Archives quotidiennes :

C’est du propre la « Shrinkflation »….


LE BLOG NOTE DE TATIE YVONNE

TATIE YVONNE C’est moi ..!
Je lis les journaux et autres médias tous les jours pour vous et dégotte des faits divers un peu forts de café qui me font dire avec vous

« C’est du propre »
Mon coté pipelette m’oblige à vous dire ce que j’en pense et c ‘est pas triste..!!

C’est du propre la « Shrinkflation » :

Une enquête de la Répression des fraudes confirme que plusieurs entreprises réduisent les quantités sans informer les consommateurs
La Répression des fraudes a détecté des anomalies dans 11% des commerces visités et dans sept des 31 usines contrôlées.

j’ai voulu en savoir plus

Ce procédé marketing, appelé « shrinkflation« , (contraction du mot anglais shrink, rétrécir, et d’inflation) n’est pas nouveau, mais tend à s’amplifier, alors que les industriels voient leurs coûts de production s’envoler.
Voici la vidéo qui m’a éclairée

Une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) confirme que plusieurs entreprises réduisent les quantités de certains produits sans baisser le prix ou sans en informer les consommateurs, a appris mercredi 18 janvier franceinfo auprès du cabinet d’Olivia Grégoire, ministre déléguée au Commerce et à la consommation, confirmant une information du Monde.

Shrinkflation : « 10% des établissements n’avaient pas fait changer le prix au kilo quand la quantité du produit avait diminué », indique Olivia Grégoire

La Répression des fraudes a ouvert une enquête en fin d’année 2022 dans des usines de conditionnement. Elle a pu comparer les quantités indiquées sur les emballages et le poids réel des produits. L’enquête a aussi été menée dans les magasins d’alimentation afin de s’intéresser aux étiquettes de ces produits.

Ce qu’ en pense la pipelette:
je trouve qu’ils me prennent pour une conne car  beaucoup trop de produits utilisent cette methode

La Répression des fraudes a détecté des anomalies dans 11% des commerces visités et dans 7 des 31 usines contrôlées. Ces anomalies concernent surtout des tablettes de chocolat, des produits ménages et d’hygiène, mais aussi des yaourts, de la farine, du café, du sucre, des charcuteries, des pâtes, du lait et des frites.

Selon Bercy, contacté par franceinfo, ne sont pas concernés les plats préparés ou l’alimentation animale.

ILS L ‘ONT DIT SUR LE NET

 

J ai acheté vendredi un pack de 8 petites bouteilles de Perrier… je devrais dire de 8 mini bouteilles car on passe de 25cl habituel à 20cl

 

– Ce Kiri n’est pas exactement celui que nous collégiens consommons depuis l’enfance. Les carrés crémeux pesaient auparavant 20 grammes, contre 18 aujourd’hui. Moins de fromage dans la boite, mais le prix, lui, n’a pas bougé. « C’est de l’arnaque. C’est pas normal, le prix aurait dû baisser »

De quoi étancher que des petites soifs pas plus…

 Deux pistes étudiées par Bercy

Ces pratiques relèvent surtout de « négligence nuisant à la bonne information des consommateurs », selon Bercy. En effet, quand le nouveau poids est indiqué, mais pas mentionné comme étant une nouveauté, certains clients ne remarquent pas ce changement de format. En revanche, lorsque la nouvelle quantité réduite n’est pas du tout signalée, la plupart des marques se défendent de toute tromperie. Elles expliquent ne pas indiquer ces changements de poids en raison des coûts de modification des étiquettes ou des emballages.

Pour remédier à ce manque de transparence, le ministère de l’Économie étudie deux pistes :
1 – Compléter le site signalconso.gouv.fr avec une application mobile afin de permettre aux consommateurs de dénoncer un problème en temps réel.
2 L’autre idée dans les tuyaux est de demander à la grande distribution d’afficher clairement les modifications de poids ou de quantité.

YVONNE TU AS RAISON…
ILS COMMENCENT A ME GONFLER SÉRIEUX

Cette pratique est une « inflation masquée ».
« Changer le poids en catimini, pour augmenter le prix au kilo sans changer le prix à l’unité, ça m’énerve
Quelques exemples…..

– « C’était Tropicana en 2019, la bouteille passait de un litre à 900 millilitres.
Le prix au litre prenait plus 38%. »

– « Il y a des produits aujourd’hui pour lesquels certains ont encore des doutes. Sur des  plaquettes de chocolat à cuisiner, en particulier celle de Nestlé à 205 grammes. des amis m’ont signalé qu’elle était à 250 g il y a quelques années », 

Je vous invite  aussi à jeter un coup d’œil sur
Prince de Lu et la quantité de gâteaux dans le produit. 
Certains ont des doutes moi pas …! j’ai la certitude que la seule motivation est le profit
« …..

Réclamons un affichage clair sur les produits lors du changement de format .
La transparence aura la vertu de donner aux consommateurs le choix de continuer à consommer ce produit ou à se tourner vers la concurrence »……
PRENEZ D’AUTRES PRODUITS…..

EN ALLEMAGNE
MÊME ARNAQUE

YVONNE.. Ce matin j’ai dit à monsieur le curé de remettre de l’eau dans les bénitiers …
Rapport à l’affluence de tout ce petit monde qui cherche à quel saint se vouer  face à ceux qui ne songeant qu’à leurs profits n’ont qu’une devise :  » DIEU SOIT LOUÉ »

SOURCES: 
https://www.francetvinfo.fr/economie/inflation
TATIE YVONNE

 

 

 

Share Button