Le train de ma vie

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par Chou Blanc

Paroles d’hommes

 Partageons aujourd’hui
un texte de JEAN D’ORMESSON

LE TRAIN DE MA VIE

Jean d’Ormesson,( est un écrivain, journaliste et philosophe français.

Membre de la famille d’Ormesson, une des familles subsistantes de la noblesse française, propriétaire du château d’Ormesson dans le Val-de-Marne, il descend par sa mère de la famille Lepeletier de Saint-Fargeau, propriétaire du château de Saint-Fargeau dans l’Yonne.

Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, allant de grandes fresques historiques imaginaires (La Gloire de l’Empire, 1971) aux essais philosophiques dans lesquels il partage ses réflexions sur la vie, la mort ou l’existence de Dieu (Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, 2016).

Il est élu à l’Académie française en 1973. De 1974 à 1977, il est également le directeur général du Figaro.

Considéré pendant plus de quarante ans comme l’ambassadeur médiatique de l’Académie française, il est très présent dans des émissions télévisées littéraires ou plus généralistes, où il est régulièrement invité pour son érudition et son art de la conversation.

réponse au rébus : “à l’ami qui demande, on ne dit pas demain”

(Allah-mi-K’hie-de-Mandes-on- ne-10 pas- 2 mains)

Le train de ma vie

A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos Parents.

On croit qu’ils voyageront toujours avec nous.

Pourtant, à une station, nos Parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage.

Au fur et à mesure que le temps passe, d’autres personnes montent dans le train.

Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants, même l’amour de notre vie.

Beaucoup démissionneront (même éventuellement l’amour de notre vie), et laisseront un vide plus ou moins grand.

D’autres seront si discrets qu’on ne réalisera pas qu’ils ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d’attentes, de bonjours, d’au-revoirs et d’adieux.

Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu’on donne le meilleur de nous-mêmes

On ne sait pas à quelle station nous descendrons, donc vivons heureux, aimons et pardonnons.

Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train, nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage.

Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique.

Aussi, merci d’être un des passagers de mon train.

Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d’avoir fait un bout de chemin avec vous.

Je veux dire à chaque personne qui lira ce texte que je vous remercie d’être dans ma vie et de voyager dans mon train.

Jean D’Ormesson

https://amzn.to/324EjDv

Un très beau texte de notre ami JEAN D’ORMESSON
Cela fait du bien de lire pareille chose !!!!!

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.