Archives par étiquette : voyages

PASSIONS : Avec le ciel et son drone pour témoin …!

Print pagePDF pageEmail page

logo-passion-1
LE BLOC NOTE
DES PASSIONNÉS

PASSIONS, vous révèle les
passions de celles et ceux que vous connaissiez autrement ….
Lumière sur leur étincelle de bonheur… ou de modestie..!

logo-entete-passions
La
CHOUETTE va vous faire partager la passion de Valentin Tchamallow

Sa passion:
Des vues aériennes de paysages qu’il va
chercher tout prés ou bien très loin de son
département du nord natal…
Tout prédestinait
Valentin a pratiquer la colombophilie comme son père et son grand père…..
Mais lui, a force de voir des pigeons s’envoler et revenir au bercail heureux de leur périple..
il a voulu vivre les sensations de  ses pigeons familiaux …

Il voulait voir avec leur yeux les paysages qu’ils survolaient.. porter son regard où bon lui semblerait .
Il a choisit  de piloter des Drones à la hauteur de ses pigeons et pour jouir du spectacle il  les équipe d’une camera qui garde trace de ses merveilleux voyages….

–  LE CHOURISTEUn drone comment ça marche… Enfin je veux dire  comment ça vole et comment on le pilote….?

  • Tu bouges pas Papy vidéo, il a une présentation d’un drone pas loin du modèle de Valentin
 

un drone (du mot anglais signifiant faux bourdon) ou sans-pilote désigne un aéronef sans humain à bord (mais le plus souvent télécommandé). Le drone peut avoir un usage civil ou militaire.
En France, la réglementation incorpore les activités d’aéromodélisme avec celle des drones.

Sa taille et masse (de quelques grammes à plusieurs tonnes) dépendent des capacités recherchées. Le pilotage automatique ou à partir du sol permet des vols longs de plusieurs dizaines d’heures


C’est beau et encore plus beau quand on sait que sa deuxième passion c’est la vidéo… il lui restait à partager..
il l’a fait et la Chouette en a la primeur….
Ouvrez vos mirettes ….. sortez monocles et lentilles de contact
Direction le canada ..!
A cheval sur son drone… grand angle sur la Colombie britannique et ses grands lacs

C’EST PLEIN ÉCRAN OU RIEN CAMARADES

Valentin Tchamallow Lienard est à Vancouver, Colombie-Britanique, Canada, avec Elodie Lefebvre.

IL L’A DIT SUR LE NET

Ma vidéo est sur ma nouvelle chaîne YouTube, vous pouvez la voir dans la Chouette en avant première.
Je rappelle: vous pouvez me suivre sur instagram: @Tchamallow_Drone

Da bisous et bon visionnage

– Voici la vidéo des merveilleux paysages capturés par Valentin et son drone lors de notre voyage au Canada.. 😍🇨🇦
Si vous voulez le soutenir vous pouvez vous abonner à sa chaîne YouTube (Tchamallow Drone) et son Instagram @Tchamallow_drone.
Ça serait super ! N’hésitez pas à partager !!!

SOURCE :
Mon chti préféré… après ma belle fille..!

logo-entete-passions

RÉCAPITULATIF

DES ARTICLES PUBLIÉS

PASSIONS : Ceux qui nous surprennent – N°1 – Anthony HOPKINS  PASSIONS : Ceux qui nous surprennent – N° 2 : SYLVIE ET SES SANTONS
PASSIONS : Qui connait l’anglais Nicholas Winton… un juste modeste PASSIONS : Qui connait la polonaise Iréna Sendler… une juste modeste


logo-passion-2 LE PASSIONNÉ

 

 

Share Button

CONTES : Le miroir

Print pagePDF pageEmail page

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

AUJOURD’HUI C’EST : Le MIROIR
– Alphonse Daudet –

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..

je me rappelle du jour où elle m’a raconté :

Le miroir  Cela m’a marquée je m’en rappelle encore

– ALLEZ.. ACTION Mamy..!
Tu la lis .. tu la lis …!!!

– OUI OUI mon petit Jonas …

PAPY va te parler d’abord d’Alphonse Daudet.. celui des lettres de mon moulin et de la chèvre de m Seguin

 

LE CHOURISTE
LE MIROIR
est tiré du recueil des contes du lundi écrit par
Alphonse Daudet
Daudet Contes du lundi Parus en 1873
Les Contes du lundi sont tous écrits en simplicité, finesse, émotion, poésie, vérité du trait sont les qualités maîtresses de ce recueil qui, avec les Lettres de mon moulin, fait d’Alphonse Daudet un des plus célèbres écrivains du xixe siècle
 Alphonse Daudet 1840 – (à 57 ans) Ce nîmois d’origine est un écrivain et auteur de Romans, poésies, contes, nouvelles
Ses Œuvres principales:

Bon Mamy …
On y va ou quoi ?

 

– Voilà…. Voilà…!

Dans le Nord, au bord du Niémen, est arrivée une petite créole de quinze ans, blanche et rose comme une fleur d’amandier.

Elle vient du pays des colibris, c’est le vent de l’amour qui l’apporte… Ceux de son île lui disaient:

– « Ne pars pas, il fait froid sur le continent… L’hiver te fera mourir.»

Mais la petite créole ne croyait pas à l’hiver et ne connaissait le froid que pour avoir
pris des sorbets; puis elle était amoureuse, elle n’avait pas peur de mourir…
Et maintenant la voilà qui débarque là-haut dans les brouillards du Niémen, avec ses éventails, son  hamac, ses moustiquaires et une cage en treillis doré pleine d’oiseaux de son pays.
Quand le vieux père Nord a vu venir cette fleur des îles que le Midi lui envoyait dans un
rayon, son cœur s’est ému de pitié ; et comme il pensait bien que le froid ne ferait qu’une bouchée
de la fillette et de ses colibris, il a vite allumé un gros soleil jaune et s’est habillé d’été pour les
recevoir… La créole s’était trompée ; elle a pris cette chaleur du Nord, brutale et lourde, pour une
chaleur de durée, cette éternelle verdure noire pour de la verdure de printemps, et suspendant

son hamac au fond du parc entre deux sapins, tout le jour elle s’évente, elle se balance.

« Mais il fait très chaud dans le Nord», dit-elle en riant.

Pourtant quelque chose l’inquiète.

Pourquoi, dans cet étrange pays, les maisons n’ont-elles pas de vérandas?
Pourquoi ces murs épais, ces tapis, ces lourdes tentures?
Ces gros poêles en faïence, et ces grands tas de bois qu’on empile dans les cours, et ces peaux de renards bleus, ces manteaux doublés, ces fourrures qui dorment au fond des armoires; à quoi tout cela peut-il servir?
Pauvre petite, elle va le savoir bientôt.
Un matin, en s’éveillant, la petite créole se sent prise d’un grand frisson.
Le soleil a disparu, et du ciel noir et bas, qui semble dans la nuit s’être rapproché de la terre, il tombe par flocons une peluche blanche et silencieuse comme sous les cotonniers…Voilà l’hiver!  voilà l’hiver !
Le vent siffle, les poêles ronflent. Dans leur grande cage en treillis doré, les colibris ne gazouillent plus.Leurs petites ailes bleues, roses, rubis, vert de mer, restent immobiles, et c’est pitié de les voir se serrer les uns contre les autres, engourdis et bouffis par le froid avec leurs becs fins et leurs yeux en tête d’épingle. Là-bas, au fond du parc,le hamac grelotte plein de givre, et les branches des sapins sont en verre filé…

La petite créole a froid ; elle ne veut plus sortir.

Pelotonnée au coin du feu comme un de ses oiseaux, elle passe son temps à regarder la flamme et se fait du soleil avec ses souvenirs.

Dans la grande cheminée lumineuse et brûlante, elle revoit tout son pays : les larges quais pleins
de soleil avec le sucre brun des cannes qui ruisselle, et les grains de maïs flottant dans une
poussière dorée, puis les siestes d’après-midi, les stores clairs, les nattes de paille, puis les soirs
d’étoiles, les mouches enflammées, et des millions de petites ailes qui bourdonnent entre les
fleurs et dans les mailles de tulle des moustiquaires.
Et tandis qu’elle rêve ainsi devant la flamme, les jours d’hiver se succèdent toujours plus
courts, toujours plus noirs. Tous les matins on ramasse un colibri mort dans la cage
; bientôt il n’en reste plus que deux, deux flocons de plumes vertes qui se hérissent l’un contre l’autre dans un coin…
Ce matin-là, la petite créole n’a pas pu se lever.
Comme une balancelle mahonnaise prise dans les glaces du Nord, le froid l’étreint, la
paralyse. Il fait sombre, la pièce est triste. Le grive a mis sur les vitres un épais rideau de soie
mate. La ville semble morte, et, par les rues silencieuses, le chasse-neige à vapeur siffle
lamentablement… Dans son lit, pour se distraire, la créole fait luire les paillettes de son éventail et
passe son temps à se regarder dans les miroirs de son pays, tout frangés de grandes plumes
indiennes.
Toujours plus courts, toujours plus noirs, les jours d’hiver se succèdent. Dans ses courtines de
dentelles, la petite créole languit, se désole. Ce qui l’attriste surtout, c’est que de son lit elle ne
peut pas voir le feu. Il lui semble qu’elle a perdu sa patrie une seconde fois… De temps en temps

elle demande:

– « Est-ce qu’il y a du feu dans la chambre?

– Mais oui, petite, il y en a. La cheminée est tout en flammes. Entends-tu pétiller le bois, et les pommes de pin qui éclatent ?

– Oh ! voyons, voyons. »

Mais elle a eu beau se pencher, la flamme est trop loin d’elle; elle ne peut pas la voir et cela la désespère. Or, un soir qu’elle est là, pensive et pâle, sa tête au bord de l’oreiller et les yeux toujours tournés vers cette flamme invisible, son ami s’approche d’elle, prend un des miroirs

qui sont sur le lit :

– « Tu veux voir le feu, mignonne ?… Eh bien, attends…»

Et, s’agenouillant devant la cheminée, il essaie de lui envoyer avec son miroir un reflet

de la flamme magique:

– «Peux-tu le voir ?

– Non! je ne vois rien.

– Et maintenant?…

– Non! pas encore… »

Puis, tout à coup, recevant en plein visage un jet de lumière qui l’enveloppe :

« Oh! je le vois ! » dit la créole toute joyeuse.
– Et elle meurt en riant avec deux petites flammes au fond des yeux
Alphonse Daudet

 SOURCES :wikipedia –

http://www.livrespourtous.com/e-books/view/Contes-du-lundi.html

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

GRÉVE SNCF.. : Plutôt une greffe de l’arrière train

Print pagePDF pageEmail page


CHOU DE GUEULE

Maintenant que les érections sont passées, je peux parler de ce qui me hérisse le poil ( pas de carotte)…!
Pondérez mes propos par le fait que je viens de rentrer dans le train train hivernal et que la télé me met la vapeur au sujet d’un rapport sur les trains électriques

– OH purée…
il est furax Papy
– c’est pas cette année que   j’aurai mon train électrique

Le rapport Spinetta prône un traitement de choc pour la SNCF

Remise en question du statut de cheminot, fermetures de petites lignes… L’ex-patron d’Air France-KLM préconise des économies tous azimuts pour sortir le système ferroviaire de ses déficits structurels.

;

J’adore la France elle prend un expert des avions pour …..
Faire mieux marcher les trains

Pour faire décoller la SNCF, il préconise la recette de ma grand mère à mon cousin aviateur

– Pour bien décoller mon petit gars.. Essaye donc avec l’eau chaude

Spinetta ne l’a pas inventée car il n’y a aucune nouveauté dans son rapport  il vient juste  à coup de masse enfoncer des clous déjà posés par d’autre avant lui…..
A savoir : Haro sur les hommes

La disparition progressive du statut  de cheminot au rythme des nouvelles embauches au sein de l’entreprise publique,  au profit de contrats de droit commun, de façon à accompagner la mise en concurrence du transport de voyageurs à partir de 2023.
Une telle réforme mettrait fin à un statut vieux de 90 ans , qui comprend de nombreux avantages.

On en parle à la télé les plus humoristiques disent la SNCF   c’est :  Sur  – Neuf  – Cinq  – Fainéants

OUI un cheminot en cache peut être un autre plus soucieux du service public parce qu’il n’aurait  plus ce statut tant décrié…..

OUI ce serait grave de ne plus voir MICHELINE la fille du chef de gare voyager à l’oeil et drôle aussi de  la retrouver comme tout un chacun ticket à la main avec larmes et bagages

OUI face au tour de vis Spinetta il faut s’attendre à des préavis de « greffe »

OUI il faut penser à  sauver les derniers cheminots publics

OUI  pour les pousser  à aller de l’avant
seule une greffe du train arrière semble salvatrice

OUI les soutiens iront bon train le 22 mars surtout des usagers de nos campagnes qui avec ou sans statut ne resteront pas de marbre car ils ne sont pas prêts à attendre le bus Macron

Selon le rapport  les petites lignes de TER sont  :
« 
héritées d’un temps révolu« .

Ces lignes transportent 2% des voyageurs dans 9% des trains, sur 45% du réseau.
Or, elles mobilisent actuellement 16% des moyens consacrés au ferroviaire, soit 1,7 milliard d’euros par an.

Chaque kilomètre parcouru par un voyageur coûte un euro à la collectivité.

La situation ne serait pas catastrophique si ces lignes n’étaient pas en mauvais état.

L’Etat et les régions ont beaucoup investi ces dernières années, mais il faudrait encore ajouter, selon SNCF Réseau, plus de 5 milliards d’euros pour assurer leur pérennité.

– Va falloir s’organiser pour prendre le bus

Au moindre cout…..

Va falloir s’organiser dans les campagnes pour voyager le moins cher possible

« Le rapport ne propose pas de fermeture de ligne », assure Jean-Cyril Spinetta.

Il n’empêche: il préconise un audit de ces liaisons qui représentent le quart de l’offre des TER, doublé d’une contre-expertise du Commissariat général à l’investissement.

Le réseau secondaire serait ensuite divisé en deux parties: les lignes « dont la rénovation est justifiée d’un point de vue socio-économique », et les autres, qui formeraient un « réseau obsolète ».
– L’Etat se désengagerait complètement de ces dernières, libre aux régions de les sauver.

LE CONSEIL DU CHOU

VA FALLOIR INNOVER …!

et apprendre à patienter vu la vitesse des bus

,

Selon le rapport pour les lignes de TGV c’est pas mieux :
La vision de Jean-Cyril Spinetta semble sans appel

« Avec l’ouverture en 2017 de 700 kilomètres de lignes nouvelles, le réseau à grande vitesse français peut être considéré comme abouti ».

– À bon, entendeur … Salut
La ligne TGV Montpellier-Perpignan reste une nouvelle fois la grande oubliée du rapport Spinetta

Si le rapport Spinetta préfigure effectivement ce que sera le transport ferroviaire français du futur, autant dire que la ligne Montpellier-Perpignan ne verra jamais le jour. Déjà, début février, le conseil d’orientation des infrastructures avait proposé un rapport à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, dans lequel le tronçon Montpellier-Perpignan était repoussé au-delà de 2023 voire 2028.

Long de seulement 150 km, ce chaînon manquant est le seul à ne pas être à grande vitesse dans l’axe européen Londres-Paris-Barcelone-Madrid-Séville.
Les travaux pour mettre fin à cette anomalie sont sans cesse repoussés voire abandonnés… quand ils ne sont même pas évoqués comme c’est le cas du rapport Spinetta.
BYE BYE … BARCELONE..!
Rien à foutre du boum démographique du Languedoc Roussillon…!

Amis retraités bienvenus dans le sud …

                        Amenez votre tandem avec vous

Conclusion

Les propositions de ce rapport ne seront pas forcément intégralement reprises telles quelles par le gouvernement lors de la rédaction de son projet de loi, mais on peut tabler qu’elles l’inspireront grandement, après la phase de concertation déjà annoncée.

Les prochains mois ne devront pas faire perdre de vue le rôle essentiel du ferroviaire en général, et du service public ferroviaire en particulier, et même si on peut s’opposer sur les moyens de le sauver et de le développer, il faudra éviter les procès d’intention, les condamnations aveugles, et le refus d’analyser les propositions qui seront faites d’un côté comme de l’autre.

La SNCF continuera à avoir un rôle essentiel à jouer dans le futur système ferroviaire, de par son histoire si riche et ses compétences indéniables dans beaucoup de domaines, mais elle doit aussi accepter de se remettre en question, et surtout ses cheminots.

SOURCES :  16/02/2018 – Les Echos – p. 16 et 17

 Transport Views  – LCI    –    france 3


CHOU DE GUEULE

Share Button