ALIMENTATION : Et si on phosphorait ensemble…

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com pote
Dans ma rubrique , je veux
, cette semaine, vous
parler
de NOTRE ALIMENTATION…!
DU PHOSPHORE DANS NOTRE NOURRITURE….

chouette-prof

– Avant toute chose mon pote je dois te donner mes sources…
C’est LE POINT.FR qui fait tomber les idées reçues en terme d’alimentation et de santé

Idée reçue sur la santé : le phosphore, c’est bon pour la mémoire..?

Faux. S’il faut manger du poisson pour activer ses méninges, c’est grâce aux oméga 3 qu’il contient et non au phosphore !

littel com potePRÉCISONS:
Le poisson contient une bonne quantité de phosphore, mais pas plus que d’autres aliments comme le cacao, le fromage, le jaune d’oeuf, les amandes ou les légumineuses. Et même si le phosphore reste un constituant essentiel des membranes du cerveau, son action spécifique sur la mémoire reste encore à prouver !
Cette croyance populaire trouve sans doute ses fondements dans l’origine du mot grec phosphorus, qui signifie « porteur de lumière » en référence à ses propriétés phosphorescentes.

Au fil des siècles, le verbe phosphorer est donc devenu synonyme de « briller avec éclat » et plus récemment d’un travail intellectuel intense…

Cela dit, les anciens n’avaient pas complètement tort.
Les bénéfices du poisson pour le cerveau sont bien réels.

En effet, les poissons, surtout les plus gras, sont riches en oméga 3, des acides gras essentiels dont nous sommes souvent carencés.
Le corps peut en fabriquer via l’alimentation végétale (graines de lin ou huile de colza par exemple), mais cette production reste insuffisante et donc il faut chercher des oméga 3 ailleurs, via les poissons, les crustacés, les coquillages…
Si les scientifiques s’intéressent tant aux oméga 3, c’est que leurs fonctions sont multiples et ceci tout au long de notre vie.

Ainsi durant la grossesse, ils sont indispensables à la structure des cellules nerveuses du bébé et favorisent donc son développement intellectuel.
Plus tard à l’âge adulte, ils permettent d’éviter les phases dépressives.


MAIS AU FAIT C’EST QUOI LE PHOSPHORE DANS LE CORPS

littel com poteLe phosphore (symbole P dans le tableau périodique des éléments) est un sel minéral abondant dans l’organisme humain : le corps d’un adulte en contient environ 700 g.
Il se trouve principalement sous forme de phosphates de calcium, de sodium ou de potassium.

Rôles dans l’organisme

  • Environ 85 % du phosphore de l’organisme est situé au niveau des os et des dents, dont il assure la solidité, associé à du calcium.
  • C’est aussi un constituant de l’ensemble des cellules, présent notamment dans leur membrane.
  • Le phosphore intervient dans la mise en réserve et la libération d’énergie. Il active de nombreuses enzymes en se liant à elles. Il contribue au maintien de l’équilibre acidobasique dans le sang.

Enfin les dernières recherches leur prêtent un rôle important dans le ralentissement du déclin cognitif.

Ainsi, comparées aux personnes qui mangent du poisson moins d’une fois par mois, celles qui consomment plus de deux fois par semaine du saumon et d’autres poissons gras voient leurs risques diminuer de 30 % pour la démence et 40 % pour la maladie d’Alzheimer.

Pour phosphorer, il faut donc bien manger du poisson régulièrement.
À condition de le choisir riche en oméga 3, peu contaminé en mercure quand il est sauvage, ou issu d’élevages de qualité. Sardines, maquereaux, harengs, saumons, morues, truites sont quelques valeurs sûres à intégrer au menu hebdomadaire, le tout préparé cru ou cuit très légèrement (vapeur par exemple) pour en préserver les si précieuses vertus… et garder toute sa tête !

En dehors du poisson quels sont les aliments riches en phosphore

MADO Dis nous quels sont les meilleurs pourvoyeurs en phosphore ?

Voila Voila un tableau complet …

Mais attention aux équilibres…

Risques de sous-dosage et de surdosage en phosphore

little compote DLes risques en cas de carence en phosphore

La carence en phosphore s’observe chez les enfants dans les pays où sévissent malnutrition et dénutrition. Chez l’adulte, elle reste exceptionnelle, mais peut intervenir à la suite d’un traitement au long cours par un anti-acide à base d’aluminium. Elle se voit aussi en cas d’intoxication alcoolique chronique à long terme3. Elle se traduit par une perte d’appétit, une faiblesse musculaire, des troubles de la coordination à la marche, une anémie et des troubles osseux : rachitisme chez l’enfant, ostéomalacie (déminéralisation osseuse) chez l’adulte1.

littel com poteLes risques en cas d’excès de phosphore

Les apports en phosphore sont généralement supérieurs aux apports nutritionnels conseillés. Le taux sanguin de ce minéral augmentant avec sa consommation, le risque est une hyperphosphorémie (trop de phosphore dans le sang) avec ses conséquences : une perturbation du métabolisme du calcium, une déminéralisation osseuse et des calcifications anormales (notamment au niveau rénal). La tolérance à l’excès de phosphore est cependant meilleure lorsque l’apport de calcium est suffisant. Les experts français ont fixé une dose limite de sécurité à 2500 mg (2,5 g) de phosphore par jour1.

Augmentation du risque cardio-vasculaire.

Les chercheurs s’interrogent sur le lien, mis en évidence par des études d’observation, entre apport élevé de phosphore, dû à la consommation croissante d’aliments contenant des additifs avec du phosphore (notamment aux Etats-Unis, sous forme de « fast-food » et autres mets prêts à consommer) et augmentation du risque cardio-vasculaire.

Un taux sanguin de phosphore élevé pourrait favoriser la formation de calcifications artérielles.
La Commission Européenne a demandé à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), d’émettre un avis sur ce sujet.
Cette dernière estime que le lien de causalité n’est pas démontré (en l’absence d’études d’intervention, qui sont infaisables), mais a tout de même prévu de réévaluer les additifs avec du phosphore avant décembre 2018.
Parmi les principaux, on peut citer l’acide orthophosphorique (E 338), qui sert à acidifier les sodas, l’orthophosphate de calcium (E 341), qui permet d’enrichir certains aliments en calcium, les di, tri et polyphosphates (E 450, E 451, E 452), utilisés pour confectionner certains fromages fondus ou comme agents de texture de certaines charcuteries.

Attention aux interactions

  • Les sels de phosphates diminuent l’assimilation du magnésium : ils doivent être pris à distance des repas ou des suppléments de magnésium1.
  • Les médicaments anti-acide à base de sels d’aluminium réduisent l’assimilation du phosphore. Au long cours, ils peuvent induire une carence en phosphore

SOURCES :
https://www.lepoint.fr/sante/idee-recue-sur-la-sante-n-9-le-phosphore-c-est-bon-pour-la-memoire-15-02-2013
http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/vitamines_mineraux/phosphore.htm

Epicerie et saveursduo compoteCOM’POTE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.