Archives par étiquette : dévoiler

Le potache vend la mèche..!

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …

– OH purée va y avoir du boulot …. Merci monsieur excusez nous…… c’est une erreur il n’y a aucune fuite chez nous…..Mais si on pète les plombs…. C’est noté votre entreprise fait aussi l’électricité…
si on pète un câble …. SUPER…..Vous faites aussi…. Alors à bientôt

EXPLIQUONS AUJOURD’HUI :  Vendre la mèche

Cette expression est née au milieu du XIXe siècle, par croisement avec « éventer la mèche » (fin du XVIe siècle).
Celle-ci provient du langage militaire où l’on perçait la mine afin d’en laisser la mèche à l’air libre et la faire exploser.
Par extension, cette expression a pris le sens de « divulguer un complot ». Enfin, elle s’est ensuite transformée en « vendre la mèche », le verbe « vendre » étant à comprendre dans le sens de « trahir ».

  Trahir un secret ; cracher le morceau ; se mettre à table ; tout balancer ; vider son sac ; dénoncer un complot ; dévoiler une combinaison

Origine et définition

La mèche qui nous occupe cette fois n’est pas celle de cheveux, mais celle qui servait autrefois à faire un brin de lumière à l’aide d’une lampe à huile, celle qui permettait aux artificiers de faire exploser des mines ou partir des pièces d’artillerie, ou bien celle qui sert encore à allumer des pétards (ceux qui explosent, pas ceux qui se fument).

Pour comprendre l’origine de cette expression, il faut remonter au XVIe siècle, lorsqu’on utilisait l’expression « éventer ou découvrir la mèche ».
Lorsqu’un artificier éventait (exposait à l’air) ou découvrait la mèche d’une mine ou d’un engin explosif ennemi, il permettait d’en éviter les dégâts.
Le verbe ‘éventer’ a d’abord eu la signification « exposer au vent, à l’air », puis celui de « ébruiter, divulguer » avant de prendre enfin celui de « trouver, découvrir ».

Par métaphore « éventer la mèche » est devenu « découvrir les dessous d’un complot (avant qu’il fasse des dégâts) ou d’une affaire devant demeurer cachée »
Puis, à partir du XIXe siècle, le mot ‘vendre’ au sens de ‘trahir’ (« tu n’es qu’un vendu ! ») est venu se greffer sur l’expression d’origine pour nous donner celle d’aujourd’hui.

Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemand die Katze aus dem Sack lassen laisser sortir le chat du sac
Anglais to let the cat out of the bag laisser le chat sortir du sac
Espagnol destapar la olla déboucher la marmite
Espagnol Descubrir el pastel Découvrir le gâteau
Italien rivelare il trucco révéler l’astuce
Italien svelare il segreto révéler le secret
Portugais entregar o ouro livrer l’or

SOURCES :
https://www.expressio.fr/expressions/vendre-la-meche
http://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/123/vendre-la-meche/


POTACHE

.

Lady Ladinde … Découvre le pot aux roses …! Et quel pot..!



Camarade GASTON …
Je viens de découvrir le pot aux roses….. Lady Ladinde est non seulement célibataire mais vierge….

– Ah OUAIS…..
C’EST VRAI FIRMIN … ! et comment tu le sais….????.
– EUHH ….
!

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs « – Messieurs Messieurs…. un peu de calme vous allez faire fuir ceux qui pensaient conclure …
Pour la cinquième fois nous confirmons que LADY LADINDE est un femme qui n’est ni blonde, ni cloche et répondons à M Meetic qu’elle n’a pas vingt ans …!
Euh en fait si.. elle les a eu même trois fois .. donc Non elle n’est plus très JEUUUNE”

– – Seul Gaston qui voulant donner plus de détails sur les senteurs.. de ses bleus de BRESSE ….. peut confirmer que notre Venus ne serait plus vierge”

dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote… Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire 

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR L’EXPRESSION:  « Découvrir le pot aux roses »

Cette Expression est connue depuis le XIIIe siècle, sous la forme Car je tantost descouvreroi le pot aux roses (« parce que je découvrirai bientôt le pot aux roses »).
Le verbe « découvrir » avait alors le sens de « soulever un couvercle ».
Au Moyen Âge, le nom de « pot aux roses » désignait la petite boîte dans laquelle les jeunes femmes fortunées rangeaient leurs parfums, et notamment le rose dont elles se fardaient. Souvent, elles y cachaient des mots doux ou secrets.

Découvrir le pot aux roses…..c’est découvrir le secret que cache une personne.

C’est mettre à jour quelque chose qui vous était tenu intentionnellement caché.
Découvrir le(s) secret(s) que cache une personne.
En général, cette expression a une connotation négative, les secrets en question étant plutôt des choses que la personne veut cacher par honte ou par crainte de représailles.
Synonymes
Percer le secret de quelqu’un.

Mettre à jour le secret de quelqu’un

Mais si son utilisation ancienne est avérée, son origine est très discutée.
Il existe plusieurs explications quant aux origines de l’expression « découvrir le pot aux roses », mais aucune n’a jamais vraiment été privilégiée.

Des billets doux que les galants déposaient sous les pots de fleurs

1- La première proviendrait des billets doux que les hommes déposaient sous les pots de fleurs chez les jeunes femmes, et que leur mari aurait pu découvrir.. sa découverte révélant leur relation
Cependant, « pot de fleur » ne s’’utilise que depuis le début du XIIe siècle, et le verbe « découvrir » n’a pris son sens actuel de « découverte » que vers le XVIe siècle.

Le pot dans lequel les femmes conservaient leur fard

2 – D’autres ont supposé que le « pot aux roses » était le pot dans lequel les femmes conservaient leur fard,
Sa découverte levait le voile sur la ‘tromperie’ que représentait leur teint si agréable.
Les hommes découvraient, alors l’utilisation de ces artifices.

Comprendre le verbe « découvrir » dans le sens de « dévoiler« 

3- Selon d’autres encore, il faudrait comprendre le verbe « découvrir » dans le sens de « dévoiler » et non « trouver ». Il s’agirait donc d’un secret qui aurait été dévoilé par une personne chargée de le garder.
Voici un exemple de Mathilde qui dévoile que le Président Macron n’est pas un fromage …!
Mais une douceur…

– AH Ouais je vois….  Une gourmandise tendre ……
pour les personnes hachées et les sans dents…!

« C’est bien ce que je pensais … Avant…. pendant MACRON…. après….  rose ou bleu, on va continuer à broyer du noir….. et à en voir de toutes les couleurs..!

Mais il y aurait encore bien d’autres explications….

le sarkozutARRÊTEZ DE TOURNER AUTOUR DU POT COMME DES MOUCHES A …..
Pour le pot aux roses… C’est ni le pote aux roses, ni le poteau rose…!
La plus probable des explications viendrait d’un mélange entre le couvercle du pot, récipient banal, qui une fois soulevé permettait d’en découvrir le contenu, et du complément aux roses pouvant évoquer une préparation rare voire secrète.
Sans oublier l’ajout éventuel de la valeur érotique de rose pour désigner la virginité, l’hymen.

Ainsi dans cette optique, l’expression signifiait « enlever un couvercle » ; celui d’un pot contenant de l’eau de roses par exemple, ancêtre du parfum très utilisé au Moyen Age, et qui s’évapore si on ne le recouvre pas.
Toujours en matière de parfum, certains ont affirmé qu’il s’agissait de la découverte de l’instrument qu’utilisaient les parfumeurs pour distiller
il s’agissait des huiles essentielles et que semble-t-il, ils gardaient très secret.
– Pour les alchimistes, l’expression serait une allusion à la « rose minérale », poudre obtenue à partir de l’or et du mercure.
Ce mélange rappelle la pierre philosophale, elle-même sujet de grand mystère

– Ce qui est sûr, c’est que la rose est depuis bien longtemps symbole de secret.
Ainsi, la rose, ou la fleur de façon plus générale, est souvent symbole de virginité. De plus, la légende veut que Cupidon ait donné une rose à Harpocrates, le Dieu du silence, pour qu’en échange il taise à jamais les amours de Vénus.

– Parallèlement, on gravait au XVIe siècle ces fleurs sur les confessionnaux et on en sculptait dans les salles de banquets,
Celles-ci devaient rappeler aux convives que les confidences qui se feraient durant les repas n’étaient pas à divulguer..

SOURCES: WIKITIONNAIRE – INTERNAUTE.COM – EXPRESSIO – Illustration inédite de CATALA pour la CHOUETTE

dinde LADY LADINDE

retour sur la rubrique du même tabac La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

RETRO : C’est du même tabac…..