Le Métier de banquier de père en fils

L’’ART ET LA PALETTE AUX CHOUX

 

VISITE DU THÈME DE L’ARGENT
VU PAR LES GRANDS PEINTRES
– Wiki..! On a paumé les pinc eaux…
– On s’en fout, c’est de la peinture à l’huile
.

L’ARGENT DANS LA PEINTURE

Comment l’argent et ses métiers sont-ils perçus dans la peinture au cours des siècles?

Une occasion inédite de découvrir un thème riche en surprise et de revenir sur l’origine du métier de banquier.
Signe de richesse ou de cupidité, l’argent a maintes manières de se faire représenter autour de scènes de genre.

Quentin Massys (ou Metsys, 1465-1530) : le changeur de monnaie et son épouse. 1514,  Paris, musée du Louvre

Rembrandt – Parabole de l’homme riche, 1627, huile sur bois, Berlin,

Souvent décriés pour leur apprêté au gain, prêteurs, gageurs et usuriers ont pourtant joué un rôle indispensable dans la société et accompagné son développement économique.

 LE CHANGEUR

Monnaie Fiduciaire – Marinus van Reymerswaele (Le Changeur) créée vers 1540 exposée au National Gallery de Londres.

Une lettre de change est un effet de commerce dans lequel une personne désignée, le tireur, donne l’ordre à une personne désignée, le tiré, de régler à une date convenue , une somme déterminée, à un bénéficiaire nominalement désigné ou au porteur de la lettre

C’est au Moyen-Age que la monnaie sous forme de papier fait son apparition. La monnaie métallique étant peu commode lors de gros échanges, les marchands plaçaient leurs monnaies métalliques chez un orfèvre.

Celui-ci inscrivait la somme sur un papier et le donnait au marchand pour que celui-ci puisse retirer ses monnaies plus tard.

Petit à petit les orfèvres ont découvert que les gens échangeaient directement leur papier.

C’est ainsi que le billet est apparu.

.

        LE BILLET DE BANQUE:

C‘est une Feuille de papier sur laquelle une somme est inscrite, le billet de banque remplaça progressivement les pièces d’or et d’argent comme moyen de paiement.

Avant le XVIIe siècle, on payait, la plupart du temps, avec des pièces métalliques. Mais cela présentait de nombreux inconvénients : quand la somme à payer était importante, le nombre de pièces à transporter risquait de tenter les voleurs.

En outre, les pièces pouvaient être rognées et il fallait les peser pour être bien certain de leur valeur.

On attribue à un Suédois, Palmstruck, l’invention du billet de banque : en échange des pièces, le banquier délivrait un papier certifiant la somme reçue. Très vite, il s’aperçut que les gens ne venaient pas tous réclamer les pièces qu’il détenait.
Il commença donc à émettre plus de billets qu’il n’avait d’or. L’opération était géniale, la monnaie de papier triomphait.

SOURCES :

http://enigm-art.blogspot.fr/2011/03/largent-dans-la-peinture.html

 http://histoire-de-l-argent.over-blog.fr/article-fiduciaire-2-67096773.html


  

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.