C’est pas samedi…. C’est vendredi…. je vous le dis…!!!!


La Chouette  a vraiment un
problème :

– soit elle dort trop prés du paratonnerre de son clocher et elle nous a pété un plomb
– soit elle a pris la couronne à virus sur la tête car ses propos sont incohérents  et sexistes :
Elle parle dans son délire d’un médecin qui traitait le coït-69 avec deux
infirmières….

Elles ont du lui pomper l’air…. tant et si bien que le bouche à bouche devenant inefficace, elles auraient du priver un pauvre vieux de son respirateur pour le Réanimer ….
Rapport au fait qu’elles avaient préalablement fait sur la bête une friction au synthol
Toujours est il que de délires en délires elle prétend que c ‘est aujourd’hui vendredi le jour de humour..
On va pas  la contrarier parce que sinon… Ben on seraient privés d’humour cette semaine
– Où est elle en ce moment ..?
– Dame en haut de son clocher avec les jumelles
– les deux infirmières..?
– NON  non avec des longues vues….  Du fait que son clocher est en face de l’hôpital..
Elle applaudit depuis hier soir 20h les infirmières pour leur dévouement et leur ardeur au travail
– C’est mérité pour ces filles qui savent soulager les … impatients

NB: Le Papy privé de respirateur est aux pompes funèbres c’est moins gaie comme situation vous en conviendrait
L’hôpital annonce dans un communiqué officiel l’achat d’un lot de respirateurs…
Forcement … il y a de gros besoins..!!!!
Si on respecte les quotas:
Faut compter 2 infirmières par médecin et  par respirateur .. soit un respirateur pour 3 car les filles même si elles ne manquent pas d’air …. ont le souffle parfois court ..
Because on ne peut ni causer, ni  respirer la bouche pleine..!

La langue française est très nourrissante.
CV en vue d’un très nourrissant, emploi agricole
 
Ex-enseignante confinée, je me porte volontaire pour répondre à l’appel à l’aide demandé dans le milieu agricole.
Voici mes arguments:
« Avec cette pandémie, lasse de regarder des navets à la télévision, je me dis que c’est la fin des haricots et que les carottes sont cuites, j’ai le moral dans les choux, j’ai le crâne comme une citrouille, les joues couleur tomate et comme un pois-chiche dans ma tête !
Mais plutôt que d’être là comme une courge, je veux garder la patate et, même si je n’ai aucune expérience réelle dans l’agriculture, j’ai quelques références. J’ai côtoyé très régulièrement des chefs d’établissement totalement hors-sol, des élèves qui racontaient des salades après s’être rangés en rangs d’oignons.
J’ai enduré des réformes à la noix…
Mon supérieur m’a pris parfois pour une poire et j’ai souvent fait le poireau devant mon ordi.
Je n’entends pas travailler pour des prunes.
Comme je n’ai plus un radis et suis fauchée comme les blés, j’espère mettre un peu de beurre dans mes épinards et un peu de piment dans ma vie.
Ce serait vraiment la cerise sur le gâteau! »

Elle est BELGE, et superbe !!!
Deux belges vont chercher du carburant dans une station service à la Frontière près de Valenciennes.
La station est éloignée mais ils font le déplacement car ils veulent participer au concours organisé par le gérant de la station :
” Une heure de sexe gratuit ! ”
Ils font donc le plein et demandent au gérant s’ils peuvent participer au concours.
– OK, dit le gérant, si vous gagnez vous avez droit à une heure de sexe gratuit, offerte par la maison.
 – Et comment on joue ? demandent les belge ?
 – C’est simple, dit le gérant, je vais penser à un nombre entre 1 et 10. Si vous devinez ce nombre, vous gagnez votre heure de sexe gratuit.
 – Je dis 7, répond le premier belge
 – Désolé, c’était 8, dit le gérant.
La semaine suivante, ils retournent à la station, refont le plein et demandent à participer au concours.
– OK, dit le gérant, je vais penser à un nombre entre 1 et 10, si vous devinez ce nombre, vous gagnez votre heure de sexe gratuit.
 – Je dis 5, répond Le premier belge
 – Désolé, c’était 7, dit le gérant.
Sur le chemin du retour, le premier belge dit a l’autre :
– Je suis sûr que ce concours est truqué.
 – Je ne pense pas, répond le deuxième. Ma femme a gagné deux fois la semaine dernière !

Une petite histoire de “vieux” … (délicieuse)

Vous êtes-vous déjà senti coupable de regarder des gens de votre âge et de penser :
“Je ne peux pas paraître aussi vieux !”

 Alors, vous allez adorer celle-ci.

J’étais assise dans la salle d’attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste quand j’ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur.
Ily était inscrit son nom et je me suis soudain remémoré un grand brun portant ce nom.
Il était dans ma classe de lycée quelques 40 ans auparavant et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j’avais craqué à l’époque ?
 Quand je suis entrée dans la salle de soins, j’ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit.
 Cet homme grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides, était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret.
 Quoique… Après qu’il eut examiné ma dent, je lui ai demandé s’il était allé au lycée Henry IV.
–  “Oui”, m’a-t-il répondu.
– “Quand avez-vous eu votre bac ?”, ai-je demandé.
 – “1972. Pourquoi cette question ?”
–  “Eh bien, vous étiez dans ma classe”, me suis-je exclamée.
Et c’est là que cet affreux vieux con m’a demandé :
 – “Vous étiez prof de quoi ?”

les Papynous

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.