Carnet de voyages : Chartres….un vitrail…. des vitraux

Print pagePDF pageEmail page

La drôle de guérison du possédé: On présenta un jour un possédé à Saint Martin, mettant ses doigts dans sa bouche il dit au démon de ces lieux ? Si tu as quelque puissance, dévore cette main? contraint par le saint et ne voulant l?affronter?.. il sortit par ?le chemin qui convenait le mieux à un esprit immonde? Sur ce vitrail l?artiste a représenté un diablotin vert sortant du derrière du possédé.

CATHÉDRALE  DE  CHARTRES
par
CHOU BLANC


vivaldi -gloria RV589Musique d’ambiance

chapelle restaurée on retrouve la blancheur de la pierre La cathédrale de Chartres possède le plus important ensemble vitré du 13ème siècle présent dans un même édifice.

163 verrières subsistent de ce siècle alors qu’il ne reste plus que quatre vitraux du 12ème et 21 autres qui à compter du 14ème siècle ont remplacé ceux du 13ème.

  Elles sont visibles, à la fois dans la nef, le transept, le choeur et le déambulatoire.

ROSE SUD- La face méridionale du transept est ornée d?une grande rose surmontant cinq lancettes. On nomme ainsi des vitraux étroits en forme « de lance ». Cet ensemble, qui est donc situé au sud, reçoit les rayons du soleil vers la mi-journée et ses verres multicolores s?illuminent alors d?un éclat incomparable. Cette façade est tout entière dédiée à la gloire du Christ dans sa vie terrestre comme dans son éternité : dans les lancettes est évoquée la vie terrestre de Jésus, annoncée par les prophètes et écrite par les évangélistes, mais c?est un Christ glorieux et éternel qui est présenté dans la rose située juste au dessus. Cette rose, après restauration, est en place et visible depuis le mois de septembre 2009. C’est donc 184 verrières dont 43 roses et 141 lancettes, soient 2600m² de verre qui illuminent, les après-midi de soleil la pierre de la nef par des jeux de lumières bleues, or, rouge.

158 verrières ont été installées entre 1205 et 1235, c’est à dire en 30 années, ce qui encore aujourd’hui nous étonne compte tenu des moyens matériels existants.

L’effort de réalisation a été impulsé par l’effort de donation. Corporations de métiers, féodaux, y compris des rois, ecclésiastiques, subventions du peuple, dons anonymes

.
image chou blanc pour la chouetteIls ont financé ce gigantesque livre d’images représentant les étapes de la bible, mais aussi la vie corporative du Moyen Âge. ( voir le vitrail complet)

Les corporations donatrices se faisaient représenter dans le cartouche en bas du vitrail comme ici les boulangers boulangers(voir 3 autres exemples)

Tous avaient un même but. Que la lumière pénètre dans les coeurs, se reflète sur la foi des pèlerins puis retourne sur le Dieu des hommes, auteur de tout ce qui est.

Ajoutée sur You Tube par le 13 févr. 2009
Venez avec moi visiter cette magnifique Cathédrale. A regarder en HD. Merci de votre visite.

CE QU’ILS EN DISENT :
« C’est la première fois de ma vie que je la vois de cette façon pourtant j’y suis allée un certain nombre de fois. Il y a des choses dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Comme quoi on peut « connaître » un lieu? et le redécouvrir de nouveau. C’est un monument du moyen age qui nous regarde et nous contemple depuis des siècles. Les vitraux vus de l’intérieur sont très beaux. Très jolie visite que vous avez réalisé. BRAVO et MERCI »

LA CHOUETTE a aimé Chartres lumières  et surtout son ouverture
d’AVRIL à OCTOBRE

http://france.fr/fr/agenda/chartres-lumieres

Le travail lumineux et sonore mis en œuvre dans la ville de Chartres se veut porteur d’une identité culturelle contemporaine et attractive de la ville.
La surface du projet est immense ; l’œuvre est privilégiée par le cadre même qu’offre la ville historique à ces installations lumineuses et par l’opportunité qu’il est donné à un artiste de créer une œuvre d’ensemble, constituée d’éléments séparés, selon un concept cohérent d’œuvre originale à l’échelle d’une cité.
Ce travail de composition est porté par une réflexion plastique, fondée sur un travail historique et patrimonial. Il s’attache à créer un rapport différent, à offrir au public un nouveau regard sur la ville.
ci dessous la collégiale saint André sur les berges de l’Eure
circuit des illuminations

 À partir des ornements utilisés au XIXe siècle pour réinventer l?architecture du Moyen Âge et de la Renaissance, une série de motifs originaux dévoyés par le siècle troubadour servent de trame au lavandières venues blanchir leur linge sur les quais de St-André. Grisailles et carreaux de terre cuite, fers forgés et marqueteries de pierre aux dessins affirmés et aux valeurs de gris imposent leurs entrelacs et doucement se parent des couleurs vives de l?interprétation contemporaine. Des tableaux qui vont et qui viennent avec quelques arrêts au lavoir. » Xavier de Richemont

La Chouette vous recommande le centre international du vitrail non loin de la cathédrale et…….

l’excellent site des vitraux de Chartres (http://www.vitraux-chartres.fr/vitraux/ ) la reproduction la localisation et l'explication détaillée de tous les vitraux de la cathedrale

et vous demande de nous rester fidèles si vous voulez en savoir plus sur le labyrinthe de Chartres publication prochaine …si Chou Blanc en ressort..!

 

Chou Blanc est effectivement magnétiseur

Chou Blanc
(presque toutes les photos sont de La Chouette)

2023

Share Button

Une réflexion au sujet de « Carnet de voyages : Chartres….un vitrail…. des vitraux »

  1. WALTER

    j’ai vu à Amiens le même travail d’éclairage et de colorisation sur la façade, nous rappelant que les cathédrales autrefois étaient en couleur et non en gris-pierre comme ce que nous voyons aujourd’hui…les temples indiens sont ainsi, on s’en choque parfois, on trouve que c’est kitch, mais au fait, c’est parceque nous ne sommes plus habitués…c’est trés beau .merci pour ce merveilleux article et pour les belles photos !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.