Archives par étiquette : champignons

LIVRES : La passion des champignons

Print pagePDF pageEmail page

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

La pluie des derniers jours excite votre appétit de mycologue?
Votre panier est déjà prêt à partir pour la prochaine excursion de cueillette de champignons?

Bolets

Quatre professeurs de l’Université  et membres passionnés de l’Amicale des mycologues proposent un ouvrage d’ethnomycologie où ils explorent les relations entretenues par les hommes avec les champignons à travers le temps et les civilisations.

On le voit dans ce livre, le champignon est utilisé à toutes les sauces: à des fins alimentaires, bien sûr, mais aussi religieuses, scientifiques et folkloriques.

Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.

apothicaireAu fil du temps, l’être humain a appris à ne pas manger toutes les espèces de champignon consommées par les animaux, certaines étant pour lui mortelles.

alors qu’au Moyen Âge c’est la psalliote qui a la cote

Chez les Amérindiens, notamment, la prudence est vite de mise.
On ne consomme que quelques espèces, comme les morilles et les marasmes des oréades.
Chez les Romains, on apprécie en revanche les cèpes, les truffes et même l’amanite des Césars, alors qu’au Moyen Âge c’est la psalliote qui a la cote, de même que les chanterelles.

Depuis des millénaires, les Chinois et les Japonais utilisent les champignons comme médicaments pour traiter plusieurs pathologies et comme agents propices à accroître la durée de la vie.

Les hommes de science grecs et romains connaissent eux aussi leurs vertus thérapeutiques, mais c’est à la Renaissance que se développe un véritable intérêt scientifique pour la mycologie.
Des recherches récentes menées sur des moisissures du genre pénicillium sont par ailleurs à l’origine de la découverte des antibiotiques.

Les hallucinations de l’histoire

L’amanite tue-mouche est sans contredit l’hallucinogène le plus connu depuis la nuit des temps.

On la connaît de longue date en Sibérie, chez les Vikings, dans la religion indo-aryenne, le Veda ou chez les Amérindiens d’Amérique centrale et du Nord.
Elle est notamment utilisée comme «guide spirituel» dans les rites chamaniques des Ojibwés.

Dans l’histoire, une multitude de superstitions et de croyances tentent d’expliquer la toxicité ou les effets hallucinogènes de certaines espèces.

Ces champignons dangereux, est-ce l’oeuvre du diable, de sorcières ou l’effet de la proximité d’un crapaud, d’un serpent?
Et les effets hallucinogènes des champignons seraient-ils à l’origine de la légende du père Noël, du célèbre conte de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles ou même de la bédé des Schtroumpfs?

SOURCE :
Denyse Valois

Des champignons et des hommes
Consommation, croyances et science
Guy Gaudreau, A. et F.-X. Ribordy, M. Tremblay
Éditions Cabédita, coll. «Archives vivantes»,
France


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button

C’est l’automne choupinet….tu m’étonnes Papy…!

Print pagePDF pageEmail page

Frise avec masques de théâtre À l’origine à Pompéi – Maison du Faune

 logo com pote comnunique
Zut depuis vendredi c’est déjà  L’AUTOMNE ….

ACCUEILLONS -LE EN CHANSON

Chanson d’automne

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

 

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul VERLAINE (1844-1896)

Frise avec masques de théâtre (détail) À l’origine à Pompéi – Maison du Faune

L’AUTOMNE EN CHANSONS
.
….
c’est les feuilles mortes ou rien

Musique d’ambiance

 

HISTOIRE:

Débarquement :
« Les sanglots longs des violons »….
Quand deux vers de Verlaine annoncent le DDay

Radio Londres et ses messages brouillés par les allemands. Ces « français qui parlent aux français » sont restés dans l’histoire. Parmi les phrases codées les plus connues, deux vers de Verlaine symbolisent à eux seuls l’annonce du débarquement.

Depuis 4 années maintenant le lien, le fil parfois si mince qui relie la France Libre aux groupes clandestins et maquis dans l’hexagone est Radio Londres. Tous les soirs à heure fixe, des messages codés sont envoyés malgré le brouillage des occupants qui en altère l’écoute.
Les annonces paraissent parfois burlesques.
Tous au fil des mois ont leur réalité et leur cible. Mais en cette fin de premier semestre de 1944, il y en aura un qui restera un symbole.
Les deux premiers vers du poème de Verlaine « Chanson d’automne »  est et demeurera celui de l’annonce, en langage codé, du débarquement.
« Les sanglots longs des violons de l’automne  »
Cette citation diffusée sur la BBC annonça le débarquement


CHOU FLEUR

Share Button

Ne pleure pas jaunette … nous te reconnaitrons …. nous te reconnaitrons

Print pagePDF pageEmail page

L’HOMME DES BOIS

Bloc Note de GUI7
Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

Dans ma forêt aussi le jaune s’impose ……et il n’y a pas que lui car c’est la saison des girolles …. certains diront des jaunettes

Chatouillez moi ET CLIQUEZ MOI…! 
– « si vous n’êtes pas trop dur de la feuille …
je vous propose une comptine  comme musique d’ambiance à la fois apaisantes et douces



Musique d’ambiance

C’est l’automne aujourd’hui, Ne pleure pas jaunette … nous te reconnaitrons …. nous te reconnaitrons.

NE PLEURE PAS JAUNETTE…..

Elle était seule la jeunette … seule elle portait sa croix
Seule comme la jaunette … seule au fond des bois
Toutes deux avaient peur qu’on en les trouvent pas
Toutes deux avaient peur qu’on ne les reconnaissent pas

Que savons-nous sur la chanterelle  ou jaunette ?

girolle « cantharellus cibarius »

La chanterelle (cantharellus) est un champignon généralement jaune, jaunâtre à grisâtre, au chapeau d’abord convexe prenant une forme d’entonnoir en vieillissant. Selon les espèces, il peut mesurer de 2 à 8 cm.  Sa face intérieure est formée de plis irréguliers descendant longuement sur le pied (surtout pour la variété « cibarius », la plus courante), ces plis étant de même teinte que le chapeau et que le pied (sauf dans la variété « lutescens » dont le pied jaune vif diffère de chapeau grisâtre).

Il existe plusieurs variétés et sous-variétés de chanterelles, selon les climats et les terrains. Par exemple, la chanterelle poussant dans un bois de chêne présente des différences avec celle poussant dans un bois de hêtres et celle croissant dans un bois de conifères nous offre d’autres particularités…
Il est par conséquent presque impossible de décrire de façon précise chaque famille ou sous-famille de chanterelle.


La plus connue est la « cantharellus cibarius« , dite girolle (ou encore girandole, jaunotte, jaunette, jauneret, jaunelet, chevrette, crête de coq, gallinace).
– Le chapeau varie énormément de dimension, entre 1 à 8 cm. D’abord enroulé sur le pied, il s’étale ou s’ondule avec un centre qui peut se creuser légèrement.
– La couleur va du blanc crème au jaune ocre,
– la peau est lisse et mate.
– Dessous, les plis sont espacés, fourchus, de même teinte que le chapeau et le pied, prenant naissance bien au-dessous du chapeau, sur un pied court, fort, ferme, plein, souvent coudé  et se rétrécissant jusqu’à la terre.
– L’odeur est agréable, fruitée.
– On trouve les girolles dans les bois de feuillus, de juin à octobre.
C’est un très bon champignon dont les sujets jeunes peuvent se mettre en conserve.

site chez Supertoinette

LE TRUC UN PEU POUSSIÉREUX DE TAMBOUILLE.

Comment les nettoyer ?

Couper la base terreuse des champignons et les parties les plus abîmées. Nettoyer délicatement, brosser dessus et dessous, gratter avec la pointe d’un couteau car les girolles ne se lavent pas :
Elles absorberaient le liquide et perdraient du goût.
Essuyer les chapeaux à l’aide d’un linge humide et d’un pinceau.

Comment les conserver ?
Très fragiles, elles se conservent 2-3 jours au réfrigérateur. On peut les conserver dans le vinaigre ou les stériliser.

Comment les cuisiner ?

– Passer les girolles à la poêle (un peu de beurre ou d’huile) jusqu’à ce que leur eau se soit évaporée.
– Assaisonner avec sel, poivre, ail et persil.

Les girolles sont également utilisées comme garniture d’omelettes ou d’oeufs brouillés, ou pour accompagner du lapin, du veau, du lièvre.
On peut les manger crues, marinées dans une vinaigrette aux fines herbes

retour sur la rubrique du même tabac

L’homme des bois     
   532
RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button