Archives par étiquette : arbres

Mon arbuste n’est ni caduc ni persistant, il est marcescent…?

Restez svelte 160pxBannière ruedesplantes 468/60px

barre verte
L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: “celui des bois
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!
barre verte

Mon arbuste n’est ni caduc ni persistant…
il est marcescent…?

Caduc et persistant sont des termes couramment employés, et bien spécifiques. Marcescent, c’est, en quelque sorte, une combinaison des deux.

Un arbuste (ou un arbre) caduc perd entièrement ses feuilles en automne.
Un persistant renouvelle son feuillage en douceur, au printemps, parfois sur plusieurs années, tout en conservant l’ancien, qu’il perd ensuite petit à petit.

Les feuilles des persistants sont souvent plus coriaces, et presque toujours vernissées. Ces derniers, sauf exception, supportent difficilement la pollution atmosphérique, car les dépôts se plaçant sur le feuillage l’empêchent de respirer.

Olivier nous explique
comment différencier
un arbuste caduc d’un
persistant et d’un
marcescent.

Feuillage marescent du Charme commun / Charmille – Crédit photo : ©Le Mur Végétal

Les marcescents perdent leurs feuilles tardivement

Les marcescents conservent leurs feuilles sèches une bonne partie de l’hiver.
Ces dernières tombent durant le printemps, lors de la pousse des nouvelles.
Les charmes et les hêtres sont dans ce cas… bien qu’ils deviennent souvent caducs en vieillissant.

Jeunes, on peut les planter serrés, pour former des palissades, que l’on taille régulièrement, en belles clôtures pour protéger le potager ou dessiner des labyrinthes.
Chênes et châtaigniers sont aussi des arbres à feuillage marcescent.

Certaines années, des feuillages caducs deviennent presque marcescents, lorsque des chaleurs estivales se prolongent jusqu’en novembre et qu’une gelée les trouve encore verts.
Dans ce cas-là, ils tombent tranquillement au fil des mois suivants.

Si les persistants semblent plus gais en hiver que les caducs, ils alourdissent le jardin en été.
N’en abusez pas : un sur trois pour les haies, et un pour cinq ou six en massifs ou en isolé suffisent amplement. Et puis, les silhouettes nues des caducs sont si intéressantes lorsque les feuilles tombent !


“- Ce vers lisant est agaçant…
il veut toujours briller et tout savoir…      Pardonnez le..”

SOURCES:    LA CROIX
www.promessedefleurs.com
LE MUR VEGETAL
barre verte
L’ HOMME DES BOISanimation ruedesplantes

Share Button

PALETTE AU CHOU : Les arbres et John Constable


L’ART ET LA PALETTE AU CHOU
par Chou Blanc
– Wiki..!  On a paumé les pinc  eaux…
– On s’en fout, c’est de la peinture à l’huile
.

MONTRE LE MOI PLUS GRANDPEINTURE :  Les arbres
et John Constable

 Mesdames mesdames  êtes-vous amoureuses de la belle gueule de John  constable car vous avez été  plusieurs en nous demander de traiter son œuvre moins superficiellement.

Comme un malheur n’arrive jamais seul plusieurs amateurs de nature nous ont ,pour ce même article,  demandé à la chouette de descendre de son clocher pour monter à l’arbre ..
C’est chou blanc qui s’y colle pour tenter de satisfaire vos souhaits avec un article qui donne la biographie de John Constable  associée à  une rubrique sur la place de l’arbre dans la peinture en général et dans celle de ce grand  paysagiste  en particulier  

L’Arbre dans la peinture

Source : (Au fil des lectures livre audio)

« Il n’est fleur, il n’est femme, grand Être aux bras multipliés, qui plus que toi m’émeuve et de mon coeur dégage une fureur plus tendre… Tu le sais bien, mon Arbre, que dès l’aube je te viens embrasser : je baise de mes lèvres l’écorce amère et lisse, et je me sens l’enfant de notre même terre. […] »

 Paul ValéryDialogue de l’arbre (1943)

 
L’arbre a été un modèle récurrent dans l’histoire de la peinture.

Si avec la Renaissance  beaucoup de peintres abandonnent le sacré pour le profane, la peinture au XVIe siècle est encore habitée par les grands thèmes bibliques auxquels s’ajoutent ceux issus de la mythologie. L’arbre, comme sujet de création artistique, a donc une valeur plus symbolique qu’esthétique.

Dès la fin du XVIIIe siècle, les peintres n’envisagent plus la nature comme simple cadre symbolique de leur oeuvre, mais bien comme objet à part entière. Fondant sa peinture sur l’étude réelle de la nature plus importante à ses yeux que les modèles artistiques, John Constable (1776-1837)  fut à cet égard l’un des principaux peintres de paysages du XIXe siècle.

C’est en effet à partir de croquis précisément dessinés dans la nature qu’il réalise la plupart de ses peintures. Ainsi, dans L’Étude d’un tronc d’orme, où chaque détail, de l’écorce aux branches, est rendu avec une précision infinie, comment ne pas être frappé par ce que Reynolds nommera son “naturalisme photographique”.l’arbre de Constable est, tellement réaliste qu’on croirait en voir couler la sève,

Par la suite sous son influence, les impressionnistes ont pris habitude de peindre en plein air afin de saisir les colorations variées et fugitives que pouvait offrir la nature. L’arbre, vecteur de lumière et de couleurs, constituait donc pour eux un modèle de prédilection.

John constable en bref

Peintre Anglais Romantique
1776  –  1837

 


En savoir plus: (Artliste)

Peintre paysagiste britannique et précurseur de l’Impressionnisme.

MONTRE LE MOI EN GRANDFils de minotier prospère John Constable est né à East Bergholt en Angleterre. Il s’inscrit à la Royal Academy de Londres en 1799 et devient l’élève de Joseph Farington, un paysagiste. Il y rencontre Turner, l’autre grand paysagiste britannique du XXe siècle. Il expose mais ne parvenant pas à s’imposer John Constable retourne chez lui, où sa famille le presse de gagner de l’argent. Il réalise majoritairement des portraits, le plus souvent de notables de la région.montre le moi en grand A la mort de son père, il perçoit un héritage considérable qui lui permet de se consacrer entièrement à son art

Constable est influencé par la peinture paysagiste du XVIIe siècle (Claude Lorrain). C’est avant tout un grand observateur de la nature.
Il révolutionne la peinture en étant l’un des premiers à peindre la nature sur le vif.
Sa reconnaissance en Angleterre est tardive, il est nommé sur le tard et d’extrême justesse à la Royal Academy. C’est en France qu’il rencontre un véritable succès. Les oeuvres exposées au Salon de Paris en 1824, font forte impression et marquent durablement la peinture française en même temps qu’elles annoncent l’impressionnisme. Les peintures de Constable ont influencé Delacroix  (1798-1863)  Géricault (1791-1824), et les maîtres de Barbizon et les impressionnistes.

Il meurt à Londres en 1837

PARLE NOUS UN PEU DE TOI  JOHN… !

«Je suis né pour peindre mon propre pays, ma chère Angleterre. »

 « J’aime chaque haie, chaque tronc d’arbre, chaque ruelle de mon village et tant que ma main pourra tenir un pinceau, je ne me lasserai pas de les peindre. »

 « Jamais deux jours ne se ressemblent, ni deux heures, et depuis la création il n’y a jamais eu deux feuilles d’arbre exactement pareilles. »

« La nature renaît, tout fleurit, tout s’épanouit autour de moi et à chaque pas il me semble entendre ces paroles de l’Écriture sainte : Je suis la Résurrection et la vie ! »

ON DIT QUE TU ES UNE ARTISTE SCRUPULEUX DONNE NOUS UN EXEMPLE :
C?est exact, j?ai  pour habitude de noter la date, l’heure et les changements de climat au dos de mes toiles, afin de mieux comprendre la luminosité.

En savoir plus: (cosmovision.com)

Laissons au vieux de la vieille que je suis, le plaisir de citer “le chêne et le roseau

“L’Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu’il déracine
Celui de qui la tête au ciel était voisine,
Et dont les pieds touchaient à l’empire des morts.

 Jean de La Fontaine (1621-1695) ? (fable 22 – le chêne et le roseau)


Chou Blanc est effectivement magnétiseurChou blanc

3329

Share Button

Le printemps tout en fleur d’amandier

C’est le printemps  
EL SENDER FLORIT
LE SENTIER FLEURI


AMANDIER EN FLEUR PEINTURE SUR ORDINATEUR par CHOU BLANC            D’autres chansons peut être..?

LE PRINTEMPS

Pour lui février,
A fleuri l’amandier,
Et le petit sentier,
La violette a parfumé,
Mars en blanc a habillé,
Mon beau cerisier !
Dans le ciel, à tire d’ailes,
Volent les premières hirondelles.

 Le voilà notre beau printemps,
Fleuri parfumé et charmant!
Mars lui ouvre la porte,
Et avril lui fait escorte!
Il arrive sa majesté
Fleuri, joyeux et parfumé
IL est là enfin le printemps,
Joyeux, parfumé et charmant!
La nature se réveille,
Et les oiseaux s’émerveillent!
Le voilà, portant dans ses bras,
L’allégresse dans un cabas!

Pour lui font cui cui,
Les oiseaux dans leur nid,
Et dans la montagne on entend,
Dans les arbres chanter le vent!
Et l’hiver effrayé,
Fuit la goutte au nez!
Car le merle lui dit
Fuit, fuit car le voici!

Le voici notre bon printemps,
Fleuri, parfumé et charmant,
Portant une bonne brassée,
De fêtes et félicités,
Le sentier et ses violettes,
La forêt et les alouettes,
Tous savent sur son long chemin,
Oiseaux, fleurs et tout le jardin,
Qu’il est là, notre beau printemps,
Fleuri, parfumé et charmant,
Portant pendu à son bras,
L’allégresse dans un cabas !

 Pere  GUISSET
Traduction d’un chanson catalane que vous pouvez écouter  

wikipédiatre modérateur des BB rédacteurs

 logo poésie smallNous clôturons avec cette chanson de Pere Guisset le printemps des poètes.
ânes poétiques….. rassurez vous vous aurez  un pouêt pouêt de temps en temps


barre bleue

Le printemps de vivaldi en rondo veneziano   Musique printanière d’ambiance
(Cliquez et revenez nous voir après)

FERNANDE… IL EST LA …
VIENT LA VOIR…!


wikipédiatre modérateur des tracteursWikipédiatre: “Attention Attention les enfants …Vous utilisez les majuscules…. mais là, sur le là, il fait défaut et ça prête à confusion.( en plus il rembourse jamais ce con)
Bref il manque un accent ….. je suis confus pour le deuxième. ”
Non..Non..Non …il ne manque pas de S… non mais…..!

barre bleue

c'est beau et en plus c'est mon papppaaaa...! CHOU BLANC


1652

Share Button

MON MONDE BIZARRE 3: L’arbre de Noé.

Beauté Cosmétiques

MON MONDE EST BIZARRE ET PARFOIS PLEIN DE MYSTÈRES INEXPLIQUÉS

Pendant trois jours nous vous ferons découvrir ce que le ciel, la terre, l’eau ,et le feu ont de plus beau….avec toujours un mystère que la nature semble vouloir maintenir sur bien des choses bizarres et parfois étranges….
CHOU BLANC nous entraine dans son monde…son monde bizarre ….Ambiance…Ambiance

barre verte

AU PROGRAMME :

L’arbre de Noé.

– L’arbre de vie

– radio verte et son conte ( l’arbre qui parle)

 ——- L’Arbre de Noé ———

A Limpopo – Mozambique – se trouve un authentique arbre de Noé”!!!

Qui l’a sculpté et quand reste un grand mystère, mais c’est un véritable travail d’artiste….

Une oeuvre d’art dans la nature.

barre verte

—— L’Arbre de vie ———

L’Arbre de vie est un symbole présent dans presque toutes les cultures anciennes.
THOT SESHAT et l'arbre de vieQue nous dit la bible sur l’arbre de vie ?:
Le Seigneur forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. Puis le Seigneur planta un jardin en Éden, du côté de l’Orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. Le Seigneur fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal”

Avec ses branches tendues vers le ciel et ses racines s’enfonçant dans la terre, il touche à trois mondes : les cieux, la terre et les enfers, qu’il relie.

La Fontaine lorsqu?il nous parle du chêne  (le chêne et le roseau)  dit :

“De qui la tête au ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l’empire des morts”

L’arbre est le symbole par excellence de la vie. Avec ses racines s’enfonçant profondément dans le sol, et sa ramure s’élevant vers le ciel, l’arbre est souvent apparu comme un trait d’union entre la Terre et le Ciel, c’est-à-dire entre les hommes et les dieux, entre le visible et l’invisible, entre le chaos et la connaissance

barre verte

——– LA RADIO VERTE ——-


CONTE: L'ARBRE QUI PARLE   UN CONTE POUR CHOUPINETS :
L’ARBRE QUI PARLE


barre verte

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANCretour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

3595

Share Button