Les Effets de la musique sur le cerveau humain

Gaston Pote et Firmin Potin- POTE ET POTIN

 

 

 


BLOC NOTE
DE POTE & POTIN

Le potin c’est du bruit…!!
Je te le dis FIRMIN : « Le constat est on ne peut plus clair… Vécu par l’’organisme comme une agression, le bruit est facteur de stress et a des conséquences directes sur la santé tant physiologique que psychologique ».     
« Tout est bruit pour qui a peur » (Sophocle)

On va le voir, il y a sons et sons…. qui influent tous à leur manière sur nous .. la musique par contre à des effets bénéfiques sur le cerveau humain…. nous verrons lesquels

-” A OUAIS….. je le sais depuis que j’ai fait installer mes appareils auditifs, je fais des recherches généalogiques pour savoir, si des fois, Mozart ne serait pas mon cousin”

 Les Effets de la musique sur le cerveau humain

A –  Une analyse scientifique  – ci dessous
B – Un Protocole expérimental: l’expérience avec des souris
Question:
La musique a-t-elle un effet sur les capacités mentales?
(
     )accès direct ci-après

cerveau-son.png

Tout d’abord, il est essentiel de savoir que le son n’est pas transmis au cerveau en tant que vibration, mais comme un signal électrique, aux cellules ciliées présentent dans l’oreille interne.

Elles vont transformer la vibration perçue par l’oreille en message nerveux transmis
– par le nerf auditif
– puis traité par le noyau cochléaire, le Thalamus
– puis le cortex auditif,

C’est a partir de ce message électrique que le cerveau pourra ensuite donner naissance au son tel qu’on le ressent.

Cette suite de sons appelée MUSIQUE

Le cerveau a chez l’être humain, plus que chez tout les autres mammifères et êtres vivants, une importance cruciale dans la perception du son, en effet c’est lui qui analyse les informations issues de l’oreille , fait le tri entre les différentes ondes sonores qu’il perçoit (dans son champ sonore perceptible), établi leur évolution dans le temps et fait la corrélation entre la perception sonore de chacune des deux oreilles (notamment sur l’emplacement spatial de l’origine des sons) :
c’est sur ces bases que l’homme peut percevoir des suites de sons lui évoquant des émotions, qui de nos jours sont qualifiées de musiques.
C’est grâce au cerveau que l’homme peut distinguer des sons d’origines différentes , ce qui nous permet par exemple de différencier des instruments de musiques (qui peuvent pourtant jouer la même tonalité, néanmoins certains paramètres nous permettent de les différencier) ou des voix de personnes.

image: http://les-effets-du-son.e-monsite.com/medias/images/1-cerveau-me-ucanique.jpg?fx=r_200_200

 Des ondes sonores à la musique…

En effets, chez l’homme, la musique (qui est donc une suite de sons) inspire des sentiments, cela est basé sur plusieurs phénomènes plus ou moins bien expliqués par la science actuelle, mais néanmoins bien compris dans l’ensemble.

Avant toute chose, il faut déjà savoir que c’est dans le cerveau que se fait la musique telle que nous la percevons, en effet les ondes sonores qui ne sont que des vibrations, sont perçues par le tympan puis transmise via la cochlée (un ensemble de petits os), ce sont ensuite des cellules ciliées qui détectent les vibrations et transmettent un signal électrique au cerveau, différent selon les vibrations perçues.

Le traitement des sons encore en grande partie mystérieux

1-cerveau-me-ucanique.jpgPour ce qui est de l’effet précis des ondes sonores sur notre cerveau, bien que la communauté scientifique ait conscience du message porté par la musique et de la spécificité de certain processus, le cerveau humain garde une grande part de mystère, et le traitement des sons par celui ci est donc encore en grande partie mystérieux.

L’effet « cocktail party »
Il est en tout cas approuvé que c’est le cerveau qui fait la distinction entre les différents sons, fait le lien entre ceux ci et donne naissance à l’effet « cocktail party » qui consiste a isoler les bruits de fond de ceux de l’objet de l’écoute (Par exemple, vous êtes dans la rue, le niveau sonore est élevé et d’environ 80-90dB, vous décrochez votre téléphone et alors vous entendez nettement la conversation et le bruit extérieur de la rue devient soudain secondaire, cet effet est relativement complexe et ne pourra donc pas être expliqué ici, néanmoins c’est le cerveau qui dirige cette fixation de l’écoute donnant l’effet « cocktail party »)

Des études récentes ont néanmoins démontré ou émis des hypothèses sur plusieurs facteurs de nos réactions a la musique :

– Tout d’abord il est approuvé que les signaux électriques des cellules ciliées (qui réceptionnent les vibrations de la cochlée et les transforment en signaux électriques) suivant leur ordre d’arrivée au cerveau, transmettent un message au cerveau, ce serait la base de la musique, le cerveau réceptionne chaque signal provenant d’une onde sonore et fait ensuite le lien entre chaque pour donner un sens a cette suite d’onde (Pour prendre un exemple, on pourrait considérer les ondes sonores comme un alphabet extrêmement complexe et varié et dont les accords formeraient des ”mots”).

La musique serait donc constituée d’ondes de différentes fréquences et différentes intensités, chaque onde arrivant dans l’oreille se traduisant par un signal envoyé au cerveau, une suite de ces signaux provoque chez l’homme des réactions émotionnelles différentes, semblables a des réactions naturelles, la musique envoie donc des messages aux cerveau que celui-ci interprète et nous fait ressentir.

– De récentes études ont montrés, dans le sens de la théorie précédente, que selon le type de sons et de musiques écoutés, le cerveau va dans certains cas secréter de la dopamine (qui est l’hormone liée au système de récompense et associée au plaisir) ou bien de l’adrénaline (hormone liée a la peur ou au stress qui augmente l’acuité et le rythme cardiaque.), cela prouverait que la musique a bien un effet concret sur le fonctionnement de notre cerveau.
Et que celle ci peut faire naître des émotions (plaisir, peur, rire, courage…) selon une logique physique et scientifique.

 

Une expérience étonnante met en évidence
les effets de la musique sur le cerveau

Une expérience réalisée par David Merell , un étudiant de l’école américaine de Suffolk High School, a permis de mettre en évidence les effets de la musique sur le cerveau :

Protocole
expérimental:

Question:   
La musique a-t-elle un effet
sur les capacités mentales?
souris.jpg
Hypothèse:

Un même groupe de sujets témoins aura des résultats intellectuels différents selon la musique écoutée.

                Conséquence vérifiable:

Pendant 4 semaines, un groupe de souris, de façon individuelle, apprend à sortir d’un labyrinthe.
Au bout de cette période, toutes les souris,
SANS EXCEPTION, en sortent au bout de 10 minutes.

On peut donc dire que 100% des souris sortent de ce labyrinthe en 10 minutes, la probabilité que les souris en sorte en un temps différent est quasiment nulle, le taux de certitude des résultats est de l’ordre de 100% (a quelques secondes près, néanmoins les résultats ne laissent pas de place au doute) , 10 minutes sera alors le temps de référence absolu.

Les constantes :24 souris blanches divisées en 3 groupes.
Chaque souris est issue du même laboratoire afin de garantir que les provenances n’influencent pas la recherche.
 Chaque groupe reçoit la même nourriture, la même eau et la même exposition lumineuseLes souris ont des cages identiques.

Le témoin:

Groupe A: n’est soumit à aucune musique

La variable:

Les deux groupes seront soumis à 2 types de musiques différentes pendant 4 semaines consécutives:

Groupe B : est soumise à de la musique classique (Mozart)

-Groupe C : est soumise à du Hard Rock (du groupe ANTHRAX)

Résultat en fin des 4 semaines :

Groupe A : les souris parviennent a sortir du labyrinthe, qu’elles connaissent depuis, par cœur en un peu plus de 5 minutes.

Groupe B : Résultat concluant : les souris sortent au bout de 4 minutes

Groupe C : Autre résultat révélateur de ce test : les souris mettent plus de 30 minutes à sortir du labyrinthe qu’elles connaissaient pourtant par cœur !

Ce test fut reproduit pour vérifier les résultats et le fruit de la seconde expérience fut similaire a celui de la première.

Cette expérience nous permet donc d’affirmer que la musique a un impact sur la concentration,pour le moins chez les souris, ce qui semble confirmer l’hypothèse d’un effet porté par la musique, et qui serait aussi applicable à l’homme.

Il reste à savoir exactement comment cela fonctionne, sur ce point .
La communauté scientifique continue ses recherches, peut-être aurons nous la réponse dans quelques années.

POTE & POTIN

 

Share Button

2 réflexions sur « Les Effets de la musique sur le cerveau humain »

  1. choublanc Auteur de l’article

    WALTER M’A TRANSMIS PAR MAIL SA RÉFLEXION EN LA DEVELOPPANT ….. JE TIENS A VOUS LA FAIRE PARTAGER :
    Merci pour cette étude sur la Musique… si on pouvait en discuter en direct (au cas où vous nous feriez le plaisir de venir nous voir un jour ) , ce serait très intéressant, car les spécialistes que nous sommes, non pas sur le plan scientifique mais sur le plan pratique, auraient beaucoup à ajouter; les sons, ou plutôt les “notes” de musique, sont des mots, c’est vrai; nous comprenons ce langage, comme si c’était du français ou de l’anglais, car la musique est une langue. Il faut donc en étudier le vocabulaire et la syntaxe pour bénéficier vraiment et pleinement de tout son sens, et de toute son émotion. Ceux qui ont l’oreille absolue, profitent encore plus de cette langue que les autres, certes, mais tout le monde ne l’a pas. Là aussi c’est une question de pratique, répétée, une sorte de réflexe conditionné, appris et non inné comme certains le croient. La musique classique est immédiatement recevable mais pas en totalité, il manque la dimension culturelle qui apporte toute la finesse et tout le contenu intrinsèque , qui autrement échappe; on reste à l’extérieur au lieu de rentrer dedans. C’est pourquoi il y avait des cours de musique, dès le primaire , mais on les supprime, et ensuite on s’étonne que la fréquentation des salles de concerts diminue, ou se cantonne à des vieux… mais c’est normal !

    Répondre
  2. walter

    je ne suis pas une souris, mais je confirme que Mozart améliore les facultés mentales et donne du plaisir, mais le rock non ! Question de culture, c’est certain, mais il y aurait beaucoup à développer sur tout ça… merci pour ce très intéressant document sur ce qui fait notre vie : la Musique, la vraie, sans laquelle il nous aurait paru difficile d’exister.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.