Archives par étiquette : poésie

Poesie: MA DOULEUR … Je voudrai lui être infidèle…. mais comment la tromper..?

– L’ARTICLE  SUR  L’’ÉCHELLE  DE  LA  DOULEUR  A INSPIRÉ  UN ANONYME
POTE ÂGÉ….
PARTAGEONS  SA DOULEUR…!

MAIS AUSSI  L’ENTHOUSIASME ET LA VISION DE CETTE AUTRE BLAGUEUSE …..
EUHH NON BLOGUEUSE..!

Crème anti-douleur 200ml

Dans la Pietà, Michel-Ange aborde un sujet souvent représenté au nord des Alpes, où la la douleur a toujours été liée à l'idée de rédemption Agé de vingt-trois ans, l'artiste nous présente une image de la Vierge et du corps du Christ tout à fait nouvelle. Le visage de la Vierge est resté jeune, comme préservé du temps et sa tête se penche légèrement sur le corps sans vie de son fils couché sur ses genoux. BLOC NOTE
LITTÉRAIRE

par
Chou Blanc

La poésie inoxydable


A entendre cette complainte

CHOUCALINE regrettait

son article publié la semaine dernière

DOULEUR


La douleur est une compagne fidèle
qui nous poursuit jours après jours
qui nous afflige et nous torture
et nous assaille de murmures.

Elle nous observe et nous attend,
elle est présente à chaque instant,
elle accompagne notre présent
et se prélasse dans le passé.

Juste enfermé derrière ses murs
emprisonné elle nous triture
car c’est elle qui bat la mesure
et qui contrôle notre nature.

Je voudrai lui être infidèle
mais comment pouvoir la tromper,
c’est une maitresse si cruelle
que je rêve de piéger
que je voudrai même tuer
mais sans jamais y arriver.

Des semaines des mois des années passent, mais rien y fait.
Elle attend sournoisement un nouvel évènement,
elle observe patiemment quand ce sera le moment.
Alors, inexorablement répandant sa semence,
poursuivant son chemin, lentement elle avance.

Ce venin qui gangrène mon coeœur de tant de peine,
qui diffuse dans mon sang ce poison, cette souffrance,
n’aura de réponse que sur les lèvres de celle,
qui chaque nuit ensorcelle mes pensées et mes sens
celle pour qui je pleure, chaque soir en silence.

La souffrance est mon tourment,
la douleur ma compagne,
main dans la main elle m’’accompagne
fidèle maîtresse de chaque instant.

L’Anonyme du potager

 

MES DOULEURS CONNAIS PLUS…..

J’ai la pêche dans ma tête…
Message d’une blogueuse … blagueuse

Je  me suis réveillé ce matin,

  j’ai  levé les bras, et CRAC !


J’ai  plié les genoux, et CRAC !

J’ai  tourné le cou, et CRAC !


Alors,  j’en suis venu à la conclusion suivante :

Nous  ne sommes  pas vieux ,

Nous  sommes CRAQUANTS !


Et  ça me fait bien plaisir !



retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez

CHOU BLANC

RETRO :
C’est du même tabac…..

Bannière ruedesplantes 468/60pxRestez svelte 160px

Share Button

BIODIVERSITÉ : Éteignons les lumières, regardons les étoiles!

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

CLIQUEZ la Chouette elle a déjà abordé ce thème… il y a bien des lunes

Éteignons les lumières, regardons les étoiles!

Une nouvelle édition du Jour de la nuit se déroule ce jour
13 octobre 2018 afin de sensibiliser à la pollution

lumineuse et à la protection de la diversité nocturne et du ciel étoilé.
Le plan Biodiversité présenté par le gouvernement le 4 juillet dernier évoque la lutte contre ce type de pollution.

RENDONS LE CIEL AUX ETOILESL’Association pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes s’en réjouit, mais estime qu’il faut aller plus loin et, dès 2018, avoir pour objectif de ne plus augmenter la quantité de lumière émise la nuit.


Elle attend également des contrôles sur l’extinction obligatoire des éclairages s’agissant des commerces, des bureaux et
des enseignes lumineuses entre 1 heure et 6 heures du matin .

Une pollution lumineuse pernicieuse
La pollution lumineuse est une des plus pernicieuses, car a priori, elle n’est pas nuisible pour la santé, et très souvent, l’installation ou le renforcement de l’éclairage public dans les villages et les communes rime avec « progrès ».
 
Le choc de la prise de conscience est venu pour beaucoup avec la publication de cette extraordinaire photo composite prise par satellite et publiée par la NASA, il y a quelques mois.
 
On y voyait notre planète entière brillant de mille feux sous le ciel nocturne. Seuls l’Afrique, le continent australien et la forêt amazonienne restaient dans l’ombre.
 
Vues d’en bas, les villes baignent la nuit dans un halo orange qui masque définitivement la voûte céleste.
La lumière au sodium, diffuse et peu directive est dispersée par les molécules des gaz de la pollution aérienne et constitue une chape orange et sale qui couvre toutes nos villes.
 
Cette cloche sinistre prive à tout jamais les populations urbaines du firmament, des étoiles, de la voie lactée, de la Grande Ourse et de  la constellation d’Orion, pour ne citer que les plus célèbres. Ce n’est pas sans effet sur le psychisme des gens.
Cette surabondance d’éclairage nocturne, trouve son origine très probablement dans notre peur instinctive du noir.
Mais elle n’est pas sans conséquences graves pour la nature.
Des études ont montré que les grandes agglomérations lumineuses, peuvent dérégler le sens de l’orientation chez les oiseaux migrateurs.
Beaucoup ont encore en mémoire , la course tragique des jeunes tortues écloses qui se précipitent vers les lumières du dancing de la plage, plutôt que vers l’écume lumineuse des vagues censée leur indiquer la direction de la mer.
Citons encore les graves perturbations qu’entraînent les éclairages intempestifs sur le comportement des rapaces nocturnes ou pour les insectes attirés par les pièges lumineux.
A côté de ces conséquences dommageables pour la faune et la flore, l’éclairage abusif  signifie également un non sens économique, car pour produire de la lumière, il faut des centrales électriques polluantes et dévoreuses d’énergie.

Il existe des solutions

L’adoption d’un nouveau système d’éclairage avec abat-jour qui renvoie la lumière vers le bas sur toutes les sources lumineuses éviterait les pertes de lumières.
L’angle des lumières doit être dirigé idéalement vers le sol.

L’éclairage des façades et panneaux publicitaires doit être dirigé vers le bas et non le contraire. Un système de minuterie devrait aussi être intégré.
Les panneaux publicitaires et l’éclairage des édifices devraient être coupé après 23 heures.
Finalement il faut limiter l’éclairage là où le besoin en est réel.
L’application de ces quelques méthodes de prévention permettrait de réduire considérablement la lumière qui occupe le ciel nocturne. Sachant que l’éclairage public renvoie de 30 à 50 pourcent de son énergie vers le ciel, on estime que ces mesures représenteraient des économies substantielles pour la communauté.
En conclusion,les associations demandent aux autorités publiques de prendre en compte la question des nuisances lumineuses et affirme le droit des citoyens à retrouver le bonheur simple de la contemplation d’un ciel étoilé, même au sein des villes.


Restez svelte 160px
Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

ODODO

Share Button

POÉSIE: LA RONDE DES OISEAUX

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

 

Elles existent encore, dans mes vieux rêves, ces cours de récréation où les enfants déclamaient avec éloquence, et chacun leur tour, des poèmes appris l’heure d’avant…

Des poèmes courts souvent faciles à retenir que TOM ET DOUCE vous feront revivre de temps en temps histoire de vous dire qu’il n’est pas encore venu le temps des poètes disparus…
Écoutez les ..!

L’oiseau vert vient de passer,
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,
L’oiseau vert vient de passer;
Nous irons après l’école,
Nous irons en bande folle
Dans les chemins verts, danser;
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,
Le printemps va commencer!

L’oiseau bleu vient de passer,
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,
L’oiseau bleu vient de passer;
Nous irons après l’école,
Nous irons en bande folle
Dans les chemins bleus, danser;
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,
Car l’été va commencer!

L’oiseau gris vient de passer
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,
L’oiseau gris vient de passer
Nous irons après l’école,
Nous irons en bande folle
Dans les chemins gris, danser
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,

L’automne va commencer!


 

L’oiseau blanc vient de passer,
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,
L’oiseau blanc vient de passer;
Nous irons après l’école,
Nous irons en bande folle
Dans les chemins blancs, glisser;
Vole, vole,
Bel oiseau, vole,

Car l’hiver va commencer.

Xavier Privas

 

Fêté demain le 4 octobre  – HOMMAGE A ST FRANÇOIS D’ASSISE POUR :
Son discours aux oiseaux – cliquezEn avant premiere sur l'article de demain cliquez

Si la Mamy et le Papy veulent faire aimer la nature et ses bienfaits à leur choupinette ou leur choupinet. Venez leur faire découvrir ce que st François d’assise appelait frère soleil … ma sœur la lune … mon frère le vent….
C’est sur la fin de sa vie que François composa ce chant d’amour qu’il fit monter vers le Père de toute Création.

Le Cantique des Créatures ou Cantique du Soleil – cliquez



C’est d’ailleurs pourquoi, en 1979, il est proclamé « patron des écologistes ».

Santé animauxCHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage« 

RETRO :

C’est du même tabac…..

Share Button