Archives par étiquette : dents

L’expression « Mentir comme un arracheur de dents »

les potes doivent être éclairés CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques (la maladie est grave… !) on m’a demandé de cultiver les potes âgés ……..
Me parlant tous de leurs maux de dents, nous avons voulu en savoir plus sur une expression encore très utilisée


Mentir comme un arracheur de dents…..
C’est mentir avec effronterie

Un arracheur de dents, se croyait jadis quelquefois obligé de dissimuler la vérité pour affermir la résolution d’un malade qui se résignait à une douloureuse opération, en lui disant, quoiqu’il ne le pensait pas, que la souffrance serait courte et légère.
De là l’expression caractérisant les gens ayant l’habitude de trahir la vérité.

On ne va pas vous expliquer ce que ça signifie, vous imaginez bien qu’être dentiste au Moyen-Âge impliquait un certain talent de persuasion.

L’expression fait référence aux soins douloureux prodigués par les dentistes au XIXe siècle. A l’époque, les dentistes exerçaient dans la rue et la plupart des interventions se faisaient à vif.
Pour couvrir les cris des patients et ainsi ne pas dissuader d’éventuels nouveaux patients, les « arracheurs » engageaient des musiciens pour jouer de la musique.

L’expression a parcouru les siècles : malgré les progrès de la médecine, personne n’aime se faire arracher une dent.

 chouette-profA une certaine époque, la même pensée a été reproduite dans cet autre dicton : Mentir comme une gazette.  Les Anciens disaient : Mentir comme un poète par allusion soit aux louanges exagérées que donnent les versificateurs, soit aux créations imaginaires qu’ils inventent. L’expression était déjà en usage au XVIIe siècle.

En fait, ce qui est vraiment intéressant ici, c’est de savoir pourquoi on ne dit pas, justement, mentir comme un dentiste.

En fait, le mot dentiste n’est apparu que dans les années 1720.
Avant, on parlait d’arracheur de dents, car à l’époque on n’avait pas le choix pour soigner une dent pourrie.

Pour ne pas faire fuir le « client », le brave homme affirmait que l' »opération » ne faisait pas (trop) mal. Sans anesthésie, je vous laisse imaginer la chose…

Du coup vous avez aussi, maintenant, une idée de l’ancienneté de cette expression…

 

SOURCE :
r.saintaubin.fr…/arracheurs.htm


POTACHE

retour sur la rubrique du même tabac

 

Share Button

Saints guérisseurs: SAINTE APOLLINE – Mal de dents

UNE SERIES POUR TOUT CONNAITRE SUR NOS SAINTS GUERISSEURS -un par mois

     SAINTE APOLLINE  

Vierge et Martyre
III ème siècle
(249)
– Fête le 9 Février
Patronne des chirurgiens dentistes

Cette petite image pieuse représente Sainte Apolline, identifiée grâce à ses attributs, une tenaille et une dent. Elle porte également la palme des béatifiées et la couronne des vierges martyres. - tableau de francisco zurbaran

Tableau présenté dans département de la peinture espagnole – musée du Louvre

Sainte Apolline ou Apollonie était d’Alexandrie; au milieu de la corruption générale, elle y passait pour un modèle de vertu et de modestie chrétienne

L’an 248, une persécution sanglante éclata dans la cité; la fureur des païens contre les chrétiens ne connut point de bornes.

Un jour, elle fut arrêtée; les bourreaux se jetèrent sur elle, la frappèrent si rudement avec des cailloux, qu’ils lui rompirent les mâchoires et lui brisèrent les dents; puis, l’ayant entraînée hors de la ville, ils allumèrent un grand feu, résolus de l’y jeter, si elle ne renonçait pas à Jésus-Christ. La Sainte demanda quelques moments comme pour réfléchir à ce qu’elle devait faire.

. Ce fut, alors, qu’Apolline, se précipitant à genoux, fit cette prière:

 

 » Que ceux qui honoreront pieusement le jour de ma passion et qui feront mémoire, avec dévotion, de l’intensité de la douleur que je viens d’endurer, ne ressentent jamais ni les douleurs de dents, ni les douleurs de tête. »

 

Un ange du Seigneur apparut. Immédiatement au milieu d’une grande lumière et lui dit:

« Apolline, ma sœur, ta prière est exaucée ».

 

Les païens espérèrent un instant qu’elle allait reculer devant l’horrible supplice du feu. Mais Apolline, profitant de cet instant de liberté, s’échappa de leurs mains, et poussée par l’ardeur de l’amour divin qui embrasait son coeur, elle s’élança elle-même impétueusement dans le feu, au grand étonnement de ses bourreaux stupéfaits de voir une fille plus hardie et plus prompte à souffrir la mort qu’eux-mêmes à la lui faire endurer.

Son corps, comme un holocauste pur et sans tache, fut bientôt dévoré par les flammes, et son âme généreuse et pure s’envola dans les Cieux, l’an 249 de Notre-Seigneur, le 9 février

Sainte Apolline a toujours été regardée par la dévotion populaire comme secourable contre le mal de dents, sans doute à cause du premier supplice qu’elle avait enduré.

INVOQUÉE CONTRE LES MAUX DE DENTS ET DE LA TÊTE
Patronne des chirurgiens-dentistes, elle est invoquée pour alléger les souffrances, lors de la poussée dentaire

PRIÈRE 1 : « O sainte vierge et martyre Apolline, priez pour nous Notre-Seigneur afin qu’il enlève tout ce qu’il y a en nous de défectueux et que, pour la punition de Nos  péchés. nous ne soyons pas tourmentés par les maux de dents, mais que nous puissions jouir de la. santé de la tête et du corps ».

PRIÈRE 2  » Par trois fois différentes, soufflez, en forme de croix , sur la joue malade et dites:
Sainte APOLLINE,
Belle et divine,
Etait assise au pied d’un arbre,
Sur la blanche pierre de marbre,
Jésus notre Sauveur,
Là passant par bonheur,
Lui dit : – Apolline
Qui donc te chagrine?
– je suis ici Maitre Divin,
Pour douleur, et non pour chagrin :
j’y suis pour mon chef, pour mon sang
et pour mon mal de dent.
Jésus lui dit : – Apolline a la foi :
+ Sur ma parole,Ô mal, détourne-toi
+ Si c’est goutte de sang, elle séchera;
+ Si c’est un ver, aussitôt il mourra. »
Cinq Pater, cinq Ave, en l’honneur des cinq plaies du Sauveur.

(+ représente un signe de croix à faire)

 

TRADITION POPULAIRE A BERNAC DANS LE TARN

La relique de sainte Apolline qui est dans cette église depuis 1 ou 2 siècles a sûrement été ramenée d’Alexandrie par un religieux, comme cela se faisait à une époque où on exposait dans les églises des restes de saints pour aider à la prière et à la dévotion des croyants.

La relique comprend un étui au bout duquel est une dent de sainte Apolline ou d’autres chrétiens martyrisés avec elle et un fragment osseux de mâchoire. .

 

« On ne sait pas depuis quand la relique est dans la commune. Un moine l’aurait amenée d’Alexandrie. Il n’est pas sûr qu’il s’agisse des restes d’Apollinie. Si on compte toutes celles qui existent dans le monde, elle aurait eu bien plus que 32 dents «

Cette  relique est censée soulager les nouveau-nés qui « font » leurs dents. Chaque premier dimanche du mois, à 11 heures Été comme hiver, les parents affluent  avec  leurs petits
Pendant la célébration, chaque parent s’avance en procession jusqu’à l’autel, tenant dans ses bras le nourrisson aux joues rougies par l’inflammation. On applique le reliquaire doré, contenant une dent et un bout d’os de la mâchoire de Sainte-Apolline ou sainte Apollinie


Fraich'Smile 120 gélules

Chou Blanc est effectivement magnétiseur

CHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

Précédente rubrique SEPTEMBRE 2010:  SAINT FIACRE
La ligne éditoriale de cette série est accessible 
  BON COURAGE...!

3350

Share Button

Prendre le mors aux dents: Pour être bien sûr d’enterrer que les morts

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules
les potes doivent être éclairés

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

 Dans mes chroniques on m’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur donner du vocabulaire de ma grand-mère impotente.

Vu leur sénilité précoce ( non y a que ça qui est précoce ) nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser,  et de bien comprendre le sens des mots….

Signification Prendre le mors aux dents ……et non le mort aux dents

Dans la conversation courante, nous utilisons bien des expressions directement issues du monde équin ou équestre. Au point de s’’interroger si le français est une langue latine ou équine …!

Rien de plus naturel toutefois lorsqu’on sait que pendant des siècles, la plus belle conquête de l’homme a été la seule force motrice à disposition des humains.
Qu’ils soient moyen de transport ou de traction, mis sous la selle, au bât ou à l’attelage, les équidés :
chevaux, ânes, mulets, bardots et mules étaient mêlés à la vie quotidienne des gens, à quelque classe sociale qu’ils appartiennent.

Chacun avait donc la maitrise de la conduite d’’un cheval en tirant sur les rennes pour le diriger.
Quand le cheval en avait  assez de suivre la volonté de son maître, il agrippait les branches du frein ou mors avec les incisives, empêchait  ainsi l’engin de lui tirer douloureusement les commissures des lèvres. Il pouvait  dès lors en faire à sa tête  voire s’’emballer.

ORIGINE

L’’expression « prendre le mors aux dents » date ainsi  du milieu du XVIe siècle vient du monde équestre.

Au  sens initial dans cette expression le mors est en effet un élément du harnais, une pièce qui traverse la bouche du cheval, qui repose sur une zone édentée à l’arrière de la mâchoire, et qui sert à le diriger

Si jamais le cheval prend le mors aux dents, c’est-à-dire que cette pièce s’avance au-dessus des dents, il devient impossible de le diriger, avec bien sûr risque de le voir s’’emballer.

Signification « Prendre le mors aux dents » :

Autrement dit, la prise du « mors aux dents » a d’abord été le symbole de l’emballement,

1 ere Signification
Se laisser aller à la colère

  Le deuxième sens vient d’une autre manière de voir la chose : Si l’animal prend le mors aux dents, il peut alors en faire complètement à sa tête, il décide de son sort.
Cette liberté d’action du cheval est ainsi traduite chez l’homme par Furetière :
« On dit figurément, prendre le mors aux dents, pour dire prendre une bonne résolution et l’exécuter« .
C’est l’ardeur mise dans l’exécution de cette bonne résolution qu’on retrouve aujourd’hui dans le second sens de l’expression.

2 ème Signification
Se mettre soudainement et avec énergie à un travail, à une entreprise…

 Comme vous le constatez il s’’agit du mors de non de la mort, qui  n’’a rien à voir là dedans……. encore que certains peuvent s’’y méprendre surtout s’’il écoutent les histoires à moitié véridiques comme celle de Trousse Chemise…..

 

MOINS SÉRIEUSE …..
LA VERSION DE TROUSSE CHEMISE 

Vous savez sans doute que… les rites funéraires pouvaient amener à « Prendre le mort aux dents »
Dans les temps anciens, pour s’assurer que quelqu’un était bien décédé, l’usage voulait qu’une personne en charge de cette vérification morde violemment un des doigts de pied de la victime (en général le gros orteil).
Si rien ne se passait, la personne était déclarée morte. C’est donc de là que vient l’appellation de croque-mort.

Cette fonction de croque-mort, qui était en fait une vraie charge,(comme les bourreaux), se transmettait de père en fils depuis la nuit des temps.

Or, un jour, il arriva une catastrophe : Le dernier croque-mort, bien qu’ayant eu de nombreux enfants, n’avait aucun garçon.
Sa fille aînée reprit donc sa charge, après réunion et avis favorable du conseil des sages et de l’église.

Mais voilà, la première victime qu’elle eut à traiter avait une grave
maladie :
La gangrène l’avait en partie gagnée et on lui avait coupé les 2 jambes jusqu’à hauteur des cuisses.

La jeune fille examina la situation et mordit donc avec précaution le premier membre inférieur qu’elle put trouver.
Ce fut à cette époque, et très précisément dans ces circonstances, qu’on passa de l’expression  » croque-mort  » à celle de  » pompe funèbre ».

un croque mitaine c'est ça...! beurk

« Heureux ceux qui étaient enterrés en grande pompe……  ou par un croque mitaine ….. c’était plus chic, car il ne faisait que sucer le bout des doigts…… ce qui a donné les gants sans doigts pour lui faciliter le travail……
Pensez à en mettre avant de partir…. au champ……………………..       d’honneur…!  »     

 » Allez pas de panique …. je déconne mon pote …. »

« OH là là là …… ma boite  à miel est pleine de choupinets qui demandent ce que c’est qu’un croque mitaine…..
Lisez vite avant que je vous en mette un sous votre lit…. »

Source wikipédia : « Le croque-mitaine (variante croquemitaine) est un personnage maléfique dont on parle aux enfants pour leur faire peur et ainsi les  rendre plus sages. »  

pote H

Restez svelte 160px
POTE H

POUR CEUX QUI VEULENT SE DONNER DU COURAGE DÉCOUVRIR  « Attention à ne pas passer l’arme à gauche »
Cette  publication du pote H a reçu  4935 visiteurs

EH EH …! PARTEZ PAS…..   J’EN AI ENCORE UNE DE MON DICO DE VERBORICULTEUR
« Un maure dit à son cheval mort, si tu mords le mors, tu es mort. »


1903

Share Button