Archives par étiquette : vincent Ducoteau

VINCENT : Dis moi combien de temps garder mon vin blanc

LE BLOG NOTE
DE
VINCENT DUCOTEAU

Le seul avantage de devenir un vieux retraité, c’est de voir rentrer au club des nouveaux qui n’ont pas encore les contraintes des restrictions imposées par la faculté.
Ils ne viennent pas en vain me rejoindre… Ainsi je déguste par procuration …
Dommage, qu’avec le nouveau Vincent Ducoteau, il ne me restera que la part des anges…

Comme je causais vieillissement…. il m’a dit je vais faire mon premier article de cette série  sur le vieillissement des vins blancs

Dis moi combien de temps garder mon vin blanc

Souvent les amateurs de vin se posent la question de la capacité de garde du vin dégusté… En effet, ils ont bien du mal à définir le potentiel de garde de leurs vins.
Alors, comment déterminer le temps de garde optimal d’un vin blanc ?

Qu’est-ce qu’un vin blanc de garde ?

Le vin est constitué de différents éléments pouvant influencer sa garde. Pour apprendre à conserver le vin blanc, nous allons nous intéresser à l’acidité (acidités plutôt), à l’alcool, sans oublier les tannins, et aussi au sucre (résiduel). Une fois le vin mis en bouteille, tous ces éléments ne sont pas en totale harmonie. En effet, acidités, tannins, alcool, et sucre (quand il est présent), partent un peu dans tous les sens.  Jusque-là, rien d’anormal, le vin ayant besoin de temps pour que tous ses éléments s’harmonisent.
C’est avec le temps que le vin se «bonifie», que ses élément s’organisent, que le vin se patine.

Pour atteindre l’apogée

Comme tout élément vivant, le vin connaît une évolution dans le temps, il grandit, évolue, atteint un seuil optimal de dégustation et d’harmonie, «l’apogée», puis doucement il se met à décliner, avant de mourir. Chaque vin n’évolue pas de la même manière ou à la même vitesse.

Acidités, tannins, sucres : de remarquables antioxydants propices à la garde des vins

L’acidité, est l’épine dorsale du vin. Plus le vin sera acide, plus sa capacité de garde sera longue, tout comme sa longueur en bouche d’ailleurs. Et, plus le vin est clair, et brillant, plus il est acide.

Le sucre, l’autre antioxydant du vin. Les sucres, notamment résiduels, n’ayant pas été «mangés» pendant la fermentation, influencent aussi la garde. En effet, les vins liquoreux, moelleux, ou demi-secs, offrent de belles perspectives de garde.

Acidités et sucres : la combinaison gagnante pour la garde

Pour résumer, le sucre permet au vin de préserver de son éclat. Combiné à de franches acidités vous avez là tous les éléments afin de profiter d’un très long vieillissement en bouteille.

Après de longues années, le sucre est en partie «mangés», les acidités se sont tranquillement assagies, et le vin a patiné.

En conclusion, les vins blancs offrent contrairement aux idées reçues de véritables perspectives de garde. Grâce aux acidités tout d’abord, formidable antioxydant, mais aussi aux sucres…

Quelles sont les conditions optimales pour faire vieillir les vins blancs ?

La température : dans les caves naturelles, celle-ci est souvent raisonnable que la température oscille entre 12 degré l’hiver et 20 degré en été, au-dessus le vin risque d’évoluer trop rapidement, en deçà, trop lentement.

L’hygrométrie : en principe le taux d’hygrométrie ne doit jamais être inférieur à 50%, en dessous le bouchon risque de dessécher, rétrécir et entraîner l’oxydation du vin. Mais le taux d’humidité ne doit pas non plus excéder les 80%, au-delà il ya un risque d’apparition de moisissures sur les étiquettes et bouchons des bouteilles.

Les odeurs : les mauvaises odeurs pourraient, avec le temps contaminer le vin, c’est pour cette raison qu’il est essentiel que la cave soit ventilée.

Le rangement des bouteilles : comme les vins rouges, les bouteilles de vins blancs doivent être couchés et immobiles afin que le bouchon reste en contact avec le vin et ne se dessèche pas.

SOURCE : https://avis-vin.lefigaro.fr/connaitre-deguster/

VINCENT  DU COTEAU

Share Button