logo st guérisseurs

Saints guérisseurs: SAINT FIACRE – Contre les hémorroïdes

Print pagePDF pageEmail page

UNE SERIES POUR TOUT CONNAITRE SUR NOS SAINTS GUERISSEURS -un par    mois

    SAINT FIACRE  

  VII ème siècle – Fête le 30 aout
Patron des jardiniers et des taxiteurs

 

Il mourut semble-t-il le 30 août 670. Le corps du saint fut mis en châsse sous le règne de saint Louis et conservé d’abord dans le prieuré de Saint-Fiacre-en-Brie, puis, pendant les guerres de religion, les reliques furent transportées à la cathédrale de Meaux.

INVOQUE :
Pour l’abondance des fruits de la terre : Contre les hémorragies, hémorroïdes, la colique , le cancer, les fistules, les chancres, le mal de tête, les maladies vénériennes et dans les calamités publiques


SAINT PATRON:

Des jardiniers, fleuristes, maraichers, taxiteurs, emballeurs,chaudronniers, tuiliers, bonnetiers 

   LA VIE DE SAINT FIACRE

Saint Fiacre était un moine Irlandais né au VIIème siècle qui se retira en France, dans la Brie.
Avec quelques compagnons, Fiacre fonda un monastère et évangélisa la région de Meaux. Meaux se trouvait alors sur une route gallo-romaine très fréquentée par les pèlerins anglais et irlandais se rendant à Rome. Saint Fiacre obtint de saint Faron, alors évêque de Meaux, la concession d’un lieu appelé Breuil (aujourd’hui saint Fiacre en Brie). Il y installa son monastère et se fit très vite une réputation de charité et de sainteté. Des miracles lui furent attribués, comme la guérison de toutes sortes de maladies par l’imposition des mains.

LA LÉGENDE DE SAINT FIACRE
Le domaine devint vite trop petit pour subvenir à ses besoins car il désirait créer un jardin pour planter des légumes et diverses herbes. Saint Faron lui permit de l’agrandir en lui accordant tout le territoire qu’il pourrait enclore d’un fossé en une journée. Ce fossé, il devait le creuser avec son bâton, suffisamment important pour qu’aucune femme ne puisse le franchir. Dans la légende le bâton est devenu bêche, et Saint Fiacre alla si vite en besogne que les arbres semblaient tomber d’eux-mêmes à son passage.
Il y planta des légumes, Fiacre pense même aux plantes médicinales pour les malades et aux fleurs, « ces sourires de la terre » pour orner le petit oratoire qu’il bâtit en l’honneur de Marie.
Le fossé ne dut pas plaire à une femme du pays, qui alla l’accuser de sorcellerie, et, selon certains, de bien d’autres choses innommables. Très attristé, saint Fiacre alla s’assoir sur une pierre qui s’amollit sous son poids afin de lui servir de siège. Saint Faron vint constater les faits et, discernant à travers ces prodiges l’intervention divine, rendit son jugement en faveur de l’Irlandais.
Sa sainteté une fois reconnue, Saint Fiacre put poursuivre son existence de prière et de charité sous la protection de Notre Dame à laquelle il dédia son monastère. Il  installa des religieux et fonda un hôpital. Les pauvres, venaient pour être secourus. A l’hospice il les recevait tous par charité, les servant lui-même. Il lui arrivait de guérir miraculeusement l’un ou l’autre. Aucune femme n’était tolérée près de son ermitage, ni même dans sa chapelle. C’est du moins ce que colportent certaines de ses légendes.
Le choix, déjà ancien de Saint Fiacre comme patron de ceux qui souffrent de maladies vénériennes provient probablement de sa réputation de misogyne.

LES GUÉRISONS DE SAINT FIACRE

La dévotion à Saint Fiacre remonte au Moyen Age  sa renommée de guérisseur de ne faiblit pas après sa mort. Son reliquaire fut l’objet de pèlerinages pendant des siècles.et on venait l’invoquer pour toute sortes de maladies.
Anne d’Autriche attribua à sa médiation la guérison de Louis XIII à Lyon, où le roi était tombé dangereusement malade. En action de grâces, elle se rendit à pieds en pèlerinage auprès de la tombe du saint. Plus tard elle envoya un don en remerciement pour la naissance de son fils, le futur Louis XIV.

Après sa mort  vers 670 au Breuil se construit autour du monastère un village qui portera son nom. Les pèlerins affluent sur son tombeau pour demander la guérison de toutes sortes de maux. On venait même autrefois l’invoquer contre les hémorroïdes, le « mal de saint Fiacre », la tradition affirmant qu’il suffisait de s’asseoir sur la pierre sur laquelle le saint avait l’habitude de s’asseoir pour être guéri.

  PRIÈRE A SAINT FIACRE

Qui est maladie mortelle
Qui dedans le corps humain entre
De flux de sang, d’hémorroïdes
De cancers et de vers
Dont médecin ne peut guérir,
Saint Fiacre, tu me peux secourir
Je t’en supplie dévotement
Qu’à mon âme, premièrement,
Tu donnes la gloire éternelle
Et à mon corps mêmement,
Tu rendes une santé parfaite
Ainsi soit-il

 barre bleue

Saint Fiacre, patron des chauffeurs de taxi

C’est tout à fait par hasard que Saint Fiacre devint le patron des chauffeurs de taxi. En effet, le premier lieu au monde où commença la location d’équipages était à Paris, près de l’hôtel Saint-Fiacre. C’est tout naturellement que ces voitures de location furent appelées desFiacres”.

barre bleue

Précédente rubrique :  SAINT CHRISTOPHE
La ligne éditoriale de cette série est accessible 
  BON COURAGE...!

Chou Blanc est   effectivement magnétiseur

CHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

RETRO :
retour sur la rubrique du même tabac C’est du même tabac…..

6860

logo nuit

La patate douce…. Une cousine de la patate chaude

Print pagePDF pageEmail page

pauvre homme

Le bloc de la morosité

« Avec l’âge, sa verve était tombée, il n’avait plus qu’une morosité silencieuse. On aurait dit, à voir le sérieux de son visage, qu’il roulait le monde dans sa tête »

(Flaubert.,Éducation . sentimentale ., t.1, 1869, p.50)

barre noirepapate douce 60

LA PATATE DOUCE

 

J’en ai gros sur la patate
il y a quelque chose que je ne dois pas digérer
Il y a quelque chose qui passe pas
c’est pour ça que j’en ai gros sur le cœur
C’est pour ça que j’ai le cœur si gros

ça y est  je sais.. !
C’est ces pommes de terre de « conversation »
Elles ont des yeux qui ne me reviennent pas
j’ai bien vu qu’avec leur couleur verte….
Ces patates ne seraient ni douces ni tendres envers moi
Elles-mêmes n’ayant pas la frite… du coup pour moi…
Ben  ça ne gaze pas.. !

J’en ai gros sur la patate
il y a quelque chose qui m’a fait trop dégazer
il y a quelque chose qui m’a embarrassé
c’est pour ça que j’en ai gros dans tous mes tuyaux
C’est pour ça que je crains de rester sur le carreau

Ces patates vertes  ont dû trop regarder la lune
Leurs  gros yeux saillants semblent  voir dans le néant
Avec la béatitude qui m’accable.. ça doit être des BA
c’est elles qui me rendent si raplapla
Ces patates ne sont ni douces ni tendres envers moi
Elles-mêmes n’ayant pas la frite… du coup pour moi…
Ben  ça ne gaze pas.. !

ne pas dormir nuit50


J’en ai gros sur la patate
il me faut  quelque chose d’autre à manger
il me faut  quelque chose d’autre à grignoter
c’est pour ça que je prie Saint Marcellin
C’est pour ça que j’aurais fromage et bon pain

 

 

Quand on me dit qu’on me les fait en robe des champs
Ma patate sous sa jupe  n’en est pas plus fleurie
Ami si on te les propose sautées ou bouillies
Prends les boulangères avec ses miches et chaleur du four
Peut être que  si dans poêle on te les fait rigoler
Elles te feront meilleure  conversation,
en te donnant pommes nouvelles au printemps

J’ai avec moi une patate chaude
il me faut  quelqu’un d’autre à qui la refiler
il me faut  quelqu’un qui puisse y résister
C’est pour ça qu’il ne faut  pas  me fréquenter
C’est pour ça que je continue à la garder

Quand ami tu me dis que toi aussi la nuit
tu as parfois la patate aussi grosse que la mienne
Je te dis : Hé oui.. ! Tu te trompes pas… ça gonfle l’estomac
il y a même des jours où germent dessus des idées noires
Elles s’entourent de cafards et de fourmis
au point que seul un insecticide sera ton salut

J’en ai gros sur la patate
il me faut  quelque chose d’autre à becter
il me faut  quelque chose d’autre à grignoter
c’est pour ça que je prie Saint Parfait
C’est pour ça qu’ainsi j’aurais dessert au café

 

C’est à l’expresso de mes nuits sans lune
C’est à l’expresso de mes nuits sans tune
Que je dédie ce petit mot doux
pour que demain il soit moins amer que nous .
Avec tous les potes âgés de mon âge
on décide ce jour, de passer de  purée à potage
nos patates si peu douces à nos yeux…

peinture de Victor Hugo

On en a  gros sur la patate… d’être dans le potage
il nous  faut  quelque chose d’autre à lire
il nous faut  quelque chose d’autre à dévorer
c’est pour ça qu’après patates nous  lisons tous  la Chouette
C’est pour ça qu’hélas nous sommes encore dans les choux
MINILOGO  PATATI PATATA
Papati  et Patata

(On s’y met à deux…. Parce qu’un seul n’est pas assez con)

 

barre noirepauvre hommeLemort Rose

HISTOIRE : Le chevalier Bayard

Print pagePDF pageEmail page

les potes doivent être  éclairés

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..

barre grenat

Pierre Terrail, dit le chevalier Bayard, « sans peur et sans reproche» , a pris une place importante dans l’imaginaire collectif, au même titre que du Guesclin ou Jeanne d’Arc.

Son histoire mêlée de faits légendaires a donné lieu à toute une suite d’œuvres littéraires et de chroniques, dont celle de Symphorien Champier
(premier chroniqueur du chevalier Bayard), publiée pour la première fois
vers 1547,

 

La vie du chevalier Bayard

Né vers 1475, Pierre Terrail de Bayard devient célèbre dès l’age de 17 ans grâce à sa bravoure et ses faits d’armes lors de toutes les guerres d’Italie qui seront menées par Charles VIII, Louis XII  et François Ier.

En 1503, il s’illustre notamment en défendant le pont du Garigliano, seul face à 200 Espagnols pour protéger la retraite de ses compagnons.
En raison de son courage légendaire, il est surnommé le chevalier sans peur et sans reproche.
Fait capitaine par le roi Louis XII pour lequel il remporte plusieurs victoires, Bayard est nommé lieutenant général du Dauphiné par François Ier dès son accession au trône.
Au soir de la bataille de Marignan, où il a encore joué un grand rôle, le roi de France afin de l’honorer lui demande de l’armer chevalier.
Au cours de la sixième guerre d’Italie, Bayard est mortellement blessé par un coup d’arquebuse alors qu’il protège la retraite des Français. Il meurt auprès de ses ennemis qu’il avait si vaillamment combattu mais dont il a gagné le respect et l’admiration.
Bayard restera dans les mémoires comme l’exemple même du parfait chevalier à la loyauté et au courage indéfectible.

 Un chevalier sans peur et sans reproche sur le pont de Garigliano,

La notoriété du Chevalier Bayard emonte au fameux épisode du pont de Garigliano, en 1503.

Epicness (Bayard sur le pont du Garigliano, par Henri Félix Emmanuel Philippoteaux, 1840)

Les armées françaises et espagnoles se font face, séparées par le Garigliano, un petit fleuve situé à quelques dizaines de kilomètres de Naples.
Le 29 décembre 1503, les Français, affaiblis et malades, sont en très mauvaise posture et prennent la décision de se replier, prenant soin de mettre le feu au pont enjambant le fleuve. Les Espagnols qui voient leurs proies s’échapper sont tout excités et, bien sûr, partent à la poursuite de leurs ennemis.
Les Français ont un peu d’avance mais, très vite, se font rattraper par la cavalerie espagnole. Est-ce la fin?    Non! Car le chevalier Bayard veille au grain!
Avant de se faire rattraper, l’armée française parvient à franchir un pont étroit et Bayard décide de couvrir la retraite de ses troupes en restant seul sur le pont.
Le terrain est à son avantage.  L’ennemi est obligé d’avancer en colonne sur le pont et Bayard les défait un à un.
La vaillance, l’adresse et l’endurance de Bayard font merveille Il faut toute la persuasive ardeur de ses compagnons pour qu’il en laisse quelques-uns prendre le relais : François de Bourdeille (le père de Brantôme) et le capitaine Ymbault de Rivoire.
C’est finalement l’artillerie française, mise en batterie sur la rive opposée, qui contraint les Espagnols à refluer et met fin à la bataille.

Pourquoi la bataille de Marignan est-elle si célèbre ?

Vue partielle de l'œuvre Artiste 	 Alexandre-Évariste Fragonard Date 	 1836 Type 	 Huile sur toile Technique 	 Peinture Dimensions (H × L) 	 465 × 543 cm Localisation 	 Galerie des batailles, château de Versailles, Versailles (France)

 BAYARD adobe François I er à Marignan Ah, La bataille de Marignan!
15 septembre 1515.
35 000 fantassins et 2500 cavaliers français font face à à peine
22 000 Suisses.

A l’issue d’un combat de deux jours, ce sont les Français qui, sans surprise sortent vainqueurs.

Étonnamment, cette bataille de Marignan est très célèbre.

Pourtant, ce ne fut pas, et de loin, la plus épique ni la plus stratégique de l’Histoire de France!

En réalité, c’est François Ier en personne qui a manœuvré pour auréoler son nom de gloire et de prestige…
A l’issue du combat, on raconte qu’il se serait agenouillé devant le Chevalier Bayard, alors lieutenant général de ses armées, pour se faire adouber.
Par ce geste symbolique fort, le roi, tout juste arrivé sur le trône du haut de ses 21 ans, veut se donner l’image d’un monarque combatif, toujours prêt à dégainer son épée sur le champ de bataille.

Un coup de pub qui fonctionne plutôt bien, puisqu’on en parle encore aujourd’hui….. !

Symphorien Champier est le premier à en parler, ce qu’il fait en ces termes :

Au camp de saint Don, prés la ville de Millan, séjourna le roy aucuns [quelques] jours. Si voulut faire & creer les chevaliers qui lui avoient servi en ceste bataille & pource qu’il appartient par l’ordre de chevalerie, au seul chevalier creer un & faire un autre chevalier, appella bayard & lui dist :

- « Bayard, mon amy, ie veux qu’aujourd’huy soy fait chevalier par vos mains pourece que le chevalier qui a combattu à pied & à cheval en plusieurs batailles entre toutes les autres est tenu & reputé le plus vaillant & digne chevalier.
Or est ainsi de vous qui avez vertueusement, en plusieurs royaumes & provinces en plusieurs batailles & conquestes, combattu contre plusieurs nations, comme Espagnols au royaume de Naples, en Italie, à Bresse [Brescia], à Pandin, à Ravanne, je délaisse la France en laquelle on vous cognait assez.

Aux parolles du roy respond Bayard : – « Sire, celuy qui est couronné, sacré & oingt de l’huile envoyé du ciel & est roi d’un si noble royaume, le premier fils de l’Eglise qui est chevalier sur tous autres chevaliers doit estre fait chevalier par moy.

Bayard, dist le roi, - » depeschez vous, il ne faut ici alleguer loix et canons [règlements], faites moi vouloir si voulez estre du nombre de mes bons serviteurs.

Sire, dit Bayard, si ce n’est assez d’une fois, puis qu’il vous plaist je le feray sans nombre pour accomplir vostre vouloir … »

Lui-même, Champier, a été fait chevalier, parmi beaucoup d’autres :


Plusieurs historiens contestent la véracité de cet adoubement

Il avancent qu’il a été inventé de toutes pièces par Louise de Savoie et qu’elle aurait incité Champier à écrire son livre sur Bayard dès la défaite de Pavie (février 1525) pour célébrer un héros français et faire ainsi oublier cette cuisante défaite et la capture du roi.

Champier pouvait en effet avoir des contacts avec Louise de Savoie, puisque son frère Symphorien était probablement le médecin personnel de la régente.

Les historiens contestataires, connaissant le lourd rituel de l’adoubement et son caractère religieux, ne peuvent admettre qu’un simple capitaine, de surcroît de petite noblesse, puisse adouber aussi simplement un roi, alors que sont présents de nombreux grands de France, dont le connétable, chef des armées. De plus, les rois étaient adoubés pendant leur sacre et, en principe, par le plus grand des ducs du royaume. François Ier était donc déjà chevalier.

SOURCES :  http://planetejeanjaures.free.fr/histoire/renaissance/guerres_italie31.htm
http://lechevalierbayard.free.fr/doc/adoub.htm
http://www.etaletaculture.fr/histoire/le-chevalier-bayard/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Terrail_de_Bayard 
barre bleue


POTACHE

.