La hernie discale….. cette inconnue..!

Crème anti-douleur 200ml


Ma grand mère Marthe, magnétiseuse traitait avant moi les vertèbres lombaires, les sciatiques  et les hernies discales
Voilà ce qu’elle m’a confié :
.
retrouver régulièrement la rubrique le mal maltraité BLOC NOTE CHOULAGER
par Chou blanc

La hernie discale….. cette inconnue..!

 Les dos et les vertèbres peuvent faire mal pour des tas de raisons parfois  liées aux somatisations que les malades peuvent exprimer en ce lieu ….
Elle se plaisait à dire:
– Ils en ont plein le dos … voire plus bas…!!!
Si tu n’arrives pas à calmer les malades avec ton don,  c’est qu’il y a surement un problème mécanique qui ressort des chiropracteurs ou des osteopathes qui au vu d’un IRM sauront réparer mieux que toi…
Toutefois, je veux que tu saches mon grand, que si tu m’as vue traiter autant de sciatiques, c’est que les pauvres gens ne venaient me voir qu’en désespoir de cause, après de multiples radios IRM et manipulations et autres médications..!

– Dans ce cas là plus de doutes… Pose tes mains, et agit…. Ton fluide à de bonnes chances de faire le reste…
Malheureusement le trou de la sécurité sociale aura été creusé sans toi…

Essaye de remettre un peu de terre dedans en en  soignant d’autres ….

Redoutant les hernies discales, elle appliquait volontiers  le principe de précaution en disant  :La faculté d’abord… !
Un problème de santé aussi sérieux que la hernie discale se doit d’être prise en charge par un professionnel de la santé compétent. Une hernie discale mal encadrée peut avoir des répercussions désastreuses à l’égard de leur  santé pour le restant de leurs jours.

La hernie discale….
qu’est-ce que c’est ?

Des cervicales aux lombaires, la colonne vertébrale est composée de vingt-quatre vertèbres mobiles.
Entre elles, un disque intervertébral assure la mobilité de la structure et permet d’amortir les chocs qu’elle reçoit au quotidien.
Ce disque est composé d’un anneau de cartilage fibreux et d’un noyau gélatineux.

Lorsque l’anneau de cartilage se fissure ou se rompt, une partie du noyau gélatineux s’insinue dans l’espace et devient alors saillant. La hernie discale est donc une saillie anormale d’une portion d’un disque intervertébral. Et elle n’est douloureuse que lorsque le point saillant comprime une racine nerveuse.
La grande majorité des hernies survient dans la région lombaire, en bas du dos.

  La hernie discale est particulièrement répandue.
Elle concernerait près de 30% des individus de 20 ans pour atteindre 43% des personnes âgées de 80 ans.
Parmi ces « malades », plus de 30% ne présenteraient aucune douleur. On parle alors de hernie asymptomatique.

Les causes de la hernie discale sont multiples : Dégénérescence des disques intervertébraux, qui s’assèchent avec l’âge ; action brusque dans une mauvaise posture ; surpoids ou encore hérédité. La hernie discale est une pathologie banale.

Les statistiques concernant la hernie discale

 Si on rassemble un groupe de gens d’âge moyen (45 ans) qui n’ont jamais eu mal au dos avant et qu’on leur fait passer un examen d’imagerie « IRM » (résonnance magnétique) voici ce que les résultats de l’examen nous montrera :

  • 38% aurait des bombements de disque,
  • 29% saillies de disque (alias : herniations contenu),
  • 10% extrusions de disque (alias : herniations non-contenu, hernie discale ),
  • 0% séquestration de disque (alias : libération de fragments, hernie discale) et
  • 4% des nerfs comprimés par l’herniation du disque.

Une statistique encore plus désastreuse est que 60% de gens d’âge moyen asymptomatiques (qui ne souffrent d’aucune douleur) aurait des résultats de bombement de disque ou pire une hernie discale (la saillie, l’extrusion) suite à un IRM !

 

Notons que 85 % des sciatiques résultent d’une hernie discale.

La sciatique, sciatalgie ou névralgie du nerf sciatique sont couramment employés pour définir la sciatique.
La sciatalgie est un terme qui désigne l’ensemble des symptômes douloureux liés à une irritation du nerf sciatique dont douleurs sont souvent dues à une compression soit au niveau de la racine du nerf provenant de la région lombaire, notamment en cas de compression par une hernie discale, soit sur son trajet, ce qui peut être le cas dans les hématomes du muscle psoas.

Toutefois, la cause la plus fréquente de la douleur sciatique n’est pas « musculaire », mais bien associée à une hernie discale.
Ces douleurs se manifestent au niveau de la fesse, de la partie arrière ou sur le côté de la cuisse, de la partie arrière ou sur le côté de la jambe, et peuvent s’étendre jusqu’au premier ou au dernier orteil, dépendamment de la racine nerveuse affectée.
À titre d’exemple, une compression de la racine S1 (correspondant à une hernie discale située entre les vertèbres L5 et S1), provoque une douleur en arrière de la cuisse, du mollet et sous le pied.
À noter que certaines branches du nerf sciatique peuvent également donner des douleurs au niveau de la hanche, comme s’il s’agissait d’une bursite de la hanche et également dans l’aine ou les testicules.

  MÊME PAS MAL…!
  Il est important de noter que certaines personnes peuvent avoir une hernie discale sans avoir de symptômes pendant des mois, voir des années, jusqu’à ce qu’un incident survienne et aggrave la pression exercé par la hernie discale en contact avec une racine nerveuse ou la moelle épinière.
La différence entre la présence de symptômes ou non est bien souvent qu’une question d’un millimètre ou deux.

 Comment je sais si c’est une hernie discale

 Quand un disque hernié comprime les structures nerveuses,
cela provoque généralement :
Une douleur, une perte de la sensibilité, des picotements ou des faiblesses musculaires. La force de pression que la hernie discale exerce sur les nerfs ou la moelle épinière détermine alors la gravité des symptômes. Quand la toux, un rire violent, un éternuement, une miction ou un effort de défécation augmentent l’intensité de vos douleurs,
il y a de fortes chances que nous soyons en présence d’une hernie discale.

Seuls des examens complémentaires par  IRM pourront confirmer  les bombements ou la hernie discaleet la  localiser la hernie avec précision.

IL EST IMPOSSIBLE DE PALPER, AVEC LES MAINS, UNE HERNIE DISCALE.

 La hernie discale, pourquoi s’en inquiéter ?

Si banale soit-elle, la hernie discale gagne à être détectée et traitée, dès lors qu’elle est douloureuse.

Seul l’IRM apporte une confirmation utile en cas de doute sur l’origine de la douleur
Le chiropracteur est donc susceptible de demander une IRM avant de prodiguer des soins.

LE SAVIEZ VOUS..?
Il convient de garder à l’esprit que le disque intervertébral est un organe très peu vascularisé.
Dès lors, une hernie ne se résorbe jamais complétement.
Si la hernie est bel et bien à l’origine du symptôme douloureux, les manipulations et mobilisations des articulations auxquelles procède le chiropracteur permettent de limiter la pression sur le disque et de favoriser sa vascularisation.

De fait, le bon traitement est celui qui permet de grossir les rangs des 30 à 40% d’adultes présentant une hernie discale sans en souffrir !

SOURCE :
http://www.chiropraxie.com/hernie-discale-meme-pas-mal/
http://www.sosherniediscale.com/hernie-discale.com
COEUR
POUR OBTENIR LA CARTE DE FRANCE DES CHIROPRACTEURS ET TROUVER AU PLUS PRES DE CHEZ VOUS…..
CLIQUEZ SUR LES MAMELLES DE MON ASSISTANTE

barre bleue

 Chou Blanc est effectivement magnétiseur -voir son siteCHOU BLANC

RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac

Pour accéder à la fiche arthrose imprimable de Chou Blanc même pas peur..!

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.