Archives par étiquette : sardanes

Pote Yvon Auturbain : Le barbier – el barber


BLOG NOTE

YVON AUTURBAIN

Chaque mois qui passe amène un retraité de plus dans les rangs des potes âgés.
Ceux qui comme Yvon ont eu une longue vie de labeur seront intéressés par ses recherches sur les métiers du passé de son pays catalan..!

Vous l’aurez compris Yvon est un catalan de souche ( arrels) et ne participe que si sa rubrique est bilingue….
Tant que la Chouette ne nous demande pas l’indépendance de son clocher…. On a béni sa proposition d’autant qu’entre fouine et belette Yvon est un rat de bibliothèque qui sait partager son turbain….
Les opposants au projet on dit …. Avec lui les lecteurs.. -« Ben…Yvon en chier …! »

« C’est à l’être capable d’acquérir le plus grand nombre d’arts que la nature a
donné l’outil de loin le plus utile: La main ».
Aristote

Concert a Llinars del Vallès de la Cobla Montgrins, diumenge 29 de maig de 2011. Sardana « Amistat i Compromís »
del compositor Marcel Artiaga, i obligada de tible                 Tible: Marcel Artiaga.

A CHAQUE SEMAINE
SON MÉTIER D’AUTREFOIS

PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE…

AUJOURD’HUI :
El Barber
– Le Barbier

Le Barbier- El Barber

SANT PATRO – SANT LUIS
SAINT PATRON – SAINT LOUIS

 

Le barbier a pour métier de couper et arranger les cheveux et de raser les gens.
Pendant de nombreuses années et jusqu’au
XIXème siècle  on Iui reconnaissait aussi
le droit de pratiquer la chirurgie mineure (arracher des dents, faire des saignées, appliquer des sangsues … ).
Quand par
arrêté de 1840 ceci leur fut l’interdit  certains ne se sont pas privé pour autant de poursuivre leurs pratiques médicales.

C’était aussi chez le  barbier que l’on s’apprenait une bonne partie de vie du village ,
Au moins la partie qui intéresse les cancaniers et les cancanières …

PROVERBES

Je n’ai jamais connu de barbier muet
il faut toujours être au mieux avec la femme d’un barbier
C’ est à  force vous couper que votre barbier apprend à raser

 

El barber té per ofici de tallar 0 arreglar els cabells i d’afaitar la
gent. Durant molt anys (fins al segle XIX) hom Ii reconeixia tamb
el dret de practicar la cirurgia menor (arrancar queixals, fer
sagnies, aplicar sangsugues … ).
Quan hom els ho prohibeix per decret (1840) no priva del tot
que un 0 altre barber continuï aquestes pràctiques mèdiques.
És també a cal barber que s’aprèn gran part de la vida del poble ,
almenys la que interessa els xipoters i les xipoteres …

 

PROVERBIS

Mai s’ha conegut
cap barber mut.Amb la dona del barber,
val millor estar-hi bé.Tallant barbes
S’aprèn a afaitar


SOURCE :
Les métiers… autrefois
Revista Terra Nostra N 68… R GUAL

illustrations bois gravés catalans du XVIII Siècle Jean AMADE

YVON AUTURBAIN
Restez svelte 160px

Share Button

C’est pas du pipeau quand les flabiols mettent le feu au chalumeau

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2

Le piano, c’est l’accordéon du riche
(Michel Audiard)

Musique à deux

MA2 vient régulièrement vous faire découvrir les instruments de nos orchestres car nous les voyons dans les concerts, en salle ou à la télévision, sans vraiment les connaitre…

Aujourd’hui découvrons avec elle :

LE FLAVIOL, FLUVIOL OU FLABIOL

Le flaviol, fluviol ou flabiol est un instrument de musique à vent catalan. On pourrait dire que c’est un cousin du chalumeau, de la flute à bec et du pipeau.

C’est une petite flûte à bec (un petit flageolet) utilisé(e) dans les cobles en Catalogne qui s’utilise comme le txistu basque et au galoubet provençal.

Comme eux, il se joue le plus souvent de la main gauche, la droite donnant la rythmique sur un petit tambour ou tamborí.

Toutefois, il ne s’agit pas d’une flûte à une main, les notes les plus graves de l’instrument se jouent de la main droite.

C’est lui que vous entendez au début de chaque sardane


Cobla Mil.lenaria Fidelissima Vila de Perpinya Concert du 4 Juin 2011 à SOMAIN
LE MERLE BLANC Polka Soliste Frédéric GUISSET Direction Jésus VENTURA


L
e flabiol est  long de 25 cm, et  se décline en plusieurs types :

  • Le flabiol de pastor, sans clef, pouvant être fabriqué en roseau ou en bois nobles (chêne, buis, jujubier, ébène, amandier ou olivier).
    Il a composé avec le tamborí (tambourin), la graille et le sac de gemecs, la cobla de tres quartans catalana jusqu’en 1860 environ.On trouve des flabiols en roseau dans d’autres tonalités.
  • Le flabiol de cobla ou de claus est modernisé avec l’apport de clefs pour les 1/2 tons.
    C’est un petit instrument au son puissant et riche, champion du plein air pouvant lutter ou accompagner les hautbois catalans que sont tibles et tenores.
    Les grands facteurs de l’instrument ont été, Toron, Soldevila, Llanta, Pardo, ou Reig. Actuellement, il est surtout fabriqué à Vilanova i la Geltru par Pau Orriols.
  • Il existe des flabiols scolaires destinés aux cours de musique des établissements scolaires catalans. Ils sont moulés en résine plastique.
    Un modèle pour les plus jeunes élèves a été créé ( le jeune Maxime Terrats a honoré la Sardane durant de nombreuses années), le « flabiol per mans petites« 

Jeu

En savoir plus sur la sardane et ses instruments

 
Son répertoire est très riche  : sardanes bien sûr et le répertoire de la cobla catalane, danses de bal (valse, scottish, mazurka, polka, contrapàs, sardanes courtes…), pièces de virtuosité, arrangements et transcriptions de pièces médiévales, baroques et classiques (piccolo ou flûte sopranino).

Flaviolaires célèbres: Pere Rigau « Peret Barreto » (fondateur de la cobla Montgrins), Baldomer Pastells « avi Rau », Narcis Paulis, Lluis Buscarons (fondateur de la cobla Ciutat de Girona), Jordi Leon, Bernat Castillejo, Jordi Figaro, Pere Rabasseda (cobla principal de La Bisbal), Marcel Sabaté (professeur à l’ESMUC de BARCELONA), Frédéric Guisset (cobla Millenaria).

Quelques sardanes obligades de flabiol :

La joguetona (Josep Serra), Vora el niu (Enric Sans), Els ccellets enjogassats (Lluis Buscarons), L’avi Rau (Lluis Buscarons), Els petits rossinyolets (Lluis Buscarons), El rossinyol enamorat (Lluis Buscarons), Rossinyolet que va a França (Narcis Paulis)

et plus de 90 autres « obligades » écrites pour l’instrument.

Bien qu’une cobla ne compte qu’un seul « flabiolaire », de nombreuses sardanes ont été écrites pour deux flabiols et même pour 3, 4 ou 5 instruments.

De nombreuses sardanes de « la Belle Époque » comportent des variations extrêmement virtuoses. Cette tradition est revenue au goût du jour depuis les années 1980.

SOURCE :

wikipedia


retour sur la rubrique du même tabacle logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux

M A 2

RETRO :

Share Button

Pote Yvon Auturbain: Le droguiste


BLOG NOTE

YVON AUTURBAIN

Chaque mois qui passe amène un retraité de plus dans les rangs des potes âgés.
Ceux qui comme Yvon ont eu une longue vie de labeur seront intéressés par ses recherches sur les métiers du passé de son pays catalan..!

Vous l’aurez compris Yvon est un catalan de souche ( arrels) et ne participe que si sa rubrique est bilingue….
Tant que la Chouette ne nous demande pas l’indépendance de son clocher…. On a béni sa proposition d’autant qu’entre fouine et belette Yvon est un rat de bibliothèque qui sait partager son turbain….
Les opposants au projet on dit …. Avec lui les lecteurs.. -« Ben…Yvon en chier …! »

« C’est à l’être capable d’acquérir le plus grand nombre d’arts que la nature a donné l’outil de loin le plus utile:  La main ». Aristote

  A CHAQUE SEMAINE
SON MÉTIER  D’AUTREFOIS

PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE…
AUJOURD’HUI :
Adroguer  – Droguiste

       Adroguer  – Droguiste     

SANT PATRO        –  SANT MIQUEL
SAINT PATRON     –  SAINT MICHEL   

Les droguistes étaient anciennement dénommés « marchands de drogues ».

Ils devaient moudre (ou hacher)
pratiquement tous les produits qu’ils
vendaient :
moutarde, poivre, cannelle, sel, safran …
ou qui rentraient dans la composition des
formules plus ou moins secrètes.

Ils les préparaient dans de grands mortiers de marbre, de fer ou en bois.

Souvent se mettaient par deux et ils hachaient chacun leur tour, l’un après l’autre et en accompagnant d’une chanson qui marquait le rythme du travail..
PROVERBES

Avec les préparations de droguistes, on ne sait jamais si elles font du mal ou du  bien.

Est mal barré celui qui a besoin  de drogues.

En cette maison il y a de tout,
on se croirait chez un droguiste

Els adroguers eren antigament anomenats « mercaders de  drogues ».

Havien de moldre (0 de picar) pràcticament tots els productes qll.e venien :
mostassa, pebre, canyella, sal, safrà … 0 que entraven en composicions de formules més 0 menys secretes.

Ho preparaven en uns grans morters de marbre, de ferro 0 de fusta.
Sovint es posaven de dos en dos i picaven per torn, l’un després de l’altre i acornpanyant-se d’una canço que marcava el ritme de la feina.

  PROVERBIS

Pastes dadroguer mai se sap si fan mal a si fan bé.

Malparat qui necessita drogues.

En aquesta casa hi ha de tot,
sembla a ca
l adroguer
.


SOURCE :
Les métiers…  autrefois
Revista Terra Nostra N 68…  R GUAL

illustrations bois gravés catalans du XVIII Siècle Jean AMADE

YVON AUTURBAIN

 

Share Button