Archives par étiquette : famille

Fête des grands pères …..EH Papy c’est de toi con…. qu’on cause dans le poste

La Fête des grands-pères


« Ce que j’aime chez mon Papy, c’est qu’il m’emmène à la pêche »

Didier BARBELIVIEN - grand père yves duteil - grand père yitzhakg brassens - grand père     MUSIQUE D’AMBIANCE

 FÊTONS LES PAPYS avec POTE et POTIN

Source http://www.dromadaire.com


Après la fête des grand-mères, la fête des grands-pères !

Le succès de la fête des grands-mères est tel chaque année qu’il était normal qu’à leur tour les grands-pères aient leur jour de fête. C’est ainsi que depuis 2008 le premier dimanche du mois d’octobre est dédié aux grands-pères, afin de les célébrer tout particulièrement et de valoriser leur rôle, fondamental pour la société et la famille.

   Pour fêter cela j’ai demandé à mon choupinet s’il m’aimait et pourquoi..?

 
– Et alors il a dit quoi… ?

–           Voilà sa réponse  …..

« Ce que j’aime chez mon Papy, c’est que :
– il m’emmène à la pêche
– il a toujours du temps pour moi
– il m’apprend à bricoler
– il sait construire des cabanes
– il me lit des livres et raconte des histoires
– il me raconte les bêtises que faisait mon papa (ma maman) quand il (elle) avait mon âge !


Ce que j’aimerais faire pour mon Papy, c’est :
– le voir plus souvent
– l’aider quand il a des problèmes avec son ordinateur
– lui dire des choses gentilles au lieu de le taquiner
– le comprendre quand il voit les choses autrement que moi et respecter sa sagesse. »

EH oui.. Je ne l’avais pas vu comme ça ……J’ai voulu en savoir plus sur l’art d’’être grand père

Voilà ce que disent ceux qui savent parler mieux que moi de l’art d’être grand-père

.

La plus émouvante :
« Moi j’admire, ébloui, la grandeur des petits. »
Victor Hugo

La plus désopilante :
« Être grand-père ne m’ennuie pas du tout. Ce qui m’ennuie c’est d’être marié à une grand-mère. »
Groucho Marx

La plus vraie :
« Ce qui fait que les grands-pères s’entendent aussi bien avec les petits enfants, c’est que, pour ces derniers, la vie n’est pas encore assez sérieuse et que, pour les aïeuls, elle ne l’est plus autant. »
Tristan Bernard

La plus amusante :
« Aux grands-pères : vous avez eu à cœur d’inculquer les bonnes manières à votre progéniture, vous aurez le même enthousiasme à enseigner les mauvaises à la leur. »
Grenon et Goupil

La plus malicieuse :
« Un des plus grands mystères de l’existence est de comprendre comment le garçon qui n’était pas digne d’épouser votre fille a pu devenir le père de la plus belle petite-fille du monde. »
Proverbe juif

La plus poétique :
« En me voyant si peu redoutable aux enfants,
Et si rêveur devant les marmots triomphants,
Les hommes sérieux froncent leurs sourcils mornes.
Un grand-père échappé passant toutes les bornes,
C’est moi. […] »
Victor Hugo

         Tu connaissais toi ?…
 Le recueil de Victor Hugo « L’art d’être grand-père »
–     Non .. ?
–     Alors tu Cliques… c’est pour aller plus loin

 

 « Il doit avoir une dent contre moi ….dimanche je l’amène voir Sainte Apolline »



1030

Share Button

C’est la fête des mamies

 


BONNE FÊTE MAMY

Chaque année, le premier dimanche de mars, la fête des grand-mères est l’occasion de penser plus particulièrement à nos mamies et de les fêter par le biais d’une carte, d’un bouquet de fleurs, d’un joli cadeau ou plus simplement d’une visite qu’elles apprécient toujours.

Vous fêterez les grand-mères mais aussi les arrière-grand-mères si vous avez la chance de pouvoir le faire.

Une personne précieuse

Savez-vous que le pluriel de grand-mère peut s’écrire aussi bien « grands-mères » que « grand-mères » ?
Les deux possibilités sont tout aussi correctes, ce qui est plutôt rare dans la langue française. Cependant la vraie particularité de « grand-mère » ne réside pas dans son orthographe, mais dans le fait que ce mot désigne une personne essentielle dans la famille !
Qu’on l’appelle mamie, grand-mère ou même bonne maman, une grand-mère est une personne précieuse, aujourd’hui comme hier.
Les mamies sont toujours là pour apporter à leurs petits-enfants la présence chaleureuse et aimante dont ils ont besoin.
Les mamans qui travaillent peuvent souvent compter sur les mamies pour les seconder, et la confiance que l’on place dans une grand-mère affectueuse est irremplaçable !

Source Dromadaire :  Faire une carte à Mamie

Mamie Odette trouve les mots justes dans « le temps qui reste » de Serge REGGIANI 

Odette : Les mots justes

c’est si beau et si vrai ! très très émouvant !!!!!! c’est ça la vie !!!

Emission du 22/12/2010 – La France a un incroyable talent

Odette reprend un texte de Jean-Loup Dabadie, « Le temps qui reste ».
Elle s’est spécialisée en récitation de textes émouvants.
Odette parvient à transmettre à son auditoire l’émotion des mots qu’elle récite.
On ressent la tristesse, la colère, l’amour transparaître à travers la doyenne de cette finale de La France a un incroyable talent.
L’émotion se lit sur son visage et sur celui du jury et du public.
Odette a encore su trouver l’émotion juste pour toucher l’assemblée.

LA MAMÉE

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

UN AUTRE ENREGISTREMENT PRIVÉ EXISTE SUR YOUTUBE
(nous ne le diffusons pas car…)

– Sans mettre en doute le talent émotionnel de cette dame, il est dommage que ne soit pas indiqué que l’auteur de ce poème est Yolande VERCASSON, et que cet enregistrement ait eu lieu sans même qu’on l’en ait au moins informée.
Ce qui l’a blessée profondément, elle et toute sa
famille.

 

– Voilà c’est réparé Mamie Vercasson …
Il fallait le dire

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs Ce texte est sublimissime. Bonne fête les Mamies et à l’année prochaine

Share Button

Mme MARIA AVE et ses amis de la crèche

BLOG NOTE
DE
MARIA AVE

Curieuse de nature et forte de ses recherches sur le sujet
Mme AVE vous propose de revisiter ses rubriques crèches pour Noël….


La crèche, quelle origine…?

Selon l’évangile de Luc, Marie a déposé l’enfant Jésus dans la mangeoire d’une étable où Joseph et elle avaient trouvé refuge.
Le mot crèche désigne aujourd’hui toute représentation de la Nativité.

L'Adoration des bergers, 1622, Gerard van Honthorst - Wallraf-Richartz-MuseumC’est au VIe siècle que l’on situe la première célébration de la nuit de Noël dans l’église de Sainte Marie à Rome, avec des statues de la Vierge Marie, de Joseph, de l’âne et du bœuf.

Selon la légende, François d’Assise « inventa » au 13e siècle la crèche vivante dans une grotte de Greccio en Italie, où les frères mineurs avaient établi un ermitage.

Joseph, la Vierge Marie, les mages, les bergers, et les paysans étaient joués par les gens du village.

Les animaux aussi étaient réels. François prêcha, durant la messe de Noël, et on le vit se pencher vers la crèche et prendre un enfant dans ses bras.
Plus tard, on plaça un enfant dans la mangeoire.
Petit à petit, la coutume s’est répandue, surtout en Provence et en Italie.

Les premières crèches « en modèles réduits » firent leur apparition dans les églises au XVI siècle.
A la fin du XIXe siècle apparaissent les santons (de santouns : petits saints) façonnés dans l’argile, originaires de Provence.
Ces figurines représentent tous les petits métiers traditionnels.
Les habitants du villages ainsi représentés apportent le fruit de leur labeur à l’Enfant Jésus. Ces figurines sont venus enrichir le décorum de la crèche traditionnelle

MES AMIS DE LA CRÈCHE

POUR MIEUX NOUS CONNAITRE CLIQUEZ

CONTE :   LE PETIT JEANNOT

C’est Jean Lambert, un conteur
provençal qui vous raconte ce conte de Noël



CONTE DE GRIMM :
ILS ONT DÉCROCHÉ LA LUNE   

SOURCE :     
wikipédia – croire la croix .com – Provence TV.fr

LA PASSION DES SANTONS

Place à une grande dame chez les santonniers
Sylvie FOULQUIER de MARANS …..

Dieu souffla un jour sur la glaise…
La même qui sous les doigts de Sylvie prend vie et se transforme en tout un petit monde qui sent bon notre enfance
NOTRE JEUNESSE ….



Mme MARIA AVE

Share Button

Profitez de nous….. Apprenez de nous….

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules


LE BLOG NOTE

de PAPY QUISÉ

Choupinet a demandé à son PAPY QUISÉ :

Comment faisiez vous avant
PAPY,  avec aucune technologie:

Pas d’avions
Pas d’Internet
Pas d’ordinateurs
Pas de drames

Pas de téléviseurs
Pas d’argent
Pas de voitures
Pas de téléphone portable?

PAY QUISÉ a répondu :
« Tout comme votre génération vit aujourd’hui :
Pas de prières
Pas de compassion
Pas d’honneur
Pas de respect
Aucune personnalité
Pas de honte
Pas de modestie

Nous, les gens nés entre 1940-1980 sommes les bienheureux …

Notre vie en est une preuve vivante.

En jouant et en faisant du vélo, nous n’avons jamais porté de casque.

Après l’école, nous avons joué jusqu’au crépuscule; nous n’avons jamais regardé la télé.

Nous avons joué avec de vrais amis, pas des amis sur internet.

Si jamais nous avions soif, nous buvions de l’eau du puits et non de l’eau embouteillée.

Nous ne sommes jamais tombés malades en partageant le même verre de jus avec quatre amis.

Nous n’avons jamais pris de poids en mangeant des assiettes de pâte tous les jours.

Rien n’est arrivé à nos pieds malgré l’errance aux pieds nus.

Nous n’avons jamais utilisé de suppléments pour rester en bonne santé.

Nous avions l’habitude de créer nos propres jouets et de jouer avec ceux-ci.

Nos parents n’étaient pas riches. Ils ont donné l’amour .. pas le matériel.

Nous n’avons jamais eu de téléphone portable, de DVD, de console de jeux, de Xbox, de jeux vidéo, d’ordinateurs personnels, d’Internet, de chat, mais nous avions de vrais amis.

Nous rendions visite à nos amis sans y être invités et avons partagé et apprécié la nourriture avec eux.

Des parents vivaient à proximité pour profiter du temps passé en famille.

Nous avons pu avoir des photos en noir et blanc, mais vous pouvez trouver des souvenirs colorés dans ces photos.

Nous sommes une génération unique et la plus compréhensive, car nous sommes la dernière génération à écouter ses parents …

Et nous sommes aussi les premiers qui ont dû écouter leurs enfants.

 


Nous sommes une édition limitée!

Profitez de nous.

Apprenez de nous.

Nous sommes des trésors appelés à disparaître.

La philosophie du porteur de lanterne

« On ne peut donner que deux choses à ses enfants: des racines et des ailes. »
Proverbe juif.

 

LE CHOURISTE

Bonjour à toutes et à tous,

j’adore le texte de mon pote  Papy Quisé…. je souhaiterai cependant qu’il mène, dès demain, un réflexion moins passéiste, en s’appuyant sur une philosophie de la vie dont voici la teneur :
Lorsque l’âge avance et que vous vous interrogez sur votre utilité à continuer votre chemin de vie dans ce  » nouveau monde » qui ne vous ressemble plus, je vous invite à suivre la logique  du proverbe chinois qui dit :
 » L’expérience est une lanterne que l’on porte pendue dans le dos et qui n’éclaire que le chemin parcouru. »
Même si je considère, à titre personnel, que mon expérience est utile pour moi et pour mon comportement de demain, il n’en demeure pas moins que si j’accepte de suivre cet adage, je le fais pour cette raison :

Ceux qui marchent derrière moi….  Mes fils, mes petits enfants, vont en suivant mon sillage, voir leur chemin éclairé par la lanterne de mon dos.
Ainsi, ils pourront mieux voir les difficultés de leur propre chemin et ne pas faire les mêmes erreurs que moi, et surtout s’inspirer ou agir de façon identique quand j’ai pu au cours de mon parcours leur montrer de belles choses dont je suis fier…!
Alors oui, je suis content de poursuivre mon chemin…. et si Dieu met du chemin sous mes pas, j’aspire à être, pour encore longtemps, d’une grand utilité pour eux.
Plus je marche et plus leurs pas sont assurés….!
Moins j’ai peur de la mort et plus ils sont sereins…!

Croyez bien que tel est mon devoir et aussi celui de tous ceux qui me lisent aujourd’hui et qui se reconnaissent dans cette philosophie de fin de vie…!
Bonne et longue route à tous mes potes âgés….




PAPY QUISÉ

Share Button