Archives mensuelles : août 2020

De la vieillesse (Caton l’Ancien)


Vos poèmes, vos poèmes préférés …
– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller…. O
u tout simplement comme aujourd’hui un beau texte  à nous faire partager

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

vieillesse.JPG le vieux
« La faiblesse convient à l’enfance ; la fierté à la jeunesse ; la gravité à l’âge mûr ; la maturité à la vieillesse :
ce sont autant de fruits naturels qu’il faut cueillir avec le temps. Une jeunesse intempérante et débauchée ne transmet à la vieillesse qu’un corps épuisé. » 

( Cicéron)

 

Caton l’ancien ou de la vieillesse

De la vieillesse : Caton l’Ancien
Poche – 17 janvier 2003
de Cicéron (Auteur),
P. Wuilleumier (Traduction)
.AMAZONE.FR:  Le feuilleter

En pleine crise politique, à l’heure où la République chancelle, Cicéron fait l’éloge d’un des héros de la République romaine, et montre qu’à 62 ans on peut non seulement gouverner mais encore gouverner sagement, car Caton est ici présenté comme la figure emblématique du sage romain.

A travers l’apologie qu’il fait de la vieillesse, c’est sa conception de toute la vie humaine que le célèbre orateur latin nous livre dans cet ouvrage. A 63 ans, Cicéron fait à un vieil ami, sur un ton de confidence, l’éloge de la vieillesse.
Il lui explique pourquoi elle n’est pas un fardeau et comment affronter calmement l’approche de la mort.


  CICÉRON (-106 – -43)

   Cicéron (en latin Marcus Tullius Cicero), né le 3 janvier 106 av. J.-C. à Arpinum en Italie et assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. à Formia, est un homme d’État romain et un auteur latin.
Orateur remarquable, il publia une abondante production considérée comme un modèle de l’expression latine classique, et dont la plus grande partie nous est parvenue.
S’il s’enorgueillit d’avoir sauvé la République romaine de Catilina, sa vie politique fut diversement appréciée et commentée : intellectuel égaré au milieu d’une foire d’empoigne, parvenu italien monté à Rome, opportuniste versatile, « instrument passif de la monarchie » rampante de Pompée puis de César selon Theodor Mommsen et Jérôme Carcopino mais aussi, pour Pierre Grimal, l’intermédiaire qui nous transmit une partie de la philosophie grecque.

Source : Wikipédia (texte et photo)

Lorsqu’il écrit le Cato Maior, au début de l’an – 44, à l’heure où la République agonisante s’apprête à succomber sous les dagues des assassins de César, Cicéron éprouve cruellement le poids des ans (il a soixante-deux ans).
C’est donc un Cicéron vieillissant qui dresse un portrait idyllique de la vieillesse dans un dialogue fictif où Caton l’Ancien est interrogé par deux jeunes hommes

Il imagine un court dialogue philosophique qu’il situe à l’époque glorieuse de Rome, en – 150. Les jeunes Scipion Émilien et Laelius prennent du vieux et toujours vigoureux Caton (quatre-vingt-quatre ans) une leçon de vie.
Celui-ci réfute les différents griefs souvent formulés à l’encontre de la vieillesse : elle éloigne l’homme des affaires publiques, lui ôte ses forces, le prive des plaisirs et enfin elle est l’approche de sa mort.
Les réflexions prêtées à Caton l’Ancien sont certes enjolivées, mais elles agissent sur Cicéron comme un élixir de jouvence et une consolation dans ses malheurs personnels et ses déceptions politiques. Une façon de conjurer la peur de vieillir.

Des propos forts et clairs, à l’image du caractère bien trempé du personnage principal pour conjurer la peur de vieillir.

vieux-couple-canne.jpgILS L’ONT DIT SUR LE NET

Le vieillard est un sage, un voyant, un devin, un prophète.
Ayant quitté la politique, il peut enfin s’engager dans le politique.
Car, le vieillard, à la différence des jeunes personnes, vit dans le temps du loisir : celui du souci de soi, de l’amitié, de la conversation.
Il cultive la tranquillité de l’autarcie, savourant un temps libre, qui n’est plus celui de l’« embesognement » de la jeunesse, pour reprendre le mot bien connu de Montaigne.
Il « s’éduque lui-même à la vieillesse », comme le dira Sénèque.

« De savoir être à soi »

À ce titre, la vieillesse est le temps du désengagement, qui ne s’oppose pas à l’engagement : c’est le temps d’une retraite qui est une disposition de l’esprit, celui de la liberté qui est
« de savoir être à soi ».

La liberté de la retraite n’est pas éprouvée de la même manière par le stoïcien et l’épicurien.

Mais cette liberté n’est pas éprouvée de la même manière par le stoïcien et l’épicurien.
Si désengagé soit-il, le premier est toujours prêt à prendre sa part aux tâches de la cité ; quant au second, il se replie sur le monde domestique du loisir, sans pour autant se désintéresser de la vie publique et, s’il s’y intéresse, c’est d’une autre manière : avec le recul critique de l’âge.

On se tromperait à interpréter ce désengagement comme un refus du monde ou comme un repli sur soi.
Il est parfois plus facile de s’engager que de se désengager.
L’auteur n’ignore pas que le devoir qui convient à l’âge avancé exige une rude discipline.

Cicéron tente d’articuler une vision stoïcienne et une vision épicurienne de la vieillesse.

– Le vieillard a besoin d’occupation, de plaisirs intellectuels, de réconfort et surtout d’amitié.

C’est effectivement de votre amitié que les potes âgés de ce blog se nourrissent tous les jours …partagez la Chouette avec vos amis….

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Crème anti-douleur 200ml

Share Button

Saints guérisseurs: SAINT FIACRE – Contre les hémorroïdes

UNE SERIES POUR TOUT CONNAITRE SUR NOS SAINTS GUERISSEURS -un par mois

    SAINT FIACRE  

  VII ème siècle – Fête le 30 aout
Patron des jardiniers et des taxiteurs

Il mourut semble-t-il le 30 août 670. Le corps du saint fut mis en châsse sous le règne de saint Louis et conservé d’abord dans le prieuré de SaintFiacre-en-Brie, puis, pendant les guerres de religion, les reliques furent transportées à la cathédrale de Meaux.

INVOQUÉ :
Pour l’abondance des fruits de la terre : Contre les hémorragies, hémorroïdes, la colique , le cancer, les fistules, les chancres, le mal de tête, les maladies vénériennes et dans les calamités publiques


SAINT PATRON:

Des jardiniers, fleuristes, maraichers, taxiteurs, emballeurs,chaudronniers, tuiliers, bonnetiers 

   LA VIE DE SAINT FIACRE

Saint Fiacre était un moine Irlandais né au VIIème siècle qui se retira en France, dans la Brie.
Avec quelques compagnons, Fiacre fonda un monastère et évangélisa la région de Meaux. Meaux se trouvait alors sur une route gallo-romaine très fréquentée par les pèlerins anglais et irlandais se rendant à Rome. Saint Fiacre obtint de saint Faron, alors évêque de Meaux, la concession d’un lieu appelé Breuil (aujourd’hui saint Fiacre en Brie). Il y installa son monastère et se fit très vite une réputation de charité et de sainteté. Des miracles lui furent attribués, comme la guérison de toutes sortes de maladies par l’imposition des mains.

LA LÉGENDE DE SAINT FIACRE
Le domaine devint vite trop petit pour subvenir à ses besoins car il désirait créer un jardin pour planter des légumes et diverses herbes. Saint Faron lui permit de l’agrandir en lui accordant tout le territoire qu’il pourrait enclore d’un fossé en une journée. Ce fossé, il devait le creuser avec son bâton, suffisamment important pour qu’aucune femme ne puisse le franchir. Dans la légende le bâton est devenu bêche, et Saint Fiacre alla si vite en besogne que les arbres semblaient tomber d’eux-mêmes à son passage.
Il y planta des légumes, Fiacre pense même aux plantes médicinales pour les malades et aux fleurs, « ces sourires de la terre » pour orner le petit oratoire qu’il bâtit en l’honneur de Marie.
Le fossé ne dut pas plaire à une femme du pays, qui alla l’accuser de sorcellerie, et, selon certains, de bien d’autres choses innommables. Très attristé, saint Fiacre alla s’assoir sur une pierre qui s’amollit sous son poids afin de lui servir de siège. Saint Faron vint constater les faits et, discernant à travers ces prodiges l’intervention divine, rendit son jugement en faveur de l’Irlandais.
Sa sainteté une fois reconnue, Saint Fiacre put poursuivre son existence de prière et de charité sous la protection de Notre Dame à laquelle il dédia son monastère. Il  installa des religieux et fonda un hôpital. Les pauvres, venaient pour être secourus. A l’hospice il les recevait tous par charité, les servant lui-même. Il lui arrivait de guérir miraculeusement l’un ou l’autre. Aucune femme n’était tolérée près de son ermitage, ni même dans sa chapelle. C’est du moins ce que colportent certaines de ses légendes.
Le choix, déjà ancien de Saint Fiacre comme patron de ceux qui souffrent de maladies vénériennes provient probablement de sa réputation de misogyne.

LES GUÉRISONS DE SAINT FIACRE

La dévotion à Saint Fiacre remonte au Moyen Age  sa renommée de guérisseur de ne faiblit pas après sa mort. Son reliquaire fut l’objet de pèlerinages pendant des siècles.et on venait l’invoquer pour toute sortes de maladies.
Anne d’Autriche attribua à sa médiation la guérison de Louis XIII à Lyon, où le roi était tombé dangereusement malade. En action de grâces, elle se rendit à pieds en pèlerinage auprès de la tombe du saint. Plus tard elle envoya un don en remerciement pour la naissance de son fils, le futur Louis XIV.

Après sa mort  vers 670 au Breuil se construit autour du monastère un village qui portera son nom. Les pèlerins affluent sur son tombeau pour demander la guérison de toutes sortes de maux. On venait même autrefois l’invoquer contre les hémorroïdes, le « mal de saint Fiacre », la tradition affirmant qu’il suffisait de s’asseoir sur la pierre sur laquelle le saint avait l’habitude de s’asseoir pour être guéri.

  PRIÈRE A SAINT FIACRE

Qui est maladie mortelle
Qui dedans le corps humain entre
De flux de sang, d’hémorroïdes
De cancers et de vers
Dont médecin ne peut guérir,
Saint Fiacre, tu me peux secourir
Je t’en supplie dévotement
Qu’à mon âme, premièrement,
Tu donnes la gloire éternelle
Et à mon corps mêmement,
Tu rendes une santé parfaite
Ainsi soit-il

 

Saint Fiacre, patron des chauffeurs de taxi

C’est tout à fait par hasard que Saint Fiacre devint le patron des chauffeurs de taxi.

En effet, le premier lieu au monde où commença la location d’équipages était à Paris, près de l’hôtel SaintFiacre.

C’est tout naturellement que ces voitures de location furent appelées desFiacres”.

Précédente rubrique :  SAINT CHRISTOPHE
La ligne éditoriale de cette série est accessible 
  BON COURAGE...!

Chou Blanc est effectivement magnétiseur -voir son site cliquez

CHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

RETRO :
retour sur la rubrique du même tabac C’est du même tabac…..

6860

Share Button

HUMOUR : Blagues….. d’échelles que je connais pas


 

C’EST LE VENDREDI DE L’ÉCHELLE … 


Bloc note fricole et gai

BLOC NOTE FRIVOLE
par Chou Frisé

« Pas des sots sans sottises
Pas de sottises sans sots »

Un fou se tient en haut d’une grande échelle avec un livre
– Que fais-tu, lui demande le passant ?

– Je fais des études supérieures

Questions d’ échelles …..

POUR UNE BONNE DÉMOGRAPHIE

QUESTION D’ÉQUILIBRE…..?
Les politiques disent ….. il faut faire des enfants sur une grande échelle …. question d’équilibre  surtout que le septième ciel …. c’est haut

OU QUESTION DE POSITION….?
Une levrette m’a dit : « Celles qui se sont fait baisées… disent qu’on  leur a fait un enfant dans le dos…..  c’est une question de position…! »

POUR UNE BONNE JUSTICE

QUESTION DE BON DROIT…?
Plus d’échelles …c’est plus de barreaux… donc plus d’avocats   c’est une question à garder à vue

QUESTION DE BON SENS…?
J’ ai pas dit question de bons d’essence…. pour se rendre aux échelles ….. j’ai dit que c’est chez shell qu’il faut faire le plein des sens….. sans plomb…dans nos têtes de cons des sens …
vous suivez parce que bientôt, je vais vous faire monter au rideau … et sans échelle

QUESTION DE SÉCURITÉ
Les politiques cherchent comment augmenter le nombre de logements.. Ils s’y prennent mal…..!
Il faut tout simplement construire des échelles de pompiers plus hautes…. on pourra ainsi augmenter la taille des immeubles ensuite…
Augmenter la sécurité incendie dans les bâtiments publics  …?
Pour évacuer plus vite les prisons surpeuplées en cas d’incendie ……  … La solution passe par l’installation d’échelles fixes sur les murs d’enceinte .. Eh oui la sécurité .. incendie est à ce prix

QUESTIONS DE VALEURS
Dans l’échelle des valeurs le silence est d’or et la parole d’argent…. Alors moi gars du midi qui parle sans arrêt comme tous les gens heuros, je vais demander à wikipédiatre mon détracteur en chef de revoir mon échelle de rémunération.

le sarkozut« Mmmm »

– « EH voilà il a répondu…   ! Le silence est bien d’or… l’or des autres, moi je vais rester en bas de l’échelle..!
Sans rancune….
je te ferai la prochaine lubrique au même tarif »

LES  DEUX BINETTES DU POTAGER…
NON LES DEVINETTES
DU POTE AGÉ…!

Qu’est-ce qui est marqué en haut des échelles belges ?
Réponse : STOP

Et savez-vous pourquoi les pompiers belges se tuent en haut de leurs échelles?
Réponse :Ils ne savent pas lire ...
Quelle est la différence entre une échelle et un pistolet?
Réponse :L'échelle sert à monter, le pistolet à descendre.

Pourquoi certains belges vont-ils aux toilettes avec une échelle ?
Réponse :Pour faire du Cacao...

Quelle est la différence entre un camion et une échelle ?
Réponse : Passer sous un camion ne porte pas malheur.

LES INGÉNIEURS EN  FRANCE C’EST …..
DU RIRE AUX LARMES…..


Un groupe d’ingénieurs a pour tâche de mesurer la hauteur d’un mât.

Ils s’approchent du mât avec des échelles, des rubans à mesurer, des compas et toute l’artillerie.
Tour à tour, ils tombent de l’échelle, laissent échapper le ruban à mesurer, etc.

Un technicien passe et voit ce qu’ils essaient de faire.
Il tire le mât hors de terre, le met à plat, le mesure d’un bout à l’autre et donne la mesure à un des ingénieurs, puis il s’en va.
Une fois le technicien parti, un des ingénieurs se tourne vers les autres et dit en riant :

Ça c’est bien un technicien. On cherche la hauteur et il nous donne la longueur.

LES TEMPS CHANGENT ET ON GÂCHE LA MARCHANDISE  ….. Du savant-fou au col blanc…

Léonard de Vinci, Vauban, Gustave Eiffel, Henry Gantt, Henry Ford, Soichiro Honda, Louis Blériot ou André Michelin. …
Ces hommes ont, d’une manière ou d’une autre, révolutionné la technologie de leur époque et continuent d’impacter notre quotidien….
Ces hommes étaient ingénieurs
.

L’Histoire des ingénieurs commence probablement à l’antiquité, avec des personnages comme l’architecte Imhotep ou le mathématicien Archimède. Bâtisseurs, constructeurs, inventeurs, … la descendance prend forme avec des personnages mythiques tels que Gutenberg, Léonard de Vinci ou Denis Papin.
Ce n’est pourtant que lors de la première révolution industrielle, au 19ième siècle, que l’ingénieur « moderne » apparait. Acteur majeur dans le développement industriel, il doit faire face à de nouveaux enjeux et quitte peu à peu sa tenue de savant pour pour s’enrichir de la gestion du temps ou des personnes.
Gantt et Ford sont de parfaits exemple de l’alliance gagnante entre l’homme et la machine.
Ils sont probablement à la base de l’ingénieur multitâche que nous connaissons aujourd’hui.
De nos jours, avec la multiplication des facteurs impactant un projet complexe (technicité, délai, budget, concurrence,…) les ingénieurs sont de plus en plus amenés à supporter voire remplacer des techniciens. On les appelle, spécialiste X, expert Y, consultant Z.
Ce phénomène est particulièrement vrai dans le domaine des NTIC, et d’autant plus dans l’informatique.
Ainsi dans bien des sociétés l’ingénieur attends « Que l’on vienne lui demander de changer la cartouche du photocopieur de la compta« … Pauvre France…!

CHOU FRISE retour sur la rubrique du même tabac                    
RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button

Certaines grenouilles entendent avec leur bouche

MON MONDE EST BIZARRE ET PARFOIS PLEIN DE MYSTÈRES INEXPLIQUÉS
Nous vous ferons découvrir ce que le ciel, la terre, l’eau ,et le feu ont de plus beau….avec toujours un mystère que la nature semble vouloir maintenir sur bien des choses bizarres et parfois étranges….
CHOU BLANC nous entraine dans son monde…son monde bizarre ….Ambiance…Ambiance

Photo d'un mâle de la grenouille de Gardiner (S. Gardineri), prise dans son habitat naturel des îles Seychelles. © R. Boistel/CNRSLa grenouille de Gardiner des îles Seychelles, l’une des plus petites grenouilles au monde, est dépourvue d’oreille moyenne avec tympan mais peut cependant coasser et entendre ses congénères.
Ce mystère vient d’être résolu par une équipe internationale de chercheurs menée par Renaud Boistel, (CNRS/Université de Poitiers). Grâce à une étude aux rayons X, elle a démontré que ces grenouilles utilisent leur cavité buccale et des tissus mous et osseux pour transmettre les sons à l’oreille interne

LE CHOURISTE

La perception des sons est commune à différentes lignées d’animaux et est apparue au cours du Trias (il y a 200-250 millions d’années). Bien que les systèmes d’audition des animaux à quatre pattes se soient depuis modifiés à plusieurs reprises, ils ont en commun une oreille moyenne avec tympan et osselets, qui s’est développée indépendamment dans les différentes lignées.

Certains animaux, notamment la plupart des grenouilles, n’ont pas d’oreille externe comme les humains, mais seulement une oreille moyenne avec un tympan, située directement à la surface de la tête. Les ondes sonores environnantes font vibrer le tympan, et ces vibrations sont ensuite acheminées par des osselets à l’oreille interne, où des cellules ciliées les traduisent en signaux électriques qui sont envoyés vers le cerveau.

Est-il possible de détecter un son dans le cerveau sans oreille moyenne ?

A priori, la réponse est non, car 99,9% du son qui se propage dans l’air est réfléchi à la surface de la peau.

Cependant, pour Renaud Boistel, qui a dirigé l’équipe de chercheurs, « nous connaissons des espèces de grenouilles qui coassent et communiquent ainsi entre elles, mais sans avoir d’oreille moyenne tympanique. C’est une contradiction apparente.

Les grenouilles de Gardiner ont vécu isolées dans la forêt tropicale des Seychelles depuis que ces îles se sont séparées du continent il y a 47 à 65 millions d’années. Si elles peuvent entendre, c’est que leur système d’audition est une survivance des formes de vie qui existaient du temps du supercontinent Gondwana. »
Pour prouver que ces grenouilles utilisent réellement le son pour communiquer entre elles, les scientifiques ont installé un haut-parleur dans leur habitat naturel et ont diffusé des coassements pré-enregistrés.

Les mâles présents dans la forêt tropicale ont répondu, démontrant ainsi qu’ils étaient capables d’entendre les sons émis par le haut-parleur.

Par quel mécanisme entendent-elles..?

L’étape suivante était d’identifier le mécanisme permettant à ces grenouilles apparemment sourdes d’entendre des sons. « Comme ces animaux sont minuscules, un centimètre de long seulement, nous avions besoin d’images en rayons X des tissus mous et des parties osseuses, en résolution micrométrique, pour déterminer quelles parties du corps contribuaient à la propagation du son. »

L’imagerie synchrotron en rayons X sur différentes espèces a montré que la transmission du son de la cavité buccale à l’oreille interne était optimisée grâce à deux adaptations : réduction de l’épaisseur des tissus mous et osseux entre la bouche et l’oreille interne, et diminution du nombre de couches de tissu, toujours entre la bouche et l’oreille interne. « La combinaison de la résonance de la bouche et de la conduction osseuse permet à la grenouille de Gardiner de percevoir le son efficacement sans avoir recours à une oreille moyenne tympanique », conclut Renaud Boistel.

SOURCE: http://www.notre-planete.info/actualites/images/animauxn

RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabacSanté animaux

Share Button