Archives par étiquette : espagne

MUSIQUE : Pablo Sarasate

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)


Musique à deux


logo musicaamigos1ÉTERNEL

Pablo Sarasate

1844-1908

Parmi les compositeurs espagnols vous pourriez me citer : 
Manuel de Falla compositeur parmi les plus importants d’Espagne, ,
Isaac Manuel Francisco Albéniz
pianiste et compositeur peut être aussi Joaquin Turina 1882 – 1949  ou Enrique Granados 1867 – 1916 depuis que nous lui nous avons rendu hommage dans une autre rubrique . 

Mais allions nous oublier Pablo SARASATE
Non… MA2 lui rend hommage aujourd’hui…..

Alors MA2 vas y pour la découverte de Pablo SARASATE Ambiance… Ambiance
chouette-prof

– Minute c’est quoi cette corrida..!
Attendez un instant que je leur dise qui c’est ce Señor Maestro…..


Pablo
Sarasate
1844-1908

Pablo de Martín Melitón de Sarasate y Navascuéz.

Pablo de Sarasate, de son nom complet Martín Melitón Pablo de Sarasate y Navascués est un violoniste et compositeur espagnol, né le 10 mars 1844 à Pampelune, mort le 20 septembre 1908 à Biarritz. Il était l’un des violonistes virtuoses les plus célèbres de son époque.
Né le 10 mars 1844 à Pampelune, mort le 20 septembre 1908 à Biarritz.
Il étudie avec son père, chef de musique militaire, puis avec un professeur de Pamplune. Il donne son premier concert public à la Corogne, à l’âge de huit ans.

Grâce à une bourse, il peut étudier à Madrid  puis à PARIS où Il y est admis au Conservatoire en 1856

Remarqué par la reine Isabele II, il peut se rendre à Paris pour y étudier au Conservatoire. Au cours du voyage vers Paris, sa mère succombe à une crise cardiaque et les autorités espagnoles découvrent qu’il a le choléra. Le consul d’Espagne de Bayonne qui le prend en charge et assume le voyage à Paris.

Il y est admis au Conservatoire en 1856, où il suit les classes de Delphin Alard (violon) et d’Henri Reber (harmonie). Il obtient en 1857 les premiers prix de violon et de solfège, et en 1859, un prix d’harmonie.en 1859.
Dès 1859, il se produisit en tournée dans toute l’Europe aussi bien que dans les deux Amériques, du Nord et du Sud. Il acquiert un stradivarius en 1866 avec lequel il parfait sa technique sans faille ainsi que sa grâce.
Sarasate a fait don à sa ville natale des multiples présents qu’il a reçus de ses nombreux admirateurs.
Les propres compositions de Sarasate sont principalement des morceaux brillants destinés à mettre en valeur sa virtuosité. La plus connue de ses œuvres est probablement Zigeunerweisen (1878), morceau pour violon et orchestre.

Pablo de Sarasate, Zigeunerweisen (airs de bohèmiens), pour violon et orchestre, dédiés à Frederic Szarvady, par Itzhak Perlman.

En 1883, il composa un autre morceau pour violon et orchestre, Carmen-Fantaisie,
Il y reprenait des thèmes utilisés dans l’opéra Carmen de Georges Bizet.
Il réalisa également des arrangements pour violon de diverses œuvres d’autres compositeurs.

Pablo Sarasate : Carmen fantasy,op 25 – Au violon : Itzhak Perlman
The Carmen Fantasy, Op. 25, de Pablo de Sarasate est une fantaisie pour violon sur des thèmes de l’opéra Carmen de Georges Bizet.

Sarasate l’a composé en 1883, tout comme l’opéra commençait à gagner en popularité.

 Le travail consiste en 5 mouvements.
1. Allegro moderato
Après une courte introduction par l’orchestre, le violon joue du matériel de l’Aragonaise, l’entr’acte à agir 4. Techiques comprennent glissando, flageolet et pizzicato.

2. Modérato
Ce mouvement utilise du matériel, largement ornementé, de la Habanera de l’acte 1 (« L’amour est un oiseau rebelle »).

 3. Lento assai
Le traitement moqueur de Zuniga par Carmen en acte 1 (« Tra la la … Coupe-moi, brûle-moi ») est le thème de ce mouvement ; il se termine en flageolet.
 4. Allegro moderato
Le Seguidilla de l’acte 1 (« Près des remparts de Séville ») est ici avec des ornements dont pizzicato, trill, glissando.
  5. Modérato
Ce mouvement est basé sur la scène du début de l’acte 2 où Carmen et ses amies Frasquita et Mercédès amusent Zuniga et d’autres officiers (« Les tringles des sistres tintaient ») ; il se termine par une accélération de tempo virtuose.

Pablo de Sarasate Spanish Dances/Danzas Espanolas: Navarra Op. 33

Ses deux livres de danses espagnoles (Danzas espanolas) sont sûrement les plus joués de Sarasate. Ce sont de brèves pièces conçues pour plaire à l’oreille de l’auditeur et montrer le talent de l’interprète.
Navarra Op. 33 est la danse espagnole pour violon et orchestre.

AIRS BOHÉMIENS   VIOLON : Gil Shaham, London Symphony Orchestra, Lawrence Foster

Moderato – Lento – Un peu plus lent – Allegro molto vivace

Les Zigeunerweisen (Airs bohémiens) op. 20 est une œuvre pour violon et orchestre écrite en 1878. 

La version originale était pour violon et piano et a été créée la même année à Leipzig, en Allemagne. L’œuvre est basée sur des thèmes populaires roumains,

ILS L’ONT DIT SUR LE NET
– Super! Je cherchais depuis longtemps ce genre de musique!

– C’est quand il est joué de la sorte que le violon transmet des sensations uniques. Surtout quand lui chuchote, rit, cris, pleure….. Merveilleux…!!!

Sarasate – Introduction and Tarantella – Julia Fischer
Introduction et Tarantella est une pièce de la comédie musicale romantique composée par le violoniste et compositeur espagnol Pablo Sarasate (1844 – 1908) en 1899 . La tarantella est une danse populaire du sud de l’Italie avec un rythme distinctif qui, au Moyen Age , a été fait afin d’effrayer la tarentule ou d’atténuer l’effet de sa morsure.

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux  M A 2     Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité e CHOU BLANC
Share Button

MUSIQUE : Eternel Enrique GRANADOS….

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)


Musique à deux


logo musicaamigos1ETERNEL ENRIQUE GRANADOS……

Parmi les compositeurs espagnols vous pourriez me citer
Manuel de Falla compositeur parmi les plus importants d’Espagne, ,
Isaac Manuel Francisco Albéniz pianiste et compositeur peut être aussi  Joaquin Turina  1882 – 1949 depuis que nous lui nous avons rendu hommage dans une autre rubrique .

Mais allions nous oublier ENRIQUE GRANADOS …?
Non… MA2 lui rend hommage  aujourd’hui…..

Curieusement, Granados n’a jamais écrit pour la guitare, malgré le caractère éminemment national de cet instrument. De nombreuses adaptations de son œuvre ont été réalisées au XXe siècle pour cet instrument, sous la forme de pièces pour guitare seule, ou bien pour deux ou quatre guitares.
Toutefois Granados fera de nombreux emprunts rythmiques, mélodiques et harmoniques, à la musique populaire de son pays.
Mais connaissiez vous
  ENRIQUE GRANADOS et son destin héroïque et tragique ….?

– SI O NO ….. NON…?

Alors MA2 vas y pour la découverte de ENRIQUE GRANADOS dans une ambiance… GOYESQUE
chouette-prof– Minute c’est quoi cette corrida..!
Attendez un instant que je leur dise qui c’est ce Señor Maestro…..

Né le , à Lleida,  Enrique fut un élève précoce,
il étudie le piano à Barcelone aux côtés d’ Isaac Albéniz.
Granados obtient le premier prix de piano au Conservatoire de Barcelone en 1883.
Il quitte l’Espagne en 1887 pour se rendre à Paris.
C’est là qu’il rencontre la dernière génération de compositeurs français : Gabriel Fauré, Claude Debussy, Maurice Ravel, Paul Dukas, Vincent d’Indy, Camille Saint-Saëns, etc.

Il revient s’installer à Barcelone en 1889 pour y entamer une brillante carrière d’interprète et de compositeur. Cependant ses premières œuvres ne connaissent pas le succès….

En 1901, il fonde l’Academia Granados.
Granados se consacre dès cette date à l’enseignement du piano et de l’interprétation pianistique. il poursuit parallèlement sa carrière de compositeur, il ne reviendra en tant que tel sur le devant de la scène qu’en 1911, à la faveur des premières auditions de sa suite pour piano Goyescas. Le titre de l’œuvre qui assura sa notoriété est un hommage au peintre Francisco de Goya, pour qui Granados éprouvait une vive admiration : « Goya est le génie représentatif de l’Espagne… Nous devons, à l’exemple de cette belle figure, tenter de contribuer à la grandeur de notre pays ».

En 1916, il effectue un voyage à New York pour assister à la première américaine de son opéra Goyescas, inspiré de la suite du même nom. Les représentations sont un succès.

La fin tragique et héroique d’ Enrique GRANADOS à 48 ans
Granados achève sa tournée américaine dans l’enthousiasme de son succès au Metropolitan Opera de New York pour son opéra Goyescas .Au mois de mars, sur le chemin du retour, il embarque avec sa femme à bord du Sussex, qui fait la liaison de Londres à Barcelone. Le 24 mars 1916, le navire est torpillé par un sous-marin allemand. Il réussit à rejoindre un canot de sauvetage mais, apercevant sa femme qui se noyait, il sauta à nouveau à la mer. Tous deux se noyèrent.

Sa mort héroïque, au sommet de sa carrière –  il n’avait pas encore quarante-neuf ans – priva l’Espagne de l’un de ses compositeurs les plus talentueux. Granados avait été avec Isaac Albeniz (1860-1909), le champion des courants nationaliste et postromantique, et le responsable de l’accession à un niveau international de la musique espagnole.

 

1 – Les Goyescas susmentionnées constituent son chef-d’œuvre

– précisons immédiatement qu’il s’agit ici de ses immortelles Goyescas pour piano et non de l’opéra que Granados en tira plus tard. L’écriture pianistique des Goyescas condense tout un style de composition issu d’influences contrastées, pur romantisme d’un Chopin ou d’un Schumann (les compositeurs préférés de Granados), imprégné d’une touche madrilène reflétant l’essence des peintures de Goya .

.

Granados admirait GOYA au point de réaliser d’admirables copies de ses tableaux.
Car Enrique Granados était aussi passionné de peinture.

2 -Les Danzas Españolas , est l’autre composition fameuse de Granados,

L’ oeuvre  est divisées en quatre cahiers      La première, porte le titre de Galante,
C’est une sorte de boléro qui débute de manière brillante et élégante.

la seconde est intitulée Oriental.              

La troisième des Danzas Españolas.
Avec un dynamisme viril, renouvelé et indiqué Energico (avec énergie), caractérise le Fandango,

 La quatrième, est un bijou pianistique unique
Il est connu sous le nom de Villanesca; d’origine rurale,

La cinquième,appelée Andaluza 
est la  pièce la plus fameuse de toute la collection,
C’est un chant et danse monothématique

La sixième, est une Rondalla Aragonesa,
C’est une authentique jota avec chant populaire inclus.

La septième est, Valenciana ou Calesera 
avec ce morceau revient la force des jotas espagnoles, ici jotas de Valence,

La huitième est une Sardana,
on y retrouve  ses singularités rythmiques, interprétée ici comme une cobla de Catalogne.

La neuvième, est intitulée Romantique
On y retrouve des accents à la Chopin et des intrusions de Tonadilla,  en faisant allusion au claquement de talons ou zapateado.

  La dixième est la Melancolica,
Trois voix entrelacent avec beaucoup d’art mélodie et accompagnement en un tout.

La onzième est l’Arabesca,
Elle renvoie à une zambra ou fête maure.

La douzième et dernière est un, Bolero,
On est très proche de la danse très espagnole qui lui donne son titre…

3 – Estudios

C’est un œuvre posthume publiée en 1937, et qui contient un Andantino espressivo, est une sorte de commentaire sur un thème ingénieux de variation libre.

SITE ESPAGNOL : Traduction: Philippe Danel


– Allez MA2 ouvre ta radio et entraine les
sous le soleil d’Espagne


le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

 

Share Button

G AIMÉ : La Violetera

G AIMÉ DÉCOUVRE LA VIOLETERA
Statue de La Violetera dans le jardin des Vistillas.En 1915, lors de son séjour à Paris en tant que directeur du Casino, José Padilla demande à Eduardo Montesinos de lui écrire un texte sur une marchande de violettes aveugle.

Raquel Meller en 1929.

La chanson qu’il composera est l’une de ses plus belles compositions et l’une des plus connues.
La première eut lieu à Barcelone, où elle fut interprétée par Carmen Flores.
Cependant, c’est la
chanteuse Raquel Meller qui rendra la chanson célèbre, d’abord en France puis en Espagne et ensuite dans le reste du monde.

 

   LA VIOLETERA EN ESPAGNE

En Espagne, l’interprétation de Raquel Meller a fait la célébrité tant de la chanson comme de la chanteuse.

La version interprétée par Sara Montiel a également eu un grand succès, surtout grâce à la popularité du film homonyme de 1958 réalisé par Luis César Amadori.

 

Como aves precursoras de primavera
En Madrid aparecen las violeteras
Que pregonando parecen golondrinas
Que van piando, que van piando
Llévelo usted señorito
Que no vale más que un real
Cómpreme usted este ramito
Cómpreme usted este ramito
Pa’ lucirlo en el ojal
Son sus ojos alegres, su faz risueña
Lo que se dice un tipo de madrileña
Neta y castiza que si entorna los ojos
Te cauteriza, te cauteriza
Llévelo usted señorito
Que no vale mas que un real
Cómpreme usted este ramito
Cómpreme usted este ramito
Pa’ lucirlo en el ojal
Cómpreme usted este ramito
Cómpreme usted este ramito
Pa’ lucirlo en el ojal
Source : Musixmatch
Paroliers : J. Padilla / E. Montesinos
Trente ans plus tard, Sara Montiel réenregistre la chanson en duo avec Montserrat Caballé pour son album Purísimo Sara.


 Pour rendre plus jolie toute la vie
Pour que tout s’harmonise, se poétise
Des fleurs suffisent
Sans aucun artifice
Elles ravissent, elles rajeunissent

Oh, Señor et Señorita
Des doigts de la carmensita
Acceptez ces violettes
C’est du bonheur qu’on achète
Le bon Dieu vous le rendra

Señor pour vos Señorita
Prenez-moi les fleurs que voilà
Pour faire éclore un sourire
Pour parler sans rien se dire

 

LA VIOLETERA EN FRANCE

En France, La Violetera a figuré au répertoire de Dalida et de Nana Mouskouri, entre autres.

 

 

 

 

 


La Violetera : Sara Montiel (1958)



L’action du film se situe au Nouvel an 1899. Soledad (Sara Montiel) vend des violettes dans une rue animée de Madrid quand elle rencontre l’aristocrate Fernando interprété par Raf Vallone.

Le couple tombe amoureux mais leurs origines sociales différentes menacent la relation.



 Filmographie

Les Lumières de la ville (1931) 

Les Lumières de la ville (1931) : Charlie Chaplin dans la scène de la fleuriste aveugle (Virginia Cherrill).

En 1931, Charlie Chaplin fait de l’air de la chanson le thème musical principal du film.
Il avait proposé le rôle de la Violetera à Raquel Meller mais, après avoir essuyé un refus, il utilisa le thème sans nommer le compositeur.
José Padilla déposa une plainte pour violation de droit d’auteur. En , Charlie Chaplin finit par perdre le procès à Paris et fut condamné à payer à l’auteur-compositeur une indemnité de 15 000 francs avec intérêt dès le jour de la sortie du film.

   La Vie en mauve (All Night Long) : Barbra Streisand, Gene Hackman, (1981).

 

  Le Temps d’un week-end (1992)
(Scent of a Woman)

 La Violetera interprétée par The Tango Project. Cette belle mélodie apparaît sur la bande son « Scent of a woman » (film brillant de 1992 avec une brillante performance d’Al Pacino).

G AIMÉ

Share Button

MUSIQUE : TURINA TURINA POUR TOUS….

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)


Musique à deux


logo musicaamigos1TURINA TURINA ……
JOAQUÍN TURINA POUR TOUS….
Parmi les compositeurs espagnols vous pourriez me citer
Manuel de Falla compositeur parmi les plus importants d’Espagne, ,
Isaac Manuel Francisco Albéniz   pianiste et compositeur. Il est particulièrement renommé pour ses œuvres pour piano inspirées de la musique folklorique espagnole.
Mais connaissiez vous
Joaquín Turina ….?

– SI O NO ….. NON…?

–  Alors MA2 vas y pour la découverte de JOAQUÍN TURINA dans une ambiance… SEVILLANA
– Minute c’est quoi cette corrida..!
Attendez un instant que je leur dise qui c’est ce Señor Maestro…..

Joaquín Turina est naît le à Séville. Il commence ses études dans sa ville natale, puis à Madrid.
De 1905 à 1914, il réside à Paris, où il suit des cours de composition. Il  y étudie également le piano.  Comme son compatriote et ami Manuel de Falla, il fait également la connaissance des compositeurs « impressionnistes » Claude Debussy, Paul Dukas et Maurice Ravel.

En 1914, il rentre à Madrid en même temps que de Falla, et se consacre alors à une triple activité de compositeur, professeur de musique, critique musical et également chef d’orchestre,
À partir de 1931, il est professeur de composition au Conservatoire royal de Madrid. En 1935, il est élu à l’Académie royale des beaux-arts de San Fernando.
Joaquín Turina meurt le à Madrid.
Le conservatoire madrilène est rebaptisé en son honneur Conservatorio Profesional de Música Joaquín Turina.

Nous nous trouvons devant un musicien sincère, intimiste, fidèle à l’Andalousie. Comme ambassadeur de la cadence andalouse, Joaquín Turina introduit un accent marqué folclorista comme langage de son discours musical orienté vers la recherche constante des racines. « Turina est peut-être, celui meilleur qui a su utiliser le chant populaire andalou, en le soumettant sans violence, au développement thématique que les formes cycliques exigent.

Femmes Espagnoles op. 17 : est une synthèse de son legs pianistique

Des femmes Espagnoles op. 17 constitue à coup sûr  sa meilleure composition pianistique la plus précieuse . Séparés et bornés par de des scènes distinctes, il a su  avec enchantement, séduction et beauté, garder l’unité de ces trois portraits qui présentent un caractère de sonate.

Du commencement à la fin son instinct créateur émerge par de splendides inspirations.

Trois portraits pour piano » de La Classique Madrilène, l’Andalouse Sentimentale et la Morena coquette (qui au départ s’est nommée « coquette de La Manche »). L’inspiration andalouse se dessine dans le discours de ces trois aquarelles, dans lesquelles il inclut évidemment des éléments du folklore espagnol.
Elles ont été composées entre mars et avril 1916,


– Allez MA2 entraine les sous les orangers de Seville…..

 

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

Share Button