ALLEZ MAMY RACONTE: Tous en chœur au cœur des coquelicots…!

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Tout cet été dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Préparez les esquimaux glacés…..
Pour les autres ….??
ceux qui sont rentrés le nez dans leur cartable ….
Ben..! Faisons les rêvez…..!
Aujourd’hui:

Tous en chœur au cœur des coquelicots…!

barre grenat

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi, j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’enfants qui faisaient l’expérience de la vie …. à la lumière de leur erreur nous grandissions avec plus de sagesse et plus de confiance en nous … il en fut ainsi pour moi cette petite fille qui apprenait avec elle  à faire du vélo …. Il y a longtemps …. trop longtemps …si longtemps….Qu’il ne reste que moi pour en parler…..

barre grenat

Tous en chœur au cœur des coquelicots

logo mamy turlututu small– J’étais bien petite quand on m’offrit ce vélo, bien trop grand pour moi…

Il me paraissait trop grand comme l’était la vie autour de moi… que je ne connaissais pas ..!
Avant son arrivée, fragile sur mes petites pattes, je marchais pourtant depuis longtemps.
Mais pour avoir moins peur, je restais autour de la maison, et le bout du jardin était un lointain pays à explorer.
Comme on me l’a demandé , je suis donc montée sur ce vélo, qui avait deux petites roue à l’arrière. Je faisais le tour de la maison beaucoup plus vite, mais sans jamais aller au bout de mon jardin … si secret… ! Si mystérieux
J’étais devenue tellement virtuose que l’on décida très vite de retirer les petites roues
– J’avais aussi peur ce jour-là que lorsque Chou blanc mon magnétiseur veut aujourd’hui me retirer mon déambulateur … !!
Ils disaient que je pouvais rouler sans risque…  que tout est question d’équilibre… !!!!
– Va …. ! Je te tiens par le derrière de la selle…
Ainsi fut fait, pour de longues promenades à deux….
– Ma Mémé m’aidait… elle était mon équilibre aussi rassurante que Choublanc qui me soutient quand je marche avec lui pour canne.. !!

Je m’amusais à la voir courir derrière moi, parfois elle ne pouvait plus me suivre et j’avais le sentiment qu’elle ne tenait plus l’arrière de ma selle…?
– Je m’interrogeais sans doute de trop sur le fait qu’elle m’aide ou non.
Un peu comme Choublanc aujourd’hui …. Il m’aide ou j’ai retrouvé mon équilibre seule ??

Toujours est-il qu’hier comme aujourd’hui, on a peur de tomber, mais j’avançais plus vite…

Mes petits pieds pédalaient… pédalaient … pédalaient de plus en plus vite et Mamy courait ….courait

C’est vrai qu’est venu ce moment tant attendu par elle ou elle m’a dit :
– Tu es toute seule maintenant… !
Panique… ! Seule moi … !
– Mais je n’ai pas l’équilibre dont on me parle ….
Elle avait dit ça avec force…..  Elle parlait avec la même force que Choublanc aujourd’hui….

Il me refait marcher et avoir confiance en moi ….. et de déambulateur… à canne … la voici sous mon bras… !
– Mais j’avais …. Mais j’ai si peur… !
– Peur de tomber de vélo Mamy… ?
– Oui, Oui du vélo mon petit …. !! Bien sûr
Je me rappelle que ce jour-là quand elle m’a dit
– Tu es seule maintenant…
A l’époque, je ne savais pas ce que s’était d’être seule … !!!
Je me suis sentie des ailes ce jour-là sur ce vélo blanc
– Ah mais oui j’y pense mes petits… Je ne vous ai pas dit mon vélo était blanc… !
Aussi blanc que Pégase … !
PÉGASE …. ????

Rappelez-vous, c’est ce cheval ailé que l’on voit dans le ciel quand vous savez laisser votre esprit aller au-delà des nuages….
– Explique leur toi Papy…. je reprends mon souffle …. et ma canne … !

Pégase
par RUBENS
LE CHOURISTEDans la mythologie grecque, Pégase est  un cheval blanc ailé né du sang de Méduse qui avait été tuée par Persée.
Il servit d’abord de monture à ce héros dans plusieurs de ses expéditions,

logo mamy turlututu smallJ’étais donc sur mon vélo blanc, comme si j’étais sur le dos de Pégase…. Je suis partie au-delà des nuages.. Je veux dire au bout du jardin… à la découverte de cet horizon inconnu qui se trouvait pourtant si prés… là, à droite, derrière le bosquet sombre ….. du bout de mon jardin, dont j’allais enfin percer le secret… !
Ma Mémé était bien loin derrière car équilibre aidant, je l’avais semée depuis longtemps.. !

Sure de moi sans réaliser que j’étais seule et uniquement en ligne droite j’ai pris le virage à droite … trois ou quatre zig zags et Fouittt…. dans Le fossé en contre bas du bosquet ….
EH PAN mon genou cogne….
EH PAN ma tête aussi sur une pierre…
 – La pierre n’a rien eu, ma tête non plus …..enfin il me semble… encore qu’aujourd’hui avec l’âge, je me le demande … ?
Je me relève, je m’assoie sur une pierre … et je constate que mon genou enfle.. comme aujourd’hui.. Devient rouge … moins que maintenant, et me fait horriblement souffrir.. !
Au moment où je m’attendais à voir descendre ma Mémé dans ce fossé … étrangement personne… ???
Panique de quelques secondes, le temps de voir sortant de nulle part, enfin si, d’un fourré voisin… une autre grand-mère plus vieille et plus rabougrie que la mienne.
Sa voix est douce et lointaine… sa main gauche est leste… elle se pose sur mes yeux, les fermant complètement.
Sa main droite glisse prestement sur mon genou et elle me dit :
– N’aie pas peur.. ! je te soigne…
– ????

logo jonas étéJ’ai entendu la voix douce et lointaine à la fois me raconter cette histoire :

 » Il était un fois une petite fille qui faisait du vélo et qui maladroite versa dans le fossé.. vint une fée qui mis sa main sur ses yeux et son genou blessé et lui demanda de regarder un champ de blé doré parsemé de coquelicots tous balayés par le vent.
La chevelure blonde et rouge ondulait devant elle et sous l’effet du vent …. Dans sa tête, dans son corps il commençait à emporter la douleur de son genou…
– Vous savez que quand j’y repense, je sens le vent sur mon genou plein de rhumatismes… et dés lors, il me fait moins mal…!!!

– ALLEZ MAMY RACONTE… !!!

– Ok Ok voila voilà…..

La petite fille voyait en effet tout ce que cette mystérieuse grand-mère lui disait..
– Maintenant que ton genou se calme, regarde ce que font les coquelicots ….
Tous se rassemblaient sur le chemin longeant le champ de blé… Il en venait de partout.. ceux du fond du champ arrivaient en courant de peur de ne pas être de la farandole qu’il avaient fait et dont les premiers étaient déjà aux pieds de la petite fille que j’étais alors.. !
Je voyais dans mes yeux sous la main devenue chaude de la vieille dame…. tous ces coquelicots à mes pieds et je sentais déjà sur mes orteils, des petits êtres rouges qui montaient montaient, à plusieurs, en direction de mon genou blessé……. et la voix me dit :
– Écoute… écoute leur farandole….

  Il me plait encore aujourd’hui de retrouver les rythmes de cette farandole provençale
 

Ces sons envahissaient mon esprit et mon corps tout entier …
j’étais bien… ! Une douce chaleur envahissait mon genou, et des frémissements sur mes pieds me ramenèrent aux centaines de petits coquelicots qui grimpaient en ce moment même sur mon tibia …
Il y en avait qui grimpaient même par l’arrière sur mon mollet, qui lui se crispait de plus en plus, et avait tendance à « cramper »

J’entendis au loin la voix qui me disait :
– N’aie pas peur.. ! je te soigne toujours …
Là, je comprenais mieux ce qui se passait, on venait à mon secours …
La nature venait m’aider, elle avait délégué les coquelicots, ses meilleurs soldats ….
Mais qui était cette vieille dame qui posait toujours ses mains sur mes yeux et mon genou … Mystère.. ?

– N’aie pas peur… Laisse agir les coquelicots… dit la voix

En fait, mon genou était colonisé par les coquelicots. J’en prenais conscience, quand je sentis entre les doigts de la vieille dame  son souffle chaud pénétrer mon genou.
j’entendis :
– Que tous les coqs, poules et poussins se rassemblent en couronne…!
Je vis dans mes yeux clos, les jeunes coquelicots tout blancs, prendre la main de ceux, dont le rosé tirait sur le rouge et les rouges écarlates, plus anciens,  donnaient des ordres d’encerclement de mon genou…
Ils semblaient voler comme un tourbillon autour de lui..!
Une première couronne de fleurs rouges, roses et blanches encerclait le dessus de mon ménisque.
Deux autres dessinèrent une sorte de croix de saint André à l’avant du genou et s’accrochèrent solidement à l’arrière..!
Combien y avait-il de poules, de coqs et de poussins pour picorer aussi vivement mon genou… Je ne le saurais jamais ….?

  jonas– C’était ceux du poulailler qui étaient venus Mamy…?
– Non mon petit… c’est…

– Explique leur toi Papy que je me repose un peu …
Eh bien quand le coquelicot s’épanouit … Tu en vois quatre phases ci- contre… c’est beau la nature … Mais sais-tu qu’avant de se montrer comme ici, le bouton de coquelicot cache en secret d’autres étapes de son développement…. Il passe sans le montrer par trois phases de croissance intérieures: LE CHOURISTEPOUR JOUER AU SECRET DU COQUELICOT et deviner si c’est coq poule ou poussin
CLIQUE ….
TU Y VAS

barre grenat

jonas– ALLEZ MAMY RACONTE LA SUITE
– Oui mes petits… on va reprendre cette merveilleuse histoire…
Ce jour là j’entendis la voix douce et lointaine dire ces mots quasi magiques:
– Cœur rouge du coquelicot des prés…
Prés du cœur Rouge du seigneur prends ce qu’il te faut….
Et redonne cet amour à ce genou….!
Les pétales des coquelicots grands et petits se parèrent tous d’un rouge lumineux et modifièrent leur forme pour prendre l’apparence de petits cœurs dont chacun plantait un dard dans ma chair …
je sentais les injections et les picotements qui en résultaient partout dans mon genou
Et la voix douce et lointaine reprit :
– Croix de saint André…. barre la route à la douleur ….
– ????
– Cœur rouge des coquelicots des prés … Revenez au pré… !
En un éclair la farandole reprit, s’accéléra et je les revis sur le chemin du retour chacun reprenant effectivement sa place dans les blés murs … Je suivis dans ma tête les derniers arrivés reprendre leur place…. la bas tout au fond du champ…
Combien de temps je suis restée dans ce fossé je ne sais…. Je n’arrêtais pas de toucher mon genou, je n’avais mal nulle part dans mon corps….???
Pas même à ma tête qui avait pourtant cogné la pierre.. !
La seule chose que je me souvienne, c’est la voix de ma Mémé qui tentait de descendre dans le fossé ….
– Ben non… ! C’est bizarre aujourd’hui avec l’âge , je me rappelle de détails alors que je ne sais jamais ce que j’ai fait de mes lunettes…. Oui c’est très clair..!
Avant que Mémé descende, j’ai vu partir la vieille dame, qui sans se retourner, m’a fait un signe d’au revoir de la main… et quand j’ai crié :

– Tu t’appelles comment ?
– MARTHE… Porte toi au mieux longtemps..!
– Je sais depuis qu’il me l’a dit, que c’était la grand-mère de CHOU BLANC magnétiseuse avant lui….
Je l’avais deviné, quand il avait utilisé la même technique des coquelicots pour soigner mes genoux arthrosiques.. !!!!

barre grenat

LE CHOURISTE– Vous savez…! Il y a un monde merveilleux, c’est celui de l’imagination et du rêve…. Vous pouvez vous y réfugier de temps en temps … Vous y rencontrerez surement les bienfaits de la nature comme un des mystères du ciel et de la terre …
logo mamy turlututu small– EH j’y pense … ! Si par hasard vous rencontrez MARTHE, embrassez la de ma part…
Rassurez la, je ne fais plus de vélo depuis bien longtemps ….
.!!!

 

SOURCE : Texte inédit de Chou Blanc pour la Chouette
Images du WEB
Création & graphisme jeu « coq, poule ou poussin » : Chou Blanc

barre grenat

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.