CONTE : La nymphe des jardins

LE BLOG DE
LAMITE HOLOGIS

Si vous êtes un ami de notre vieille Chouette… Alors vous adorez les femmes comme moi ….

Alors vous aimerez être assis
autour de moi pour découvrir

Vertumne et Pomone la nymphe des jardins

Pour que vous sachiez ce qui vous attend sous le ciel étoilé, avec la lune pour
témoin, commençons par vous éclairer…

AUJOURD’HUI : La nymphe des jardins

Qui est Pomone ?

Pomone , nymphe d’une remarquable beauté, est la divinité des fruits. Elle déteste la nature sauvage et lui préfère les jardins soigneusement entretenus.

Aucune nymphe ne connaissait comme elle l’art de cultiver les jardins et surtout les arbres fruitiers. Pomone n’avait aucune attirance pour les hommes mais fut recherchée en mariage par tous les dieux champêtres.

VOIR DANS LA CHOUETTE

Nous vous avions déjà parlé des nymphes il y a déjà quelques temps…

Pour ceux qui n’étaient pas là le jour où on vous l’avez raconté …

CLIQUEZ

Pomone, peinture de Nicolas Fouché, 1700.

Qui est vertumne ?

Mosaïque représentant Vertumne, Madrid.

 Vertumne, dont le nom signifie « tourner, changer », est le dieu des jardins et des vergers dans la mythologie romaine. D’origine étrusque, son culte fut adopté par les romains qui lui construisirent un temple à Rome, près du marché aux légumes et aux fruits dont il était le dieu tutélaire. 

LE MYTHE

Vertumne et Pomone, sculpture de Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778).

Elle n’était pas isolée du monde mais seules quelques personnes pouvaient l’approcher. Au départ, elle refusa donc de recevoir Vertumne, divinité des saisons et des arbres fruitiers, éperdument amoureux d’elle mais elle finit par lui donner sa préférence. En effet, celui-ci trouva la ruse adéquate pour l’approcher et lui parler : déguisé en vieille femme, il vint complimenter Pomone sur les fruits de ses arbres et l’embrassa de bon cœur. Ensuite, il lui montra un orme enlacé par une vigne et plaida la cause de l’amour. Puis il lui raconta alors l’histoire d’amour d’Anaxarète :

« Anaxarète était une fille née de famille noble de Chypre, aimée considérablement par le berger Iphis et qui réagit si froidement à son amour passionné qu’il se pendit. Elle ne fut même pas émue en voyant le corps sans vie de son soupirant. Comme châtiment, Aphrodite la transforma en pierre alors qu’elle regardait par curiosité le cortège de l’enterrement de son amoureux passer sous sa fenêtre. »

Enfin, voyant que Pomone était séduite par l’histoire, il se révéla sous son vrai visage, resplendissant de jeunesse et de santé. Pomone n’y résista pas, s’éprit de lui et accepta son amour.

 

Pomone portant un diadème et tenant une guirlande de fruits et de fleurs sur sa poitrine, d'Étienne Le Hongre (jardins de Versailles).CULTE:
Son culte passa des Étrusques à Rome où elle avait un temple et des autels. Son sanctuaire se trouvait sur la via Ostiensis à une douzaine de milles de Rome. L’un des douze flamines mineurs, le flamen Pomonalis, dernier dans l’ordre protocolaire des flamines, lui était consacré.

REPRÉSENTATIONS:
On la représentait ordinairement assise sur un grand panier plein de fleurs et de fruits, tenant de la main gauche quelques pommes, et de la droite un rameau. Les poètes l’ont dépeinte couronnée de feuilles de vigne et de grappes de raisin, tenant dans ses mains une corne d’abondance ou une corbeille remplie de fruits.

SOURCES :      



Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.