la cure. Sachez déjà que :

  • toute plante drainante contient des principes toxiques pour l’organe drainé, ce qui entraîne une chasse (le drainage) mais du coup aussi une grande fatigue,
  • drainer fortement est dangereux lors des saisons trop froides ou trop chaudes car les grands écarts de température mobilisent notre force vitale
DES HECTARES DE PERSIL POUR MON DIABÉTIQUE DE MARI
retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraitéEn plus de son pouvoir antioxydant, l’apigénine du persil
pourrait contribuer à la régulation du glucose sanguin. (L’apigénine est le principal flavonoïde présent dans le persil)
En effet, des chercheurs ont administré des extraits de persil à des rats diabétiques pendant plusieurs jours et ont remarqué une diminution du taux de sucre sanguin chez ces derniers.
Comme il reste encore beaucoup à découvrir sur les flavonoïdes des plantes, en particulier sur ceux des fines herbes, et étant donné qu’aucune étude n’a évalué directement les effets santé du persil chez l’humain, il serait prématuré à ce stade-ci d’attribuer à ce dernier des effets bénéfiques contre certaines maladies telles le cancer et le diabète
.

Restez svelte 160px
SOURCES:

www.passeportsante.net

www.presencenaturo.com

Chou Blanc est effectivement magnétiseur -cliquez pour visiter son siteretrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité

Chou Blanc

Share Button

L’homme des bois: Les vertus des clous de girofles


L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7
Dans les méandres de l’internet au coeur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: “celui des bois
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas. J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

Chatouillez moi ET CLIQUEZ MOI…!  – “si vous n’êtes pas trop dur de la feuille … je vous propose pour musique d’ambiance à la fois apaisantes et douces

Sonate en La mineur : SicilianaSchwanengesang, D. 957 : SérénadeSonate en La mineur : Spirituoso Musiques d’ambiance

 

L’homme des bois: Les vertus des clous de girofles

Histoire du clou de girofle

D’origine Indonésienne, le giroflier fut introduit en Chine pour la mastiquer et avoir une bonne haleine (206 avant J.-C. – 220 après J.-C. ), puis en Europe au 4e siècle par les Arabes.

Il fut aussi recherché que le poivre car il permettait de conserver les charcuteries.
Nous devons à Pierre Poivre, intendant de l’Ile Maurice, la prise de quelques plants au cours d’une expédition, et leur acclimatation d’abord à l’Ile Maurice puis aux Antilles.

Cette épice a une saveur tenace, âcre et piquante. On l’appelle « clou » à cause de son aspect d’un petit clou d’environ  10 mm de long orné d’un petit bouton.Par sa très petite taille, le girofle est vraiment le « clou » de nos épices.

Ignoré des Grecs et des Romains, il était, par contre, connu des Chinois avant l’ère chrétienne. La règle voulait qu’on croque un clou de girofle quand on parlait à l’empereur.

 Dans le bassin méditerranéen ce sont les Arabes qui nous le firent apprécier, il a été importé en Europe au Moyen Age.
Comme la cannelle et la muscade, c’était une épice extrêmement chère, dont l’origine géographique était inconnue jusqu’à l’arrivée des colonies.
Les portugais puis les hollandais firent récolter le clou de girofle en grande quantité afin de pouvoir l’exporter vers l’Europe.
De nos jours, le giroflier est encore cultivé de façon industrielle en Afrique, en Tanzanie surtout, à Madagascar et en Indonésie.



LE GIROFLIER

Eugenia caryophyllus – syzygium aromaticum – myrtaceae La famille des myrtaceaes comprend plus de 1000 espèces d’arbres, d’arbustes et d’arbrisseaux des régions tropicales.

Le Giroflier, a des feuilles de 15 à 20 m de haut…. il peut vivre plus de 100 ans!!

C’est à partir de la 6ème ou la 7ème année que les premiers boutons apparaissent.
Son feuillage est persistant gris clair, son écorce est lisse. qui provient des petites îles volcaniques de l’archipel des Moluques en Indonésie, la Réunion, Antilles, Madagascar.

n’ utilise les boutons floraux (que sont les clous) et l’essence retirée par distillation à la vapeur des boutons séchés à l’air. Un arbre donne, en moyenne, 7 à 10 kg de clous annuellement. On multiplie par semis au printemps ou par bouturage en été. 

LES VERTUS INSOUPÇONNÉES DU CLOU DE GIROFLE

Le clou de girofle fruit du giroflier, est cueilli lorsque les boutons floraux ne sont pas encore ouverts.
Une fois cueillie à la main, les clous de girofle sont mis à sécher pendant un mois au soleil. L
es pédoncules floraux et les feuilles du giroflier sont également récoltés et distillés pour obtenir l’huile essentielle de girofle et de l’huile essentielle de feuilles.
Cette épice est très appréciée notamment en aromathérapie et en herboristerie.
Ses vertus médicinales sont nombreuses, de plus, on l’utilise dans la cuisine pour parfumer les plats.

Utilisation médicinale du clou de girofle

Utilisés depuis des millénaires en Asie du Sud-est pour soigner les malades, les clous de girofle sont aujourd’hui  connus comme un remède contre les petits bobos du quotidien. Grâce aux propriétés antiseptiques, ils sont efficaces dans le traitement de certaines affections virales. En Asie tropicale, on l’utilise pour lutter contre le paludisme, le choléra, la tuberculose etc..

Pour certains vieux paysans, le clou de girofle était utilisé pour soulager les douleurs, cicatriser les blessures, fortifier l’estomac et le coeur et surtout pour préserver de la peste.

De nos jours, avec la découverte de l’eugénol, les propriétés du clou de girofle ont été confirmées.

Propriété de la plante

Il est antiseptique, anti-inflammatoire, antiparasite, stimulant Il lutte les troubles digestifs, tels que. les maux d’estomac (ballonnement, aérophagie, gênes gastriques les flatulences et les coliques), il lutte contre les infections urinaires, le zona

Il soulage les douleurs notamment les douleurs dentaires (dent de sagesse) Il empêche le vomissement et soigne les toux   Côté physique, le girofle permet de lutter contre les douleurs musculaires

Principaux constituants de son huile essentielle

L’huile essentielle de girofle obtenue par distillation contient de 70 à 85% d’eugénol, qui est rapidement métabolisé et excrété et de plus considéré comme non cancérigène.
En aromathérapie, l’huile essentielle de girofle est recommandée dans les infections urinaires, tels que cystites, calculs rénaux, ou la colite pour ses vertus antibactériennes et ses qualités anti-inflammatoires et antalgiques.

L’acétyl eugénol est également un puissant antispasmodique. Pendant longtemps, le parfum de clou de girofle présent dans l’eugénol et le pansement à l’eugénol, l’eugénate, a marqué les salles d’attente des dentistes.
Les praticiens l’utilisaient en médication intracanalaire et en oblitération provisoire, mais d’autres produits plus efficaces les ont remplacés depuis.
Le clou de girofle peut également entrer dans la composition de phytomédicaments pour traiter les petites plaies et retrouver une peau saine.
Certaines définitions du clou de girofle lui prêtent aussi un effet de dépresseur du système nerveux central car il lutte contre la fatigue mentale et physique, anesthésiant naturel il procure un certain bien être

POSOLOGIE CONSEILLÉE:

Voie interne : 2 gouttes Huile essentielle de clou de girofle (H.E.C.T), 3 fois par jour, dans le miel, de l’huile d’olive ou sur un sucre de canne.

Voie externe : 2 gouttes H.E.C.T + 10 gouttes d’huile végétale noisette, 3 fois par jour sur la zone concernée

Voici en prime deux autres recettes :

anti-crève, anti-rhume, bronchites :

  A) Boire chaque matin ½ verre d’’eau dans lequel auront macéré 5 clous de girofle pendant 24 heures. Remplir à nouveau 5 jours  durant, et boire à chaque fois à jeun. Ensuite, changer les « clous » et idem.

  B) Garder le clou dans la bouche entre gencive et dents. Pendant les heures de la journée, le déplacer, le machouiller ! Réf : Dr J. Valnet, Aromathérapie, 7e Ed. Maldne

En couple, il est aphrodisiaque (Un des plus puissants aphrodisiaques naturels.. youpi Papy) et stimule les contractions de l’utérus lors de l’accouchement...En 1642, Anders Rydaholm ,herboriste suédois :” si un homme perd sa puissance virile, il doit cesser de boire de l’alcool pour le remplacer par du lait épicé au moyen de 5g de clous de girofle : Cela le fortifiera et lui fera désirer à nouveau sa femme”.

Les Indonésiens le mélange au tabac dans les cigarettes

 Cette fabrication de ces kreteks, indonésiennes (95% de la production mondiale est destinée à cette activité). 

Clouter un oignon Introduire des clous de girofle en piquant dans la pulpe de l'oignon . C'est une préparation utilisée pour les bouillons, les viandes en sauce.LE CLOU DE LA CUISINE

Mémé Marthe en mettait dans ces bocaux de cerises à l’eau de vie et en piquait la viande du pot au feu pour la rendre plus digeste.

En diététique, on retrouve le clou de girofle comme épice culinaire très utilisée en Inde dans la cuisine végétarienne. Il entre dans la recette du curry, de sauces, de la charcuterie et de pâtisseries orientales.

Le clou de girofle est utilisé pour parfumer tout type de plats :

bouillons, pot au feu, marinades, viandes, ragoûts, pains d’épices, conserves, vinaigres, charcuterie, vins chauds, thé (très apprécié en Tunisie), pickles, cocktails divers, liqueurs, jusqu’aux desserts.

Le clou de girofle fait également partie de certains mélanges d’épices :

Rass el Hanout, currys, garam massala, le cinq épices chinois, les quatre épices…

Comment l’utiliser :
On peut l’utiliser entier ou en poudre. Certains, quand ils l’utilisent entier, écrasent le bouton entre les doigts pour qu’il dégage ses saveurs.
Pour la confection de certains plats, il est préférable de le faire revenir à sec avant d’incorporer le reste d’ingrédients.

Si vous ne voulez pas tomber sur un clou pendant la dégustation du repas, il suffit de planter les clous dans un oignon ou une échalote, il ne vous reste plus qu’à l’enlever au moment de servir.

Allez-y doucement, c’est assez âcre et amer! 2 clous suffisent pour environ 1 kg de viande (pour les amateurs d’épices, vous pouvez en mettre 4)

LE CLOU DE LA DECO

  La Pomme d’ambre
Ce joli nom évoque à lui tout seul des senteurs de Noël! La pomme d’ambre est une orange piquée de clous de girofle, elle parfume la maison, sèche et peut se conserver longtemps. Elle éloigne les moustiques, mais aussi les mites dans le linge. Au Moyen Âge on prêtait à la pomme d’ambre la vertu de protéger de la peste.

Comment procéder:

Il vous faut une orange, et pas mal de clous de girofle:
Il faut piquer la peau de l’orange avec des clous de girofle jusqu’à ce qu’elle soit recouverte.
Si la peau est dure utilisez une aiguille, ou un cure dent pour la percer avant de mettre le clou de girofle.
On peut faire des motifs (pour cela dessiner avec un crayon sur la peau de l’orange au préalable) Mais il faut savoir moins on verra la peau, plus l’orange a de chances de bien sécher et de se conserver.
Les vertus du clou de girofle permettent de conserver l’orange, qui se dessèche.
Le mélange des odeurs est incomparable….et c’est fort joli ces boules desséchées…. qui parfume toute la maisonnée. 

Epicerie et saveurs
L’homme des bois

RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac

Share Button