Archives par étiquette : poésie

La poule du pitchounet

CHOUONS ENSEMBLE
par Chou fleur

C’est le mercredi le jour des choupinets et des choupinettes … Mais….? Avez vous pensé aux pitchounet qui viennent aussi voir Papy et Mamy ….
Voilà de quoi tendrement jouer avec eux …..!

Musique d’ambiance ….. LE CARNAVAL DES ANIMAUX

CE MERCREDI PROGRAMME SPÉCIAL PICHOUNETS

 

Ma poule

– c’est de ma poule à moi que tu causes Chou Fleur …? ET SANS MON AUTORISATION…!!!!

Ma poule porte
Un bonnet blanc
S’il fait du vent,

Un bonnet beige
Dessous la neige,

Un bonnet gris
Pour faire du ski,

Un bonnet vert
Chez son grand-père,

Un bonnet noir
Les jours de foire.

Elle a aussi
Un bonnet bleu,
Quand elle le met,
Elle pond des œufs !

SOURCE : Hélène BENAIT

 ON SE CALME….!!!    PAPY a un petit dessin animé pour vous…!

A CA OUI...! Et même faché tout rouge

Une Petite Poule Avisée (1934)

– Une petite poule avisée (The Wise Little Hen en VO) est un court métrage d’animation de la série Silly Symphonies réalisé par les studios Disney, sorti au cinéma le 9 juin 1934. Il marque la première apparition de Donald Duck. Le film se base sur le conte d’origine russe La Petite Poule rousse, en anglais The Little Red Hen and the Grain of Wheat et particulièrement l’édition américaine illustrée par Jessie Willcox Smith (publiée en 1911).

Une mère poule et ses poussins recherchent de l’aide pour planter un champ de maïs, mais les deux voisins, le canard Donald Duck et le cochon Peter Pig, font tout pour éviter le travail.
Elle parvient à leur donner une leçon à la fin du dessin animé.

L’histoire diffère du cartoon: Donald Duck et Peter Nif-Nif sont chargés de retrouver un des poussins de la poule avisée, celui qui est noir. L’histoire a été publiée d’abord en France dans le Journal de Mickey d’avril à août 1935.


CHOU FLEUR   retour sur la rubrique du même tabac        
RETRO :
c’est Coq poule ou poussin…? VENEZ JOUER.

Share Button

LES POÈTES DE LA RÉCRÉ N°9 : Le silence est d’or

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE


Elles existent encore, dans mes vieux rêves, ces cours de récréation où les enfants déclamaient avec éloquence, et chacun leur tour, des poèmes appris l’heure d’avant…
Des poèmes courts souvent faciles à retenir que
TOM ET DOUCE vous feront revivre de temps en temps histoire de vous dire qu’il n’est pas encore venu le temps des poètes disparus…
Écoutez les ..!

POÈME DE MAURICE CARÉME
 

 

Le silence est d’or

 

 

 

 


« Oui, le silence est d’or », Me dit toujours maman.
Et pourquoi pas alors,
En fer ou en argent ?

Je ne sais pas en quoi
Je puis bien être faite :
Graine de cacatois
M’appelle la préfète.

D’accord! Je suis bavarde.
Mais est-ce une raison
Pour que l’on me brocarde
En classe, à la maison,

Et que l’on me répète
Et me répète encor
A me casser la tête
Que le silence est d’or?

Est-ce, ma faute à moi
Si j’ai là dans la gorge,
Un petit rouge-gorge
Qui gazouille de joie?

Maurice Carême (1899 – 1978)

 

 

 

 

 

 


Tu vois TINA (1) t’aurais du rester
encore un petit peu …

J’adorais te lire des poésies de ce type …

(1) ma petite chatte TINA est morte il y a quelques mois… Prières et Pensées..!

Extrait d’une poésie de Boris VIAN pour nous consoler

 

 

 

 

 

 

Terre-Lune

Terre-Lune, Terre-Lune
Ce soir j’ai mis mes ailes d’or
Dans le ciel comme un météore
Je pars

Terre-Lune, Terre-Lune
J’ai quitté ma vieille atmosphère
J’ai laissé les morts et les guerres
Au revoir

Dans le ciel piqué de planètes
Tout seul sur une lune vide
Je rirai du monde stupide
Et des hommes qui font les bêtes

Terre-Lune, Terre-Lune
Adieu ma ville, adieu mon cœur
Globe tout perclus de douleurs
Bonsoir.

Boris Vian (1920 – 1959)

CHOU BLANC
« La poésie, c’est le sourire du langage »
RETRO : retour sur la rubrique du même tabacC’est du même tabac…..

Share Button

POESIE: Allons à notre jardinage – Voir s’il est comme ton visage – Semé de roses et de lys.

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

logo poésie small

BLOC NOTE LITTERAIRE

 

 

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc
la poésie inoxydable

Théophile de VIAU

(1590-1626)

Théophile de Viau, né entre mars et mai 1590 à Clairac et mort le 25 septembre 1626 à Paris, est un poète et dramaturge français.

Poète le plus lu au XVIIe siècle, il sera oublié suite aux critiques des Classiques, avant d’être redécouvert par Théophile Gautier. Depuis le XXe siècle, Théophile de Viau est défini comme un auteur baroque et libertin.
Bien qu’un moment protégé du roi Louis XIII, il a vécu en exil et a été emprisonné : on lui reprochait, sur la base de poèmes obscènes qu’il avait écrits pour le « Parnasse satyrique », d’avoir des mœurs homosexuelles et un esprit irréligieux.

Né à Clairac dans une famille protestante, Théophile de Viau a suivi des études à l’académie protestante de Saumur et à l’université de Leyde, où il a notamment fréquenté le poète Guez de Balzac.
Il se joint ensuite, dans les années 1611-1613, à une troupe de théâtre ambulant, puis s’installe à Paris en 1615, où il mène joyeuse vie tout en devenant un brillant poète de cour.
Alors qu’il est au service du comte de Candale, il prend part de 1615 à 1616 au conflit qui oppose le parti auquel appartient son protecteur à Louis XIII et, surtout, à son favori, le comte de Luynes.
Pardonné après la guerre, il reprend sa vie de brillant poète de cour.
Entré en contact avec les idées épicuriennes du philosophe italien Giulio Cesare Vanini qui remettait l’immortalité de l’âme en cause, sa conversion au catholicisme ne l’empêche nullement, selon ses accusateurs et l’essentiel de la critique littéraire, de rester libertin d’esprit et de cœur.

logo poésie small
Oublié à l’’époque classique, Théophile de Viau a été redécouvert par les romantiques, au XIXe siècle, notamment Théophile Gautier.

LE MATIN

Ode
L’Aurore sur le front du jour
Sème l’azur, l’or et l’ivoire,
Et le Soleil, lassé de boire,
Commence son oblique tour.

Les chevaux, au sortir de l’onde
De flamme et de clarté couverts,
La bouche et les naseaux ouverts,
Ronflent la lumière du monde.

 

voir d'autres oeuvres CLIQUEZ

La Lune fuit devant nos yeux,
La nuit a retiré ses voiles,
Peu à peu le front des étoiles
S’unit à la couleur des cieux.

Déjà la diligente avette
Boit la marjolaine et le thym,
Et revient riche du butin
Qu’elle a pris sur le mont Hymette.

Je vois le généreux lion
Qui sort de sa demeure creuse
Hérissant sa perruque affreuse
Qui fait fuir Endymion.

Sa dame, entrant dans les bocages
Compte les sangliers qu’elle a pris,
Ou dévale chez les esprits
Errant aux sombres marécages.

Je vois les agneaux bondissants
Sur ces blés qui ne font que naître:
Cloris chantant les mène paître
Parmi ces coteaux verdissants.

Les oiseaux d’un joyeux ramage
En chantant semblent adorer
La lumière qui vient dorer
Leur cabinet et leur plumage.

La charrue écorche la plaine,
Le bouvier qui suit les sillons
Presse de voix et d’aiguillons
Le couple des boeufs qui l’entraîne.

détail du labourage nivernais

Alix apprête son fuseau,
Sa mère qui lui fait la tâche
Presse le chanvre qu’elle attache
À sa quenouille de roseau.

Une confuse violence
Trouble le calme de la nuit,
Et la lumière avec le bruit
Dissipe l’ombre et le silence.

Alidor cherche à son réveil
L’ombre d’Iris qu’il a baisée,
Et pleure en son âme abusée
La fuite d’un si doux sommeil.

Les bêtes sont dans leur tanière,
Qui tremblent de voir le Soleil;
L’homme remis par le sommeil
Reprend son oeuvre coutumière.

Le forgeron est au fourneau:
Ois comme le charbon s’allume:
Le fer rouge dessus l’enclume
Etincelle sous le marteau.

 

LIEN WIKIPEDIA - F VELASQUEZ -LA FORGE DE VULCAIN

 

Cette chandelle semble morte,
Le jour la fait évanouir;
Le Soleil vient nous éblouir:
Vois qu’il passe au travers la porte.

Il est jour, levons-nous, Philis;
Allons à notre jardinage
Voir s’il est comme ton visage
Semé de roses et de lys.

Théophile de Viau

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Restez svelte 160pxChou Blanc

Share Button