MILON DE CROTONE: L’un des plus célèbres athlètes de la Grèce.

LART ET LA
PALETTE
AU CHOU

SÉRIE: LE LOUVRE

SURPLOMBANT LES CAPTIFS DANS LA SALLE PIERRE PUGET DU LOUVRE:

 

barre bleue

MILON DE CROTONE

Milon de Crotone, sculpture de Pierre Puget (Paris, Musée du Louvre). Une réplique de cette sculpture sur la mort de Milon est visible au vieux port de Marseille

  • Milon de Crotone a vécu pendant le VIème siècle avant J-C.
  • Il est le fils de Diotime et l’époux de Myia, fille de Pythagore.
  • Il fut l’un des plus célèbres athlètes de la Grèce.
  • Il a obtenu : – 6 titres aux Jeux olympiques

– 7 titres aux Jeux Pythiques

– 9 titres aux Jeux Néméens

– 10 titres aux Jeux Isthmiques

Il était d’une force extraordinaire

Il était d’une force extraordinaire, et, pour en donner une idée, on raconte de lui des choses étonnantes.
– Il tenait une grenade dans sa main, et, par la seule application de ses doigts, sans écraser ni presser ce fruit, il la tenait si bien que personne ne pouvait la lui arracher.
– Il mettait le pied sur un palet graissé d’huile, et par conséquent très glissant ; cependant, quelque effort que l’on fit, il n’était pas possible de l’ébranler, ni de lui faire lâcher pied.
– Il se ceignait la tête avec une corde, en guise de ruban ; puis il retenait sa respiration : dans cet état violent, le sang se portant au front lui en enflait tellement les veines, que la corde rompait.
― Il tenait le bras droit derrière le dos, la main ouverte, le pouce levé, les doigts joints, et alors nul homme n’eût pu lui séparer le petit doigt d’avec les autres.

Et quelle voracité…!

Ce qu’on dit de sa voracité est presque incroyable : vingt livres de viande, autant de pain et quinze pintes de vin suffisaient à peine à le rassasier. Un jour, ayant parcouru toute la longueur du stade, portant sur ses épaules un taureau de quatre ans, il l’assomma d’un coup de poing, et le mangea tout entier dans la journée.

Il eut une fois occasion de faire un bel usage de ses forces. Un jour qu’il écoutait les leçons de Pythagore, le plafond de la salle où l’auditoire était assemblé menaçant de s’effondrer, il le soutint lui seul, donna aux auditeurs le temps de se retirer et se sauva après eux. La confiance qu’il avait en ses forces finit par lui être fatale.

La mort de MILON

Charles Meynier 1768-1832 Milon de Crotone, voulant essayer sa force, est surpris et dévoré par un lion 1795 Huile sur toile 61 x 51 cm Musée des Beaux-Arts de Montréal

Charles Meynier
1768-1832
Milon de Crotone, voulant essayer sa force, est surpris et dévoré par un lion
1795
Huile sur toile 61 x 51 cm
Musée des Beaux-Arts de Montréal

Selon la légende, Milon, parvenu à un âge avancé, traversait l’Italie et, Avant trouvé en son chemin un vieux chêne abattu et entr’ouvert par quelques coins de bois qu’on y avait enfoncés avec force, il entreprit d’achever de le fendre avec ses mains ; mais sous l’effort qu’il fit les coins se dégagèrent, les deux parties de l’arbre se rejoignirent, ses mains furent prises comme dans un étau : il ne put les retirer, et fut dévoré par les loups.

mort de milon de crotone

le Louvre une autre sculpture de la mort de milon de crotone

Dans le groupe de marbre, œuvre de Puget, qui est au Louvre, Milon de Crotone est dévoré par un lion, fantaisie du sculpteur.

Voici ce chêne  entr’ouvert par quelques coins de bois qu’on y avait enfoncés avec force……

barre bleue

CHOU BLANC
C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac
RETRO :
340

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.