COMPTINES : Le bon roi Dagobert


Le bon roi Dagobert

avec Papy JANOT

 

Dagobert Ier, roi d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne, (mort en 638) imaginé par Émile Signol (1804-1892). Peinture conservée au musée national du château et des Trianons de Versailles.Dagobert Ier, né vers 602/605 et mort le ou 639, est un roi des Francs de la dynastie mérovingienne. Fils de Clotaire II (584-629), arrière-arrière-petit-fils de Clovis, il règne sur l’Austrasie de 623 à 632 et est roi des Francs de 629 à 639.
Durant cette période, il a sa résidence le plus souvent autour de Paris, notamment à Clichy . Déjà affaibli sous Dagobert, le pouvoir monarchique passe entre les mains des maires du palais à partir de sa mort.

Dans la culture populaire française, Dagobert est surtout connu au travers de la chanson du Bon Roi Dagobert.
Celle-ci semble dater de la Révolution française.
Selon la légende, Dagobert était tellement distrait qu’il avait l’habitude de mettre ses culottes (ses braies, pantalons) à l’envers.
Myope, Dagobert avait l’habitude, selon Wulfram de Strasbourg (VIIIe siècle), de se prendre les pieds dans les tapis et de chuter, sous les regards médusés des témoins.
Bon vivant et populaire, il riait bien souvent de sa propre personne.

Le respect dû au roi a fait passer sa distraction pour une simple légende.

Cette chanson, écrite sur un air de chasse dit Fanfare du Cerf, n’a pas pour but de transcrire une vérité historique mais plutôt de se moquer, à travers ce roi ancien et mal connu, du roi Louis XVI, connu entre autres pour sa personnalité distraite, et de la reine Marie-Antoinette.

PAROLES DU BON ROI DAGOBERT

Le bon roi Dagobert
Avait sa culotte à l’envers.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté
Est mal culottée.
C’est vrai, lui dit le roi,
Je vais la remettre à l’endroit. »

Le bon roi Dagobert
Chassait dans la plaine d’Anvers.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté
Est bien essoufflée.
C’est vrai, lui dit le roi,
Un lapin courait après moi. »
Le bon roi Dagobert
Voulait s’embarquer sur la mer.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté
Se fera noyer.
C’est vrai, lui dit le roi,
On pourra crier : le roi boit ! »
Le bon roi Dagobert
Mangeait en glouton du dessert.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Vous êtes gourmand,
Ne mangez pas tant.
C’est vrai, lui dit le roi,
Je ne le suis pas tant que toi. »
Le bon roi Dagobert
Avait un grand sabre de fer.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté
Pourrait se blesser.
C’est vrai, lui dit le roi,
Qu’on me donne un sabre de bois. »
Le bon roi Dagobert
Se battait à tort, à travers.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté
Se fera tuer.
C’est vrai, lui dit le roi,
Alors, mets-toi bien vite devant moi. »
Quand Dagobert mourut,
Le diable aussitôt accourut.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Satan va passer,
Faut vous confesser.
Hélas ! lui dit le roi,
Ne pourrais-tu mourir pour moi ? »

Texte et partition : Comptines.TV
http://comptines.tv/le_bon_roi_dagobert

 


Qui était le bon roi Dagobert

Tout le monde connaît le « Bon Roi Dagobert » grâce à la chanson française qui l’a popularisé, mais derrière la légende de « la culotte à l’envers », qui était donc ce roi mérovingien ?

Le dernier grand roi mérovingien

Né vers l’an 600, Dagobert se voit confier la couronne d’Austrasie par son père, Clotaire II, en 623. À la mort de ce dernier en 629, il se fait reconnaître roi de Neustrie par les nobles du royaume. Quand son frère Charibert, à qui il avait laissé le gouvernement d’une partie de l’Aquitaine et du Languedoc, meurt en 632, Dagobert devient alors l’unique roi des Francs. Pour s’en assurer, il fait même assassiner le fils de Charibert.

Pendant les dix années de son règne, Dagobert est le seul maître d’un royaume mérovingien qui s’étend des Pyrénées au Rhin, de la Bretagne à l’Elbe. Il peut compter sur les conseils de l’ancien orfèvre Eloi (le « bon saint Eloi » de la chanson) qui devient son ministre des finances et centralise la frappe de la monnaie dans son palais de Clichy.
Dans une volonté d’unifier le royaume, Dagobert fait de Paris sa capitale.



PAPY JANOT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.