Archives par étiquette : dessins

Lady Ladinde prend le mal en patience


dindeBLOC NOTE LADY LADINDE  Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

AUJOURD’HUI : PRENDRE SON MAL EN PATIENCE

« La patience est une fleur qui ne pousse pas dans tous les jardins. »
John Heywood

– LADY LADINE … Elle mélange tout et ne pense qu’aux hommes pour elle c’est
« PRENDRE LE MÂLE SANS IMPATIENCE »

dindePrécisez…médisants ! Si c’est pas malheureux d’entre ces deux là …!
Me faire passer d’entrée pour une trainée devant tout ce monde….!
– Ils ont du voir qu’aujourd’hui je n’étais pas en jambes…. j’ai les pilons meurtris …!

Tu peux comprendre ça NON… père DODU…!
– Tu me traitais bien de chaude du croupion, il y a un instant Non…?

– Là… Je perds patience ….! Mais comme je dois faire équipe avec eux …
Le contrat c’est le contrat …!
Je vais donc prendre ces  deux males en patience …!

 

-Tu vois je te le disais…!

– Moi je crois qu’elle est mal baisée

– De quoi tu m’appelles chérie …? Tu es toujours aussi impatiente de te faire la malle…?

– C’est une erreur de la nature ton mec…?

dinde– C’ est toi qui traite mon
chapon  fin d’immature …!

Attention Gaston…!
Je m’impatiente de plus en plus à attendre que tu m’expliques avec ton alcoolique, comment je dois faire avec vous deux pour prendre mon mal en patience….!
Je sais pas comment elle fait ta Finette pour te supporter…?

– Laisse Gaston…. Elle a les boules…!
Elle traite les acolytes d’alcooliques maintenant!
– Explique Gaston .. explique…  parce qu’elle n’est pas patiente … Comme toutes les femmes (
Oh purée ça m’a échappé QUELQU’UN A UNE GOMME….)

– La patience c’est une disposition morale qui fait supporter l’adversité, les maux et les désagréments .

 Prendre son mal en patience, c’est donc supporter avec courage une souffrance, une épreuve.

La patience est un  trait de caractère qui porte à ne pas s’irriter des défauts, des humeurs d’autrui.
Ainsi  Endurer les injures avec patience..

– Oui je sais … C’est avoir une patience d’ange,

la patience

 

LA PATIENCE se dit aussi :

De la Tranquillité, du calme, du sang-froid avec lequel on attend ce qui tarde à venir ou à se faire.
– « Elle viendra dans un moment, prends patience camarade..! »

le lion et le rat

LA PATIENCE signifie quelquefois Constance,
persévérance à faire une chose, à poursuivre un dessein, malgré la lenteur des progrès, les obstacles, les peines, les dégoûts.

« Ainsi la patience vient à bout de difficultés qu’on croyait d’abord insurmontables. »
  « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. »
Jean de la Fontaine-  fable le lion et le rat

 

–  » Allez .. ! Chérie on rentre à la ferme… La patience c’est pas pour toi … C’est un jeu de patience..!
Et j’en ai de la patience pour diner avec DIDON

Vas y chérie répète après moi … calme… respire

« Didon dîna dit-on du dos d’un dodu dindon, mais si Didon dîna du dos de ce dodu dindon, c’est que le dos dudit dindon céda aux doux et doctes coups de ladite Didon. »

dindeLADY LADINDE retour sur la rubrique du même tabac
« La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours« 

RETRO : C’est du même tabac…..

Musicochou: Le carnaval des animaux – Sonore et illustré

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

 LA PARTITION DE MA2

          La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)
  Musique à deux

Saint-Saëns Camille – 1835-1921

    Camille Saint-Saëns est un compositeur et musicien français de l’époque romantique, né à Paris le 9 octobre 1835 et mort à Alger le 16 décembre 1921.
Il était également pianiste et organiste. Il a écrit douze opéras, dont le plus connu est Samson et Dalila (1877), de nombreux oratorios, cinq symphonies, cinq concertos pour piano, trois pour violon et deux pour violoncelle, des compositions chorales, de la musique de chambre, des pièces pittoresques, dont Le Carnaval des animaux 1886.

De plus, il occupe une place particulière dans l’histoire du septième art, puisqu’il est, en 1908, le tout premier compositeur de renom à composer une musique spécialement pour un film, L’Assassinat du duc de Guise.

Source:  Wikippédia

LE CARNAVAL DES ANIMAUX

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

 

LE CARNAVAL DES ANIMAUX
DE CAMILLE SAINT SAËNS

 LA MARCHE DU LION

logo musique

LE CYGNE

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

L’AQUARIUM

 logo musique POULES ET COQS

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

L’ÉLÉPHANT

 logo musique LES TORTUES

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA VOLIERE

 logo musique LE KANGOUROU

CLIQUEZ
POUR
ÉCOUTER

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

Le FINAL du carnaval
c’était too much


CLIQUEZ
POUR
ÉCOUTER
 

 

Coup de
de Louis Fine  
Tous les animaux racontés par claude PIÉPLU  : ici  le lion

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2      Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC et Louis FINE

DÜRER… Découvrez son carré magique.!

hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….OK
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »


AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR

Le carré magique dit carré magique de DÜRER

autoportrait de DürerAlbrecht Dürer peintre et graveur et mathématicien allemand (1471-1528)

Selon la tradition familiale, Albrecht est lui aussi destiné au métier d’orfèvre.
À 13 ans, il devient donc l’apprenti pendant trois ans et apprend à se servir du burin et de la pointe.
En 1486  Voyant les dons de son fils pour le dessin, son père lui donne la permission d’entrer dans l’atelier d’un peintre.

Avec lui, il apprend à manier la plume et le pinceau, à copier et dessiner d’après nature, à réaliser des paysages à la gouache et à l’aquarelle et également à peindre à l’huile.
Il se familiarise également avec la technique de gravure sur bois.
le lièvre

 Le peintre et la géométrie

Albrecht Dürer était un esprit très ouvert, curieux de tout. Il s’’est ainsi intéressé aux mathématiques, entre autres, et en particulier à la géométrie.
En 1525, il publie un manuel de géométrie pratique dans lequel il donne notamment de nombreuses constructions pratiques de certaines figures, dont les polygones réguliers.
Cependant dans cet ouvrage, Dürer n’aborde pas la question des carrés magiques ni du carré magique de Durer.

Ce carré magique ci-dessous a été immortalisé par le peintre , qui l’a représenté dans sa célèbre gravure, souvent reproduite,  » Melencolia « , exécutée en 1514 : cette date figure dans les deux cases médianes de la dernière ligne de ce carré magique normal ; c’est aussi la date de la mort de Barbara, la mère d’’Albrecht Dürer.

D’aucuns pensent que c’est la première apparition en occident de ce carré magique (cf. illustration)

dinde« Nous allons voir que ce carré magique représenté dans la  » Melencolia « , connu sous l’’appellation de  » Carré de Dürer  » et souvent donné comme référence, est doté de propriétés étonnantes….

 

Additionnez dans tous les sens vous trouvez toujours 34 … ???

Agaçant…. Mais je vais pas mourir idiote…!  »

dindeLADY LADINDE
« La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours »

ALLEZ MAMY RACONTE: Les sept corbeaux

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!

Tout les mercredi hiver comme été dans la Chouette, ma Mamy se transforme en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Ben avec elle..! On a de quoi se distraire….!

AUJOURD’HUI C’EST UN CONTE ALLEMAND :
LES SEPT CORBEAUX


– Mes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..


– Dans ce conte je devenais, grâce à elle, cette petite fille qui arrivait au pays de étoiles…

– ALLEZ.. ACTION Mamy..!

Dis nous…Dis nous…!

logo mamy turlututu small– Voici le texte du conte que je vais, comme elle, vous lire..!
LES SEPT CORBEAUX

Il était une fois un homme et une femme qui avaient déjà sept garçons quand leur vint enfin une fille  tant espérée, mais si chétive…

Le père trembla de perdre ce petit être à peine né.
Il y avait au bas du pré une source d’eau vive que l’on disait miraculeuse.
Il envoya à cette source ses sept garçons puiser de l’eau dans une fiole de cristal.
Les sept frères partirent au pas de course.
Arrivés à la source, ce fut à qui puiserait l’eau :
– Moi, moi ! Non c’est moi !
Tant et si bien que le flacon échappa à leurs mains fébriles et alla se briser en éclats sur la dalle.
L’écho de ce fracas tinta à l’infini. Soudain figés de peur, les sept garçons ne bougeaient plus.
Là-bas, à la maison, le père inquiet pour sa petite criait au même instant :
« Maudits garçons où traînent-ils ? Puissent-ils se transformer en corbeaux et que seule cette fillette puisse les délivrer un jour ! »

Fffttt ! L’air chuinta. Sept corbeaux, survolant la maison, s’envolèrent par-delà la forêt.

La fillette ne mourut pas.
Elle grandit en ignorant qu’elle avait eu des frères.
Or un jour de grosse lessive – elle avait environ sept ans – elle vit sur la corde à linge, sécher sept petites chemises.
– « À qui sont ces chemises ? Elles sont trop petites pour être à papa ! »
On lui raconta l’histoire de ses sept frères transformés en corbeaux le jour de sa naissance.
La nuit suivante, elle s’enfuit de la maison.
Elle n’emporta rien qu’un fragment de cristal de la fiole cassée.
Elle marcha longtemps.
Elle arriva au pays des étoiles. Elle les salua et leur raconta son histoire. L’étoile du berger lui répondit :
« Pour délivrer tes frères de la malédiction, tu dois leur tisser sept chemises d’orties sans prononcer un mot. Ensuite tu chercheras la montagne de verre. C’est là que vivent tes sept frères. Voici la clé pour en ouvrir la porte. ».
Elle lui donna un petit bout d’os.
La fillette remercia, mit la clé dans sa poche et dit au revoir aux étoiles.
Elle marcha longtemps. Elle trouva un champ d’orties. Elle s’assit, fila, tissa, cousit sept chemises d’orties sans prononcer un mot.
Quand les chemises furent faites, elle reprit sa route.
Elle marcha longtemps. Elle trouva la montagne de verre.
La porte était fermée. Elle alla dans sa poche pour y prendre le petit os.
La poche avait un trou et l’os avait filé.
Alors elle prit son couteau et se coupa le petit doigt pour en faire une clé nouvelle.
Cela marcha très bien !
La porte s’ouvrit toute grande.

Il y avait une salle à manger. Le couvert était mis – sept assiettes et sept gobelets – et le repas servi.
La fillette mangea une bouchée dans chaque assiette et but une gorgée dans chaque gobelet. Puis elle alla se coucher dans un petit lit blanc.
Arrivèrent les sept corbeaux dans leurs livrées de plumes noires.
– Qui a mangé dans mon assiette ?
– Qui a bu dans mon gobelet ?
– Oh ! Regardez ce fragment de cristal de la fiole que nous avons cassée !
– Quelqu’un de par chez nous est venu jusqu’ici.
– Si c’était notre sœur nous serions bientôt délivrés !

C’était à qui croassait le plus fort.
La fillette se réveilla. Elle entra doucement dans la salle à manger.
Elle jeta une chemise sur chacun des frères corbeaux.

À l’instant, dans un fouillis de plumes noires qui virevoltèrent partout, les sept corbeaux redevinrent garçons.

Toute la nuit ils firent fête et dès le lendemain matin, ils s’en allèrent tous ensemble, les sept garçons et leur vaillante sœur, retrouver leurs parents à la maison.

LE CHOURISTE« La parole touche souvent ce que la flèche ne peut atteindre. »

 

 

 

logo du livre sonore dans cette page - cliquez le lecteur ci dessous ou cette imageLIVRE AUDIO
Il parait que maintenant, sur internet, tu appuies sur un bouton…
et on te raconte le conte

 

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une des histoireS les plus lues..!

https://amzn.to/322N1Sz