Archives par étiquette : boulot

CADRES SUR TABLE : LE CINGLÉ DU BOULOT

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline
Capacités de notre cerveau à découvrir
« QUI EST L’AUTRE »

Avec CADRES SUR TABLE, nous inaugurons cette série inédite de portraits de cadres de nos entreprises et administrations, afin que nous ayons un regard amusé en direction de ceux ou celles que nous reconnaitrons….. mais également pour espérer leur faire découvrir leurs qualités et leurs défauts ….
Les portraits sont, comme pour toutes démonstrations, rédigés en grossissant le trait ……. mais si peu diront certains…..!

Tu devrais leur dire que tu vas les « encadrer » les uns après les autres, semaine après semaine, et que tous vont y passer ….
La jeune louve , le petit chef
, le serviteur fidèle, l’animateur, la soliste , le chef d’orchestre, le cinglé du boulot (ce jour), pour finir par le planqué… qui est peut être celui qui a eu le temps de tirer le portrait de ses petits camarades…!!!

PORTRAIT DE L’ENCADRÉ DU JOUR: 
LE CINGLÉ DU BOULOT

cinglé du boulotTechnon s’est donné un mal fou pour décrocher le diplôme censé lui ouvrir en grand les portes du « mandarinat» . Il n’a guère mis moins de temps, ni pris moins de peine pour assimiler les trois ou quatre idées toutes faites qui lui servent de cadre de pensée. Et de règle de conduite! Il s’y accroche avec la fermeté du poulpe à son roc. Il ne saurait en démordre.

Allez vous étonner après cela si, d’aventure, passant un soir près de votre bureau, vous remarquez ­ incongrue – une fenêtre brillant de tous ses feux. Là, crispé derrière un Himalaya de dossiers, notre bûcheur sue comme un beau diable. Le teint blafard, l’œil hagard, au bord du stress, il s’escrime à mettre au point la note précisant – avec un fatras de considérations fumeusement théoriques – les nouvelles procédures de relance.

Il est impossible de faire réellement confiance aux gens

C’est que « il est impossible de faire réellement confiance aux gens ». Ceux-ci. d’ailleurs, seraient bien en peine de concrétiser les projets que Technon tente en vain de clairement exprimer.
Sa marotte?
Instaurer – plus précisément: essayer d’imposer – des méthodes « à l’américaine ».

Efficacité, productivité, rendement… Il rêve d’un monde uniquement axé sur la rentabilité, mené par la technologie.
Seulement, voilà! Totalement dépourvu d’imagination, ce grand réformateur ne sait œuvrer qu’à partir de recettes, de formules, selon des modèles pré-établis. Il les calque, mot à mot, pièce par pièce. Il les extirpe, lourdement, des schémas en vogue dans son «club de réflexion» ou autre groupuscule ratiocinant.

Aussi autoritaire que doctrinaire, Technon colle aux théories les plus banales pour fonder une sorte de bible à l’efficacité, selon lui scientifiquement démontrée. Il entend bien y convertir ses collaborateurs.

Sans aucune nuance. Avec cette obsession : les performances font la loi.

Ses critères de qualité? Le conformisme, le formalisme, la cohérence avec « son» règlement. De quoi vite se noyer dans une mer de détails insignifiants.

Pire. A force de vouloir tout régler par lui-même, il commet des bourdes énormes dont ses collègues préfèrent rire … pour ne pas pleurer sur leurs catastrophiques conséquences.

Innover? Il aimerait bien…. Hélas!

Et quelle panique s’il doit sortir de son savoir monolithique! Innover? Il aimerait bien. Hélas! Il s’y prend toujours à contre-pied, réagissant, le plus souvent, à contretemps. Et pourtant, il s’imagine vivre dans la confidence des dieux grâce aux lettres, points de vue et autres documents « confidentiels» ‘auxquels il s’abonne à prix d’or pour glaner des secrets de Polichinelle.

Surtout, quelle obscurité! Merchandising, management, ratio, billing… tout le franglais y passe.
Employé à tort et à travers. Mais, avec une telle délectation que l’on se demande pourquoi notre jargonneur n’est pas encore parti s’établir à Manhattan, Dallas ou Chicago, afin de faire prospérer sa fameuse « valeur personnelle».

En effet, Technon est convaincu de sa supériorité tout autant qu’il est imbu de ses privilèges. Bien sûr, – à force de se crever à la tâche – il parvient à une compétence certaine dans sa spécialité. Autre qualité : son indéniable esprit de justice. Objectif. impartial, il estime en effet devoir juger les gens sur les résultats et non pas sur ce qu’ils prétendent.

Entier, courageux aussi. il se bat pour leur voir conférer de nouvelles responsabilités et obtenir leur avancement.

Il se refuse à accepter que :
« tout le monde ne se donne pas autant de mal que lui »

Mais, pourquoi ce ton doctoral, sans aucune chaleur? Aussi dépourvu de tact que d’intuition, Technon vit écrasant tranchant. desséchant. Il se refuse à accepter que « » tout le monde ne se donne pas autant de mal que lui ». Il se révèle encore plus maladroit quand il cherche à être cordial. Ou à paraître  « dans le vent « .

Cravates aux couleurs acidulées, vestons agressifs… Il se rue sur les détails les plus vulgaires, s’imaginant ainsi se situer à la pointe de la mode. Sans parler de ses
« américanismes» : cigare pendant au coin des lèvres, pieds sur la table, sandwich que le grand chef – sur occupé bien entendu – se fait monter du « mangeaille-burger» du coin. Pour réellement se décontracter? Ou pour s’en donner l’allure?

Car, ira rarement la mine joyeuse, Monsieur Technon. Et, sa famille ne doit guère s’amuser qu’il ne semble d’ailleurs pas si pressé de rejoindre.

Les malheureux qui subissent sa pesante présence peuvent avoir des surprises.

Mais, ne serait-ce pas là, justement, qu’il trompe son monde?
Et les malheureux qui subissent sa pesante présence peuvent avoir des surprises.
En découvrant par exemple, la patience et la tendresse avec lesquelles il explique à Isabelle-Marie des Neiges et à Ghislain-Joachim que ( non, malheureusement ce soir, il ne pourra pas les accompagner au cirque. Mais, promis, avant d’éteindre ils liront ensemble le Sceptre d’Ottokar ».

Au fond – les miracles restent toujours possibles _ il suffirait peut-être de savoir le prendre, Monsieur Technon. D’ailleurs, est-il vraiment dupe du personnage qu’il s’est fabriqué?

En tout cas, attention! Si d’un coup, lui et ses semblables baissaient leurs gros bras, qui donc se verrait obligé de s’attaquer à leurs montagnes de boulot?

 SOURCE : Extrait de cadres sur table – Document de formation en ressources humaines pour cadres bancaires années 70

LISTE DES ENCADRÉS … EN BOITE

CE TABLEAU RÉCAPITULE LES PRÉCÉDENTS PORTRAITS DÉJÀ PUBLIÉS

LA JEUNE LOUVE
LE PETIT CHEF
LE SERVITEUR FIDÈLE
L’ANIMATEUR
LA SOLISTE
LE CHEF D’ORCHESTRE
LE CINGLÉ DU BOULOT

La Boîte à outils du manager – 3e éd. – 50 fiches pratiques pour piloter son équipe Broché
Manager est un apprentissage quotidien : la singularité de chacun, manager et collaborateur, la multiplication des situations, les transformations numériques… obligent à s’adapter en permanence.
En 51 fiches pratiques, cette 4e édition propose des réponses simples et opérationnelles, et des plans d’action applicables à un grand nombre de situations quotidiennes pour le manager :
. développer et maintenir la motivation de ses collaborateurs ;
. développer leurs compétences ;
. mieux communiquer ;
. mener un entretien annuel ;
. mobiliser l’équipe ;
. exercer son autorité ;
. conduire le changement.
Parce qu’être manager ne s’improvise pas, cet ouvrage s’adresse à tous les managers, débutants ou confirmés, désireux de s’appuyer sur des repères précis, des lignes directrices claires, des témoignages et des auto-évaluations, dans une démarche cohérente et pertinente.
Dans cette 4e édition, outre la question prégnante du digital et son impact toujours plus grand sur le management, l’accent est mis sur le partage d’expérience de terrain, en tant que manager d’équipe mais aussi de soi-même.

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE

RETRO :
C’est du même tabac…..

Maca extrait 60 gélules

FIRMIN COQUIN : ALLEZ AU BOULOT…!

Bois bandé 200ml
elle est bien bonnelogo firmin coquin
Le vendredi jour de l’humour… vous retrouverez Firmin Coquin qui rapporte l’humour de la semaine et les blagues des contributeurs ….
C’EST PLUS QU’UN RENDEZ VOUS
….
AH … j’oubliais son petit fils vient parfois mettre son grain de sel… Idiodé et pas toujours fin…

Pour le boulot notre St patron c’est.. sT URBAIN
Demandons de l’aide en priant Saint Urbain :

Notre Père qui est au bureau,
Que le travail soit léger,
Que les patrons partent en vacances
Que notre volonté soit faite
Au bureau comme à la maison
Donne-nous aujourd’hui un jour de congé
Une semaine de récupération
Et un mois de réflexion
Pardonne-nous nos absences
Comme nous pardonnons aussi
A ceux qui nous font travailler.
Ne nous soumet pas aux observations,
Aux baisses de salaire,
Aux embargos et aux heures supplémentaires.
Mais délivre-nous de cet enfer.
Car c’est a toi qu’appartient le pouvoir
D’augmenter notre salaire et nos jours de congé,
Tout en diminuant notre travail,
Amen.

Pompier de service

(Attention c’est du salé)
Sur un chantier, 3 maçons pissent contre un mur de l’immeuble en
construction quand soudain une plaque de tôle glisse de la toiture, leur
tombe direct sur le sexe et tranche leurs engins net !
Malgré la douleur, les 3 hommes ramassent leur attirail par terre et
vont à l’hôpital où ils subissent une greffe de 14 heures qui,
finalement
et heureusement, prend bien.
1 mois plus tard, leur chef de chantier se rend à l’hôpital pour une
petite visite de courtoisie.
Il rentre dans la première chambre et voit Miguel en train de se
branler.
– Mais Miguel, qu’est ce que tu fais ?
– Ma yé fait de la rééducassionne.
Il va voir Manuel dans la seconde et le trouve en train de se masturber
– Mais Manuel, qu’est ce que tu fais ?
– Ma yé fait de la rééducassione.
Il entre dans la troisième chambre et voit Carlos en train de se faire
tailler une gâterie par une superbe infirmière.
– Mais Carlos, qu’est ce que tu fais ?
– Ma yé fait de la rééducassione mais moi y’avais une moutouelle.

– OUILLE OUILLE ……HEUREUSEMENT QUE MAMY VIGIE EST EN VACANCES (les gendarmes disent en sperme)

OH LE CON…

Le corbeau sur un arbre était perché

Le corbeau sur un arbre était perché
A ne rien faire de la journée
Un lapin voyant ainsi le corbeau,
L’interpelle et lui dit aussitôt :
« Moi aussi, comme toi, puis-je m’assoir
Et ne rien faire du matin jusqu’au soir? »
Le corbeau lui répond de sa branche :
« Bien sur, ami à la queue blanche,
Je ne vois ce qui pourrait empêcher
Le repos, de la sorte, rechercher. »
Blanc lapin s’assoit alors par terre,
Et sous l’arbre reste à ne rien faire,
Tant et si bien qu’un renard affamé,
Voyant ainsi le lapin somnoler,
S’approchant du rongeur en silence,
D’une bouchée en fait sa pitance.
Moralité :
Pour rester ainsi à ne rien branler,
Il vaut mieux être haut placé.

grain de sel– Eh PAPY… C’EST QUI LE CHEF ICI..?

– Mmmm..!  MOI…!

– AH Bon….ta pancarte est à la maison alors..?
– ?????

EXPLICATION:  Au cours d’une réunion, le chef de service se rend compte qu’il n’est pas suffisamment respecté par son équipe.
Le lendemain matin, il achète une petite pancarte où il est écrit:
ICI, C’EST MOI LE CHEF !
…et il la place bien en évidence sur la porte de son bureau.
Quand il revient après le déjeuner, il voit un post-it à coté de la pancarte…
« Votre femme a téléphoné…
Elle veut récupérer sa pancarte !!! »

Alors… si vous aimez les devinettes un peu salée
je vais rajouter mon grain de sel….

Le trompeur trompé
Deux types discutent :
– Dis moi ? Si je couche avec ta femme, on sera toujours amis ?
– Non.
– On sera copains alors ?
– Non.
– On sera quand même pas ennemis ?
– Non.
– On sera quoi alors ?

On sera quitte.

L’explorateur :

Deux types discutent :
– Tu sais que ta femme ne met pas de culotte
– Qui te fait dire ça ?

- Mon petit doigt.

EH  Grain de sel…
j’en connais une salé moi aussi..!

Allo chéri… ça y est…!

– Un mari dit à sa femme pendant qu’ils sont très occupés… :
– Dis-moi chérie, tu pourrais me le dire quand tu auras un orgasme
Quelle est sa réponse…?
- Mais chéri, tu ne veux quand même pas que je t’appelles au travail !


LA PENCHÉE DU JOUR …. UN VRAI COPAIN


C’est quand on est dans le besoin que l’on reconnait un véritable ami… ..


– Eh oui..! En France les choses ne sont plus à la portée de toutes les bourses… et les petits boulots commencent très tôt dans la vie

PEPEREMINILOGO PATATI PATATAJ’ai deux  potes à vous présenter

PATATI ET PATATA

Leurs dialogues sont pleins de bon sens… Ils parlent de tout … et Patati et Patata

grain de selEh PAPY…
Faut peut être tout leur expliquer…

Voilà la suite…

Ce petit gros et ce gringalet vont faire équipe avec nous pour vous distraire.
Nous pourrons partager avec eux leurs querelles, dialogues acerbes et même leurs pensées secrètes……
Cerise sur le gâteau, la collection de leurs dessins sera présentée dans la marge .

la diplomatie
Sy(l)rie…
C’est qu’il a compris…

grain de selEh PAPY…
Faut peut être aussi leur donner des nouvelles des foldingues humoristes verboriculteurs du quartier…

EH bien Voilà …! à gauche du carré de salades, il y avait  le carré du Chouriant.

Il plaisantait , tous les jours, sur l’actualité.. de tout de rien et sans retenue à tel point que certains qui n’ont le temps de rien arrivaient trop tard pour rigoler avec lui…
C’est plus la peine de vous presser le Chouriant est arrêté…. enfin je veux dire la série…Ben en fait les deux lisez…..:

LE CANABIS AIME TROP LE SUD DE LA FRANCE
France 07/09/13 – 14H30

Après le démantèlement d’une usine à cannabis mardi à Nimes où dans six serres très bien équipées, se cultivait près de 400 pieds de cannabis, l’enquête, s’est poursuivie hier dans tout le golf du lion.

Lancée après une dénonciation, elle a connu hier un prolongement pour le moins surprenant dans les jardins familiaux d’une ville moyenne où un patriarche à la tête d’un groupe de potes âgés a été arrêté et incarcéré.

arrestation du chouriantSelon des sources de la gendarmerie ils avaient fait dériver la culture des potagers municipaux vers des plantations de canabis dont la production était florissante voire « miraculeuse ».
On dit en effet  que les plants étaient magnétisés et arrosés avec une eau également soumise aux mêmes influences.

On doute que les anciens, vu la taille et le nombre de plants saisis, en aient fait  un usage strictement personnel.
Selon des milieux non autorisés, il semblerait que la revente s’effectuait au moment des inscriptions dans les concours de pétanques environnants, où des frais d’inscriptions majorés, ouvraient droit à la « pochette surprise » sur laquelle était imprimée, non sans humour, « l’effigie » de Fanny.

On dit que la source principale de l’enquête émanerait de  MANUEL VALLS, lui-même fidèle lecteur du blog de ces  potes âgés. Il aurait aussitôt mobilisé ses troupes à la lecture du dernier article.
-« Regrette rien camarade …. Il te lisait pour la première fois…!
Selon le ministre «Le maire va pouvoir redistribuer des jardins familiaux à d’autres vrais jardiniers. Quand au blog «- la Chouette » il risque en perdant sa plume vedette de ne pas s’en remettre.
« Dommage.. ! » a-t il ajouté « Ils me faisaient bien rire jusqu’à hier… »

minilogo chouriant

LE DERNIER HERBIER D’HERBES FOLLES

– « En ma qualité de « détracteur » en chef de la Chouette, je me dois de vous informer que nous ignorions les agissements de certains de nos collaborateurs qui se voient privés de leurs droits de publication. »

Toutefois selon le principe de la présomption d’innocence nous avons accepté que Germaine la femme du Chouriant s’exprime une dernière fois »

« Les uns et les autres me connaissent seulement que comme une mégère non apprivoisée… !
Le  Chouriant savait bien que ça n’était pas vrai….. Tout comme lui même n’était pas plus souriant que vous tous qui prenaient de l âge… !

Il vous demande humblement pardon de vous avoir fait croire à un chou souriant, du matin au soir, alors que pour y parvenir, qu’il n’était qu’un « schouté »…

Ceci vous consolera sans doute de ne pas avoir réussi à avoir en permanence  le sourire aux lèvres comme lui… !

– Étant maintenant assuré d’être détenu à la  prison de la santé …
il m’a dit :
« Dis leur que dans cette affaire, c’est le meilleur endroit pour la garder…  d’autant que c’est vous tous qui allez désormais lui payer son gite et son couvert …. »

– « OH Poooovre de lui …. Finalement il n’était qu’un écrivain en herbe … « 
En hommage à ses articles précédents (qui resteront accessibles en archive) pour qu’il n’ait pas trop les boules, au prochain concours de pétanque….
Pensez à lui lâcher un pigeon avec une pochette surprise autour du cou ….
Il pourra toujours embrasser le cul de Fanny ou commencer un dernier herbier d’herbes folles.


TOUT A UNE FIN…..

Je précise  donc avec l’accord de mon Papy FIRMIN …! que le BEST OFF du Chouriant ne repassera plus  le vendredi …
IL ne vous reste plus qu’à choisir de lire ses chroniques passées…. dans les 150 articles qu’il avait publié …. Pour cela  Cliquez
en lire + VERT
retour sur la rubrique du même tabac PEPEREFIRMIN COQUIN

RETRO C’EST DU MÊME TABAC