Pourquoi les Indiens scalpaient-ils ?

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …

– OH purée va y avoir du boulot …. Merci monsieur excusez nous…… c’est une erreur il n’y a aucune fuite chez nous…..Mais si on pète les plombs…. C’est noté votre entreprise fait aussi l’électricité…
si on pète un câble …. SUPER…..Vous faites aussi…. Alors à bientôt

Musique Amérindienne pour se Détendre et se Sentir Mieux

EXPLIQUONS AUJOURD’HUI :
Pourquoi les Indiens scalpaient-ils leurs ennemis ?

Les Indiens scalpaient leurs ennemis, car ils croyaient que l’âme des personnes se trouvait au sommet de leur crâne et que les esprits prenaient les corps par la chevelure pour les tirer au ciel.
Quand on scalpait un ennemi, on s’appropriait sa force et on l’empêchait de goûter au repos éternel.
Le scalp était aussi considéré comme un trophée de guerre, symbole de gloire et d’exploit personnel.

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

C’est drôle, j’avais lu  une toute autre explication. Je ne remets pas en cause la justesse de l’anecdote ou la véracité des sources… MAIS…

Dans mes souvenirs, les Britanniques et les Français se disputaient les vastes et nouveaux territoires d’Amérique du Nord, et ce notamment par tribus indigènes interposées, principalement en ayant recours au mercenariat.
Les Anglais payaient en fonction du nombre d’ennemis tués et exigeaient leur tête tranchée comme preuve, ce qui posait les problèmes que l’on imagine après plusieurs jours de voyage jusqu’à l’avant-poste Britannique le plus proche.

En conséquence, ils auraient enseigné la technique du scalp à leurs mercenaires autochtones en remplacement de la tête entière du vaincu. Le scalp consistant à écorcher tout où partie de la partie chevelue du crâne, les cheveux restent attachés à la peau et peuvent servir de preuve.

Maintenant, cette version est peut-être complètement erronée. Ou antérieure à la pratique décrite dans l’anecdote. Qui plus est, compte tenu du nombre et de la diversité des nations amérindiennes, les deux explications pourraient être valables.

MAIS C’EST N’IMPORTE QUOI…???
Chercher plutôt la femme ….

Les scalps étaient surtout des trophées à montrer aux femmes de sa tribu.
Dans de nombreuses tribus les hommes partaient en guerre uniquement contre d autres tribus pour tuer les hommes, violer les femmes et montrer à celles de sa tribu d’origine qui est un vrai guerrier (=vrai mâle).

Attention je vous éclaire
Ce sont les européens qui ont introduit la pratique du scalp, et les Amérindiens n’ont fait que l’assimiler.

A bien des égards les Amérindiens étaient (sont devrais-je dire) beaucoup plus « civilisés » que les colons. Il est temps de cesser de les faire paraitre pour des brutes sanguinaire comme Hollywood s’est plu à les décrire.
C’est un peuple empreint de mysticisme avec un profond respect de la vie qu’on s’est amusé a affamer, massacrer et qu’on a parquer dans des camps où on a laisser leur culture s’éteindre dans le but de voler leurs terres et de prendre du galon. Voit la bibliographie a ce sujet.

On a du mal à imaginer les Indiens sans chevaux.
Pourtant, avant l’arrivée de Christophe Colomb, les habitants du Nouveau Monde n’avaient jamais vu de cheval de leur vie car ce sont les colons européens qui l’ont introduit sur le continent américain.
es indigènes à première vue, prirent les cavaliers pour des êtres fabuleux à deux bras et quatre pattes, capables de se séparer en 2 après le combat.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.