LE PRE AUX ANGES: Gracieuse la vieille coccinelle

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une nouvelle série qui va se poursuivre après NOËL à la joie des petits et des grands enfants..!
Elle est inédite dans la Chouette et transformera ma Mamy en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. Pour les autres ….??
Ben.. ! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de fumée, la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire… ça y est.. vous tenez le soufflet bien en main….? Oui.. ! Alors.. ACTION Mamy..!

LE PRÉ AUX ANGES Textes de Pere GUISSET
(Illustrations Jean Pierre GUISSET)
Dédié à ses petits-fils THOMAS et BERTRAND

conseil de Jonas

Amis, lecteurs merci d’être là …..

Y ALLER DIRECTEMENT
Même si les épisodes sont indépendants…
Il est recommandé de lire l’épisode 1 qui présente les personnages du petit monde de l’herbe

Pour lire l’épisode 1

Pour lire l’épisode 2

Pour lire l’épisode 3

Pour lire l’épisode 4

Pour lire l’épisode 5

Pour lire l’épisode 6

le pré aux anges logo
e pré aux anges, c’est un lieu de promenade pour les habitants de

Camperol, Camperol ce petit village, accroché au flanc de la montagne, face au soleil levant, où il fait bon vivre. Les gens de Camperol sont des gens tranquilles, paisibles, souriants, heureux de vivre leur vie, loin des villes et de la pollution…..


et pourtant…..

il y a parfois, pour les habitants de l’herbe, des aventures à vivre…..

écoutez..!
Vas-y Mamy raconte…..

Gracieuse la vieille coccinelle

Depuis quelque temps, les hôtes du pré aux anges ont recueilli et définitivement adopté Gracieuse, une vieille coccinelle venue de la vallée.

 Cette bonne et vieille coccinelle qui porte si bien son nom de Gracieuse, a fui la maison de retraite où elle vivait !

Gracieuse est quasiment seule au monde, elle a bien quelque part des cousins éloignés, mais ces cousins là, ne peuvent s’encombrer d’une vieille presque impotente qui leur donnerait un travail et des soucis supplémentaires et qui, en contrepartie, leur donnerait si peu !

A la maison de retraite, Gracieuse était bien, était bien pour tout ce qui concernait le matériel !
La nourriture était bonne, le lit douillet et les employés et employées, quelques frelons et de nombreuses abeilles, étaient serviables et corrects :
Elle avait aussi, deux amies, Bleuette la libellule, qui malgré ses airs pleins de noblesse et de suffisance, était très gentille, et Bourdonneuse, une guêpe infirme, aigrie par son handicap, souvent insupportable, mais que Gracieuse aimait bien, car Bourdonneuse, si elle avait mauvais caractère, avait comme on dit, bon cœur !

Et pourtant, Gracieuse se sentait seule, seule dans cette maison de retraite, seule parmi tout ce monde, tout ce monde assez gentil, assez aimable, mais oh combien incompréhensif ou indifférent à ce sujet !
Elle avait l’amitié de Bleuette et Bourdonneuse, elle appréciait la gentillesse et l’amabilité de quelques autres, mais il lui manquait l’affection, l’amour d’un être cher, le bien-être d’un foyer, d’un chez soi familial.

Les amies Bleuette et Bourdonneuse, Gracieuse s’en doutait bien souffraient également de ce même mal, en silence, elles aussi, s’efforçaient de cacher leur solitude, persuadées que c’était une indignité de se sentir seules et de souffrir de cette solitude en ayant des amies et des gens aimables autour de soi.


Gracieuse avait donc décidé un jour de fuir ! de fuir loin, et de mourir d’épuisement dans un coin quelconque, au coin d’un quelconque bois, sans une plainte, sans bruit, mais dans la montagne, sur le plus haut sommet, le plus près possible du ciel ! 

Ce fût Pépie le joyeux papillon, qui ce matin là, trouva sous un genêt, notre bonne et vieille Gracieuse à bout de force, inconsciente, frappant sans doute à la porte de la mort.

               Elle fût bien soignée, bien dorlotée Gracieuse ! Elle fût rétablie en peu de temps !
Elle est maintenant aimée de tous les hôtes du pré aux anges !

Elle a trouvé une véritable famille ! Le petit monde du pré aux anges et aux petits soins pour elle, elle est idolâtrée par Cricri le petit criquet et Agrippine la jeune fourmi, elle est adorée des tout petits, aimée et respectée par tout le monde, elle est heureuse !

 

Depuis au pré aux anges, elle rend de nombreux et appréciables services à la communauté, elle s’occupe d’une garderie pour tout petits, surveille les ébats des plus grands et elle est de bon conseil pour tous !

Fin de l’épisode ére UISSET.


logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est un autre épisode….

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.