Archives mensuelles : avril 2016

La hernie discale….. cette inconnue..!

Crème anti-douleur 200ml


Ma grand mère Marthe, magnétiseuse traitait avant moi les vertèbres lombaires, les sciatiques  et les hernies discales
Voilà ce qu’elle m’a confié :
.
retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité BLOC NOTE CHOULAGER
par Chou blanc

La hernie discale….. cette inconnue..!

 Les dos et les vertèbres peuvent faire mal pour des tas de raisons parfois  liées aux somatisations que les malades peuvent exprimer en ce lieu ….
Elle se plaisait à dire:
– Ils en ont plein le dos … voire plus bas…!!!
Si tu n’arrives pas à calmer les malades avec ton don,  c’est qu’il y a surement un problème mécanique qui ressort des chiropracteurs ou des osteopathes qui au vu d’un IRM sauront réparer mieux que toi…
Toutefois, je veux que tu saches mon grand, que si tu m’as vue traiter autant de sciatiques, c’est que les pauvres gens ne venaient me voir qu’en désespoir de cause, après de multiples radios IRM et manipulations et autres médications..!

– Dans ce cas là plus de doutes… Pose tes mains, et agit…. Ton fluide à de bonnes chances de faire le reste…
Malheureusement le trou de la sécurité sociale aura été creusé sans toi…

Essaye de remettre un peu de terre dedans en en  soignant d’autres ….

Redoutant les hernies discales, elle appliquait volontiers  le principe de précaution en disant  :La faculté d’abord… !
Un problème de santé aussi sérieux que la hernie discale se doit d’être prise en charge par un professionnel de la santé compétent. Une hernie discale mal encadrée peut avoir des répercussions désastreuses à l’égard de leur  santé pour le restant de leurs jours.

La hernie discale….
qu’est-ce que c’est ?

Des cervicales aux lombaires, la colonne vertébrale est composée de vingt-quatre vertèbres mobiles.
Entre elles, un disque intervertébral assure la mobilité de la structure et permet d’amortir les chocs qu’elle reçoit au quotidien.
Ce disque est composé d’un anneau de cartilage fibreux et d’un noyau gélatineux.

Lorsque l’anneau de cartilage se fissure ou se rompt, une partie du noyau gélatineux s’insinue dans l’espace et devient alors saillant. La hernie discale est donc une saillie anormale d’une portion d’un disque intervertébral. Et elle n’est douloureuse que lorsque le point saillant comprime une racine nerveuse.
La grande majorité des hernies survient dans la région lombaire, en bas du dos.

  La hernie discale est particulièrement répandue.
Elle concernerait près de 30% des individus de 20 ans pour atteindre 43% des personnes âgées de 80 ans.
Parmi ces « malades », plus de 30% ne présenteraient aucune douleur. On parle alors de hernie asymptomatique.

Les causes de la hernie discale sont multiples : Dégénérescence des disques intervertébraux, qui s’assèchent avec l’âge ; action brusque dans une mauvaise posture ; surpoids ou encore hérédité. La hernie discale est une pathologie banale.

Les statistiques concernant la hernie discale

 Si on rassemble un groupe de gens d’âge moyen (45 ans) qui n’ont jamais eu mal au dos avant et qu’on leur fait passer un examen d’imagerie « IRM » (résonnance magnétique) voici ce que les résultats de l’examen nous montrera :

  • 38% aurait des bombements de disque,
  • 29% saillies de disque (alias : herniations contenu),
  • 10% extrusions de disque (alias : herniations non-contenu, hernie discale ),
  • 0% séquestration de disque (alias : libération de fragments, hernie discale) et
  • 4% des nerfs comprimés par l’herniation du disque.

Une statistique encore plus désastreuse est que 60% de gens d’âge moyen asymptomatiques (qui ne souffrent d’aucune douleur) aurait des résultats de bombement de disque ou pire une hernie discale (la saillie, l’extrusion) suite à un IRM !

 

Notons que 85 % des sciatiques résultent d’une hernie discale.

La sciatique, sciatalgie ou névralgie du nerf sciatique sont couramment employés pour définir la sciatique.
La sciatalgie est un terme qui désigne l’ensemble des symptômes douloureux liés à une irritation du nerf sciatique dont douleurs sont souvent dues à une compression soit au niveau de la racine du nerf provenant de la région lombaire, notamment en cas de compression par une hernie discale, soit sur son trajet, ce qui peut être le cas dans les hématomes du muscle psoas.

Toutefois, la cause la plus fréquente de la douleur sciatique n’est pas « musculaire », mais bien associée à une hernie discale.
Ces douleurs se manifestent au niveau de la fesse, de la partie arrière ou sur le côté de la cuisse, de la partie arrière ou sur le côté de la jambe, et peuvent s’étendre jusqu’au premier ou au dernier orteil, dépendamment de la racine nerveuse affectée.
À titre d’exemple, une compression de la racine S1 (correspondant à une hernie discale située entre les vertèbres L5 et S1), provoque une douleur en arrière de la cuisse, du mollet et sous le pied.
À noter que certaines branches du nerf sciatique peuvent également donner des douleurs au niveau de la hanche, comme s’il s’agissait d’une bursite de la hanche et également dans l’aine ou les testicules.

  MÊME PAS MAL…!
  Il est important de noter que certaines personnes peuvent avoir une hernie discale sans avoir de symptômes pendant des mois, voir des années, jusqu’à ce qu’un incident survienne et aggrave la pression exercé par la hernie discale en contact avec une racine nerveuse ou la moelle épinière.
La différence entre la présence de symptômes ou non est bien souvent qu’une question d’un millimètre ou deux.

 Comment je sais si c’est une hernie discale

 Quand un disque hernié comprime les structures nerveuses,
cela provoque généralement :
Une douleur, une perte de la sensibilité, des picotements ou des faiblesses musculaires. La force de pression que la hernie discale exerce sur les nerfs ou la moelle épinière détermine alors la gravité des symptômes. Quand la toux, un rire violent, un éternuement, une miction ou un effort de défécation augmentent l’intensité de vos douleurs,
il y a de fortes chances que nous soyons en présence d’une hernie discale.

Seuls des examens complémentaires par  IRM pourront confirmer  les bombements ou la hernie discaleet la  localiser la hernie avec précision.

IL EST IMPOSSIBLE DE PALPER, AVEC LES MAINS, UNE HERNIE DISCALE.

 La hernie discale, pourquoi s’en inquiéter ?

Si banale soit-elle, la hernie discale gagne à être détectée et traitée, dès lors qu’elle est douloureuse.

Seul l’IRM apporte une confirmation utile en cas de doute sur l’origine de la douleur
Le chiropracteur est donc susceptible de demander une IRM avant de prodiguer des soins.

LE SAVIEZ VOUS..?
Il convient de garder à l’esprit que le disque intervertébral est un organe très peu vascularisé.
Dès lors, une hernie ne se résorbe jamais complétement.
Si la hernie est bel et bien à l’origine du symptôme douloureux, les manipulations et mobilisations des articulations auxquelles procède le chiropracteur permettent de limiter la pression sur le disque et de favoriser sa vascularisation.

De fait, le bon traitement est celui qui permet de grossir les rangs des 30 à 40% d’adultes présentant une hernie discale sans en souffrir !

SOURCE :
http://www.chiropraxie.com/hernie-discale-meme-pas-mal/
http://www.sosherniediscale.com/hernie-discale.com
COEUR
POUR OBTENIR LA CARTE DE FRANCE DES CHIROPRACTEURS ET TROUVER AU PLUS PRES DE CHEZ VOUS…..
CLIQUEZ SUR LES MAMELLES DE MON ASSISTANTE

barre bleue

 Chou Blanc est effectivement magnétiseur -voir son siteCHOU BLANC

RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac

Pour accéder à la fiche arthrose imprimable de Chou Blanc même pas peur..!

Share Button

HUMOURUS : Il faut pas se tromper pour savoir bien mentir…

logo humourusSALUT LES FLAMBYS ….

SALUT A TOUS LES BRAS CASSÉS
DE LA FRANCE ET DES NŒUDS AVARES……

Il faut savoir mentir...
Le jour du seigneur dans l’église…  notre maison commune
– Si je vous dis : Sachez que DIEU n’est pas à vendre…  je ne vous mens pas
Convaincue et soulagée ma voisine me dit :
– DIEU soit loué…!!!

logo blague jonas. curé menteurUn curé ne ment jamais !

Sur un vol vers la France, une jeune fille distinguée était assise à côté d’un prêtre. Elle lui demanda :
– ” Mon père, puis-je vous demander une faveur ?”

–  ” Bien sûr, mon enfant, que puis-je pour-vous ?”

– ” Eh bien, j’ai acheté un séchoir à cheveux électrique très perfectionné pour l’anniversaire de ma mère.
Il est dans son emballage et bien au delà de la valeur limite d’importation. J’ai bien peur que l’on me le confisque.
Ne pourriez-vous pas le passer aux douanes pour moi, sous votre soutane, par exemple ?”

– ” J’aimerais bien pouvoir vous aider, Chère enfant, mais je dois vous avertir, je ne mentirai jamais.”

– ” Avec l’honnêteté écrite sur votre visage, on ne vous questionnera surement pas.”

Lorsqu’ils arrivèrent au guichet des douanes, la jeune fille laissa passer le prêtre.
Le douanier lui demanda :
  ” Avez-vous quelque chose à déclarer, Mon père ?”

–  ” De la pointe de mes cheveux jusqu’à ma taille, je n’ai rien à déclarer !”

Le douanier, trouvant cette réponse bizarre, lui demanda alors :
–  ” Et de la taille aux pieds, qu’avez-vous à déclarer ?”

– ” J’ai un instrument merveilleux destiné à être manipulé par une femme et qui n’a jamais été utilisé à ce jour.”

Le douanier éclata de rire et lui répondit :

-” Passez Mon père !!!……
Au suivvvvaaannnntttt !!!!

CELLE LA…. ELLE EST AU POIL..!

 Toto dit à la maîtresse:
– Maîtresse, saviez-vous que les boules de Noël avaient du poil?
La maîtresse :
– Ben non, voyons!
Y a pas de poil après les boules de Noël!

Toto :
– Hé! Noël! Montre tes boules à la maîtresse…

C’EST LOGIQUE …!

Etude d’un cas

Deux étudiants en médecine se promenaient quand ils ont vu un vieil homme marcher avec les jambes écartées.
Il avait les jambes raides et marchait lentement
L’un d’eux dit  :
–  “Je suis sûr que le pauvre homme a de l’arthrite. Ces personnes marchent comme ça.”
 L’autre étudiant dit:
  “Non, je ne crois pas. Le vieil homme a surement de l’arthrose. Il marche lentement et ses jambes sont écartées, tout comme nous avons appris en cours. »

Puisqu’ils ne pouvaient pas s’entendre, ils décident donc de demander au vieil homme. Ils s’approchèrent de lui et l’ un des étudiants lui demanda :

“Nous sommes étudiants en médecine et nous avons remarqué votre façon de marcher. Nous ne pouvons pas nous entendre sur la maladie que vous pourriez avoir…Pourriez-vous nous dire ce que c’est ? “

Le vieil homme dit :
–  « Je vais vous le dire, mais tout d’abord dites-moi ce que vous en pensez, puisque vous avez étudié la médecine. »

Le premier dit :
– « Je pense que vous faites de l’arthrite. »

Le vieil homme dit :
– « Vous pensiez ça, mais, vous vous trompez. »

L’autre étudiant dit:
– « Je pense que vous avez de l’arthrose. »

Le vieil homme dit :
– « Vous avez pensé ça, mais, vous vous trompez. »

Alors, ils lui ont demandé,
– « Eh bien, cher monsieur, qu’avez-vous? »

Le vieil homme dit :
  « Eh bien, je pensais que j’avais pété, mais moi aussi je me suis trompé ! »


– HÉ… PETIT CON…! TU ME FAIS PLUS JAMAIS CE COUP LA COMPRIS..!!!! Papy t’a dit pas de sujets scatologiques


– RACISTE..!
AU FAIT, C’EST QUOI un catho logique

– Non J’ai dit des SSSSCATOLOGIQUES

– ALORS s’il y en a plusieurs …   c’est quoi des cathos logiques..?
Ah oui …! je crois que je sais ce que c’est .!
C’est des gens qui ne sont pas pressés de s’assoir à la droite du père…..
Parce que c’est la place du mort..!

– GGRRRRRR   @°[{#3%%</§§§
Laisse…! Te fais pas de bible ..!  il nous fait juste une crise de foi…!!!
Donne lui une hostie… Tu sais c’est ces petites pilules pour la foi….

COQUIN DE SORT…!

ils ne dorment bien qu'au bureauPourquoi les fonctionnaires à la retraite ont ils des insomnies :

Moralité de tout ça - le poêle à bois et la caravane passe !


On n’est pas toc toc… mais quand même..
ça tourne pas rond…!
INÉDIT INÉDIT INÉDIT INÉDIT

Logo triphounet 35 Vous connaissez tous le
professeur
Tryphon TOURNESOL le roi du pendule.. mais personne ne connait encore:
Le petit Triphounet…

Il entend mieux que son ainé … hélas notre dessinateur Catala l’a bercé trop prés du mur ….
Il viendra toutes les semaines et vous verrez… Vous aurez parfois envie de répondre à la place de son pendule….

La question est toujours poliment posée…!!!
– SIOU PLÉ.. DIS MOI…?
– Envoie ta question du jour petit Triphounet ton pendule t’écoute….. et nous aussi..!!

Triphounet Dieu est il bon

Musique d’ambiance

conseil de Jonas– Vous encaissez plus  les magrébins ..!
je vous l’avais dit …. Arrêtez vous … ça rapporte rien..!

 On va trinquer

– Attention,  à l’alcool
c’est la ruine de l’âme 

 

Les musulmans, ils boivent pas d’alcool..??? CHAPEAU NON NON .. FESSE…!
ça me ferait peut être du bien qu’on me lisse l’âme



Vincent Lepinfré

– Si vous en voulez encore une petite pour …. votre secrétaire … qu’elle vienne prendre des cours de 5 à 7 avec notre pote VINCENT LEPINFRÉ…. il saura lui faire voir la vie en rose avec une injection anti- gris pâle

Cliquez sur ce panneau, et pour y aller … Ne tenez pas compte de l’inscription

logo humourusHUMOURUS

Share Button

BONJOUR LA VIE… Naissance d’une girafe

Anti-parasites

par CHOU FLEUR
” Ainsi va la vie..”

La girafe et le girafon (ou girafeau)

La girafe peut commencer à mettre bas dès l’âge de 5 ans. La gestation dure environ 15 mois.
La mise bas s’effectue debout et le girafon tombe de près de deux mètres de haut. Il y a des risques que le girafon meure à la naissance, car en tombant il peut se blesser, et notamment se briser la nuque, même si cela reste rare.
La girafe ne met au monde qu’un seul petit à la fois, rarement deux.

À la naissance, le girafon mesure 2 mètres pour un poids variant de 40 à 80 kg. Les jambes sont plus longues que le cou et sortent les premières. Le cou est proportionnellement moins long que celui des adultes. Sur la tête, deux touffes de poils noirs recouvrent les cartilages des futurs ossicônes, qui se souderont avec les os du crâne. Il s’agit de l’un des rares animaux dont les appendices crâniens existent dès la naissance.

La girafe n’adopte son petit que s’il est capable de se tenir rapidement debout (généralement au bout de 15 minutes) et de stimuler la lactation.
Au bout d’une heure, il doit tenir sur ses pattes pour atteindre les mamelles de sa mère où il pourra se nourrir d’un lait très gras. Dans le cas contraire, elle l’abandonne ou même le tue.

La mère se fait comprendre de son petit en le caressant avec le bout de son museau. Elle l’incite ainsi à la suivre et à la téter, créant ainsi le lien maternel.

Le girafon grandit de 1 mètre durant la première année de sa vie.
À six mois, il approche les 3 mètres et à 7 ans, il aura sa taille d’adulte avec un minimum de 5 mètres.

Le sevrage intervient au bout de 12 à 16 mois mais le girafon peut rester avec sa mère jusqu’à l’âge de 2 ans et demi. Après cette période, il est gardé dans une « nurserie » qui permet à sa mère d’aller s’alimenter.
La maturité sexuelle est acquise au bout de 3 à 4 ans pour un girafon femelle, et 4 à 5 ans pour un mâle

NAISSANCE EN DIRECT

Madame vos mensurations S.V.P…!

Il s’’agit de l’’animal le plus grand en hauteur, pouvant, grâce à la longueur de son cou , atteindre jusqu’à 5,50 m ou même 5,80 m.
Cependant celui-ci ne comporte pas plus de vertèbres cervicales (7, de plus ou moins 40 cm chacune) que celui des autres mammifères
– Le poids d’une girafe varie entre 950 et 1 100 kg pour les femelles et peut aller jusqu’à 1 500 kg pour les mâles.
– Son espérance de vie est de l’ordre de 26 ans (plus de 36 ans en captivité)
– Son pelage à dominante rousse est réticulé ou tacheté de jaune ; son ventre est blanc.
– Sa queue, mince et longue, terminée par un pinceau de poils noirs, mesure de 70cm à 100cm.
– La girafe est le seul vertébré terrestre qui ne bâille pas
– Autre curiosité, c’est le seul mammifère qui peut atteindre ses oreilles avec sa propre langue

Et en plus vous avez un coeœur gros comme ça…!

Son cœoeur de 11 kg, au myocarde renforcé, pompe 60 litres de sang et bat à 170 pulsations par minute, ce qui donne une pression artérielle deux fois supérieure à la pression humaine.
Dans les artères du cou, tout un réseau de muscles annulaires aident à hisser le sang jusqu’au cerveau.
Dans les veines, des valvules orientent le sang vers le cœur.
En bas des jambes où la pression est énorme, un système de capillaires sanguins très résistants (le rete mirabile, ou merveilleux réseau), comparables aux nôtres, empêche l’œdème fatal.

SOURCE : wikipédia

– “Même si vous ne me  l’avez pas demandé … Je vous confirme c’est un garçon…
Pour ce qui concerne le traumatisme de la naissance … moi aussi, je suis passé du milieu liquide à l’air surchauffé de cette maternité, et à peine remis, sans que j’ai rien fait, on m’a pendu par les pieds et filé ma première et énergique fessée… ça vous laisse le cœoeur gros pour la vie…
Eh …. confidence pour confidence , je suis
aussi tombé de haut, mais bien plus tard … à ma retraite…..
et sur la tête….!
Mais ça vous vous en doutiez un peu…..”

Santé animaux


CHOU FLEUR

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : Les lavandières de la nuit et la princesse courant d’air


logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de fumée, la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire… ça y est.. vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !
– Alors.. ACTION Mamy..! Raconte nous une légende pour petits et grands…!!
– Mes petits …. Vous me demandez toujours de vous de vous raconter des histoires… aujourd’hui je vais vous raconter une légende un peu effrayante  qui se situe en BRETAGNE et un conte sonore pour vos petits frères….
– OH YES… OUI OUI Oui avec ça, il en aura pour les grands et les petits…!

– BEN CHOUETTE alors ..! On va enfin avoir des contes pour adultes et adolaidschiants….!!!
– je trouve que tu es très réaliste…
– Allez les petits allez jouer au jardin vous reviendrez tout à l’heure pour écouter la princesse courant d’air

jonas

– Bon Mamy on a compris .. C’est quand que tu donnes de la chair de poule à ton petit canard  ..!

– Voilà voilà on y vient .. Toujours pressé…. comme les citrons jaunes?… jaunes comme toi Jonas..!

Les lavandières de la nuit
Logo mamy raconte DEncore un petit instant .. le temps que Papy vous dise à quel moment cette histoire s’est déroulée….

LE CHOURISTE Une lavandière de nuit ou lavandière de la mort est un personnage de légende, une créature féminine ou une revenante, rencontrée de nuit, nettoyant un linge dans un cours d’eau ou un lavoir.
La lavandière est toujours liée au domaine de la mort : selon les traditions, elle est annonciatrice d’un décès, ou bien, elle, condamnée dans la mort à expier ses anciens péchés.
Les lavandières de la nuit Mais qui sont ces lavandières ?
Ce sont des âmes damnées errantes qui hantent de nombreuses cultures.
La Bretagne, Terre de Légendes, se l’est tout naturellement appropriée.
La naissance de cette légende est ancrée dans les lavoirs et fontaines. Leur apparition est toujours un funeste présage.Si d’aventure ils entendaient au loin frapper les battoirs, ils s’ensauvaient. Il ne fallait jamais leur répondre, ni les approcher, encore moins les déranger. Le seul fait de les apercevoir était signe de trépas : “Car le linceul qu’elles préparent est celui dans lequel “l’averti” sera enseveli avant trois jours.” “Ton linceul t’attend, ton linceul t’attend”……
Selon la tradition, il s’agit de lavandières qui étaient chargées de laver le linge des pauvres.
Par cupidité, elles remplaçaient le savon par des cailloux avec lesquels elles frottaient le linge.

Non seulement celui-ci ne pouvait redevenir vraiment propre, mais il était terriblement abimé par ce traitement.
Pour les punir de ce forfait, elles ont été condamnées à laver éternellement des linges qui restent sales lors de nuits sans lune et sans étoiles, dans ces mêmes lavoirs où elles avaient jadis travaillé.

 

– C’est casse tête ton truc PAPY .. Et en plus tu parles comme la maitresse …!jonas
– Il a raison terminé c’est à mamy maintenant…!

 

Logo mamy raconte D Elles ont l’apparence de vieilles femmes, mais qui sont très grandes, elles peuvent se rencontrer qu’aux abords des lavoirs.
Tout au long de la nuit elles travaillent à laver, essorer et faire sécher des suaires dans l’attente d’être libérées.
Un suaire, également appelé linceul ou drap mortuaire, est une pièce de tissu s’apparentant à un drap dans laquelle on enveloppe un cadavre.
Elles interpellent les passants, les entraînant à les aider à essorer et étendre le linge.

La seule façon de ne pas finir les membres brisés et étouffés dans les linceuls est de tourner toujours les suaires dans le même sens.
Ainsi, la lavandière, voyant que son travail n’en finit pas, se lasse et laisse sa victime libre.Elles n’apparaissent qu’aux hommes, en particulier les ivrognes qui rentrent de la taverne à la nuit tombée en suivant le chemin – ô combien déconseillé ! – qui longe la rivière ou le lavoir.
Gare au malheureux qui, reconnaissant une parente défunte accède à la demande : s’il ne prend garde à tourner dans le même sens que la femme pour éviter de tordre le suaire, c’est son propre corps qu’il tordra dans le linceul.
Il s’effondrera, et on le retrouvera noyé et membres brisés au petit matin..


– Tu racontes ça pour nous faire peur …! Mais moi dans le noir elles ne m’auraient même pas vu…. HEIN MAMY que c’est vrai…?

Logo mamy raconte D
Oui mon petit …. ! Maintenant tu écoutes mon histoire …..!!!

 

GUILLO ET LES LAVANDIÈRES DE NUIT

Peut-être avez vous déjà entendu des bruits sourds, près des ruisseaux, la nuit.
Comme des coups de battoir sur le linge. Alors, passez votre chemin bonnes gens, et ne cherchez pas à savoir d’où vient ce bruit : Ce sont les lavandières de nuit.

Guillo, c’est le bon à rien du village, paresseux du soir au matin. Il ne sait que boire, boire et chanter après avoir bu. Tout le monde le connaît à Tréhorenteuc.
Ce soir là, Guillo a le vent en poupe. Il a passé toute la soirée au café du village et le voilà qui rentre chez lui, sous la pleine lune, en chantant à tue-tête. La nuit est trop douce pour prendre le raccourci par les prés, aussi prend-il la route qui monte vers Trébottu.

Lorsqu’il arrive au petit pont sur le Rauco -le ruisseau qui descend le Val sans Retour- Guillo entend des bruits sourds, des battements, à sa gauche, près du moulin en ruine. Intrigué, il quitte la route et longe le ruisseau pendant un bon moment.

Il se heurte sur les souches, il trébuche sur les pierres, et il patauge dans la boue.
C’est là qu’il aperçoit deux femmes, vêtues de blanc, à genoux au bord du ruisseau. Elles lavent un grand drap et le frappent de leur battoir.
Guillo, malgré l’ivresse, n’en croit pas ses yeux : est-ce une heure pour laver du linge en pleine forêt ? Peu importe, il fait demi-tour, mais alors qu’il repart, le voilà qui trébuche sur une grosse pierre et tombe dans le ruisseau. Les deux lavandières sursautent et se tournent vers lui.

Mon Dieu, quels visages ! La lumière blafarde de la lune éclaire ces visages sans vie, aux traits durs et profonds ; leurs yeux sont noirs et vides. Guillo, térrifié, bondit hors de l’eau, mais il n’a pas le temps de fuir que l’une des femme lui crie :
_ Approche ! Viens nous aider.
L’homme, comme pétrifié, s’approche des lavandières en titubant. Impossible de fuir, la voix l’attire comme une guêpe sur une tartine de miel. Les femmes lui tendent alors le drap qu’elles ont lavé et qui ruisselle d’eau.
_ Eh bien ! dit l’une d’elles, qu’attends-tu ? Aide nous à tordre ce drap.
Sans réfléchir, embrumé par les vapeurs d’alcool, Guillo saisit l’extrémité du drap. A l’autre bout, les lavandières tordent le linge, mais lui ne bouge pas. Avec peine, il parvient quand même à dire :
_ Mais qui êtes-vous ? Et pourquoi lavez-vous ce drap en pleine nuit ?
_ Nous lavons le linceul d’un homme qui doit mourir cette nuit. Si nous ne le faisons pas, le pauvre n’aura même pas un linceul pour son dernier voyage.
Sur le coup, Guillo prend ça pour une plaisanterie et le voilà qui éclate de rire. Il est maintenant de tellement bonne humeur, qu’il se met à tordre le drap de son côté.
Et il tord le drap en le tournant de gauche à droite.
_ Malheur ! s’écria l’une des femmes. Il a tordu le drap dans le sens maléfique !
_ Malheur ! Malheur ! répéta l’autre.

Ces cris résonnent dans les arbres, réveillant tous les animaux de la forêt.

Quand Guillo s’est un peu remis de sa frayeur, les lavandières ont disparu.
Il s’imagine avoir rêvé, surtout avec tout ce qu’il a bu.
Mais c’est alors qu’il sent l’humidité du drap qu’il porte encore sur son bras.
Tout à fait dégrisé, Guillo n’a plus qu’une pensée : courir jusqu’à chez lui, sans se retourner. Mais il n’a pas le temps de faire trois pas qu’il entend un énorme grincement.

C’est le grincement des roues d’une charrette qui n’ont pas été graissées depuis des années.
Incapable de faire le moindre geste, Guillo attend, l’oreille tendue.
Mais d’où vient cette charrette ? Il n’y a pas de chemin forestier par ici.
Cependant l’attelage s’approche, et en plus du grincement des roues, il peut maintenant entendre le claquement de sabots sur le sol, et les branches qui se brisent sur le passage du cheval et de la carriole.

L'ANKOU

L’ankou est le serviteur de la mort : son rôle est de collecter dans sa charrette grinçante les âmes des défunts récents. Lorsqu’un vivant entend le bruit de la charrette, c’est qu’il va mourir. On dit aussi que celui qui aperçoit l’Ankou meurt dans l’année. Le dernier mort de l’année, dans chaque “village”, devient l’Ankou de cet endroit pour l’année suivante.

La charrette vient s’arrêter au bord de l’eau. Le cheval se penche pour se désaltérer. C’est alors qu’un personnage vêtu de noir s’approche de Guillo, un fouet à la main :
_ Holà, l’homme ! crie-t-il. Je cherche un nommé Guillo, est-ce que tu l’aurais vu par hasard ?
Guillo ne répond pas.
Ses dents claquent, ses mains tremblent, il a l’impression que sa tête va exploser. Le mystérieux personnage tourne autour de lui et dit d’une voix rauque :
_ Mais je ne me trompe pas ! Tu portes ton linceul sur le bras. C’est donc toi Guillo ! Guillo de Tréhoranteuc.

C’est alors que la lune éclaire le visage de cet étrange personnage. Guillo, avec une indicible horreur, voit ce visage et le reconnait :
c’est l’Ankou, le Serviteur de la Mort. Alors, ne pouvant supporter cette vision, Guillo tombe à genoux sur le sol.

Logo mamy raconte D– On raconte qu’à ce moment il y eut un ricanement qui se prolongea dans les arbres et sur la lande.
Puis un grand bruit de branches brisées.
On raconte aussi que le cheval hennit trois fois et que la charrette s’évanouit dans la nuit.
On raconte encore que personne n’a revu Guillo, Guillo de Tréhoranteuc, depuis cette nuit-là.

 

 

 

LA PRINCESSE COURANT D’AIR


– MAMY C’EST A NOUS MAINTENANT..!
C’est sûr ? elle fait pas peur l’histoire de la princesse courant d’air 

Logo mamy raconte D– NON mes agneaux….
Allez arrête de pleurer toi …! 
et écoute le monsieur qui raconte

 

SOURCE : 
http://www.contes.biz/index.php
http://triskele.eklablog.com/les-lavandieres-de-la-nuit-a103171785


logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

Share Button