Archives par étiquette : tromper

Lady Ladinde ne veut pas se faire rouler dans la farine

banniere 468px 60px ruyedesplantes
VETEMENTS ET ACCESSOIRES SANTÉ ET SOINS DU CORPS VOYAGES VALISES

dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote… Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

« Se faire rouler dans la farine »

 Signification :
Duper quelqu’un, lui mentir

Rouler dans la farine, ça veut dire tromper, arnaquer, être malhonnête avec quelqu’un, lui mentir pour obtenir quelque chose.
Le synonyme peu utilisé à l’oral, mais un peu du langage soutenu, ce serait [berner] ou duper. [Berner] ou duper, ça veut dire rouler dans la farine.

Origine :

Au début du XIXe siècle, le verbe « rouler » signifiait « duper, tromper ». A l’époque, la farine symbolisait des promesses vaines et de belles paroles sans la moindre profondeur. Ainsi, se faire rouler dans la farine annonce que l’on a été dupé par les arguments trompeurs d’une personne.

Une autre interprétation voudrait que la ‘farine’ utilisée ici serait celle dont s’enduisaient les comédiens de l’époque pour se maquiller, ce qui empêchait de les reconnaître et leur permettait ainsi de tromper les gens.

 
Pendant le quinquennat de Jacques Chirac (2002-2007), certains ont déformé cette expression en disant que le premier ministre de l’époque, Jean-Pierre Raffarin, roulait la population dans la raffarine.

 Je vais vous expliquer la structure, les deux mots qui composent cette expression, ensuite le sens propre, le sens figuré et enfin, un peu de contexte ; on étudiera différents exemples.


Au sens propre, vous imaginez qu’il n’y a pas beaucoup de sens en fait. Rouler dans la farine, ça veut dire : vous prenez quelque chose ou quelqu’un et vous le faites avancer avec un mouvement de rotation dans de la farine. Il n’y a absolument aucun sens là-dans.

Mais, c’est au sens figuré que cette expression prend vraiment tout son sens.
Rouler dans la farine, ça veut dire tromper, arnaquer, être malhonnête avec quelqu’un, lui mentir pour obtenir quelque chose. Le synonyme peu utilisé à commedia dell'arte par les grands peintres Alberto Chiancone (1904-1988) Arlequin et Colombinel’oral, mais un peu du langage soutenu, ce serait [berner] ou duper. [Berner] ou duper, ça veut dire rouler dans la farine.

L’origine – c’est toujours difficile de savoir exactement d’où vient une expression, mais ça viendrait de l’époque où les comédiens se maquillaient avec de la farine (ils se mettaient de la farine sur le visage) pour se déguiser et donc tromper le public et ressembler à des personnes qu’ils ne sont pas. Ce serait l’origine, mais en fait, peu importe l’origine.
Aujourd’hui, c’est une expression très utilisée, très répandue (dans les films, les journaux, etc. et à  l’oral, bien sûr) et qui a pour sens tromper, être malhonnête, mentir.

Je vais vous donner trois petits exemples, comme d’habitude, dans trois différents contextes.

Imaginez que vous discutez avec quelqu’un et vous lui dites :
« Hey, je me suis fait rouler dans la farine. J’ai commandé un objet sur Internet et je n’ai rien reçu. Je suis allé sur Internet, j’ai payé – on m’a dit : « Si tu payes, tu auras ça. » – et je n’ai rien reçu, je me suis fait rouler dans la farine. »
Vous voyez, ici, je me suis fait trompé. Les gens m’ont dit : « Si tu payes, tu auras ça. » et ils ne m’ont rien envoyé : ils m’ont trompé, arnaqué, menti. Ils m’ont roulé dans la farine.

Vous pouvez également entendre dans un film : « Ah, il m’avait promis de m’épouser – c’est une femme qui [parle] – il avait promis de se marier avec moi, mais il vient de me quitter. Il m’a roulée dans la farine. Il m’a trompé, il m’a menti, il a été malhonnête, il m’a arnaqué, il m’a roulé dans la farine. »

Vous pouvez également dire : « Ceux qui croient toutes les promesses des hommes politiques se font rouler dans la farine. »
Ça veut dire que si vous croyez tout ce que disent les hommes politiques, vous vous faites finalement tromper.

SOURCES :
https://www.francaisauthentique.com/rouler-dans-la-farine/
http://www.expressio.fr/expressions/rouler-quelqu-un-dans-la-farine.php
http://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/249/rouler-dans-la-farine/

 wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs « A noter :
– Pour la deuxième fois nous confirmons que LADY LADINDE n’est ni blonde… .ni cloche »

 

dinde LADY LADINDE

retour sur la rubrique du même tabac « La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours« 

RETRO : C’est du même tabac…..
Crème anti-douleur 200ml

Share Button

ARRÊTEZ DE SUPPOSER VOUS VOUS TROMPEZ….!



hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

Capacités de notre cerveau à découvrir

« QUI EST L’AUTRE »



ARRÊTEZ DE SUPPOSER VOUS VOUS TROMPEZ….!

LE CHOURISTEUn homme ne retrouvait pas sa hache.
Il soupçonna le fils de son voisin de la lui avoir prise et se mit à l’observer.
Son allure était typiquement celle d’un voleur de hache.
Son visage était celui d’un voleur de hache. Les paroles qu’il prononçait ne pouvaient être que des paroles de voleur de hache. Toutes ses attitudes et tous ses comportements trahissaient l’homme qui a volé une hache.

Mais, très inopinément, en remuant la terre, l’homme retrouva soudain sa hache.

Lorsque le lendemain, il regarda de nouveau le fils de son voisin, celui-ci ne présentait rien, ni dans l’attitude ni dans le comportement qui évoquât un voleur de hache.

Parabole chinoise attribuée à Lie-Tseu (IVème siècle avant notre ère)

Parabole :
Petit récit sous lequel se cache un enseignement et parfois même une morale

Nous nous conditionnons, présupposons souvent et affublons souvent autrui de choses qui ne lui appartiennent pas….
Mais le savoir est déjà un grand pas……

Cet exemple montre que la suspicion est très mauvaise conseillère et peut mener à des dérives impardonnables….. même si dans cette parabole il n’y a pas eu de conséquences dramatiques….
Cela peut nous amener à nous interroger sur nos manières de considérer autrui, sur le regard que nous avons sur lui, des intentions que nous lui prêtons….

 ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Lorsque j’étais préadolescent et adolescent, j’étais passionné par mes pigeons voyageurs.

Je restais donc des heures à les observer en silence dans mon, pigeonnier, les voir faire leurs nids, les couvaisons, les nourrir, faire des essais de récupération d’œufs de pigeons sauvages pour observer leur développement (j’ai constaté que l’instinct  sauvage était inné chez eux et non pas acquis) puis de les lâcher dans les airs et d’admirer sans cesse, le regard dans les nuages, leurs circonvolutions.
Celui qui m’avait vendu mes pigeons voyageurs, s’était séparer de certains beaux couples qu’il m’avait vendus à regret me disait il.
Or les pigeons voyageurs ont cette caractéristique de revenir à l’endroit de leur nichée, ce qui oblige à ne faire des lâcher que lorsque ils ont leurs petits.
Un jour, ma quinzaine de pigeon semble introuvable et mon pigeonnier désespérément vide.
Aussitôt, mon imagination m’a entrainé dans le fait que celui qui m’avait volé était nécessairement celui qui me les avait vendus.
Complètement bouleversé, j’ai tous  mis en œuvre pour récupérer mes pigeons, en faisant une expédition  punitive et nocturne vers 3h du matin, qui n’a pas abouti.
A mon retour, mon père qui avait pris conscience de mon comportement bizarre, me surveillait du coin de l’œil, et j’eus la surprise de le voir planté en face de moi au retour de mon expédition.
Je ne vous dis pas les pleurs et les larmes résultant de mon imagination complètement focalisé, de mon expédition ratée, de voir que mon père était au courant, et puis de cette irréparable perte affective  pour moi, celle de mes pigeons.
Après cette péripétie, je fis mon deuil, puis d’apprendre qu’en fait mes pigeons avaient tous été abattus par un agriculteur chasseur voisin.

C’est là que je me suis rendu compte qu’il fallait se méfier de nos certitudes inébranlables, et rétrospectivement la chance d’avoir raté mon expédition punitive sous le coup de l’émotion.

Beaucoup d’analogie donc avec la parabole chinoise…..

Choucaline plus proche de toi tumeurEn extrapolant… je suis en train de me demander ce qui fait que l’on ait ce besoin (primaire ? primitif ?) de se penser (persuader) avoir raison… car s’imaginer que c’est l’autre qui est le fautif.

C’est logiquement être convaincu que soi-même nous avons raison… pleinement raison….!
Toujours un besoin de l’ego ?
Nourrit par sa vue ego centrée ??
Ceci pourrait donner lieu à de grandes poussées philosophiques, n’est ce pas …!

C’est ce qui ressort du 3ème accord toltèque qui affirme :
NE FAITES AUCUNE SUPPOSITION

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs.
Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.
A lui seul cet accord peut transformer votre vie

Le rappel des 4 accords Toltèques

   QUE VOTRE PAROLE SOIT IMPECCABLE
Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire sur autrui.

  NE RÉAGISSEZ A RIEN DE FAÇON PERSONNELLE
Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

  NE FAITES AUCUNE SUPPOSITION
Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. A lui seul cet accord peut transformer votre vie

  FAITES TOUJOURS DE VOTRE MIEUX
Votre mieux change d’instant en instant, quelle que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.  »

Pour accéder aux autres accords

Ce tableau récapitule
LES 4 ACCORDS TOLTÈQUES PUBLIÉS
PRÉSENTATION ET 1ER ACCORD
1 ER ET 2EME ACCORD
3EME ACCORD
4EME ACCORD
LIRE LES AUTRES PUBLICATIONS DE CHOUCALINE


retour sur la rubrique du même tabacCHOUCALINEChoucaline plus proche de toi tumeur

RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button