Archives par étiquette : fêtes

Fête des grands pères …..EH Papy c’est de toi con…. qu’on cause dans le poste

La Fête des grands-pères


« Ce que j’aime chez mon Papy, c’est qu’il m’emmène à la pêche »

Didier BARBELIVIEN - grand père yves duteil - grand père yitzhakg brassens - grand père     MUSIQUE D’AMBIANCE

 FÊTONS LES PAPYS avec POTE et POTIN

Source http://www.dromadaire.com


Après la fête des grand-mères, la fête des grands-pères !

Le succès de la fête des grands-mères est tel chaque année qu’il était normal qu’à leur tour les grands-pères aient leur jour de fête. C’est ainsi que depuis 2008 le premier dimanche du mois d’octobre est dédié aux grands-pères, afin de les célébrer tout particulièrement et de valoriser leur rôle, fondamental pour la société et la famille.

   Pour fêter cela j’ai demandé à mon choupinet s’il m’aimait et pourquoi..?

 
– Et alors il a dit quoi… ?

–           Voilà sa réponse  …..

« Ce que j’aime chez mon Papy, c’est que :
– il m’emmène à la pêche
– il a toujours du temps pour moi
– il m’apprend à bricoler
– il sait construire des cabanes
– il me lit des livres et raconte des histoires
– il me raconte les bêtises que faisait mon papa (ma maman) quand il (elle) avait mon âge !


Ce que j’aimerais faire pour mon Papy, c’est :
– le voir plus souvent
– l’aider quand il a des problèmes avec son ordinateur
– lui dire des choses gentilles au lieu de le taquiner
– le comprendre quand il voit les choses autrement que moi et respecter sa sagesse. »

EH oui.. Je ne l’avais pas vu comme ça ……J’ai voulu en savoir plus sur l’art d’’être grand père

Voilà ce que disent ceux qui savent parler mieux que moi de l’art d’être grand-père

.

La plus émouvante :
« Moi j’admire, ébloui, la grandeur des petits. »
Victor Hugo

La plus désopilante :
« Être grand-père ne m’ennuie pas du tout. Ce qui m’ennuie c’est d’être marié à une grand-mère. »
Groucho Marx

La plus vraie :
« Ce qui fait que les grands-pères s’entendent aussi bien avec les petits enfants, c’est que, pour ces derniers, la vie n’est pas encore assez sérieuse et que, pour les aïeuls, elle ne l’est plus autant. »
Tristan Bernard

La plus amusante :
« Aux grands-pères : vous avez eu à cœur d’inculquer les bonnes manières à votre progéniture, vous aurez le même enthousiasme à enseigner les mauvaises à la leur. »
Grenon et Goupil

La plus malicieuse :
« Un des plus grands mystères de l’existence est de comprendre comment le garçon qui n’était pas digne d’épouser votre fille a pu devenir le père de la plus belle petite-fille du monde. »
Proverbe juif

La plus poétique :
« En me voyant si peu redoutable aux enfants,
Et si rêveur devant les marmots triomphants,
Les hommes sérieux froncent leurs sourcils mornes.
Un grand-père échappé passant toutes les bornes,
C’est moi. […] »
Victor Hugo

         Tu connaissais toi ?…
 Le recueil de Victor Hugo « L’art d’être grand-père »
–     Non .. ?
–     Alors tu Cliques… c’est pour aller plus loin

 

 « Il doit avoir une dent contre moi ….dimanche je l’amène voir Sainte Apolline »



1030

Share Button

SAINT VALENTIN… FERAS-TU TINTIN..OU DU BARATIN COQUIN


         L’ORIGINE  DE  LA  SAINT  VALENTIN

saint valentin

L’origine de cette fête demeure un mystère, comme l’amour !
Le 14 février, c’est la saint Valentin, comme chaque jour du calendrier catholique fête un saint. Et les saints sont toujours patrons de quelque chose.
Patron d’un lieu, d’une corporation ou d’une organisation. Ainsi, saint Roch est le patron des bergers… Et l’Église a fait de saint Valentin le patron des fiancés.
Pourquoi Valentin? Il n’y a pas de Valentin martyr ou autre qui a quelque chose à voir avec les amoureux…

Dans la Rome antique, on fêtait certes le 15 février les Lupercales, célébration un brin paillarde du Dieu Faune mais on ne peut affirmer que la saint Valentin a été instaurée pour remplacer cette fête païenne, d’autant plus qu’elle ne fut guère célébrée par l’église.

C’est au Moyen Âge, en Angleterre, que sont apparus les premiers mots d’amour liés à l’occasion de la saint Valentin.
Une tradition raconte que les oiseaux s’accouplaient à la mi-février…

C’est la fin de l’hiver : les premières fleurs apparaissent avec les premiers gazouillis des oiseaux…
Mais c’est surtout au XVIIe siècle, que VALENTINE devient populaire. William Shakespeare, dans Hamlet, fait chanter Orphelia :

Texte de William Shakespeare :
To-morrow is Saint Valentine’s day.

All in the morning betime,
And I a maid at your window,
To be your Valentine.

Then up he rose and donned his clo’es
And dupped the chamber door,
Let in the maid, that out a maid,
Never departed more.
Traduction de Victor Hugo :
Bonjour ! c’est la Saint-Valentin.
Tous sont levés de grand matin.
Me voici, vierge, à votre fenêtre,
Pour être votre Valentine.
Alors, il se leva et mit ses habits,
Et ouvrit la porte de sa chambre ;
Et vierge elle y entra,
et puis jamais vierge elle n’en sortit.

C’est la fin de l’hiver : Que devient cette fête des amoureux aujourd’hui..?

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

 Le site Anyresa Mag, a eu l’idée  de demander directement ce que vous pensez de la saint Valentin.  Ils ont réuni une centaine de réponses en quelques heures. Preuve qu’encore aujourd’hui la Saint-Valentin fait toujours  parler d’elle.
Avec leur concours la Chouette a relevé ce qu’ils en disent sur le net

Alors « Si je vous dis Saint-Valentin, vous me répondez… ? » Verdict !

Si je vous dis Saint-Valentin, vous me répondez…: l’’amour !

Et oui, si 27% d’’entre vous estiment que c’’est une fête « commerciale » ; 41% d’’entre vous nous ont donné tout un tas de réponses indiquant que la Saint-Valentin reste encore et toujours la fête des amoureux !

·         « Une petit soirée sympa rien que tous les deux en amoureux (quand les finances le permettent). Un dîner aux chandelles dans un petit resto. Que du bonheur » – Nathalie

Si je vous dis Saint-Valentin, vous me répondez…: commercial !

 ·         … « Fête des amoureux devenue juste un business hélas, pour moi c’’est un jour comme les autres. L’’amour doit être vécu tous les jours et non un seul par an »Chris

Si je vous dis Saint-Valentin, vous me répondez…: galère!

                      ·        « Tu as intérêt à faire quelque chose sinon tu te fais engueuler par ta copine. Tout le monde sait que c’est commercial (même ta copine), les restaurants doublent leurs prix, tout le monde sort des « promos » deux fois plus chères….
Ta copine aussi dit que c’est commercial, mais tu n’’as pas intérêt a boycotter si tu ne veux pas avoir au final une grosse engueulade…. Bref, que du bonheur ! » –
Seb

« COMPTEZ » FLEURETTE :

Le groupe Monceau fleur écoule 2 millions de roses le jour de la saint Valentin. Plus de 100 000 clients franchissent les portes de ses boutiques.
Les French lowers restent généreux :
Le prix moyen des bouquets vendus pour l’occasion est de 45 euros en France , contre 26 euros au Royaume-uni et 15 euros aux Pays bas.
En France comme à l’’étranger ça  fait cher pour …… de « l’occasion »

 

– Je crois qu’il garde le meilleur pour la fin …
Fais voir camarade…!

SAINT VALENTIN COQUIN… C’EST LE SAINT DES SEINS

retour sur la rubrique du même tabacwikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursRETRO :
C’est du même tabac…..

                   RECEVEZ DE GROS

Share Button

Les saints innocents… un vrai massacre…Mais aussi une occasion de plus de faire la fête

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..

AUJOURD’HUI C’EST  LES SAINTS INNOCENTS

Enfants de moins de 2 ans massacrés pour le Christ par Hérode à Bethléem (1er s)

 massacre des innocents. Bas-relief du soubassement du portail de sud « de la Mère-Dieu » de la façade occidentale de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens. 1220-1230.

massacre des innocents. Bas-relief du soubassement du portail de sud « de la Mère-Dieu » de la façade occidentale de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens. 1220-1230.

Petits enfants qui furent massacrés à Bethléem de Judée sur l’ordre du roi impie Hérode, pour que périsse avec eux l’enfant Jésus.
Dès les premiers siècles de l’Église, ils ont été honorés comme martyrs, car ils sont les prémices de tous ceux qui devaient verser leur sang pour Dieu et pour l’Agneau de Dieu.

Cette journée rappelle un épisode des évangiles survenant après la naissance de Jésus.

Le roi Hérode ayant appris, par des mages qui se rendaient rendre hommage à un nouveau-nés, la naissance d’un enfant qui deviendrait « roi », prit peur et décida de faire tuer tous les bébés garçons de moins de 2 ans. Il voulait ainsi éviter tout prétendant à son trône.
Les soldats d’Hérode massacrèrent ces petits enfants que l’on a appelé les saints innoncents, puisqu’ils étaient innocents de tout péché.

Certains analystes contestent la date choisie pour rappeler ce triste épisode, puisqu’il devrait avoir lieu après le 6 janvier qui est la date soulignant la visite des mages…
Mais comme ces dates sont de toute façon un peu aléatoires…

LE CHOURISTE

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 2,13-18

Après la visite des mages à Bethléem, l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »

la fuite en egypte- Nicolas Poussin

La fuite en Égypte Nicolas Poussin 1657-1658
Huile sur toile 97 cm × 1331 cm
musée des beaux-arts de Lyon, France

Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,
où il resta jusqu’à la mort d’Hérode.
Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète :
« D’Égypte, j’ai appelé mon fils. »

Alors Hérode, voyant que les mages l’avaient trompé, entra dans une violente fureur.
Il envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.
Alors s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Jérémie :
Un cri s’élève dans Rama, des pleurs et une longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas qu’on la console, car ils ne sont plus.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

LA PEUR D’HÉRODE DÉNONCÉE


Ainsi parla Saint Quodvultdeus,
évêque à Carthage de 437 à 453
Enfants et témoins du Christ

Massacre des Innocents par Duccio di Buoninsegna

Massacre des Innocents par Duccio di Buoninsegna

« Pourquoi as-tu peur, Hérode, d’entendre qu’un roi est né ?
Il n’est pas venu pour te détrôner mais pour vaincre le démon.Mais toi, tu ne le comprends pas, et tu prends peur et tu entres en fureur.
Pour perdre le seul enfant que tu recherches, tu deviens le cruel assassin d’un grand nombre.
Ni l’amour des mères en larmes, ni le deuil des pères pleurant leurs fils, ni les cris et les gémissements des enfants ne te retiennent. Tu massacres ces petits dans leurs corps parce que la peur te tue en ton coeur. Et tu penses que, si tu arrives à tes fins, tu pourras vivre longtemps, alors que c’est la vie elle-même que tu cherches à tuer….. »

La coutume de faire des farces et des tours ce jour là…

Bizarrement, des traditions se sont greffées à cette journée qui commémore pourtant un événement triste.. . Certains disent que la coutume de faire des farces et tours en cette journée souligne que comme les enfants massacrés sur les ordres d’Hérode, les gens victimes de tours ne peuvent rien faire et doivent accepter leur destin… (Ce qui me semble une curieuse façon d’expliquer la chose, mais enfin…) 

Hérode ordonnant le massacre des saints Innocents

Hérode ordonnant le massacre
des saints Innocents
Bibliothèque municipale de Toulouse,

Mais évidemment la façon pour certains de célébrer aujourd’hui le Jour des Saints Innocents ne date pas d’aujourd’hui.

Déjà au Moyen-âge, cette journée était un prélude au Carnaval et on se permettait de fêter, rire et manger en abondance. On incluait cette journée dans les festivités liées au solstice d’hiver pendant lesquelles on voulait à oublier la noirceur de l’hiver en se réunissant et en se distrayant.

 C’était donc par excellence la fête des « Enfants » à qui l’on permettait et pardonnait tout.
Toute violence était également prohibée ce jour-là, les chevaliers devaient cesser de guerroyer en observant une trêve.

Dans d’autres pays c’est comme un poisson d’avril

Peu importe la raison, le 28 décembre est aujourd’hui en Amérique Latine, Espagne, et dans certains autres pays, c’est une bonne occasion pour rire et fêter encore un peu .
On souligne la fête des Saints-Innocents en faisant des tours et des farces.
Les médias en profitent pour faire des fausses nouvelles humoristiques, les enfants, en particulier, s’amusent à faire des tours aux adultes.
Un tour bien connu est d’accrocher un bonhomme de papier dans le dos des gens.
Dans certaines parties d’Amérique Latine on dit qu’il ne faut rien prêter pendant cette journée, que ce soit de l’argent ou des objets.
Car celui qui emprunte quelque chose en cette journée est libre ensuite de garde ce qu’il a emprunté

Léon Cogniet (1794-1880) : le massacre des Innocents. 1824. Rennes, Musée des Beaux Arts.

Léon Cogniet (1794-1880) : le massacre des Innocents. 1824. Rennes, Musée des Beaux Arts.

logo lardon D– Tu devrais leur montrer une rétrospective des œuvres d’art réalisées sur le thème du massacre des saint innocents…

Un site où ils puissent admirer les plus grands maitres de la peinture

Ça y est, je leur ai trouvé ….!

 
POTACHE

barre bleue

Share Button

ROME: Saturnales ou « NOËL des Romains »

LE BLOG DE
LAMITE HOLOGIS

Si vous êtes un ami de notre vieille Chouette… Alors vous adorez les femmes comme moi ….

Alors vous aimerez être assis
autour de moi pour découvrir

Les Saturnales ou le « NOËL des Romains »

Pour que vous sachiez ce qui vous attend sous le ciel étoilé, avec la lune pour
témoin, commençons par vous éclairer…

AUJOURD’HUI :  Les Saturnales ou le « NOËL des Romains »

Avant le christianisme, les fêtes païennes et religieuses étaient nombreuses autour de la date du 25 décembre. Les plus connues étaient les Saturnales, célébrées à ROME, du 17 au 24 décembre, en l’honneur de SATURNE.

 Elles célébraient le règne de SATURNE, dieu des semailles et de l’agriculture. Elles étaient la manifestation de la fête de la liberté (libertas decembris) et du monde à l’envers. Jour de liberté des esclaves à ROME, ces derniers devenaient les maîtres et les maîtres obéissaient aux esclaves.

TEMPLE DE SATURNE SUR LE FORUM
Aperçu d’une fête romaine
Ce que nous voyons sur l’image d’aujourd’hui est le Temple de Saturne, l’une des plus anciennes structures du Forum de Rome. C’est ici que les romains entamaient les célébrations des Saturnales, tous les 17 décembre.

Les activités consistaient à boire, manger, faire de la musique et se prêter aux jeux d’argent.
Les entreprises et les écoles restaient fermées pour l’occasion et même les esclaves avaient le droit de participer aux festivités. De nombreuses coutumes issues des célébrations des Saturnales devinrent des traditions de Noël, à l’image des cadeaux, des couronnes de Noël et du vin épicé.

Le temple et le festival des Saturnales sont tous les deux dédiés à Saturne, le dieu de l’agriculture, dont le règne est associé à l’âge d’or de la prospérité et de la paix. Le coup d’envoi des Saturnales était donné au moyen d’un sacrifice au temple, suivi d’un banquet public et d’une semaine de fête.

LES SATURNALES JOUAIENT PLUSIEURS RÔLES 

Elles célébraient le solstice d’hiver, période la plus sombre de l’année mais aussi promesse de jours qui vont bientôt allonger à nouveau ; on y honorait tout particulièrement le 21 décembre la déesse ANGERONA, qui avait comme particularité de faire traverser les jours étroits et les périodes angoissantes.
Elles commémoraient le retour de l’Age d’Or, cette période de paradis où les hommes vivaient dans l’égalité et l’abondance, sous le règne de Saturne, sans avoir à travailler la terre.

Elles avaient donc également un caractère agricole, puisque SATURNE, dont le nom pourrait venir de sata, les semences, régnait quand les moissons poussaient seules, c’est donc le dieu qui favorise la germination, propre à apporter à la fois futures récoltes et des richesses aux hommes, ce qui explique que l’on offrait des pièces de monnaie (ancêtres de nos modernes étrennes).
Pendant ces journées de fêtes, on invitait famille et amis, on banquetait, on ornait maison et végétation de guirlandes, on s’offrait des chandelles de cire, des figurines de pain ou de terre cuite, des pièces de monnaie …
On ne revêt plus la toge, mais la tunique, vêtement des pauvres et des esclaves et on peut même coiffer le pileus libertatis , « bonnet de liberté », la coiffure des esclaves affranchis.
On trouve là l’origine des déguisements de carnaval et même celui de la « fête des fous » au Moyen-Age puisque tous sont égaux, les esclaves prennent la place des maîtres et, lors d’un banquet, est désigné « roi de la fête» celui qui a trouvé la fève dans le gâteau ; on note bien sûr ici l’origine de la « galette des rois ».

Au cours des Saturnales, les esclaves jouissent d’une apparente et provisoire liberté
Durant cette période, les barrières sociales disparaissaient, on organisait de somptueux repas, on échangeait des cadeaux, on offrait des figurines aux enfants et on plaçait des plantes vertes dans les maisons, notamment du houx, du gui et du lierre.
Des figurines sont suspendues au seuil des maisons et aux chapelles des carrefours.
Un marché spécial a lieu….

Durant cette fête très populaire, l’ordre hiérarchique des hommes et logique des choses est inversé de façon parodique et provisoire : l’autorité des maîtres sur les esclaves est suspendue.

Ces derniers ont le droit de parler et d’agir sans contrainte, sont libres de critiquer les défauts de leur maître, de jouer contre eux, de se faire servir par eux.

Les tribunaux et les écoles sont en vacances et les exécutions interdites, le travail cesse.

La population se porte en masse vers le mont Aventin.

SOURCES :
http://lalunicorne.blogspot.com/2017/12/les-saturnales-ou-le-noel-des-romains.html
https://sites.google.com/site/caesarnonsupragrammaticos/home/les-ftes-romaines/saturnales


Share Button