Covid-19 : Un bol d’air, une prière…. Avec des sons et des mots


UN BOL D’AIR DE CHACUN OU UNE PRIÈRE…  UNE BOUGIE QUI S’ALLUME UNE SIMPLE PENSÉE EST UN GESTE ATTENDU DE VOUS TOUS…
ET ENSEMBLE NOUS RÉANIMONS CE POÈTE..!!!
Les petits ruisseaux font les grandes rivières Apportez votre goutte de solidarit♫

Bonjour, je m’appelle Marthe Casso, mon petit fils  Choublanc m’a dit qu’il
suivait la réanimation de Michel 80 ans victime du covid-19, actuellement en réanimation comme bien d’autres….

Mes prières et les siennes ne font que le maintenir et  nous avons besoin, d’un soutien franc et massif de tous les amateurs de poésie, car Michel  professeur de littérature est un poète qui cache ses talents..!
Nous publions, aujourd’hui, son dernier poème juste avant que le covi19 ne viennent casser son encrier … mais pas sa pipe…!!
Lisez ce poème, c’est celui d’un homme venu
tardivement au chant choral et son poème témoigne de son amour, je devrais dire de  sa passion, pour
celui ci.
TOUS AVEC LUI DURANT LA JOURNÉE DE DEMAIN ENSEMBLE IL DOIT SENTIR NOTRE SOUFFLE …
VOTRE SOUFFLE
…!!
DIEU SOUFFLA LE PREMIER SUR LA GLAISE..
VOUS N’AVEZ PAS OUBLIÉ .. NON.. !
ALORS SOUFFLEZ VOTRE BOL D’AIR EN DIRECTION DE L’HÔPITAL DE CARCASSONNE

 

 

Euterpe mosaïque romaine du IIe siècle, Museu Nacional Arqueològic de Tarragona (ca)

Des sons et des mots

C’est l’oreille éblouie par les sons et les mots
Qui perçoit dans le vent les notes de musique :
Le la déjà perché qui donne le son juste
Le do solide et fier qui heurte la poitrine
Le fa si gracieux qui sait ouvrir les portes
Le si sifflant sonore au bord de la rupture
Le sol sachant jouer la tristesse et la joie
Le ré souvent choisi pour marquer l’ouverture
Le mi indispensable lien d’accord majeur.
Ainsi constitué le troupeau des sonnailles
Vagabonde en plein ciel et attend les trouvailles
De tous les créateurs qui leur donneront vie.
Pauvres humains poètes qui cherchent à l’envi
Les notes et les mots exprimant leurs secrets
Et au bout de leurs peines n’auront aucun regret
Si la composition accède à leur désir :
Donner à leurs semblables un moment de plaisir.
Viennent les musiciens joueurs, acteurs, chanteurs
Qui vont restituer la divine matière.
Ici plus que jamais l’incarnation s’opère :
La note est dans le souffle, la voix, le bras, le cœur.
Le rythme dans la tête anime tout le corps
Avec un seul souci : ne pas trahir l’accord.

Le ciel souffle aussi pour lui….!
 » Le ciel, le soleil et l’eau
ne sont rien sans un vent favorable « 

Regardez la pianiste dodelinant du cou,
Le regard attaché à la portée qui fuit,
Les violons inclinés sur les archets mobiles,
Les merveilleuses anches aux sons doux et subtils,
Le grand orgue debout , tonnerre dans la nuit,
Les cuivres étincelants qui soufflent en transpirant,
Le guitariste seul qui repousse l’ennui ,
Tous redonnent la vie aux cordes et aux vents.
Arrivent les soprani comme un fluide dans l’air,
Tutoyant les étoiles , vives comme l’éclair,
Les ténors bien portants et leur timbre éclatant,
Les alti inspirées dans le mode mineur
Et les basses au son grave qui étoffent le chœur.
Attention pas d’impair , l’équilibre est précaire ,
Respectons le tempo , surveillons les nuances
Gardons la note juste et même les silences,
La chef de chœur sourit, son geste nous éclaire.
Pour tous ces amateurs de notes et de mots
Qui savent conjuguer fantaisie et rigueur
Et toujours avancer entre crainte et ferveur,
Remercions Euterpe , divine inspiratrice
Qui a donné au monde la joie libératrice
De la MUSIQUE.

Michel11

LE CHOURISTE Dans la mythologie grecque, Euterpe (en grec ancien Εὐτέρπη / Eutérpê, « qui sait plaire », de εὖ / eũ, « bien » et de τέρπω / térpô, « plaire ») était la muse qui présidait à la musique. Elle avait inventé ou suggéré l’invention de l’aulos (flûte double).

SI MICHEL11 était là…
il déclamerait devant vous  la tirade du CID de Corneille

« Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort – Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port »


je vous compte dedans  merci pour lui

ATTENTION :

VENT VIOLENT ANNONCÉ DANS L’AUDE

PUISSANCE MAXIMALE SUR CARCASSONNE TOUTE LA JOURNÉE

D’AVANCE MERCI A TOUS

Dès son retour, juste après avoir embrassé sa tendre épouse qui s’écroule sous l’angoisse,  ses filles et ses petits enfants et toutes la famille, il viendra dévoiler un autre poème dont le titre sera tout à votre honneur
 » j’ai eu beaucoup de BOL… S »

 

– PARTAGEZ A TOUS VOS CONTACTS

Share Button

L’homme des bois: L’aubier de tilleul du Roussillon

Beauté Cosmétiques
L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7
Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avaitvu l’homme, qui avait vu l’ours….!
Chatouillez moi ET CLIQUEZ MOI…! 
– « si vous n’êtes pas trop dur de la feuille … de tilleul « .

CES PLANTES QUI NOUS FONT DU BIEN :

L’AUBIER DE TILLEUL


L’aubier de tilleul, est un  « dissolvant » des calculs rénaux
Ce n’’est qu »’au début du XXème siècle, que l’’on a pensé à utiliser la partie du tilleul la plus riche en principes actifs, l’’aubier.
Depuis, l’’aubier de tilleul a été reconnu pour ses formidables propriétés drainantes.
Très puissant, il agit à la fois sur les trois émonctoires : foie, rein et intestins.
C’’est également un bon allié de l’’organisme qu’’il aide à s’’adapter aux changements de saisons.

Ce n’’est qu’’en 1916 que, par hasard, un instituteur à la retraite, François Domenach a, le premier, l’’idée de soigner sa « gravelle » (lithiase urinaire) en préparant des infusions d’’écorce de tilleul sauvage. Jusqu’’ici, l’’utilisation de cet arbre à des fins médicinales s’’était limitée à l’’emploi de ses bractées
http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:FC4Lkj6snbe9pM:http://medinat.ifrance.com/images/Aubier_de_tilleul.jpg
– Sully, célèbre ministre des Finances d’’Henri IV, avait même ordonné de planter un tilleul dans chaque village et d’’en conserver les fleurs pour les hôpitaux. Sans le savoir, l’’instituteur du Roussillon venait de découvrir que l’’aubier de tilleul (il se situe sous l’’écorce et est encore appelé la partie vivante de l’’arbre puisque c’’est dans cette partie tendre que transite la sève) est un des plus puissants draineurs de l’’organisme. Depuis cette date, l’’aubier de tilleul a bonne réputation.

Pour l’’anecdote, Georges Brassens, Jean Giono, Jean Cocteau et le docteur Jean Valnet avaient pour habitude de boire des infusions de la précieuse écorce. L’’aubier a un large champ d’’action car il contribue au bon fonctionnement de tous les émonctoires : foie, vésicule biliaire, rein et intestins. L’’aubier est ainsi utile lors des changements de saisons puisqu’’il procède à un profond nettoyage de l’’organisme.

Il peut également venir en complément dans une période de préparation à un régime.
Riche en sels minéraux et en oligo-éléments, il apporte les éléments essentiels pour se nettoyer sans risquer la déminéralisation.
Il serait trop long d’’énumérer les nombreux principes actifs contenus dans l’’aubier de tilleul. Leur synergie a pour effet de remettre le foie en état en augmentant sa capacité à filtrer les déchets et les toxines dans le sang. Il a par ailleurs des actions cholérétiques, c’’est-à-dire qu’’il optimise la sécrétion régulière de la bile, ce qui est favorable aux personnes dont la digestion est lente et difficile. C’’est aussi un véritable dissolvant de l’’acide urique qui, lorsqu’’il est en excès, provoque goutte et calculs rénaux. Ainsi, les goutteux peuvent aussi en consommer.
http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:jDUJ7rVu4cPQdM:http://www.adn75.com/catalog/images/Image/aubier_b1.jpg
C’’est enfin un puissant allié pour résoudre les problèmes de rétention d’’eau et gommer la cellulite. L’’aubier de tilleul sauvage se prend sous forme de décoction obtenue en faisant réduire aux trois quarts 35 à 40 grammes de bâtonnets d’’aubier dans un litre d’eau.
La tisane obtenue a un goût agréable et peut être bue chaude ou froide, à n’’importe quel moment de la journée.

Pour les plus pressés, il existe aussi sous forme d’’ampoules ou en gélules Il est évidemment conseillé de boire au moins deux à trois litres d’’eau par jour pour optimiser l’’efficacité des propriétés de l’’aubier.

En cas de sciatique aiguës, buvez de l’’aubier de tilleul

 TILLEUL ET HERBORISTERIE

Arbre très populaire en Europe, il se développe très bien sous des climats tempérés. Cet arbre peut atteindre une hauteur de 40 mètres et lorsque vient le moment de la floraison, il parfume tout son environnement. Le miel de fleurs de tilleul est réputé mondialement pour son excellente saveur et ses vertus médicinales. Son bois est très recherché pour sa légèreté et sa résistance.

En herboristerie on utilise les fleurs et l’aubier (bois tendre entre l’écorce et le cœoeur de l’arbre).

L’aubier de Tilleul est récolté au printemps, au moment de la montée de la sève. Après avoir abattu l’arbre on le prélève sur le fût et les grosses branches qui sont les plus riches en principes actifs. L’aubier de Tilleul est reconnu pour ses remarquables propriétés de drainage des toxines de l’organisme.

Il sera particulièrement utile dans les traitements de pierres au niveau de la vésicule ou des voies urinaires.

Histoire et légendes


Selon la mythologie grecque, la nymphe Philyra, enlevée par le dieu Cronos apparu sous la forme d’un cheval, donna naissance au centaure Chiron. Accablée, elle supplia les dieux de ne pas l’abandonner parmi les mortels. Ceux-ci accédèrent à son désir et la changèrent en tilleul.
La légende de Philyra et Chironou comment les Grecs ont fait d’’une déesse un arbre, et du tilleul une femme.

Fille d’Océanos, la nymphe Philyra était aimée de son oncle Cronos. Lorsque le penchant secret de ce dernier fut découvert par son épouse  Rhéa, qui était en même temps sa sœoeur, le roi des Titans, père de Zeus, n’’eut pour échapper à la colère de la déesse trompée, d’’autre alternative que la fuite et pour assurer son salut devant celle qui courait probablement très vite, le dieu infidèle se changea en étalon. Avant de  prendre ses distances, l’’équidé cavaleur prit pourtant de temps de s’’unir une dernière fois à Philyra, qui mit au monde, neuf mois plus tard, un enfant, moitié homme, moitié cheval. Pour cacher autant sa honte que sa douleur, la nymphe supplia Zeus de la métamorphoser. Le dieu suprême accéda à sa requête en la transformant en tilleul.

Achille entre les mains du Centaure Chiron lui apprenant la musique sur une cithare 125 x 127 cm. IVe style, 45-79 après J.-C. Naples, Musée Archéologique National inv.9109CHIRON tuteur et instructeur d’Asclépios/Esculape, d’Achille, de Jason et d’autres

Le petit Centaure, Chiron  de son prénom,  se nourrit au lait du tilleul, et profita pleinement de ses vertus médicinales qui lui assurèrent l’’immortalité.  En même temps, les qualités adoucissantes de cet arbre, firent de lui, à la différence de ses congénères, un Centaure doué de sagesse, d’’intelligence, d’’intérêt pour la justice et les arts.  ….   Il devint « Chiron le Sage ». 

 Homère dit de lui qu’il est « le plus juste des centaures« , et Pindare le qualifie « d’ami des hommes« . Il régnait sur les vallées du Pélion, riche en plantes salutaires et il faut sans doute voir en lui un génie de la montagne, esprit bienfaisant, qui connaissait la vertu des simples et qui l’enseignait aux hommes.
Virgile, qui joint dans le même vers son nom à celui du devin Mélampos, célèbre aussi dans la légende thessalienne, les qualifie tous deux de maîtres dans l’art de guérir les bestiaux.
Selon un commentaire, « Chiron représente ici l’emploi des moyens naturels, Mélampos celui des artifices surnaturels ».

Rien d’étonnant donc  à ce que les fleurs de tilleul soient encore de nos  jours fort utilisées en phytothérapie.   

BIENFAITS


Bienfaits

L’aubier de Tilleul possède de remarquables propriétés, bien connues des phytothérapeutes, notamment comme draîneur des toxines de l’organisme et de l’acide urique.
Il exerce une action bénéfique sur le foie et les reins.
On l’utilise également avec succès comme régulateur de la circulation sanguine.
Il donne d’excellents résultats dans les cas de calculs aux reins, de la vessie, de la vésicule, dans les coliques néphrétiques ou hépatiques, les rhumatismes, la goutte, la sciatique, l’urée et l’albumine.

C’est également un bon régulateur du taux de cholestérol sanguin et il agit favorablement sur le diabète.

Toxicité
Utilisé selon les recommandations on ne lui connaît aucune contre-indication ni effet toxique.

Dosage
Sous forme de tisane, en décoction, boire trois tasses par jour.

 » – Je commence ma cure aujourd’hui pour 20 Jours »

  SOURCE: SITE : http://www.entre-bretagne-et-roussillon.com


Restez svelte 160pxBannière ruedesplantes 468/60px

retour sur la rubrique du même tabac

L’homme des bois     

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Mamy c’est quoi les rameaux…?

 

 

MAMY … C’EST QUOI LES RAMEAUX

Les rameaux mon Choupinet, c’est la fête chrétienne qui commémore l’accueil triomphal (avec des rameaux de palmier) fait par ses disciples à Jésus entrant à Jérusalem. Cette fête est célébrée huit jours avant Pâques, elle ouvre la Semaine Sainte.

Selon les Évangiles, Jésus est entré dans Jérusalem sur un âne. Il a été acclamé par une foule nombreuse qui l’accueillait en déposant des vêtements sur son chemin et en agitant des branches ou des palmes.
A noter : cette fête est aussi connue sous le nom de « dimanche des palmes » dans le sud de la France et de « Pâques fleuries ».
Rameaux de palmes
A cette occasion, la foule l’acclame en brandissant des rameaux et en criant :

HOSANNA !



HOSANNA : De l’hébreu ??? [yasha] : sauver, être sauvé, délivrer, être délivré, libéré ; à ce verbe a été ajouté une valeur déprécative pour exprimer l’idée d’implorer, ce qui pourrait se traduire ainsi :

« sauve-nous, je t’en prie ! de grâce, sauve-nous ! de grâce, libère nous ! »


LE DIMANCHE
DES RAMEAUX

DÉFINITION ET ORIGINE

Le dimanche des Rameaux (Dominica in ramis palmarum) est le dimanche qui précède Pâques dans le christianisme ; il débute la Semaine Sainte.
Il tient son nom de la coutume (remontant au moins au IVe siècle) qui consiste à bénir des rameaux et à porter des branches en procession pour commémorer l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem où il fut accueilli par une foule qui agitait des branches de palmier ou d?olivier et en jetait sur son passage.
C’était une tradition orientale d’acclamer les héros et les grands en brandissant des rameaux verts qui symbolisaient l’immortalité de leur gloire.

Ainsi, monté sur une ânesse, Jésus fait-il sa dernière entrée à Jérusalem. (Matthieu 21, 8-11 ; Marc 11,8-10 ; Jean 12, 12-18).
Les foules croient au triomphe du Messie ; quelques jours plus tard, il sera crucifié.

La cérémonie chrétienne du Dimanche des Rameaux a parfaitement intériorisé ce triomphe. La victoire célébrée est tout intérieure, c’est celle qui est remportée sur le péché, qui s’accomplit par l’amour et qui assure le salut éternel : c’est la victoire définitive et sans appel.
« Il (Jésus, ndlr) sait qu’une nouvelle Pâques l’attend et qu’il prendra lui-même la place des agneaux immolés, s’offrant lui-même sur la Croix… Le terme ultime de son pèlerinage est la hauteur de Dieu lui-même, à laquelle il veut élever l’être humain ». (Homélie du dimanche des Rameaux, Benoît XVI, 17 avril 2011)

 QUE DISENT LES ÉVANGILES – Matthieu XXI, 8
Le peuple, en foule, étendit ses vêtements sur la route ; certains coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant lui et qui suivaient, criaient :
« Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui entre au nom du seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »
wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs« Je vous rappelle qu’il ne faut pas fêter pâques avant les rameaux »


– T’aurais pu attendre demain pour la faire celle là..!


Share Button